La Voix De Sidi Bel Abbes

La  Santé à Sidi Bel Abbés…Une  bataille de corps…à corps ? Par Mémoria

L’instruction du 21 avril 2014 émanant du Ministre de  Santé publique  concernant le gel de l’activité complémentaire serait-elle restée lettre morte au regard  de la paralysie du secteur sanitaire qui serait passé maître dans un conflit latent alimenté par une bataille déguisée entre corps socioprofessionnels  qui alimente  les caisses d’un secteur privé frisant l’informel et l’illégal ? Une affaire  passible de décision justice entre un infirmier dénonçant le non-respect d’un contrat de travail par une clinique privée qui l’a licencié sans préavis ni paiement de congé et qui demande dommages et intérêts….Des  recours à Monsieur le Wali suite à des dysfonctionnements dans les structures sur le terrain. Des inspections à postériori pour….baliser le terrain déjà miné par un lourd contentieux qui met aux prises le corps médical à une pléthore de responsables technico-administratifs outrepassant leurs prérogatives et voulant régenter l’éthique d’Hippocrate et son serment sous l’attentisme d’un Conseil de l’Ordre en instance de renouvellement de ses structures reporté aux calendes grecques…

Pourtant le secteur sanitaire de Sidi Bel Abbés méritait mieux après la gestion « mafieuse » d’un directeur trop  mutuelliste  affecté vers le Sud pour mettre un bémol à l’affaire des logements et…villas de la Mutuelle de la santé oblige, puis « réhabilité » plus tard pour diriger un CHU régional.

Le Ministre de la santé, rodé à la médiation sociale, au montage de projets et à la gestion de crise, n’est pas sans savoir que la « Logique de la fourchette » des répartitions budgétaires dans le cadre de l’aménagement du territoire ne peut se transformer en gabegie budgétivore ordonnancée par les directions du budget et des personnels de l’Administration centrale. Sinon il y a  connivence proportionnelle et un coefficient de corrélation très fort entre la nomination de fonctionnaires intérimaires qui régentent et distribuent l’argent public au service de la santé physique et psychique de la population des  48 Wilaya(s).La communauté médicale en service public ne peut laisser envahir son espace professionnel par des personnels non qualifiés  dans  la gestion  des ressources humaines et bien plus aptes  à travailler  en soins infirmiers ou anesthésie.

Comme cet  exemple phare d’un médecin de centre de santé, connu et ancien, qui voit débarquer un responsable de secteur venu l’inspecter et lui faisant une observation sur la taille des  arbres de la clôture. Il se fait aussitôt taper sur les doigts par le praticien outré par ce dépassement : « Je ne suis pas jardinier ! » Notre confrère demandera  sa retraite avec comme remerciement un blâme !

Et cette réunion de secteur où la communauté médicale publique se fait sermonner à la limité de la calomnie…par  un gestionnaire par intérim lors d’une réunion .Un  médecin connu et de bonne famille bélabbésienne ira jusqu’à sortir et demander la levée de la séance pour insulte  grave… ! Ces incidents seront-ils consignés sur rapports ? Conflits latents et sous-jacents entre corps médical et paramédical où se règlent de vieilles querelles  et  grippent la machine hospitalo-universitaire …et alimentent la pieuvre de cette médecine privée  en clinique hybride en expertise et matériels…

La relation hiérarchique ne doit pas pervertir la responsabilité pénale et civile des structures et personnes physiques locales. Il n’y pas lieu d’imputer la responsabilité des malversations et des conflits de travail à la Centrale alors que les contrevenants agissent localement .La nomination d’intérimaires permet toutes les déviations puisque n’ayant pas le profil stipulé. On s’étonne qu’il y ait chute de l’échelle des valeurs, harcèlement moral , mauvaise gestion, absentéisme couvert par des intérêts bassement matériels où le recours reste parfois  le Wali lorsque ses directeur(ice)s subissent le diktat de certains réseaux d’intérêts…Il faut aussi reconnaître que la Justice a été rarement mobilisée par des plaintes  ou des enquêtes contre X  alors que l’Agora de SBA jasait sur les affaires qui se faisaient sur le dos de la bonne santé de la population bélabbésienne.Le Ministère a toujours  délégué ses pompiers pour étouffer les plaintes qui risquaient de rejaillir aussi sur des cadres très vite mutés d’où ils étaient venus…Et lorsque la contestation rejoint l’Agora, on se dit étonné et non informé  des doléances et plaintes archivées en chemises cartonnées dans des armoires métalliques…par des intérimaires éludant le dossier  !!!

