La Voix De Sidi Bel Abbes

La rubrique D.A.Y.F chez Mr Sidhoum Abbes Paisible retraite d’un grand artiste des planches

Ce jeudi après midi la rubrique D.A.Y.F eu le privilège et l ‘honneur d’aller a la rencontre d »une des figures du théâtre local des années cinquante a savoir monsieur Sidhoum belabbes ancien fonctionnaire de la commune très connu des autochtones de la cité, surtout dans le service qu’il a dirigé celui de la gestion des eaux et ce dès 1962 ou les cadres manquaient.Avec notre ami Hachemi Lahcéne ainsi que Ziani Abbes son ex collègue et le fidèle professeur de maths Messal Ahmed.la petite halte qui devait durer une bonne heure fut insuffisante pour tout connaitre sur la scolarité et l »enfance de ould el graba , précisément la célèbre rue des maures avec sa  lignée de martyrs et célébrités du monde culturel et politique. Néanmoins l’école Avicennes que certains la nomment par écoles indigènes marqua l’artiste par les conditions sociales de la dure période et les noms des  enseignants de ce retraité qu’est ami Abbes sont vite cités tels les Gadi , Meliani ,Sekkal, B Soufi et  Ouhibi A ,ex maire démissionnaire sorti par la grande porte devant une injonction de la tutelle..passons Abbes avait débuté sa carrière chez le propriétaire terrien Laumet dont les spatiaux locaux de la ferme sur la route d’Oran abritent l’actuelle école des beaux arts avant de rallier la commune. des Larik, Daouadji ancien USMBA feu Drider hami Les frères Djendouli..etc..Et c’est dans la troupe Masreh chaabi que les grandes lettres de noblesse furent collégialement écrites sous la houlette du grand Saim el hadj tenait a préciser l’hôte de D.A.Y.F de  SBA a participé outre le théâtre dans plusieurs court-métrage dont celui de Mustapha Badie et ce dans El Behloul puis dans Mebrouk et Mabrouka. Nous signalerons au passage les bonnes relations fraternelles nouées avec feu Abderrahmane Kaki dans ses séjours chez les Issad une grande famille versée dans la culture .Sidhoum nous parla de feu ANTAR et surtout d’un aspect de  mythique personnage de la Tahtaha a travers son coté rebelle et révolutionnaire Le chahid Arar de gambetta fut au menu de son récit sur ce fidai hors pair…En bref une jelsa rencontre mémorable…ou la troupe masrah chaabi avec feu Touil chipa les Saim bien dynamiques et fidèles serviteurs enchantaient les foules..Ces grandes ombres telles ami ABBES méritaient  bien ce détour du coté de la rue des villas dans une artère  voir impasse elle aussi oubliée  par les décideurs  elle qui est a 300 mètres de la mairie .Pas loin malgré la fréquentation de cet espace public urbain de Sidi Bel Abbes.

 

MABROUK  ET  MABROUKA

NOUR  FI  DHALAM

                                                                                                                                                      EMIR  ABDELKADER

            .Ces grandes ombres telles ami ABBES méritaient  bien ce détour du coté de la rue des villas dans une artère  voir impasse elle aussi oubliée  par les décideurs  elle qui est a 300             mètres de la mairie .Pas loin malgré la fréquentation de cet espace public urbain de Sidi Bel Abbes.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=23541

Posté par le Fév 28 2013. inséré dans ACTUALITE, CULTURE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

10 Commentaires pour “La rubrique D.A.Y.F chez Mr Sidhoum Abbes Paisible retraite d’un grand artiste des planches”

  1. attou

    Du nouveau c bien mais les photos noir et blanc gagneraient a etre avec des legendes. l’artiste de ce jour est une respectueuse personnalité de belabbes.bone continuation messieurs

  2. fethi

    bravo ammou hachemi

  3. belamri abdelkader

    Je devais etre parmi la délegation de la voix de sba pour rendre visite à notre cher si belabbes,mais la volonté de dieu en a voulu autrement.En effet,apres la priére du Dohr j’ai du me diriger vers cette bibliothéque fantome;j’ai du demander à plusieurs personnes le lieu de celle-ci en vain,comme quoi il est difficile de nos jours de s’interesser à un lieu de culture et de savoir.El hadj belabbes,je l’ai connu pour la première fois quand je pratiquais le judo dans la salle qu’il tenait bénévolement du coté de l’olympia,pres de l’atelier de Lechlech,alors que je n’avais que 18 ans à l’époque.De nature simple,il inspire le respect et la reconnaissance pour sa disponibilité.C’e »st une personne affable et toujours souriante.L’interessé qui a servi au cours de sa vie professionnelle en qualité de responsable des eaux à la mairie de sba, a compensé les insuffisances et le manque d’expérience au début de la prise en charge de son service,par l’abnégation et le sérieux.Il a du ,comme à son habitude, mettre à l’aise ses hotes et s’est félicité de l’iniative de la voix de sba de se rappeler des hommes de la ville et leur apporter un réconfort moral et psychologique.Je crois deviner que le voeu de hadj belabbes est de voir à nouveau les belabesiens unis autour de choses et d’autres dans leur vie au quotidienJe lui souhaite une longue vie de bonheur et de santé ainsi qu’à sa famille.Mr Miloua hadri le connait mieux que quiconque,surtout au plan proféssionnel,il peut vous dire un mot.

