La Voix De Sidi Bel Abbes

Le bureau du Dr Bernard de Sidi-Bel-Abbés / Par Tewfik Adda Boudjelal.

L’histoire de ce bureau est assez intéressante. En effet, il fut la propriété du Dr Bernard qui avait son cabinet mitoyen au café de la gracieuse Mme Salazar sur le Boulevard de la république.

Un lieu qui a continuer de fonctionner jusqu’au décès  de sa propriétaire vers la fin des années 70. Un endroit unique où se retrouvaient tous les gentleman -en costume cravate -de la ville, pour prendre un « vrai café » à des heures bien définies, debout  au comptoir.

L’image de Madame Salazar, une blonde  à la silhouette fine, debout derrière son comptoir tout de noir vêtue, un petit tablier blanc avec  les bordures en dentelle autour de la taille, des anneaux en Or aux oreilles et une serviette blanche dans la main, pour essuyer  en permanence les tasses et sous –tasses – rangées et gardées à bonne température, sur le haut de la machine à café-, avant de servir le fameux nectar au client.

Le Docteur Bernard, après de bons et loyaux services, entendant au loin les youyous de l’indépendance du pays se faire plus proches, décida de quitter Bel-abbés et l’Algérie et rentrer en France.

Avant de partir donc, il fit don de son bureau personnel, témoin de tant d’années d’exercice médical  à la famille Gonzales, mes voisins de toujours.

Madame Gonzales, qui fut institutrice à l’école Voltaire –école où j’avais fait mes études primaires-, décidant de rentrer à son tour, en France avec ses filles, laissa le fameux bureau cadeau du Dr Bernard à la maison. Mr Gonzales, dans un geste de générosité le transmet  à son tour, à la famille Llepez, dont le père Mr Placide, fut un ami de la révolution Algérienne, décédé le 17 juin 2013.

Un jour, je me suis rendu chez les Llepez qui habitent à quelques encablures de chez-moi et qui étaient rentré chez-eux pour des vacances comme ils le font assez régulièrement pour leur faire un petit coucou. Je fus reçu à bras ouverts par cette généreuse famille.

Avant de repartir, déformation professionnelle oblige, je remarque dans un coin de leur hangar -qui servait jadis d’atelier mécanique à leur papa-, un bureau croulant sous le poids d’objets divers posés dessus et enseveli sous un tapis de poussière épais  signe du temps passé dans ces lieux. Je me rapproche de ce trésor de plus prés, et là mes yeux  s’illuminent car je le voyais déjà dans l’état ou je viens de le restauré.

Madame Llepez et sa fille Marie Pierre, suivent alors mon regard et à ma question : que fait ce beau bureau dans cet état ? J’ai eu droit comme réponse une autre question de leur part : il te plait ?, je réponds ouiiiii et là, à l’unisson j’entends : Alors prends-le.

J’ai donc décidé, de le relooker en lui donnant une seconde vie, histoire de préserver la mémoire de son ancien propriétaire, qui fut contraint de s’en séparer à un moment donné de l’histoire du pays.

Il est devenu mon fidèle  compagnon et je ne m’installe que lorsque l’inspiration me vient pour écrire, si non je m’assois en face et je laisse errer mon regard qui m’emporte vers d’autres cieux où des images colorées s’offrent à mon subconscient …

IMG_0916IMG_0914IMG_0914

 

 

10891595_10202279576990485_1032293952878412690_n

SAM_4317

 

 

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=57653

Posté par le Jan 12 2015. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

27 Commentaires pour “Le bureau du Dr Bernard de Sidi-Bel-Abbés / Par Tewfik Adda Boudjelal.”

  1. HORR Abdelkader

    salam Alaykom, un véritable travail de passionné. le texte est formidable, l’hommage que vous rendez a ses personnes est très mérité. Un mot pour notre ami kadiri que j’ai connu depuis 02 ans, il a besoin de notre reconnaissance pour ce qu’il a fait. Bonne journée mon frère.

