La Voix De Sidi Bel Abbes

L’ALGÉRIEN EST UN HOMME COMME LES AUTRES / Par Abdellah Ouldamer .

1916810_1270021556856_1242170_n   Dans un monde troublé, chacun a déjà des difficultés à joindre les deux bouts qui mènent au bonheur. D’ailleurs ne faut il pas revoir cette notion de bonheur, la redéfinir, car si cela ne tient qu’à manger, voyager (quand on le peut), et se gaver de spectacles, nous le faisons déjà. C’est quoi être heureux ? Avoir le monde à ses pieds ? Devenir parfait à tout point de vue ? Les intellos cyniques, pour ceux qui l’ont remarqué, ne sont là, en fait, que pour nous rappeler que le pays est un cirque et, que nous ne savons ni vivre ni voyager. Que nous sommes bien morts. Pourtant, nos enfants vont à l’école, nos avions décollent, les arbres poussent, nos femmes accouchent, nos fous « sirotent » leurs mégots. Tiens ! L’algérien sait même se distinguer, rien qu’avant-hier, on a eu une sacrée championne : « L’algérienne Inès Ibbou sacrée championne d’Afrique de tennis », avait titré la presse nationale, et que nos messieurs broyeurs du noir, n’ont sans doute pas vu. Sans oublier Sabrina Latreche championne arabe des échecs, avec 14 médailles, dont 4 en or, au championnat d’Afrique des Échecs. Le boxeur algérien Mohamed Flissi qui a terminé son année à la 3e place mondiale, et le reste viendra. Ce qui fait mal, c’est qu’en persistant dans leur sinistrose, ils donnent l’impression qu’ils voudront nous arracher même cet ultime bonheur auquel nous nous accrochons. Ce qui détourne pas mal de gens de leurs analyses généralistes. Quand se rendront-ils compte que le défaitisme ne rapporte rien, et que l’artiste est celui qui sait venir offrir une bougie, quand les autres sont au fond d’un gouffre, (si bien que l’Algérie n’en soit pas un gouffre Dieu soit loué), plutôt qu’obstruer l’ultime lueur d’espoir qui reste. Que le vrai héros est celui qui ouvre les yeux par la finesse, plutôt qu’il rajoute intentionnellement aux frustrations. Que l’Algérie est aussi ce qu’on a vu sur Thalassa, que l’algérien est un homme comme les autres. Et qu’il fait comme il peut.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=59716

Posté par le Avr 13 2015. inséré dans ACTUALITE, SOCIETE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

8 Commentaires pour “L’ALGÉRIEN EST UN HOMME COMME LES AUTRES / Par Abdellah Ouldamer .”

  1. mohammed

    Superbe billet. Je me délecte. Oui on se lamente et des raisons existantes sont le motif mais la vie continue grâce aux mains anonymes et au labeur des modestes personnes qui craignent Dieu et chaque jour est une victoire contre la stagnation.

  2. Touri Lacarne

    Si Abdellah , votre optimisme , votre esprit positif donne du baume au coeur et ce cri de colere contenue est un arc en ciel qui couvre le reste de sa lumiere . Vous avez mille fois raisons de regarder le « verre a moitie-plein » , c’est cette moitie qu’il faut « fructifier » pendant qu’on s’occupera ensemble de remplir patiemment la partie vide .

    Amities

    Toury

  3. M .M

    L’algérien est certes comme les autres mais il pouvait être plus heureux encore sans les dysfonctionnements béats qui subsistent et qui le fatiguent…Merci monsieur OuldAmer. A

  4. Amirouche

    Sallam Si Abdellah

    Votre message est déjà une bougie d’espoir .Merci
    Mais sans verser dans l’optimisme démesuré et sans faire le défaitiste , ne peut-on pas prétendre à mieux vivre ?, où la vie quotidienne de l’algérien ne sera pas faite d’angoisses, d’incertitudes et de stress quand il va à l’hôpital , à l’administration ou même profiter de ses vacances , ……..etc ? .Avec le potentiel de l’Algérie , (pour ceux qui aiment l’Algérie) ,nous ne pouvant qu’être très fiers des résultats des « wled bladna » mais pas que dans le domaine sportif ….
    Personnellement je garde espoir en des jours meilleurs , espoir du jour où l’algérien serait , « sans langue de bois » , très heureux d’y vivre ……Vivre mieux , n’était-ce pas le but du sang versé des chouhadas pour que l’algérien soit justement comme les autres ?
    Je ne cesserai jamais de dire que l’Algérie a en son sein des « génies » dont il faut faire confiance que de les reléguer à chaque fois au second rang .

    Fraternellement Ouldamer

  5. OUERRAD

    L Algerien , n est pas un homme comme les autres c est un super homo sapien .
    Il ne vit pas , il vivote
    ,il ne produit pas on produit pour lui ,
    il n est pas heureux mais il fait semblant ,
    il n est pas jusqte avec lui meme , mais il fait avec .
    Maintenant , les exceptions dieu merci elles existent , mais un pays une nation ce n est pas seulement ses sportifs , ses artistes et la aussi il ya en redire .
    VIVRE ou plutot survivre dans cette salete , ne fait de lui un homme comme tous les autres ;au contraire il est SUPER ? et dans tous les sens .
    SI , les chouhadas pouvaient parler de leurs tombes , ils vous diront ,,,,,,,,,,,?