  4. hamid ourrad

    Je suis vraiment desolé de n’avoir pas pu assister a cette rencontre avec si ABBES qui etait un voisin de la rue des maures( je suis venu enretard)Monsieur Sidhoum etait un type tres respecté,tres calme,sympatique,toujours souriant,je suis né tous juste en face de sa maison, je me souvient de ses deux freres qui etaient aussi tres gentils,BOUMEDIENNE dit dindou et gharbi allah yarhamhoume.ce que j’avoue ignorer que si abbes faisait du theatre,longue vie a notre frere et pere si BELABBES . JE CROIS MEME QUE C »EST UN COUSIN ET QUE SA MERE ALLAH YARHAHA ETAIT UNE OURRAD

    • sidhoum belabbes

      cher ABDELHAMID OURRAD fils feu si MILOUD;je te remercie d’avoir penser à SIDHOUM BELABBES
      en effet tu es mon cousin,ma grand mére maternelle KADARI REKAIA sa mére est une ourrad
      feu si MILOUD l’appela (amti) chaque fois à sidi bel abbes,à la rue des more,actuellement rue achour zouaoui,elle est invitée par référence dans la famille
      ma grand mére dans un passé lointain son pére à été (kadi) à khmis méliana;on la surnommé rekaia bent méliani son mari el AHMER MILOUD felleh a tessala
      quant à feu si MILOUD OURRAD a été parmi les premiers militant des oulama avec chikh BEN BADIS
      la noblesse ne meurt jamais

  5. miloua

    je viens a peine de me connecter et je decouvre encore une fois une belle initiative prise par VDSBA celle de la visite aupres d’une personnalité qui n’a d’egale qu’aupres de celles qui sont passees sur les reseaux sociaux cette semaine tels BOUCENNA-ELEULMI- BELAMRI .MR ABBES SIDHOUM complete le tableau.Mon ami BELAMRI m’interpelle pour ajouter un mot sur SIDHOUM dans le profil professionnel.
    En effet le hasard a fait que j’ai eu l’honneur de cotoyer et de travailler avec mon ami ABBES pendant mon premier mandat 1980-84.
    Certes abbes s’occupait du service des eaux de la ville mais il faut souligner avec quels moyens une dizaine d’ouvriers 2à3 plombiers et des pioches au lieu de pelles mecaniques avec son ami Chef Soudeur Zouaoui Labiod il faisait des merveilles pour l’entretien du reseau.Abbes surveillait lui meme les reparations jamais les fuites n’etaient reprises comme aujourd’hui malgré les moyens enormes.
    Abbes avait la surveillance et gestions de nombreux puits tel celui d’ain skhouna (sidialibenyoub) le puits Hamou pres de l’itma et les nombreux reservoirs tel celui du Lazaret (Sidi amar) et le dernier de 8000m3 route de telagh.Il m’est arrive de l’accompagner plusieurs fois à sidi ali benyoub en pleine nuit en hiver sous la neige avec MR LOUAHLA HADJ vice president pour remettre en marche les moteurs en panne.Avec en plus le recouvrement dans les delais de plus de 20000 abonnes.
    Il avait comme modele de collegues de travail il faut le dire des messieurs comme MR BAGHDADI-MR CHIKHI-MR DRIDER-MR DAOUADJI-MR BENDELLA-MR BOUABDELLAH-MR ABDEDAIM ZOUAOUI-MR BOUAIT ALI-MR BADAOUI-MR AZZAM que des monuments,des monstres au travail voilà la bonne ecole de ABBES SIDHOUM (« dis moi de quelle pate tu es modelé et je te dirai d’ou tu viens) un proverbe de…..moi-meme et pourquoi pas?

  6. FRIC

    des chorfas ,des hommes d’une grande noblesse d’ame ,dévoué pour les autres des musulmans doué d’une grande qualité humaine ,travaillant pour le bien de la communauté.

  7. kerroum retraite

    Je connais si abbes de visage toujours souriant et nos fréres lecteurs apportent encore des précisions vraiment le patrimoine est riche et messieurs Belamri fric ourred et miloua ont dit assez.Ce qui ne me reste qu’a voir cete chaussée se réparer honteux pour la mairie locale.

  8. messafer ft sba

    un artiste que je ne connaissais pas honnetement.la ville recéle d’un potentiel inestimable

  9. ziani abbes ami de SIDHOUMs

    Moi je fus content de venir avec hachemi pour revoir mon pére et frére ABBES SIDHOUM avec qui j(ai travaille plusieurs années 10ans exactement.je suis content de venir appoorter ce témoignage pour ce chef exemplaire.

Répondre