La Voix De Sidi Bel Abbes

LA RELIGION ET LA SCIENCE SONT TOUJOURS EN ACCORD. Par Amirouche

Les matérialistes, tentant de masquer leur défaite par la science, ont souvent recours à différentes méthodes de propagande. La plus importante est le cliché du « conflit entre la science et la religion », employée couramment par les publications matérialistes. Ces sources traitent d’histoires fictives, en suggérant qu’à travers l’histoire la religion a toujours été contre la science, et que la science ne peut progresser que si la religion est éliminée.Un coup d’œil rapide à l’histoire de la science sera cependant suffisant pour exposer la fausseté de cette affirmation.
Quand on regarde l’histoire de l’Islam, on voit que la science fut introduite au Moyen-Orient en même temps que le Coran. Les Arabes pré-islamiques croyaient en toutes sortes de superstitions et ouï-dire, et ne faisaient aucune recherche sur l’univers ou la nature. Avec l’Islam, cette communauté s’est civilisée. Elle a commencé à acquérir des connaissances de haute valeur sur la base des commandements du Coran et à examiner le monde autour d’elle. Pas seulement les Arabes, mais d’autres nations, comme les Iraniens, les Turcs et les Nord-africains, se sont aussi éclairés après avoir embrassé l’Islam. L’utilisation de la raison et de l’observation ordonnée par le Coran a donné naissance à une grande civilisation aux 9ème et 10ème siècles. De nombreux savants musulmans vivant à cette période ont fait des découvertes significatives dans un certain nombre de disciplines, comme l’astronomie, les mathématiques, la géométrie et la médecine.
Jouant un rôle important dans le transfert des connaissances scientifiques en Europe, et ayant produit de nombreux savants musulmans à elle seule, l’Andalousie a été un creuset pour des découvertes révolutionnaires et des progrès scientifiques, particulièrement dans le domaine de la médecine. Les médecins musulmans ne se spécialisaient pas dans un seul domaine, ils entreprenaient des études sur de nombreux sujets, y compris la pharmacologie, la chirurgie, l’ophtalmologie, la gynécologie, la physiologie, la bactériologie et l’hygiène. Un des médecins andalous les plus réputés était Ibn Juljul (?-992) : il a fait des études approfondies sur les herbes médicinales, et produit des ouvrages sur l’histoire de la médecine et les herbes médicinales. Un autre médecin distingué de l’époque était
Abu Ja’far Ibn al-Jazzar de Tunisie : il a maîtrisé la science de la thérapie par les drogues pour le traitement de symptômes et maladies spécifiques et produit plus de 30 livres. Abd al-Latif al-Baghdadi (1162-1231) est connu pour ses études en anatomie. Il a corrigé les erreurs faites dans le passé dans les études anatomiques de certains os du corps, comme la mâchoire et les os de la poitrine. Le livre de Baghdadi, Al-Ifade ve’l Itibar, a été republié en 1788 et traduit en latin, en allemand et en français. Son livre Makalatun fi’l Havas traite des cinq sens.Les anatomistes musulmans ont déterminé correctement le nombre d’os dans le crâne humain, et découvert l’existence des trois osselets de l’oreille. Un des principaux savants musulmans travaillant en anatomie était Ibn Sina (980-1037), connu sous le nom d’Avicenne en Occident. Instruit en littérature, en mathématique, en géométrie, en physique, en sciences naturelles, en philosophie et en logique, dans sa jeunesse Ibn Sina n’était pas seulement connu en Orient mais aussi en Occident. Son ouvrage le plus populaire, al-Qanun fi al-Tibb, connu comme le « Canon » en Occident, a été écrit en arabe, et après sa traduction en latin au 12ème siècle, il est devenu le manuel des écoles en Europe jusqu’au 17ème siècle. Le Canon traite de maladies et de drogues de manière systématique. A côté de cela, Ibn Sina a écrit plus de 100 livres sur la philosophie et les sciences naturelles. Une part significative des connaissances médicales inclues dans le Canon est toujours acceptée de nos jours.