C’est vrai que l’équipe du Laboratoire d’Anthropologie de la Santé(GRAS) du Pr Mebtoul serait intéressée par cet échantillon d’un microcosme où les critères d’évaluation sont devenus le dada  des organisations Onusiennes qui ont médiatisé l’indice de développement humain des populations. Nos services d’épidémiologie regorgent de bases de données qui font peur à nos média nationaux alors qu’aucune instruction n’en fait à ce jour un secret-Défense ! Et puis la focalisation sur la santé physique et morale pour ne pas dire épidémiologique  de la population civile n’est  pas du catastrophisme si nous savons que l’Algérie est en gestion de crise et que l’élément humain est aussi précieux que la capacité de défense stratégique de la Nation  du 1er Novembre 1954.

Les temps ont-ils changé ? Arrêtons l’article sur ce premier épisode … !

Par   Mémoria

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=55353

Posté par le Oct 9 2014. inséré dans ACT OPINIONS, ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

25 Commentaires pour “La  Santé à Sidi Bel Abbés…Une  bataille de corps…à corps ? Par Mémoria”

  1. BEDDIAF abdelkader

    Mais Mr MEMORIA ,cela n’est pas nouveau et tout ce que vous avez signalé dans votre article est du réchauffé tant la situation n’a fait qu’empirer depuis que les conflits d’intérêts ont constitué le cheval de bataille entre les corporations et où l’éthique a laissé place à la confusion générale ; un simple agent syndicaliste de connivence avec certains médecins alors qu’à priori ,aucun lien hiérarchique ni professionnel ne vienne l’expliquer,se liguent contre telle ou telle autorité dans le seul but de satisfaire leurs intérêts mesquins ou leurs projets douteux au détriment de l’hôpital et des malades.Que d’encre a coulé sur la répartition entre clan de logements ,de disparition de matériel ,considéré comme immobilisations au plan comptable sans suite et l’on se demande comment l’on arrive les écarts lors des différents inventaires si ceux–là se font bien sur,des budgets faramineux dépensés dans la nourriture ,les draps et couvertures alors que les malades sont approvisionnés par leurs proches etc…etc…et ce n’est pas demain la fête tant les enjeux s’entrecoupent et se rejoignent dans le même esprit : la cupidité.La gestion de l’hôpital est calquée sur ce qui se fait ailleurs dans les autres administrations dans l’opacité la plus totale quand on sait que SARKOSY puissant comme il est ,est harcelé de toutes parts par les affaires ;nous restons envieux dans leur rapport à la justice,mais ça est une autre histoire.

  2. BEDDIAF abdelkader

    lire : comment on arrive à cerner les écarts

  3. Imène

    La santé en détresse ….Au secours !!!! Help !

    • OUERRAD en squatteur

      Imene qui appelles tu au secours la hayata limen tounadi merci pour le post rapport detaille des que cela ira mieux RABI MA3EK WA M3A MAM JOUMOUAA MAKBOULA POUR TOUTES ET TOUS

      • Imène

        Squatteur bonsoir ! bsr tlm ..
        Cette fois -ci nous essayerons d’être forts , unis et déterminés : nous leur poserons l’ultimatum comme suit : nous exigeons que nos institutions hospitalières – à travers tout le pays – soient totalement , radicalement assainies , rénovées , remises à niveau , qualité des soins supérieure..ou alors permettre , et faciliter à TOUS les citoyens de ce pays de se soigner à l’étranger !!! puisque l’accès aux soins est un droit pour TOUS ! ( code de la santé publique ) mais où à l’étranger ? comme ils veulent : le val de grâce , les invalides , la Suisse , on ne dira pas non ! loooool ..non sérieux , ouerrad bezzaf el misiria fi s’bitar..merci pour mam. salam .