    • MADANI

      Mr HORR vous dites l’hommage que vous rendez à ces personnes est très mérité . parlez nous de ces personnes , du dr Bernard ,de mme Salazar et de ce bureau très spécial afin de nous permettre d’apprécier chacun à sa juste valeur il y a de jeunes lecteurs qui ne connaissent ni les personnes citées , ni le café de salazar mais qui sont en droit d’être informer et de connaitre l’histoire de ces personnes je pense ? l’article y étant consacré ce n’est que devoir de mémoire puisque on y est ……………dans le cas contraire on parle dans le vide ?

      • HORR Abdelkader

        @Madani bonsoir je ne vais entrer dans une polémique mais comme étant un de nos ainés je vous voue respect et considération Mes parents de sidi-bel-abbes parlaient de ces personnes et je pense que l’auteur en a suffisamment parlé Vous pouvez toujours nous dire plus et nous illuminez amicalement

      • Omar

        Qu’on le veuille ou non c’était une époque merveilleuse malgré la colonisation,nous étions confinés dans notre monde et les pieds-noir dans le leur.On avait le respect des aînés il y avait une disciplines envers les notre sans être vulgaire ni arrogant et pourtant on était pauvres le sens de l’honneur , et surtout il y avait (eljabha),qui veillé et gare à l’inter quart la sanction tombée aussitôt.Quant au café le Salazar ne rentrer pas qui veut c’était difficile pour nous en tant qu’autochtones,nous avions nos Salazar El graba tous les Bel Abbèsiens vaquais sans discontinue une ambiance du diable, étant haut comme trois pommes j’allais voir à El Tahtaha les iissaoua c’ést inoubliable pratiquement tout le mode se connaissaient qu’on habitait n’importe quels quartiers c’était presque une famille hélas aujourd’hui la ville à quintuplé et la plus part à peine si on se dit bonjour bien sûr les anciens sont à l’au delà pour le peu de Bel Abbèsiens qui restent sont devenus amnésiques

  2. Boudjelal Djahida/Cinéaste .

    Je t’imagine derrière ce beau bureau d’époque , entrain d’écrire tes beaux articles que tu as la générosité de nous faire partager , merci tout simplement ..

  3. madani

    Nul n,est indispensable. Certaines. Personnes. Mélangent. Les rôles et les situations il y a nécessité d,un vrai. Lifting.

  4. Lecteur.

    @Monsieur. Je note que ce que vous dites ne se rapporte pas à l’article publié. Peu être je me trompe et je vous prie d’être plus explicite

  5. chaibdraa tani djamel

    Un connaisseur reste toujours un connaisseur.Cher TEWFIK ,tu aurais du étre membre de notre APC ou pourquoi pas président de cette dérniére ,je suis sur tu aurais relooker notre ville qui hélas perd son look, amitiés fraternelles

  6. chaibdraa tani djamel

    Lire hélas qui perd son look

  7. Danielle Guillou Poisson /France

    c’est de très bon goût Tewfik !

  8. Nory

    les personnages cités font partie de l’ancien belabbes Je dirai c’est la nostalgie qui est naturelle pour les personnes de cette époque qui auraient connu ces gens citées.Pour le maintien du bureau en bon état cela est encore beau

  9. Touri Lacarne

    Tewfik, merci d’avoir partage ce clin d’oeil .Ton energie positive et ton talent sont admirables mon frere.
    Amities a tous
    Toury , Shanghai .

  10. un ami

    Vous êtes génial et cela pourrait gêner Mais a votre avantage la patience et l’ardent désir de faire de belles choses mon ami

  11. benasa

    mon cher djamel ,les vrai ouled blad n’existe plus tu as raison de dire qua tewfic devrais et pourrais gerer notre ville mais hélas tu sais mieux que moi comment ca se passe les elections en algerie ils (les elections) sont fait par des mediocres et pour les mediocres alors pouit pouit SALAM KHAY

    • Anonyme

      Rose 34 ..merci mr adda boujlal , de nous avoir plongé dans les plus bélles
      années de nos parents ,enfin.

