La Voix De Sidi Bel Abbes

La retraite à partir de soixante ans

Des dispositions particulières ouvrant droit à une pension de retraite pour les artistes indépendants ayant atteint l’âge de 60 ans sans avoir cotisé au cours de leur carrière devront bientôt être mises en place par le ministère du Travail de l’Emploi et de la Sécurité sociale, a indiqué mardi à Alger le ministre du Travail de l’Emploi et de la Sécurité sociale. S’exprimant en marge d’une rencontre organisée par le ministère de la Culture après adoption par le Gouvernement du décret relatif à la protection sociale des artistes et auteurs indépendants, Mohamed Benmeradi a expliqué que son département réfléchissait à des solutions de « rachat des droits » au profit des artistes ayant dépassé l’âge de la retraite sans n’avoir jamais cotisé à une quelconque caisse de retraite. Le rachat de ces droits correspond au nombre d’années de cotisation nécessaires pour l’obtention d’une pension de retraite. Le mécanisme mis en place en collaboration avec le ministère des Finances, est prévu par décret devant entrer en vigueur à la « fin janvier 2014 sans effet rétroactif », ainsi que l’a annoncé la ministre de la Culture, Khalida Toumi. Adopté par le Gouvernement le 9 janvier dernier, le texte prévoit des taux et des mécanismes de déclaration, d’affiliation et de cotisation pour les artistes indépendants. Ce décret vient combler le vide juridique entourant la situation des artistes indépendants, en complétant la loi du 02 juillet 1983 sur la sécurité sociale.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=36586

Posté par le Jan 18 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

27 Commentaires pour “La retraite à partir de soixante ans”

  1. Belamri Abdelkader

    Si l’initiative est louable pour ces malheureux artistes démunis et dépourvus de d’une rente quelconque ,il n’en demeure pas moins que c’est de l’improvisation pure et simple et une invention du système qui continue à corrompre toutes les franges d’algériens sur le compte du trésor public pour pérenniser son pouvoir et reconquérir la sympathie du peuple.Après les divers rentiers du pays créés en toute pièce ,voilà une autre idée nouvelle qui ouvre l’appétit à d’autres revendications toutes aussi étranges qu’illégitimes.Qu’est ce qu’on invente pas pour vivre en perpétuelle perfusion mais jusqu’à quand?

  2. kaid

    Triste de revoir des cas comme djillali amarnas sur la photo

  3. tewfik adda boudjelal

    Tout çà est trop beau…j’attend l’application de ce programme pour mieux juger sur pièce .je serais curieux de voir comment ils vont s’y prendre réellement, car connaissant trop bien le domaine , je doute fort qu’on arrivera à mettre de l’ordre dans la « maison culture  » car les inégalités sont trop profondes .

  4. fouzia T

    Attendre ce sera mieux pour juger de ces intentions

  5. Asidahmed

    bon début pour les artistes, espérant bien que cette loi soit appliquée prochainement

  6. Hocine . C

    Mr Belamri , vous avez raison , mais il y a des artistes qui ont beaucoup donné à l’Algérie sans avoir rien bénéficier . Ils vivent aujourd’hui dans la misère .L’improvisation ce n’est pas quelques choses de nouveau pour les algériens , on vit avec ça depuis 62 .

  7. Supporter . Sidi Yassine

    Que va dire Moussa , notre grad champion de la boxe , médaillé de bronze aux J.O de 1984 sur le meme podium que le grand champion Hollifield et qui vend Aujourd’hui du Hami à m’dina jdida à Oran . Est ce que ce n’est pas un artiste lui ? pour moi tous les anciens sportifs des années 60, 70 , 80 et meme 90 et qui n’ont pas reussi leurs reconversion ont droit à une retraite , parce que eux aussi sont des anciens artistes .

