La Voix De Sidi Bel Abbes

La veuve de Maurice Audin appelle la France a condamner la torture et les exécutions sommaires en Algérie

La veuve de Maurice Audin, jeune mathématicien enlevé et torturé en 1957 par les parachutistes français à Alger, a souhaité que la France condamne la torture et les exécutions sommaires perpétrées en Algérie durant la période coloniale.

arton139944-4dfe1« Je souhaite que les plus hautes autorités de l’Etat français condamnent officiellement la torture et les exécutions sommaires utilisées, pendant la guerre d’Algérie, par l’armée et le gouvernement français », a-t-elle déclaré jeudi à l’APS en réaction à de nouvelles révélations sur l’assassinat de son mari.

Commentant le témoignage du général Paul Aussaresses, publié à titre posthum, et selon lequel le militant nationaliste a été poignardé en plein coeur par un membre de l’escadron de la mort qui opérait, en 1957 à Alger, sous les ordres du général Massu, Josette Audin a affirmé que, depuis la disparition de mon mari, « diverses possibilités ont été envisagées et celle d’Aussaresses en est une autre ».

« Personnellement, j’ai du mal à accorder quelque crédit que ce soit à ce que dit ce personnage », a-t-elle ajouté, mettant en doute la validité des confessions posthumes d’Aussaresses, contenue dans l’ouvrage « La Vérité sur la Mort de Maurice Audin » (Editions des Equateurs) du journaliste Jean-Charles Deniau.

Pour elle, le général de sinistre mémoire a « passé sa vie à mentir quand il ne la passait pas à tuer des Algériens ». « Comment croire, dans ces conditions, qu’il a pu dire la vérité ? Selon moi, ces gens ne sont pas crédibles. C’est bien que le général ait dit sa vérité mais c’est seulement sa vérité. Ce n’est pas forcément la vérité. Cette vérité, la saura-t-on un jour ? Je suis sceptique à ce sujet. », a-t-elle dit.

Josette Audin avait adressé le 6 août 2012 une lettre au président français, François Hollande, quelques mois avant sa visite d’Etat en Algérie, demandant que les historiens « puissent avoir accès à toutes les archives de toutes les personnalités civiles et militaires françaises +en charge du maintien de l’ordre+ en Algérie ».

« J’espère que vous ferez aussi, au nom de la France, non pas des excuses pour des actes qui ne sont pas excusables, mais au moins une condamnation ferme de la torture et des exécutions sommaires commises par la France pendant la guerre d’Algérie », lui avait-elle écrit.

Le chef de l’Etat français s’était longuement recueilli, lors de cette visite, devant la plaque commémorative dédiée à Maurice Audin à Alger, s’abstenant de faire la moindre déclaration sur ce crime.

Les révélations du journaliste Deniau viennent lever le voile sur une énième « inconnue » de la guerre de libération nationale. A ce jour, seule la thèse de la disparition de Maurice Audin est reconnue officiellement en France où historiens et mêmes proches du défunt évoquent désormais, sans rougir, un autre « crime d’Etat ».

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=36376

Posté par le Jan 10 2014. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

17 Commentaires pour “La veuve de Maurice Audin appelle la France a condamner la torture et les exécutions sommaires en Algérie”

  1. gamra de sidi khaled

    Paix sur ce martyr de notre cause nationale

  2. BADISSI

    un grands martyr de la cause national les criminelles de l’époque reconnaissent qu’il a été poignardée , on devait organiser des colloques sur son combat a chaque date de son assassinat dans tout le territoire national voila de PN que j’aime et je respecte

  3. hamid ourrad

    Dans un livre intitulé »La vérité sur l’affaire Audin »un journaliste révèle des confessions livrées par le général Aussaresse avant sa mort ,le journaliste rapporte que Maurice Audin à été exécuté par un sous-lieutenant à l’aide d’un couteau.
    Alors que la version officielle française a conclu à une bavure ,la majorité des algériens pensent que la mort de monsieur Audin n’est pas une bavure,mais c’était bien un crime d’état comme l’a déclaré l’historien Stora » Audin a été tué pour l’exemple car il fallait terroriser les européens qui pouvaient aider le FLN.
    Et il parait même que c’est De gaule lui même qui a donné son aval.
    Enfin ce qui est sure …c’est le coup de MASSUE……..
    Nous ne sommes pas tout prés de connaitre les vérités d’aujourd’hui

  4. mus

    @Hamid ourrad vous nous ajoutez de précieux renseignements

  5. KAID HELLAL

    ce n est pas sa seule erreur il avait tout faux

  6. kaid

    SAHIT KAID HANIFI ALAH YERHAM SI KOUIDER

  7. BADISSI

    peu de commentaire sur un grand homme qui est mort pour la cause juste

  8. BADISSI

    Le martyr MAURICE AUDIN étais un PN , ou sont les PN de notre site ??!!!!!!! vous voyez il y a des PN ET DES PN , i lfaut de tout pour faire un monde

  9. Kfaraoun

    Maurice Audin comme la plus part des communistes français étaient des anticolonialistes et par conséquent ils menaient une politique antagoniste à celle des colons et et de leurs responsables français . Le général aussaress qui a ordonné de torturer et tuer Larbi Benmhidi a de meme fait pour Maurice Audin La thèse de la disparition est fausse puisqu’il est arreté à son domicile et transféré à une destination inconnue pour etre assigné à résidence. Audin n’était pas un membre de la mafia pour s’évader mais un professeur à l’université d’Alger donc la thèse de l’évasion était impossible et le gouvernement français de l’époque à accepter cette thèse plutot que la thèse de la torture qui fait honte pour un pays de la liberté , égalité et fraternité. Avec la politique colonialiste il n’y avait pas que Audin mais des Audin »s »

  10. gamra de sidi khaled

    Merci pour cet additif mr k faraoun ceux sont des chouhadas

  11. City22

    Plusieurs héros de guerre se sont évadés sans pour autant appartenir à la mafia!!!!

  12. Kfaraoun

    City 22 un héros de guerre a du courage comme celui d’un membre de la mafia et peut s’évader donc ce n’est pas le cas d’un professeur d’université qui était de nationalité française et qui avait du courage pour etre afficher communiste dans le but de travailler dans la totale transparence et non dans l’ombre comme le cas du héros . En plus un communiste français avait plus de chance de rester vivant qu’à un héros algérien et les héros de guerre n’ont jamais été des professeurs d’université.

  13. jamel

    Belle réplique de k faraoun qui a de la suite dans ses idées

  14. BADISSI

    peu de commentaires pour un crime d’état , ou les PN de la cause juste , les chrétiens mort pour l Algérie sont devenues un sujet tabou pour ne pas toucher certaine personnes ALLAH YAHDINA

Répondre