      • Mme CH

        Salam Tout le monde….!!! Mr Tewfik quelle histoire…!!! Par contre, moi ce qui a attiré mon attention c’est l’oeil du cyclone qui vous guette…!!! Un beau tableau noir qui résume toute la situation du passé colonial…!!

        Saviez-vous que les jambes croisées sont un signe de défense selon les psychologues, cela veut dire qu’on est pas sûr de soi….!!! Et que cette position est interdite par le protocole à la Cour d’Angleterre….(rires)…??? Heureusement que nous vivons dans une république dont les fondements doivent être bien ancrés dans la plateforme du 1er Novembre 1954…!!!

        Quant au bureau, c’est une bonne idée de l’avoir restauré, il a une valeur historique pour certains, vous pouvez même le mettre dans un musée, mais pour ceux qui sont nourris au fromage puant, il a une valeur sentimentale…..!!!!

        Eh bien, comme vous avez le bureau, la suite viendra…..!!! Bon courage..!!

        Cordialement…!!!

        • abbes

          L’angle de lecture est respectable mais il ya une lecture celle de restaurer conserver au moins pour cela sans ..autres valeurs!

          • Mme CH

            Oui Monsieur, j’ai bien dit: « c’est une bonne idée de l’avoir restauré », mais moi je vois toujours la chose sous tous les angles et selon la théorie M….!!! Je ne sais pas si vous me comprenez….!!!???? Enfin…!!!

        • Tewfik Adda Boudjelal

          Bonsoir Mme CH !
          Ravi de constater, que l’histoire du bureau du Dr Bernard (authentique), vous est plu, mais hélas, ma joie fut de courte durée, car je constate que le fameux « tableau noir « à dévier votre regard, au point de vous replonger dans « le passé colonial « comme vous dites.
          Le fameux tableau noir qui, en réalité est un autocollant réalisé à ma demande par le designer graphiste de mon groupe de musique « Les Raina-Hak ».
          Il s’agit en fait d’un targui, réalisé en noir en blanc –mes tons de couleurs préférées -, avec cette petite fantaisie de l’œil bleu .Sur ce portrait qui fait 2.40m par 3.80m, un seul œil est visible car l’autre est légèrement couvert par le chèche blanc.
          Concernant le bureau, ce dernier n’est pas un model rare au point de mériter une place dans un hypothétique musé de la ville, par contre je possède l’harmonium qui a longtemps été la pièce maîtresse dans l’église St Vincent de Paul. Un instrument intact et très bien conservé dans son jus .Si un jour, la ville se dotera enfin d’un musé de l’art moderne par exemple, alors j’en ferais « Don ».
          J’espère enfin, ne pas fâcher nos amis les Psychologues pour leur théorie des positions consignées sur l’infatigable moteur de recherches Google, car les « converses « que je porte souvent sont un signe de « Zentitude « de ma part.
          Merci beaucoup Madame pour votre sympathie.

          • DanielleB

            bonsoir mon cher Tewfik
            pour avoir vu ce bureau restauré et ce fameux tableau noir, je peux dire en toute connaissance de cause que c’est de l’excellent travail et pour le bureau et pour le mur
            tu as des mains en or car je n’aurai jamais cru que tu puisses en tirer quelque chose d’aussi beau alors qu’il était à l’agonie, mais quand on aime ce qu’on fait et qu’on fait ce que l’on aime voilà le résultat, est-ce que les personnes qui te critiquent peuvent en faire autant?? il est vrai que la plume peut être une arme redoutable, certains ici en france en ont fait les frais, à méditer
            pour ma part je n’ai qu’une chose à te dire CONTINUES SANS
            T’OCCUPER DES DEFAITISTES
            BISOUS ET AMITIES