Al-Biruni était un scientifique musulman du 11ème siècle. Il savait que la terre tournait autour de son propre axe 600 ans avant Galilée, et il détermina la circonférence de la terre 700 ans avant Newton.
Zakariya Qazwini a énuméré les nombreuses croyances erronées concernant le cœur et le cerveau et qui avaient été enseignées depuis Aristote. Les faits qu’il a fournis sur le cerveau et le cœur sont très proches de notre savoir actuel.Les ouvrages d’anatomie de Zakariya Qazwini, Hamdullah al-Mustaufi al-Qazwini (1281-1350), et Ibn al-Nafis, ont posé les fondations de la médecine moderne. Ces savants ont démontré, dès le 13ème et 14ème siècles, les relations entre le cœur et les poumons, que les artères transportent du sang oxygéné, et que les veines transportent du sang désoxygéné, que le sang est oxygéné dans les poumons, et que le sang oxygéné qui retourne au cœur est transporté au cerveau et à d’autres organes du corps via l’aorte.
Le premier livre de l’ouvrage en trois volumes de Ali Bin Isa (1038) sur les maladies ophtalmologiques, intitulé Tadhkiratou-l-Kahhaline fi-l-Ayni wa Amraadhi-haTezkiratu’l, est entièrement dévoué à l’anatomie de l’œil et inclut des informations très détaillées. L’ouvrage fut traduit en latin et en allemand.
Mohammed ibn Zakariyya ar Razi (Rhazes) (865-925), Burhan al-din Nafis (1438), Isma’il Jurjani (1136), Qutb al-Din al-Shirazi (1236-1310), Mansur ibn Mohammed, Abu al-Qasim al-Zahrawi (Albucasis) sont quelques-uns des savants musulmans réputés pour leurs études en astronomie, en mathématique, en médecine et en anatomie.
Par ailleurs, de nombreux savants musulmans ont apporté de grandes contributions à des disciplines autres que la médecine et l’anatomie. Par exemple, al-Biruni savait que la Terre tourne autour de son propre axe, 600 ans avant Galilée, et il a déterminé la circonférence terrestre 700 ans avant Newton. Ali Kuscu, un scientifique du 15ème siècle, a été le premier à faire une carte de la Lune, et une région de la Lune porte son nom. Thabit ibn Qurrah (Thebit), qui vivait au 9ème siècle, a inventé le calcul différentiel des siècles avant Newton. Battani, un scientifique du 10ème siècle, est le premier développeur de la trigonométrie. Abul Wafa Muhammad al-Buzjani a introduit les termes de « sécante-cosécante » pour la première fois en trigonométrie. Al-Khwarizmi a écrit le premier livre d’algèbre au 9ème siècle. Al-Maghribia inventé l’équation connue aujourd’hui sous le nom de triangle de Pascal, quelques 600 ans avant Pascal.Ibn al-Haitham (Alhazen), qui vivait au 11ème siècle, est le fondateur de l’optique. Roger Bacon et Kepler ont utilisé ses travaux, et Galilée a inventé le télescope en s’y référant. Al-Kindi (Alkindus) a introduit la physique relative et la théorie de la relativité environ 1.100 ans avant Einstein.Shams al-din, qui a vécu 400 ans avant Pasteur, a été le premier à découvrir l’existence des germes microbiens, tandis que Ali ibn al-Abbas, 10ème siècle, a été le premier à faire de la chirurgie cancéreuse. Dans le même siècle,Ibn el Jessara introduit les raisons et les méthodes du traitement de la lèpre. Ces savants musulmans, dont on n’a cité ici que quelques exemples, ont fait des découvertes importantes qui ont posé les fondations de la science moderne.
Ali Kuscu, un scientifique du 5ème siècle, fut le premier à réaliser une carte de la Lune, et une région de la Lune a été nommée en son nom………