  4. Mohand

    Que ce soit le hasard ou qu’il soit élu, chaque homme traverse l’hiver en allant soit vers la ruine soit vers le salut. le hasard conduit à la mort mais les élus ne doivent qu’écouter.
    Je dirai à cet auteur qu’il n’ y a pas de bataille de corps à corps, mais un laisser aller de tous les corps.

  5. elhadj abdelhamid

    Bonjour
    Mon cher Mémoria,
    C’est trop d’honneur que vous faites à « la Pieuvre du médical » de chez nous en parlant de Mafia. La Mafia a, au moins, un code d’honneur et elle convertit l’argent sale ( contrebande, drogue, « commissions » sur marchés…) en argent socialement blanchi dans l’immobilier, l’agriculture surtout au profit des populations de « l’Europe du Sud » défavorisée.
    La Pieuvre de notre Médical-Connection, sans foi ni loi, fait l’inverse. Gestionnaire de deniers publics propres, elle en prélève une part conséquente au profit d’intérêts particuliers au moyen de surfacturation…équipements douteux…négligence de la maintenance pour permettre renouvellements et achats fréquents… etc.

  6. MADANI

    vous avez bien décris le fonctionnement de la mafia mais vous avez oublié l’essentiel c’est que la mafia est divisée en familia avec un parrain à la tête de chacune et en algerie les têtes de chaque familia sont connus dans la pyramide de la pieuvre mais personne ne les cite car ils imposent leur loi LA NDRANGUETA chez les hypocrites complices qui peuplent ce pays et qui n’ont que ce qu’ils méritent .

  7. Abbes

    Sujet d’actualité c’est bien abordé

  8. Nory

    A boire et a manger dans ce secteur malade des ses clans et grands inétréts

  9. Belabbésien

    Je suis convaincue que ce problème de santé publique met mal a l’aise les tocards

  10. Belabbésien

    lire convaincu Bonne soirée chers amis de SBA

  11. h. bouasria

    Plus d’une année nous manquons du vaccin d’allergie Alustal introuvable aux pharmacies à chaque controle ça se répète ces pénuries par des mois Messieurs les savants de la santé d’algérie comment vous voyez un traitement qui dure des années peut avoir un jour une guérison avec des ruptures de manque de médicament pourtant on est un pays riche qui a fait l’ansej il donne des voitures des camions des locaux gratuit il envoie les gents a la mec gratuit et laisse les enfants souffrir par rupture de vaccin et si on cherche la cause de l’allergie elle de la poussière 80% des rue du pays ne sont mal goudronnées trop de poussiere

  12. h. bouasria

    Celui qui est aimé a Dieu le prie de l’éloigner de la santé et la justice dans notre pays

  13. OUERRAD en squatteur

    Le probleme de la sante ,ce n est pas les infrastructures c est les HOMMES , je veux dire les gestionnaires ,l universite forme en quantites mais pas en qualites ,et une grande partie des medecins formes ne voient en leurs patients que des porte feuilles , la mediocrite a fait que ces cadres ne se donnent pas la peine de rechercher le reconfort du malade , ils sont la pour pointer et attendre la fin du mois ,et quand l occasion se presente aller vers le prive , meme le temps partiel qui leur ete octroye pour faire des vacations dans le prive a ete mal compris donc mal utilise ,il faut remettre de l ordre dans les secteur et separer le bon grain de l ivraie et surtout SEVIR que d erreurs medicales sont passees inapercues aux yeux de l ETAT ,

    • MADANI

      La santé va bien mr OUERRAD ? au fait comment allez vous? l’opération réussie elhamdoulilah sslakte ma katloukche ahmad rabbi en algerie il y a 2 SANTE une pour les pauvres une pour les riches mais tous les deux meurent et le reste c’est l’inconnu allah yjib elkheir fibled mikki ya OUERRAD thala fi rouhak

      • Moh

        Monsieur Ouerad , êtes vous riche pour être opéré à l’EHU , d’autant plus qu’au lendemain vous étiez debout, walhamdoulillah. Ceux qui vous ont opéré ont étudié en Algérie? Donnez nous votre avis sur cette structure.
        Et l’équipe qui t’a entoure .
        Bon rétablissement mon frère .