            • Tewfik Adda Boudjelal

              Bonjour Dany !
              Merci pour tes encouragements qui émanent du fond de notre amitié profonde et sincère. Merci aussi pour tes conseils , mais tu sais plus que d’autres que je ne recule devant rien , j’ai toujours fait ce que j’ai toujours aimer faire car j’ai horreur de la platitude .
              J’adore relever les défis et toucher à tout pour ne pas sombrer dans la médiocrité.
              Au plaisir de te revoir bientôt inchallah !

          • Mme CH

            Salam Mr Tewfik….!!!! Effectivement, ce sont de belles couleurs le blanc et le noir, mais le gris souris n’est pas mal aussi, histoire de faire plaisir à Jerry…(rires)……!!! Disons que les goûts et les couleurs ne se discutent pas…!!!

            Pour être franche, ce n’est pas l’histoire du bureau du Dr Bernard qui m’a plu, car il n’avait rien à faire à SBA, c’est plutôt l’idée de le restaurer que j’ai trouvée bonne…!!

            Merci d’avoir bien voulu me parler de cet autocollant, franchement de cet angle, je ne peux pas voir le Targui. Dommage….!! En tout cas, Bravo pour le designer graphiste de votre groupe, il a fait du beau travail….!!! Le tableau ne m’a pas replongée dans le passé colonial, puisque je ne l’ai pas vécu,Wal Hamdou Li Allah, mais c’était ma lecture vu sous un certain angle, surtout avec l’oeil du cyclone bleu qui vous guettait….!!! A vrai dire j’ai eu peur pour vous….(rires)…!!! Mais je sais que vous êtes assez grand pour vous défendre, quoique….!!!!

            Entièrement, d’accord avec vous, il est grand temps que la ville se dote d’un grand musée qui réunira tous les objets « historiques » de la wilaya de SBA « De Robba à l’arbre de fer » (un petit coucou à Mr Reffas), en passant par les 132 ans noirs de la colonisation française….!!!!

            Pour la « Zénitude » au lieu de » zentitude » je présume, vous avez raison de porter les vêtements et les chaussures dans lesquels vous vous sentez à l’aise, mais les Psy ont parlé des jambes croisées et leur signification…..!!!! Quant à google, il est l’ami de tout le monde maintenant, «Il donne tout sans rien attendre en retour»….il faut juste savoir le manier…(sourires)…!!!!

            Merci Mr Tewfik, je dois dire que vous avez de la chance aussi puisque vous avez réussi à attirer les autruches et les corneilles noires qui ne cessent pas de vous jeter des fleurs…(rires)….!!! Ah, j’ai failli oublier les Pingtruches de Paris et les……..!!!!!

            Très bonne fin de soirée

            • Lecteur.

              Il est donc capable!

            • DanielleB

              et de nouveau la méchanceté gratuite
              chassez le naturel il revient au galop comme on a du manquer à cette brave personne , évidemment elle n’avait personne sur qui baver, en tout cas dans nos zoos il n’y a pas d’espèces de votre genre, les corneilles et les autruches sont des gentils volatiles dont vous ne faites et ne ferez jamais partie heureusement que Dieu nous garde d’un spécimen dans votre genre

  12. L'écoeuré

    Avons nous le doit de nous exprimer en toutes quiétude et avec la franchise qui est la notre sans pour autant être hypocrites alors pour cela je maintien ce que je maintien et je redis que c’est drôle de voir que les gens qui se croient intelligents éprouvent le besoin de faire chier le monde..
    Nous avions des repères ,des souvenirs ,un passé ou nous avions vécu dans l’insouciance .alors de Grace ne nous empêchez de continuer a vivre avec ce qui a fait les beaux jours et le bonhfeuf de la ville qui nous a vu naitre.
    Merci

Répondre