Source Harun Yahia

world

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62298

Posté par le Août 16 2015. inséré dans ACT OPINIONS, ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

21 Commentaires pour “LA RELIGION ET LA SCIENCE SONT TOUJOURS EN ACCORD. Par Amirouche”

  1. hmoum

    un plus dans le savoir L(islam est valable en tout temps et lieu il va de pair avec le progrès et la science que ce dernier encourage

  2. boiterfas

    ce que vous devez savoir c’est que les europeens eux meme ne savaient pas faire la distinction entre la logique et la science technqiue…
    la religion en effet n’obeit pas a des choses de la logique  »el mantike » et souvent la logique humaine n’acceptera pas certaine chose qu’elle ne peut pas assimilé..
    les europeens ont donc tout mélangé la logique avec la technologie.
    il ya des fois ou le religieux le monotheiste s’oppose politiquement contre la logique du riche..le courant apprue en europeens dite  »laisse faire laisse passer » des gens l’ont compris  »laisse tout faire laisse tout passer »..lorsque la religion tente de moraliser la chose en metant des bornes a ne pas dépassé les gens le regarde comme antiscientifique..c’est a dire le religieux est borné il est contre le developpement..
    il faut savoir que l’islame de Mohamed est venue avec une chose nouvelle c’est celle de la Balance » el mizane toute chose doit etre mesurer et pesé sauf que les arabes ont perdu les anciens messages qui sont venues avec les autres prophétes qui sont venue avec  »le rubans metre » et  »les fusions a haute temperature »..
    les asiatiques justement ont sue gardé le ruban metre ramené chez eux par dhou el karnayne..le coran montre bien comment dhou el katnaine leurs montra l’usage du rubans en construissant un rampart..chez nous les amazighs les arabes nous ont rameneé la mesure la balance mais malheureusement tout etait perdu ou presque..meme l’usage de la balance dans les maisons et dans le programme scolaire est completment mise de coté..Les consequence de l’introduction de la balance  »el mizane » pour les arabes a été la découverte de la chimie  »la sciences des quantité » les europeens ne pouvaient jamais pretendre la découvrire car il n’avait pas de notion de balance chez leurs anciens prophéte…
    en gros le conflit entre les religieux et les europeens n’etait pas de l’ordre du technqiue mais de la logique…avec la logiuqe mathematique tu peux tout faire sur un bout de papier meme faire marcher l’etre humain sur l’eau en absolue…sur le terrain et sur la réalité il faudra geler l’eau dans la logique l’eau c’est H2O dans la réalité il est en plusieurs etat gaz liquide et solide et autre choses que probablement on ignore
    en resumer il ya mensonge en europe..les gens en periode de conquete voulaient tout faire l’eglise etait contre ils l’ont taxé anti croissance comme les conquerents ne savaient pas c’est quoi la logique la majorité de petit bourgeois commerçant des villes sans instruction ils ont taxé l’eglise antiscience..c’est tout..pour certaine categorie d’entre eux la balance n’existe que lorsqu’ils sont en position de faiblesse et lorsqu’ils achetent..sinon en position de force et de dominance  » ils nient la balance »..certain d’eux dans le coran on les nomme  »el moutaffifine »…jusqu’a maintenant ils le font sur la base d’une logique a eux..

