La Voix De Sidi Bel Abbes

L’affaire ENTV-Al Jazeera Sport face au tribunal de Sidi-M’hamed d’Alger.

La Télévision algérienne qui avait retransmis le match Burkina Faso-Algérie (3-2), disputé le 11 octobre dernier à Ouagadougou en barrage aller sur sa chaîne terrestre sans l’accord de l’entreprise détentrice des droits pour l’Afrique du Nord et le Proche-Orient, subira-t-elle le même sort que la télévision égyptienne qui s’est vu infliger par la Fifa une amende de 2 millions dollars pour avoir piraté la rencontre Ghana-Égypte des barrages aller qualificatifs pour la Coupe du Monde 2014 ? La Fédération égyptienne de football (EFA), qui a révélé hier l’information, a indiqué qu’il ne lui appartient pas de payer cette amende et qu’elle n’accordera pas l’exclusivité des matches du championnat à la télévision égyptienne. “Comment voulez-vous qu’on attribue à la télévision nationale l’exclusivité de la retransmission des matches du championnat d’Égypte, alors qu’elle vient d’écoper d’une amende de 2 millions dollars de la part de la Fifa pour avoir retransmis le match Ghana-Égypte sans l’accord de la chaîne détentrice des droits”, a déclaré Iheb Lehita, membre du conseil d’administration de l’EFA. La télévision égyptienne avait retransmis la rencontre Ghana-Égypte, disputée le
15 octobre dernier au stade de Kumasi, sur son réseau terrestre, sans l’accord d’Al Jazeera Sport, détentrice des droits de retransmission. Contactée hier par nos soins, un source proche du bureau fédéral de la FAF nous a confié que la FAF n’a rien reçu dans ce sens, même si “dans le cadre de cette enquête, les revenus de la FAF auprès de la CAF, qui sont de l’ordre de 1 million d’euros environ, sont bloqués pour le moment”. “Il faut savoir que l’affaire ENTV-Al Jazeera est entre les mains de la justice, c’est le tribunal de Sidi M’hamed qui est compétent pour traiter cette affaire. Il faut donc attendre le verdict pour connaître la décision de la Fifa”, explique notre source. Pour rappel, la Fifa, organisatrice du Mondial, et donc de la phase des éliminatoires, détentrice de ces droits, avait décidé, il y a deux ans, de les céder aux confédérations continentales, à savoir (l’UEFA, la Caf…) afin de leur permettre de bénéficier d’une manne financière importante.
La Fifa avait changé de démarche en la matière car, initialement, ces droits étaient exploités par les fédérations nationales. C’est ce changement de procédé qui a engendré, en quelque sorte, tout ce conflit et cette polémique autour des droits de retransmission entre les chaînes privées et les fédérations nationales. La Fédération algérienne, par exemple, pouvait elle-même exploiter les droits des matches de l’EN à domicile en les cédant à une chaîne algérienne. Mais, désormais donc, pour le continent africain, c’est la CAF qui gère ce volet fort lucratif. Pour des raisons évidentes de rentabilité, la CAF a vendu les droits de retransmission à une boîte privée nommée Sport Five, basée en France, qui, elle-même, les a cédés à une autre boîte privée restée jusque-là mystérieuse.
Bref, ces boîtes ont lancé à ce moment-là un appel d’offres international pour la cession des droits de toute la phase des éliminatoires du Mondial zone Maghreb. La chaîne qatarie Al-Jazeera Sport rafle la mise pour le prix de 5 millions dollars. L’ENTV, pensant qu’Al Jazeera  allait lui vendre les droits des matches de l’EN, n’a pas jugé utile de se porter acquéreur.
À l’approche du rendez-vous contre le Burkina Faso, l’ENTV tente d’acheter les droits de retransmission de la rencontre auprès d’Al Jazeera. Les discussions butent cependant sur le prix. L’ENTV offre 500 000 dollars, mais Al Jazeera Sport réclame 1,5 million de dollars, alors qu’elle a acheté les 10 matches de barrage pour seulement 5 millions de dollars.
Pis, selon l’ENTV, cette chaîne a exigé l’ouverture d’un bureau à Alger, ce que l’Unique considère comme un chantage.
Les deux parties se séparent sur un désaccord, et l’ENTV décide donc de recourir au signal de la chaîne publique du Burkina Faso pour pouvoir retransmettre la rencontre du 12 octobre dernier. Du coup, Al Jazeera Sport annonce illico presto qu’elle va poursuivre en justice l’ENTV, qu’elle accuse d’avoir violé “ses droits de retransmission”.  Al Jazeera Sport indique qu’elle a saisi la CAF pour dénoncer la “diffusion illégale du match Burkina Faso-Algérie par la télévision publique algérienne”. Affaire à suivre donc !

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=36024

Posté par le Déc 29 2013. inséré dans ACTUALITE, COLLECTIFS. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

6 Commentaires pour “L’affaire ENTV-Al Jazeera Sport face au tribunal de Sidi-M’hamed d’Alger.”

  1. abbassi

    s il y aura une amende le premier responsable de l entv doit ,être sanctionner

  2. kaid

    Appelons un chat un chat

  3. abbes

    Le monde a changé l’ENTV non

  4. jamel

    L’Egypte a été sanctionnée pour le mémé grief;c’est une décision prise par le tribunal

  5. fan algerie

    Selon c’est la fédération algérienne de foot ball qui va payer les pots cassés je sais cela;les textes de la fifa le disent

  6. abbassi

    une amende de1million de dollar us ou va l argent du peuple algerien

Répondre