  8. BADISSI

    @Supporter .Sidi Yacine
    bon raisonnement plusieurs sportifs méritent cette retraite plus que certains soit disons artistes , le problème le grand moussa vie dans la misère alors que Maradona que certains disent qu’il symbolise la vitesse il inaugure la 3G (pour moi il symbolise la drogue et le dopage ) il reparte avec 1 millions de dollars , entre nous qui mérite cette somme maradona ou moussa et ces autres sportifs oubliée

  9. Abbes

    Moussa n’est pas un artiste indépendant de la culture en plus il n’est pas connu dans le monde sportif que maradona seulement il est préférable que la retraite qui sera attribuée aux artistes indépendants sera aussi attribuée pour le monde sportif . Quel est le retraité qui a travaillé jusqu’à 60 ans et cotiser pendant 32 ans acceptera qu’un artiste qui a passé sa vie à s’amuser et sans cotiser à avoir une meme retraite que lui sinon plus et dans ce cas pourquoi pas une retraite pour l’ensemble des algériens qui n’ont jamais travaillé ?

  10. Samir

    Depuis longtemps, je cherchais des nouvelles du Boxeur MOUSSA notre mohamed ALI Algérien, vraiment c’est malheureux enfin je ne sais pas si lui est heureux en vendant de la Karentika à « M’dine jdida » … je pense que le gouvernement aurait pu lui donner un poste de prof de sport au moins …

  11. jamel

    @SAMIR étes vous sur?

  12. hamid

    je doute c’est archi faux

  13. Samir

    @jamel il faut demander ça à celui qui a donné en premier cette information @Supporter . Sidi Yassine; en tout les cas on entend plus parler de cet ancien excellent boxeur …. @hamid tu sembles confirmer que c’est faux et en plus archi donc tu as surement de bonne nouvelle de MOUSSA …espérant qu’il a occupé un travail qu’il a eu envie de faire et surement dans le sport car s’il a fait de la boxe c’est qu’il aimait cette discipline …

  14. Hakem Abderrahmane

    Mabrouk pour les artistes!Ce n’est que leur part du gâteau(rente pétrolière)!

  15. Abbassi

    Pas d’accord avec toi du tout mon cher Abbes .Moussa n’est pas connu dans le monde sportif ! ça me fait rire .

  16. Lecteur de la VDSBA

    Pour toi Abbes , un artiste passe son temps à s’amuser . Excuses -moi , mon frere , ce n’est pas un raisonnement ça . Un artiste est un homme de culture , et cette culture englobe, outre les mots et les lettres , les modes de vie, les droits fondamentaux de l’etre humain .La culture a une grande place dans la societé mon frere , mais dire que les artistes passent leurs temps à s’amuser , c’est grave ce que tu dis .

  17. Abbes

    Mon cher Abbassi je n’ai pas dit que Moussa n’est pas connu dans le monde sportif mais relisez bien ce que je venais d’écrire et c’est la réalité puisque j’ai dit que Maradona est plus connu que Moussa dans le monde sportif. Pour moi , Moussa mérite une récompense de la part des autorités pour lui accorder à titre de faveur au moins une salle pour éduquer la boxe . IL faut pas oublier les sportifs qui ont honoré le pays.

  18. Abbes

    Lecteur de la vdsba il ne faut pas défendre l’indéfendable et qu’est-ce qu’ils ont fait les artistes indépendants pour notre culture ? Est-ce que les artistes indépendants ont bossé durement pour nous satisfaire de films ou pièces théatrales?Pourquoi les théatres et les cinémas sont fermés depuis des décennies? Est-ce qu’ils méritent une retraite sans travail ? Vous etes entrain de cacher le soleil avec le tamis mon ami

  19. ouioui

    les pauvres citoyens qui ne sont ni des faux-semblant ni des ……..quel est leur sort ?

  20. Lecteur

    Mon frere Abbes , si les cinemas et les theatres sont fermes , ce nest pas a cause des artistes . Et qu est ce que tu diras sur l absenteisme dans les entreprises , sur ceux qui enseignent 06 ou 07 heures par semaine dans les universites et qui encaissent un gros salaire , sur les joueurs ou entraineurs de football qui encaissent entre 150 et 300 millions par mois . Est ce qu ils meritent une retraite mieux que les artistes . Est ce qu ils sont plus rentables . Avec , ton raisonnement on ne pourra jamais s entendre .