    • mohamed senni

      @ Boiterfas
      Le 17 août courant, à 11 h 47, vous avez publié un commentaire –et je ne vous cache pas que j’ai eu toutes les difficultés à saisir le message en question – mais j’ai relevé cette assertion qui suit et dans laquelle vous écrivez : « la religion en effet n’obeit pas a des choses de la logique »el mantike » et souvent la logique humaine n’acceptera pas certaine chose qu’elle ne peut pas assimilé. ». Je ne réponds qu’à cette phrase et vous m’excuserez si je ne peux aller au-delà. Et c je commencerai par vous dire que de tout temps et jusqu’à nos grands-parents directs, tous les Oulama de l’espace musulman qui va des Philippines en passant par la Chine, L’Inde jusqu’à l’Atlantique étudiaient « Le livre d’Isagoge ((متن إيساغوج. ». De quoi s’agit-il ?
      Isagoge est un terme grec signifiant « introduction », sous-entendant «aux catégories (logique) d’Aristote », écrit en 268 à Saïda (Liban) par le Phénicien Porphyre né vers 223 et mort vers 310, élève de Plotin (Egypte 205 ? – Naples 270). « Porphyre y définit les prédicables : genre, espèce, différence, accident propre et accident commun. » Ces prédicables sont sûrement à l’origine du nom arabe donné à cet ouvrage : المقولات الخمس. Ce livre connaîtra un rayonnement sur plusieurs siècles. Il fut traduit à l’arabe par Mohamed Ibn Al-Mouqaffaâ, fils de celui qui a légué à l’Humanité le célèbre «Kalila et Dimna » : Abdullah Ibn Al-Mouqaffaâ (106 – 142 / 724 – 756) et qui aurait lui – même composé un « Isagoge ».
      Or l’Isagoge qui a fait école chez les Musulmans est celui de Athir Eddine Al-Abhari (mort en 1264) soit presqu’un millénaire après Porphyre et environ un demi-millénaire après la traduction de Mohamed Ibn Al-Mouqaffaâ de l’œuvre du Phénicien. Ce livre au nombre de feuilles très réduites recèle des notions extrêmement complexe.
      Le Fqih Si Tayeb El-M’haji d’Oran (mort en 1969) nous a légué cinq opuscules dont un sur la logique. J’ai l’intime conviction – et je peux difficilement me tromper – qu’il y fut « poussé » par sa connaissance parfaite de l’Isagoge d’Ibn Al – Athir Al-Abhari d’une part et, d’autre part, par Abou Hamid Al-Ghazali et notamment son livre « El-Kistas El moustakim » qui s’articule essentiellement par l’outil utilisé dans toute étude de logique : le syllogisme.
      Dans sa sereine contradiction avec les philosophes, Abou Hamid Al Ghazali (mort en 505 / 1111) annoncera la couleur : son opposition, extrêmement motivée sera exposée d’une manière tellement magistrale où la rigueur la plus implacable s’allie à une sagesse sans bornes. Témoignage d’une expérience personnelle, son recueil, « Al Mounqid mina ad-Dhalal » (la délivrance de l’erreur) étale toutes les doctrines qu’il a jugé bon combattre. Rien de gratuit chez cet homme dont la stature tiendra bon durant des siècles contre vents et marées. Futur grand souffre douleurs d’Ibn Taïmiyya qui commit contre lui de graves impairs induits, probablement, par la différence des rites observés par tous les deux, impairs condamnables du point de vue religieux, il commence, dans cette délicate entreprise, par se remettre en cause, sans complaisance, au point où il se retrouve face à l’incertitude de ses propres connaissances. Examinant la philosophie qui s’était ancrée dans son temps, il fut frappé de la manière dont les disciples se réclamant d’Aristote tels Al-Farabi et Ibn Sina s’étaient détournés de la religion, égarés dans l’erreur par leurs convictions d’une science prétendument apodictique. Al Ghazali, craignant des dégâts chez ceux qui n’étaient pas outillés pour pouvoir discerner clairement ce que les philosophes leur inculquaient engagea contre ces derniers une œuvre de salubrité intellectuelle touchant les théories qui vont, de son point de vue, à l’encontre des préceptes religieux : création du monde, nature de Dieu, résurrection de la chair et connaissance divine des particuliers. Il n’avait qu’un moyen pour le faire: connaître à fond et dans les moindres subtilités en quoi consistaient ces doctrines qu’il estimait fausses. D’où la nécessité de les étaler clairement et fidèlement ce qu’il réussit brillamment. Là, résidait la garantie pour lui d’être en harmonie avec ses plus intimes convictions religieuses d’abord et d’être à l’abri d’une polémique ensuite qui, à la longue, lui aurait été préjudiciable ce qui, d’ailleurs ne pouvait l’inquiéter. C’est avec cette approche qu’il rédigea « les intentions des philosophes » (Maqāsid al-falāsifa). En introduction de cet opuscule, il commence par en annoncer le but. Traduit au Moyen Age en latin, le but en question ne fut pas repris. Et c’est ainsi que Saint Albert le Grand (1193-1280), son élève Saint Thomas d’Aquin (1225-1274) et beaucoup de penseurs chrétiens considérèrent Al-Ghazali comme péripatéticien (adepte d’Aristote !) arabe!! Abou Hamid, dans sa critique, se base essentiellement sur la doctrine d’Ibn Sina. Durant des siècles s’est posée la question de savoir d’où a-t-il puisé les arguments des philosophes contre la résurrection des corps? Et ce n’est qu’à l’époque contemporaine et suite à la publication de « la Rissala adhawiyya fi amr al-ma’ad » (épître adhawiyya sur la résurrection » d’Ibn Sina où ce dernier affirme l’impossibilité de la résurrection selon la chair que le mystère fut percé. Al-Ghazali avait réussi à lire dans les pensées des philosophes comme dans un livre ouvert. Contrairement à Ibn Taïmiyya, il ne s’est attaqué qu’aux œuvres incriminées. Mais la réfutation la plus solide de la doctrine des philosophes, il la publiera dans son Tahafut al-Falasifa (la déconstruction des philosophes). Dans ce livre, il fait ressortir trois thèses qui vont contre les affirmations du Coran faisant des philosophes des impies. Ces thèses sont l’éternité du monde, la non-connaissance par Dieu des particuliers et la non-résurrection des corps. Ensuite il fait ressortir des bida'(innovations) sur lesquelles il ne prend pas position. Elles concernent la pérennité du monde, l’incapacité des philosophes de prouver l’existence de l’Auteur de ce monde tout en relevant le flou qui plane sur leur affirmation que Dieu en est justement l’Auteur, leur incapacité à prouver l’unicité de Dieu, leur négation des attributs etc.
      A qui persiste à croire et soutenir que la logique est rejetée par l’Islam, je lui recommande de lire « Cheïkh Mouloud Ben Houssaïne Ec-Chou’aïbi » paru sur la VDSBA et « Ibn Sina » paru sur un autre support desquels j’ai retiré l’argumentaire ci-dessus.
      Bonne soirée à tous.