  6. Benattou

    Quoi qu’il en soit il faut être optimiste.

  7. zaoui

    Le titre est bien il ramène l’algérien pieds a terre. L’orgueil et le nif démesuré placé par des langue de bois d’homme politique ou cadres illégitimes a aussi
    Laminé toutes les règles. N’importe qui fait n’importe quoi n’importe qui parle du domaine de n’importe qui…et en face de cette situation d’illégitime les gens réussissent mais combien?
    Combien de jeune ont jeter les raquette de tennis en présence d’un entraineur illégitime qui vient pour bouffer les tickets de resto des joueurs…ah Abdallah, tu as oublié ce genre de rappasse boukrouche qui bouffe le budget des petits athlètes..l’athlète est maigre comme un chat..et ils continuent de bouffer tout..lol

  8. Imène

    Azzul tlm !
    Vous êtes époustouflant Ouldameur ! vraiment..
    Votre démonstration ( décryptage ) sur le  » bonheur à la DZ  » me désarçonne quelque peu
    et je trouve votre optimisme désarmant , contagieux même ! à tel point que que je me suis surprise à y croire : et si c’était vrai ??? Pourtant mon Dieu , je sais , ça fait un bail déjà , que mon pays tant aimé est un grand s’bitar !
    C’est quoi dêtre heureux ? grande question . inutile de trop s’y étaler : à chacun sa conception du bonheur …Allez : sans être une intello cynique , ni une langue fourchue qui s’acharne sur tout ce qui bouge , ni défaitiste ( ni présomptueuse non plus ) je vais reprendre un à un tous les  » ingrédients  » que vous avez énumeré ,- et qui contribuent dans un sens , au bonheur des hommes selon votre lecture :
    – Voyager : Qui peut se permettre ce luxe ? – je parle d’un vrai (s ) voyage (s ) pour un Algérien lambda –
    – Se gaver de spectacles : à Alger , Oran ..peut être bien ! mais l’Algérie c’est immense , dans l’arrière -pays la réalité est toute autre mon cher monsieur ! en plus : le gavage suppose l’abondance , la variété , l’embarras du choix en matière de productions culturelles …et c’est loiiiiin d’être le cas .
    – Nos enfants vont à l’école : Quelle école ? Quel système ? qui fait fuir les cerveaux , qui privilégie les médiocres , l’école DZ a enfanté des monstres et des gnomes qui ont assassiné le savoir , l’intelligence…
    – Nos arbres poussent : el hamdoulah , c’est la baraka du ciel : l’homme n’a aucun mérite !
    – Nos femmes accouchent : No comment ! la  » fabrication  » des enfants c’est notre dada !
    de chauds lapins les DZ !!
    C’est la réalité Ouldamer ! L’Algérien n’est ni meilleur , ni pire que les autres : il est différent : il a ses reflexes , ses spécificités , un caractère qu’il s’est forgé au fil du temps ( que d’autres n’ont pas et ne comprennent pas ) ..je vais vous donner des exemples :
    – L’Algérien ne travaille pas : tous les jours de la semaine les cafés , les rues , les commerces sont bondés ! paradoxalement la roue de la fortune tourne toujours ! ( ??? )
    – L’Algérien est bouffi d’orgueil : une  » pâle  » victoire , et c one , two , three , ou la3lamat…
    – L’Algérien sait à l’avance que rien n’est facile pour lui ..que son quotidien est synonyme de galère là où il va ! ( trouver un taxi , stationner, retirer un papier ,alors un dossier ???
    – L’Algérien sait que sans la maarifa , il ne peut rien faire : il est obnubilé de cette  » culture  »
    il en fait une règle de vie : un reflexe typiquement DZ : pour prendre un rdv à l’hôpital ou ailleurs , la 1ere des choses c’est de trouver « quelqu’un  » qui connaisse  » quelqu’un  » ds le milieu …sinon makan wallou !
    – L’Algérien ne fait pas pi….la preuve : ya pas de vespasiennes dans nos villes : et si l’envie se fait pressante il va aux cafés , les troncs d’arbres ,…( je ne parle pas des femmes ! ) c’est tout bonnement scandaleux !
    Monsieur Ouldamer : j’aimerai tant partager votre optimisme , ce regard aseptisé de quelqu’un – qui j’imagine – doit vivre dans une bulle rose bien étanche .. je vous assure que j’aime mon pays au dessus de tout ! que les besoins de la quasi – majorité de nos compatriotes ne sont pas  » sorciers  » : un job , un logement , soins et scolarité dignes..la paix , chitouh n’ love..et voilà ! enfin , enfin : il faut le dire : votre article est une brèche de lumière , un message porteur d’espoir , ou comme dirait….quelques grammes de finesse dans un monde de brutes ! Merci Oludamer , essalem aleikoum .

Répondre