  21. BADISSI

    @lecteur
    il faut comprendre Abbés il faut sélectionner les artistes c’est a dire les vrais artistes il y a des chanteurs artistes et les chanteurs des cabarets ces dernier ne méritent pas une retraite

  22. Abbes

    Mon ami lecteur vous sortez du sujet lorsque vous parlez de l’absentéisme, de la solde exagérée des enseignements universitaires et celle des footballeurs en plus il ne faut pas confondre les revenus du travail avec la retraite . Le sujet parle bien de la retraite des artistes indépendants et pour avoir une retraite il faut travailler jusqu’à l’age de 60 ans ou cotiser pendant 32 ans mais dans le cas des artistes il existe un vide juridique puisque ces artistes n’ont jamais cotisés et la ministre de la culture veut les aider socialement à avoir une retraite pour passer le reste de leur vie dans la dignité Pourquoi ce geste de solidarité uniquement envers les artistes et non pas pour le reste des algériens qui n’ont jamais cotisé et qui sont dans le besoin comme par exemple les anciens du monde sportif tel que Moussa et autres

  23. Jamel

    Bonne réplique de Abbes qui donne des arguments

  24. Choucha Houari

    Attendant les textes, car la question de la gestion et le traitement des dossiers s’impose, pour celà je suis pour une caisse de retraite indépendante qui concerne uniquement les artistes, pour avoir les données de tous les personnes concernées, il faut un travail de partenariat avec les associations culturelles et sportifs, les groupes artistiques et aussi notre ONDA(office national des auteurs) je ne sais si il existe encore. c’est un grand chantier bon courage ,mais au moins notre appel est entendu, saluons la bonne volonté du ministre du travail,des parlementaires ainsi que les artistes et les sportifs.

  25. un ami VDSBA

    @CHOUCHA H un nom de ma ville qui honore sba bonne continuation a vous a Nice

  26. tewfik adda boudjelal

    Dans notre pays, il existe plusieurs catégories d’Artistes tout Arts confondus.
    La liste est vraiment longue et les inégalités encore plus flagrantes.
    L’état met des sommes mirobolantes dans les événements, mais oublie un peu ceux qui font le spectacle.
    Alors pour revenir à cette histoire de la retraite à 60 ans, puisque le sujet parle des Artistes et non des sportifs .Je voudrais simplement éclairer nos amis de la « voix », que l’artiste en général perçoit un cachet pour les prestations qu’il fournit .Mais là est le problème, car il existe des disparités énormes entre la classe de, celles et ceux qui sont programmés à longueur d’année ici et là-bas et la classe des rameurs.
    Ces derniers sont programmés au petit bonheur la chance et généralement leur cachet leur assure une survie de moins de deux semaines.
    Ils sont confrontés à un véritable dilemme, entre emplir le frigo, régler les factures, eau, électricité et gaz, subvenir aux besoins de la famille, investir dans du matériel ou simplement régler l’ardoise laissée chez l’épicier du coin ?
    Les ¾ des artistes Algériens survivent aux gré du vent .Leur ennemi féroce est sans nulle doute la « Programmation «.Avec cela, ils ne peuvent ni avancer ni reculer, mais passent le plus claire de leur temps à scruter l’horizon en rêvant de jours meilleurs, parce que tout simplement ils ne savent faire que leur métier.
    Le jour où, on adoptera, enfin, la politique du sponsoring, on verra émerger de véritables talents et
    La culture en sortira grandie L’état consacrera alors, son « flous » pour asseoir une véritable révolution culturelle ou les inégalités disparaîtront pour laisser place à la créativité positive et surtout accompagner les projets porteurs.
    Mais là, c’est un autre débat..

Répondre