La Voix De Sidi Bel Abbes

La Tunisie construit un mur le long de sa frontière

L’ancien ministre des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, a estimé que le danger terroriste vient de la Libye.

La Tunisie a entamé la construction d’un mur, le long d’une partie de sa frontière avec la Libye, a annoncé mardi soir le Premier ministre tunisien, Habbib Essid, lors d’un entretien radiotélévisé sur les médias locaux. “La Tunisie a commencé à construire un mur d’environ 168 kilomètres, ainsi qu’une tranchée qui sera creusée parallèlement au mur”, a-t-il indiqué. “Des postes de surveillance seront mis en place tout au long de cette zone qui s’étendra sur deux terminaux frontaliers de Dhihba et de Ras Jedir”, a-t-il précisé.
Le projet sera finalisé, selon le chef du gouvernement, d’ici à fin 2015. À travers la construction de ce mur, la Tunisie affirme la nécessité de se protéger de toute intrusion terroriste du côté de sa frontière est avec la Libye, sa frontière ouest étant fortement surveillée par l’armée algérienne. Cette décision intervient dans la foulée des mesures prises par le gouvernement, à la suite de l’instauration de l’état d’urgence le 4 juillet dernier.
Car, selon les services de renseignement à Tunis, des centaines de jeunes tunisiens, partis faire le jihad en Irak et en Syrie, seraient passés aussi par les camps d’entraînement libyens, en traversant la frontière clandestinement. La Tunisie veut ainsi empêcher tout jeune tunisien, parti s’entraîner dans les camps des groupes terroristes en Libye, de rentrer pour commettre de nouvelles attaques dans le pays.
D’ailleurs, l’auteur de l’attentat de Sousse, le 26 juin dernier, Seifeddine Rezgui, qui a tué 38 touristes étrangers, aurait été formé dans un camp d’entraînement à Sabratha, une ville libyenne située à environ 100 km de la frontière tunisienne, selon le secrétaire d’État chargé de la Sûreté nationale.
C’est le cas aussi des deux autres terroristes qui ont perpétré l’attaque du musée du Bardo, le 18 mars 2015, tuant 21 touristes étrangers et un policier tunisien, en faction. La construction du mur à la frontière tuniso-libyenne a suscité beaucoup de réactions des Tunisiens sur la Toile. De nombreux Tunisiens doutent, en fait, de l’efficience d’une telle action qui, selon eux, ne réglera pas les problèmes des infiltrations terroristes, et qui fait appel à un coût financier conséquent.
La Tunisie n’est pas en mesure de supporter, en ces temps de grave crise socioéconomique, de telles dépenses. Depuis juin, le gouvernement ne cesse d’annoncer de nouvelles mesures sécuritaires. Le président tunisien, Béji Caïd Essebsi, a, en effet, déclaré l’état d’urgence samedi dernier pour une durée de 30 jours, susceptible d’être prolongé si la situation l’exige. Par ailleurs, la proclamation de cet état d’urgence permettra l’utilisation de l’armée comme force d’appoint aux forces de police, a affirmé, dans une déclaration au quotidien français Le Monde, Kamel Jendoubi, ministre chargé des Relations avec les instances constitutionnelles et la société civile.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=61997

Posté par le Juil 10 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, MAGHREB. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

5 Commentaires pour “La Tunisie construit un mur le long de sa frontière”

  1. OUERRAD MOHAMED

    Et voilà , la solution de facilites mais qui ne regle en rien le probleme .
    Si, aujourd hui ya pas de mur entre l algerie et la tunisie demain il le sera .
    LE MUR ENTRE ISRAEL ET LA PALESTINE est une violation des droits internationnaux .
    Ceux ; entre les pays freres et voisins comment les qualifier ?
    Les etats arabes devraient penser à leguer le flambeau aux jeunes .
    Ils devraient penser à l epanouissement de cette jeunesse .
    Ils devraient aplanir tous les contentieux entre eux et avec les autres pays pour permettre à cette energie qu est la jeunesse de se mouvoir à travers le monde .
    Les frontieres , nont plus droit d etre mais c est contraire que font nos decideurs .
    Le chomage tue toute une jeunesse et ces messieurs de l age de la pierre taillee pense l emprisonner encore plus par des murs et des tranchees .
    Ce motif est fallacieux et va avoir un resultat inverse .Rien n arretera une jeunesse determinee , rien n arretera le terrorisme si ce n est ses commanditaires et ils sont connus .
    SAHA S HOR KOUM toutes et tous .

  2. eddine

    Eh oui. on aura tout vu. Maintenant on règle les problèmes politiques avec du béton. il fallait vraiment y penser et qui sait ,peut être que dans 20 ou 30 ans on détruira le mur pour imiter les allemands et dire qu’il vraiment temps de construire le grand Maghreb. Concernant l

  3. eddine

    Eh oui on aura tout vu.maintenant on règle les problèmes politiques avec du béton.il fallait vraiment y penser et qui sait, peut être que dans 20 ou 30 ans on détruira le mur pour imiter les allemands et dire qu’il est temps de construire le grand Maghreb. Après le mur de la honte d’israel quel nom donneront ces responsables tunisiens à leur mur ? Au point ou ils en sont, ils penseront surement à la hauteur de ce mur pour dissuader les terroristes d’apprendre le saut de la perche.

  4. zlaoui

    le probléme dans le future ce n’est pas le terrorisme.
    le terrorisme n’a aucun sens. Le banditisme oui,
    formation des gangs dans les villes a l’americaine
    en 2015 la situation sur terre n’est pas encore
    catastrophique est encore maitrisable. pour la tunisie
    il falait seulemnt ptoteger les zones touristique
    en dressant des controle d’accés a 3 km de la zone.
    la presence des agents de l’ordre dans les plages va leurs faire fuire
    les touristes. Des que le policier entre sur plage,
    le touriste prend sa serviette et entre chez lui…
    on dit que le ranch de george bush fait 6 km²
    la porte principale se trouve dit on a 3 km² de la maison..lol
    voila les site touristique en tunisie prenent le statue
    de Ranch c’est tout..Et si Bush installe son ranch au sud de tunisie
    il va redevenir wali ellah un mrabet les algeriens et tunisiens
    l’apelerons  »sidi bush moul adollar el khadra »..
    et les marocains se prosterne depuis marrakeche en disant
     »ana f3aaaaaaaarék ya sidi bush khalina laisse nous vendre
    chichwiya zatla » lol… »iwa daba anti karaki tkharfi dira un marocain a bel abbes
    iwa daba ka bush kayabghi el couteau dyale mascara et dyale tassala »
    sahha ftourkoum

  5. Mme CH

    Bye Bye l’UMA…., maintenant chacun se replie sur soi derrière des murs de « Berlin »…!!!! Après le Maroc, c’est au tour des tunisiens de construire leur mur…. » Pourquoi…??? Follow me….

    En Europe, et ce n’est pas sans m’inquiéter, il existe des cercles qui étudient la variante de la «Mexicanisation» comme évolution possible de l’Afrique du Nord. Pourrait-elle devenir pour l’Europe ce qu’est le Mexique pour les Etats-Unis d’Amérique, cette zone frontalière dans laquelle va régner une violence endémique, avec des zones de non-droit très importantes, détenues par les grands trafiquants et servant aussi de base pour les «opérations furtives», les guerres informelles des Etats… » (par Abderrahmane Hadj-Nacer) ….!!!

    Actuellement qui dit Europe, dit une tentacule de la pieuvre du mal…néoconservatrice sioniste franc maçon et illuminati par excellence…!! La pieuvre a tout bouffé…!!!

Répondre