La Voix De Sidi Bel Abbes

La route nationale RN 24 fermée à la circulation par des manifestants depuis deux jours. Où est l’État ?

Depuis hier, vendredi 20 juin, la route nationale RN 24, reliant la wilaya de Bejaïa à celle de Tizi-Ouzou, via le littoral, est fermée à la circulation par les habitants du village Ighil-El-Bordj, de la commune de Bejaïa. Une fermeture qui n’est pas sans conséquences sur les estivants ayant choisi les plages de la côte ouest de Bejaïa, comme Tighremt, Boulimat et Saket.

Les manifestants ont investi la rue pour la réouverture à la circulation du chemin communal reliant leur village à la RN 24. Le chemin est fermé à la circulation depuis maintenant deux ans après un éboulement provoqué, selon un groupe de manifestants, par un projet de construction d’un particulier qui a bénéficié d’un permis de construire délivré par l’APC. Après plusieurs réclamations auprès des autorités locales, les habitants du village ont décidé de fermer la route nationale pour se faire entendre.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=49751

Posté par le Juin 21 2014. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

4 Commentaires pour “La route nationale RN 24 fermée à la circulation par des manifestants depuis deux jours. Où est l’État ?”

  1. fethi

    surtout dans cette région c’est fait expres

  2. OUERRAD

    C est devenue l arme du citoyen , mais il oublie qu il est seul PERDANT .
    C est le dialogue qui manque et l etat est absent , le pilote est alite comment voulez vous que cela fonctionne .
    De plus ceux qui doivent gerer la situation ne sont pas à la hauteur ; aucune prise de decisions ferme . Voyez GHARDAIA , un petard mouille , malgres le passage qu prime c est le stau quo

  3. Mourad

    C’est cela la gestion du pays par des berranis..des apatrides et des marokis..ou mazal la déchéance que l’état masque par des distributions de logements sociaux..

  4. chaibdraa tani djamel

    D’aprés le commentaire,les habitans de ce village ont raison, ils ont n’en marre d’attendre les travaux alors que le projet de construction a été delivré par l’apc c’est le role du chef de daira ainsi que le wali d’intervenir

Répondre