        • OUERRAD en squatteur

          Moh je ne suis pas riche ;juste un retraite de la fonction publique ;au lendemain j etais debout certes c est grace a ALLAH et a la chirurgienne qui m a opere elle avait prevu une hospitalisation de 10 jours minimum ,Seulement le lendemain mon organisme a bien repondu ; la suture etait nette et n etait pas sujet a complications ; elle a pris la decision de me liberer pour liberer un lit ,car le service ou j ai ete opere c est celui des grands brules et il recoit des evacuations de tout l ouest Algerien ,l EHU c est le nouvel hopital d ORAN c est celui qui se trouve a BIR EL DJIR C est le sosie de celui de GENEVE . Mais en infrastructures ; concernant les HOMMES et FEMMES c est comme tous les hopitaux du pays , des medecins hors norme conscience professionnelle , savoir faire , humanite je vous raconterai tout cela en detail un jour prochain , il en est de meme pour le para medical et tout le reste a commencer par les agents de securite chacun y va de son vouloir faire ,
          le seul probleme qui me tient a coeur c est la maintenance , c est mal geree j ai connu cet hopital en 2010 quand mon y etait et il en est sorti dans un cerceuil , c etait sa deuxieme annee de mise en service , tout etait clean n il n y avait que quelques services de deplaces a partir du CHUO ,Maintenant que pratiquement tous sont deplaces ou presque le resultat est la ,
          MADANI , l operation a reussie , l equipe etait au top tous des Algeriens et Algeriennes , je n en suis pas mort grace a ALLAH ,EL 3MOUR ma zel touila , deux santes je ne croit pas , une seule mais mal organisee mal geree et detenue par une mafia qui ne dit pas son nom ,la sante au contraire va mal et meme tres mal , et c est aux gens du secteur de crier haut et fort leur desarroi , tout ce que le citoyen lambda ne sera pas suffisant pour faire reagir l etat , ya qu a voir le president de la corporation qui a dit une connerie grosse comme sa tete pour se faire une idee de ce secteur

  14. h. bouasria

    qu est ce que vous racontez avant d’etre médecin infirmier meme celui qui fait partie dans ce corps il faut qu’il soit humain d’abord. L’algérien ne l’a pas et ne l’aura jamais cette humanité ce n’est pas seulement dans ce corps. Une fois a l’urgence j’ai ramené mon enfant pour une fracture il fallait leur acheter des compresses, une autre fois j’ai ramené mon voisin il est toujours en vie pour une radio de ses yoeux il faillait leur acheter 4 cartouches d’encre pour l’imprimante . Les pays qui sont en avance si n’avaient pas cette richesse d’humanité ne seront jamais là ou il sont!
    ils sont arrivés parce que ils sont humain entre eux et n’utilisent jamais leurs épées pour un rien du tout

  15. Khayi

    @H Bouasria C’est bien vu nous manquons d’humanisme

  16. Mémoria

    Nous avons le regret d’annoncer le décès du Dr Bendella Kheireddine ce matin !

    Ina Lillah oua illayhi radjioune !!!

  17. BELAMRI abdelkader

    Allah yarhmah.Ina lilahi oua ina ilaihi raji3oune

  18. Condoléances

    Nous tenons à l’écoute de cette surprenante et triste nouvelle de venir présenter nos condoléances les plus attestées à la famille BENDELLA

  19. Condoléances

    Lire attristées

Répondre