La Voix De Sidi Bel Abbes

Le 11 mars 1937, Messali Hadj crée le PPA, Parti du Peuple Algérien, à Nanterre (Paris)

ppa

Le 11 mars 1937, Messali Hadj crée le PPA, Parti du Peuple Algérien, à Nanterre (Paris) après la dissolution de l’étoile Nord Africaine (ENA) par les autorités françaises.
Plus de 300 militants assistèrent au congrès constitutif du nouveau parti à Nanterre, à l’issue duquel Messali El Hadj fut élu président.
« Ni assimilation, ni séparation mais libération » était son slogan, et ses principales revendications étaient un parlement Algérien élu au suffrage universel, l’abrogation du Code de l’Indigénat ainsi que de toutes les lois d’exception et l’indépendance de l’Algérie.
Lors d’une réunion tenue le 11 mars pour annoncer officiellement la fondation du PPA, Messali Hadj a déclaré : « L’enfant qui vient de voir le jour il y a six heures ne demande qu’à vivre, à jouer pleinement son rôle, et à accomplir la haute mission pour laquelle il est né (…) il hérite d’un grand passé qu’il doit faire fructifier. Cet enfant est fils de tous les algériens »
D’une part, contrairement à l’ENA qui entendait se consacrer à la défense de toute l’Afrique du Nord, avec le PPA « nous voulions limiter nos activités à l’Algérie, en maintenant des rapports avec Tunis et Rabat », racontait Messali Hadj dans ses mémoires.
D’autre part, l’arrivée du PPA sur la scène politique a changé le caractère du débat sur les origines historiques et culturelles du nationalisme algérien, en contribuant largement à la renaissance de l’arabe algérien et du berbère. Dans le journal du mouvement, El Oumma, de nombreux articles sont publiés sur Jugurtha, Takfarinas, la Kahina, détachant ainsi l’Afrique du Nord de la « Nation Arabe » et renouant avec l’identité berbère.
Le PPA avait une activité politique très intense, ce qui lui valut la confiance du peuple à travers toute l’Algérie. En quelques mois, sa base populaire s’est élargit au point d’inquiéter les autorités coloniales qui surveillaient ses militants et leurs activités de très près.
Le parti sera dissous en septembre 1939 et ses leaders emprisonnés. Messali Hadj sera condamné aux travaux forcés. Le PPA se maintiendra cependant en clandestinité jusqu’à la naissance du Front de Libération National (FLN) en 1954.
Sources:
*Messali Hadj, Mémoires 1898-1938, Ed. ANEP, Alger 2006
*Le PPA: le Parti du peuple algérien, 1937-1947, par Jacques Simon (L’Harmattan)

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=59088

Posté par le Mar 11 2015. inséré dans ACTUALITE, HISTOIRE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

7 Commentaires pour “Le 11 mars 1937, Messali Hadj crée le PPA, Parti du Peuple Algérien, à Nanterre (Paris)”

  1. Amirouche

    le 02 août 1936, au stade de Ruisseau ,Messali Hadj déclare :

    « Cette terre bénie qui est la nôtre, cette terre de baraka, n’est pas à vendre, ni à marchander, ni à rattacher à personne. Cette terre a ses enfants, ses héritiers, ils sont là vivants et ne veulent la donner à personne. (…) ».
    J’ai lu qu’il n’a obtenu la nationalité algérienne qu’en 1965 !
    Une pensée ,aussi , à Emilie Busquant …………

    • oulhissane

      Stade Ruisseau en 1936

      Messali a ainsi répondu à la polilique d’intégration et à ceux qui la bénissaient. » Cette terre ne peut être qu’algérienne. »
      L’Histoire apprend aux hommes à être humles.

  2. Tewfik Adda boudjelal

    Emilie Busquant , dont la voix de sidi bel abbés avait consacré un article le 27 janvier 2015 !

  3. Hakem abderrahmane

    C’est incontestablement le père du nationalisme algérien!Allah yerhmeh oua yerham koul chouhadas!

  4. OUERRAD

    Ils ont tout fait pour éclipser les vrais nationalistes de la mémoire du peuple , mais l histoire est tenace .Ils les ont meme traiter de traitres , ce qui a valu la dérive de SADI .Il est grand temps pour les historiens de retablir la verite , et ne pas laisser ces jeunes sans reperes ou sinon avec de faux reperes .Il faut un courage et une volonte pour le faire . IL FAUT BRISER LE MUR DU SILENCE .

  5. benattou

    Ces Messieurs sont humains, instruits ,expérimentés ,éveillés, amoureux de leur pays.

  6. h.bouasria

    Messali ce n’est pas seulement qu’en 1954 avant à cette année l’explosion était faite et tout était étincelé les prophètes conçoivent la révolution les héros l’avancent et les zéros en profites il s’est félicité à l’indépendance avec un exile dans lequel a trouvé la mort

Répondre