La Voix De Sidi Bel Abbes

« LA RÉVOLTE DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS à POITIERS…


 


 

ENQUÊTE

UNIVERSITÉ :

LA RÉVOLTE DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS

      —–L’Etat veut augmenter très nettement les droits d’inscription à l’université pour les étudiants étrangers, hors Union européenne. Les frais seraient multipliés au minimum par dix. A Poitiers, on oscille entre incompréhension et colère.

C’est l’un des axes majeurs de la « stratégie d’attractivité pour les étudiants internationaux ». Le 19 novembre, lors des Rencontres universitaires de la francophonie, le Premier ministre a annoncé que les étudiants étrangers en provenance d’autres pays que l’Union européenne paieraient des frais d’inscription à l’université plus élevés. La progression n’est pas négligeable. Pour une licence, ils devront s’acquitter de 2 770€ par an, contre 170€ actuellement. Pour un master et un doctorat, la note sera de 3 770€ contre respectivement 243€ et 380€.

« Un étudiant étranger fortuné qui vient en France paye le même montant qu’un étudiant français peu fortuné dont les parents résident, travaillent et payent des impôts en France depuis des années. C’est injuste », se justifie Edouard Philippe sur Twitter. Certes, mais quid des étudiants étrangers moins favorisés ? L’association poitevine Maeva, qui accueille et facilite la vie des centaines d’étudiants internationaux chaque année, tombe des nues. « Quand on fait la sociométrie des nouveaux arrivants, on a très peu d’enfants de ministres africains dans les universités de province, souligne son président, Saturnin Abgofoun.

« Discriminatoire »
Emmanuel, 20 ans, vient du Ghana. Son père retraité n’a pu financer seul le voyage : « Le salaire moyen est plus bas qu’ici. Mes cousins ont participé aux frais. » « Moi c’est pareil, reprend Vivien, originaire du Togo. On a la pression, on n’a pas le droit à l’échec. » Qu’ils se nomment Suzanna, Lordia, Akosua, Ariel, Marcella, Luz ou Germain, tous remettent en cause leur poursuite d’études à Poitiers. « Nous venons en France parce que nous parlons la même langue, l’intégration est plus facile. Mais si la France ne veut pas de nous, nous irons ailleurs », suggère ce dernier. La situation est d’autant plus compliquée que cette revalorisation s’ajoute à d’autres obligations légales incontournables. Avant d’arriver, tous les étudiants étrangers doivent justifier d’un compte bancaire alimenté à hauteur de 6 150€, plus les frais de visa.

L’université de Poitiers est particulièrement concernée par cette annonce car 82% de ses 4 700 étudiants étrangers(*) viennent de pays extra-communautaires. La présidentielle s’est fendue d’un communiqué pour manifester son opposition à cette « mesure de sélection par l’argent » qu’elle qualifie de « discriminatoire ». Maeva et les principaux syndicats étudiants rencontreront les autorités cette semaine pour tenter de faire entendre leur voix aussi fort que possible.

(*)Soit 16% du total des étudiants. Ils constituent 40% des effectifs de Master et 50% des doctorants.

  Par Romain Mudrak le 05/12/18
Source /lien:
http://www.7apoitiers.fr/enquete/2820/la-revolte-des-etudiants-etrangers#.XAkvMc6hWvU.twitter

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=75200

Posté par le Déc 6 2018. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE, INFO+, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

5 Commentaires pour “« LA RÉVOLTE DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS à POITIERS…”

  1. la francophonie la langue des perdants !!!
    pourquoi les africains et les pays maghrébins aiment le français la langue des perdants!!!

    la francophonie fonctionne un peu comme le second collège ou siégeaient les notables indigènes élus par l’administration coloniale française, juste pour commenter, jamais pour amender les lois votées par le premier collège composé de notables fascistes pieds noirs démocratiquement élus.
    la francophonie un palliatif a la perte du paradis de l’empire colonial.
    tout le monde a signalé l’incongruite de ce concept, ni l’espagne ni l’Angleterre ni les USA n’ont inventé a leur territoire leur langue ou leur culture cette banlieue imaginairé.
    le français la langue des perdants.

  2. Mme CH

    C’est grâce aux bras et aux cerveaux des immigrés maghrébins (et africains), que vit la France. Ce sont les Algériens et les autres qui étaient au premier rang lors des deux guerres mondiales, ce sont les Algériens qui ont reconstruit la France après la 2ème guerre mondiale, ce sont les 15.000 médecins Algériens qui soignent les Français, ce sont les cerveaux algériens entre autres qui alimentent les laboratoires de recherche…etc… donc cela s’appelle de l’ingratitude. Macaron va regretter d’avoir pris cette décision… Nos étudiants devraient fréquenter d’autres universités de renommée mondiale.

    J’aime bien cette phrase: « le français la langue des perdants. » Oui, puisqu’ils ont perdu au Vietnam , en Algérie et ailleurs….Et maintenant si ce n’est la connivence des traîtres, hé bien, ils seraient maintenant en train de mendier pour payer les hydrocarbures, l’Uranium, l’or, le diamant et tout le reste…..! Les soi-disant civilisateurs ne sont en fin de compte qu’une bande de colonisateurs barbares, pilleurs, violeurs, hypocrites…etc…etc…! « Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. » C’est bien dommage, mais cela ne doit/ va plus durer…!

  3. la France n’a jamais gagné une guerre, ni la guerre de la Crimée, le Mexique, Sedan, ni l’afrique, ni l’asie, ni la deuxième guerre mondiale…
    selon le célèbre général Giap du Vietnam responsable de la débâcle de Dien Bien Phu, sur la victoire contre les français par ces mots prémonitoires : a la différence des chinois, qui utilisent des unités régulières, nous utilisons des irréguliers. Ce sont eux , les irréguliers, qui font la victoire….

  4. B200

    Tous les étudiants du monde rêve de continuer leur études a l’étranger, meme les français tu les trouvent partout en suède au états unis en Asie au Brésil etc..c’est légitime mais partout ya des frais a faire face..pour les algériens c’est la France car ils ont des connaissance dans ce pays c’est tout..si j’ai l’équivalent de 4000 euro par mois mon pere paye la facture, vous allez croire que j’irais en Europe??. je vais me taper une inscription en Californie ou en Floride…mon père me faisait toujours rappelé un discussion de Ford avec son fils..il parait que son fils mène la belle vie pendant que son père s’arracher les cheveux avec les banques..il le secouait avec cet parabole. mon fils lui rappelle t’il ces dépense  »toi tu es le fils de Ford et moi pas »..je n’ai pas compris mon père. avec l’age je l’ai compris..mais reste qu’il n’a pas voulu partager ces avoirs avec moi, dabbarassah les bons comptes font de bons enfants..cela, je crois personne ne l’avait dite avant moi…je vous la laisse au cas ou hhhhhhh

  5. Mr H

    Les meilleures universités sont américaines et elles sont chères. Ceux qui veulent le low cost n’ont qu’à s’ y soumettre, ou rester et développer leur pays.

Répondre