La Voix De Sidi Bel Abbes

« L’appel de Yahia Nouara sur le stade du 24 février 1956…

          Par Yahia Nouara

               Le squelette du stade 24 février 56 de Sidi Bel Abbes agonise et risque de s’effondrer à tout instant surtout en présence du public. Les imperfections sont nombreuses, les infiltrations des eaux de pluie et les soubresauts des supporters peuvent aboutir à une catastrophe. C’est mon 2 ème appel avec vidéo, j’insiste tant que tout va pour le mieux. Pourquoi ne pas distribuer ces espaces pour des privés en implantant des magasins, des cafétérias et tout le nécessaire pour les supporters. A défaut de cela, construire des salles de musculation ou tout simplement des bureaux relevant des employés de l’OPOW tels qu’une salle de prière, de réunion etc…

Taieb Rouai J’en avais fait part à feu Baghdadi l3awna bien avant son ouverture. Tout est sous-dimensionné. Rah tawal !
1

Gérer

J’aimeAfficher plus de réactions

Répondre4 h

Kodat Habib Un bijoux qui risque de s’effondrer à tout moment comme un château de sable
1

Gérer

J’aimeAfficher plus de réactions

Répondre4 h

Karim Ouldennebia C’est à dire ! Quoi ? Est ce la faute à Zicouni l’entreprise italienne au temps du Docteur Hassani ?

Gérer

J’aimeAfficher plus de réactions

Répondre3 hModifié

Missoum Difallah Yahia,il me semble que tu prêches dans le desert.

Gérer

J’aimeAfficher plus de réactions

Répondre3 h

Yahia Nouara Missoum, non je mets en garde les instances locales de ce drame qui peut survenir à tout moment. Allahouma inni balaght et qu’on ne vient pas pleurer les morts avec des fleurs.

Le squelette du stade 24 février 56 de Sidi Bel Abbes agonise et risque de s'effondrer à tout instant surtout en présence du public. Les imperfections sont nombreuses, les infiltrations des eaux de pluie et les soubresauts des supporters peuvent aboutir à une catastrophe. C'est mon 2 ème appel avec vidéo, j'insiste tant que tout va pour le mieux. Pourquoi ne pas distribuer ces espaces pour des privés en implantant des magasins, des cafétérias et tout le nécessaire pour les supporters. A défaut de cela, construire des salles de musculation ou tout simplement des bureaux relevant des employés de l'OPOW tels qu'une salle de prière, de réunion etc…

Publiée par Yahia Nouara sur Jeudi 15 novembre 2018

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=74997

Posté par le Nov 15 2018. inséré dans ACTUALITE, ÉDUCATION, ORANIE, SBA PROFONDE, SBA QUAND TU NOUS TIENS, SPORTS. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

1 Commentaire pour “« L’appel de Yahia Nouara sur le stade du 24 février 1956…”

  1. Mme CH

    Papapapapaaaaaa!!!! Allah Yastour…! Merci Mr Yahia Nouara pour votre sens de civisme…! Heureusement, que vous avez tiré la sonnette d’alarme before qu’il ne soit trop tard…!
    La Vidéo est claire et montre vraiment le risque d’effondrement …!! Où sont les services qui s’occupent du stade sont ils aveugles…?? Puuuffff, quelle négligence/laisser-aller…!! Ils doivent appeler dans les plus brefs délais les services du CTC pour une expertise afin de décider du sort de ce pauvre stade…!

    Il a raison Mr Nouara qu’on ne vienne pas pleurer (larmes de crocodiles) les morts avec des fleurs…! Allez bougez…!

Répondre