      • boiterfas

        @M.Senni
        vous etes peut dans le domaine de la philo moi je suis dans le domaine des art et technique et j’Essaye de voir le monde économique politique et religieux a travers de mes lunette de artiste/Artisan
        ce que vous relevez ici c’est sans doute les technique du pouvoir. chaque pouvoir politique élus ou non élus national ou etranger essye de trouver des technique pour garder l’autorité et ensuite garder les ressources en mains..l’invension des technqiues par exemple de diviser pour regner ne datte pas d’hier d’apres le coran c’est une invention egyptienne de l’époque de Moise..Diviser en opposant les uns les autres par les guerre ou par l’ideologie par les biens etc en tout satan exploitent tous les moyens et si vous voulez plus d’etudes de doctorats d’etas fait dans ce domaine vous l’a trouviez dans la bibiotheque chez Iblis car depuis des millions d’années qu’il est sur terre avec adam il a essayé tous les trucs possible et imaginaire..si vous definissez la philo comme etant l’art de diviser pour regner
        eh bien la philo n’est pas grec mais anterieur des grec peut etre egyptienne ou plus lointaine encore Djinnique iblissienne et Satanique..d’ailleur le pharaon dit on etait un ami de hamane chacun avait sa propre armé..
        en islame le livre ne s’oppose pas aux prise de pouvoir mais s’oppose a l’usage de la force et du banditisme pour le faire..si tu veux prendre le pouvoir en creant des avions bombardiers c’est ton affaire si tu te comporte comme un bandit en utilsant ces avions pour tuer des gens sous quel que soit le pretexte pour s’accaprer de leurs terres de leurs biens alors là tu trouvera Dieu avec son armé a ton attente.
        la question qui se pose
         »est ce que abi hamed el ghazali avait la liberté de s’opposer a un general musulman qui est entrain de conquerir l’afrique du nord?? car dans cette conquette loinaine le kalifat n’a aucune autorité ni informer ce qui se passait en afrique du nords..D’apres le coran t’a pas le droit de tuer les bergers non musulmans et prendre leurs troupeaux pour descendre les vendre a Oran ou CANSTANTINE.
        le hgenral et son armé sont en opposation du juge qui tient le coran dans la main..
         »vous n’avez pas le droit de tuer le non musulman sous pretexte de ne pas vouloir redevenir musulman vous avez le droit de prelever le jizya et le laisser sur sa croyance »
        si le pouvoir est gangréné abi hamed el ghazali ne pourra rien faire ni rien dire et se contenter des choses rituelles comment prier comment faire ces ablutions…

        • mohamed senni

          @Boiterfas
          Je suis effaré de vous voir m’attribuer de manière indigeste des choses que je n’ai abordées d’aucune manière. J’ai parlé uniquement de votre assertion concernant la logique et je m’en suis tenu exclusivement à ce thème. Maintenant se pose un problème d’assimilation propre à chaque commentateur et je m’en voudrais d’imposer mes vues à qui que ce soit et c’est pour cette raison que je prends toujours la précaution de citer mes sources dans la clarté que me permettent mes modestes connaissances. Je suis d’accord avec vous sur un point : Abou Hamid Al-Ghazzali  » ne pourra rien faire et rien dire » parce qu’il n’est plus de ce monde depuis 904 ans. Et, vous aurez l’amabilité de ne plus répondre aux commentaires qui m’attribuent, sans jamais les citer, des choses que je n’ai jamais dites. Bonne fin de soirée.

          • boiterfas

            @senni
            désolé si senni ce sont les aleas de l’internet on écrits vite et court des fois le sens dérape votre texte est bien referencé ce n’est pas un commentaire mais bien une mise au point scientifique..

  3. boiterfas

    il faut savooir aussi que l’europeen en general n’etait pas contre le Droit établie par la religion ni etre antireligion. Apres la conquette des europeens des amerique de l’afrique et de l’oceanie et asie, une frange de conquerents sont devenues libres et veulent imposer leur lois. Il ya vait beaucoup de richesse entre les mains des autochtones qu’ils fallait oté mais l’autochtone refusait.. ce qui a conduit a demander autorisation des religieux de l’eglise de la cynagogue ou de la mosquée s’il s’agissait de conquerant musulmans de passer a l’acte..Tuer les propritaires et s’emparer de leurs biens. Personne et aucun religieux n’ausera délivré ce quitus ce qui a conduit aux conquerents et leurs souteneurs europeens anglais français et espagnole pour la plus parts de se monter contre les religieux en europe et les amoindrir d’un point de vue politique. pour le faire c’etait tres difficile, l’europeen en proie au froid a la famine aux guerre ne voulait pas s’en découdre avec l’eglise qui son role etait pacifiquateur et moderateur. Les etudes de Darwin sont venue en leurs temps et les conquerants trouveront l’excuse a leurs pillage eux ameriques en afrique et en ocanie. L’etre humain est scientifiquement un singe, donc lorsqu’on veux noyer son chien on l’accuse de rage. Le but de choisr cette theorie et l’emplifier etait d’atenuer la reaction des europeens face aux massacres et pillages perpetrés ailleurs sachant que les pillaurs ne pouvait le faire sans soutient logistique de l’europe de l’angleterre de l’espagne et de france. chaque fois que l’opignon leurs accuse d’xtermination, les tambours menent une compagne contre les religieux les accusant antiscience donc anti developpement donc anti richesse et pour l’opignon pour les caresser dans les poils  »ce ne sont que des singes »..
    en algerie les historiens débute le massacre des eleveurs de moutons seules richesse
    abondante en pleine nature sans surveillance donc facile a piller apres l’invasion des othomons c’est a dire a leurs époque la religion musulmane est redevenue que rituel
    le coté lois et droit etaient perdus et reprimés. et s’est accentué apres l’inavsion des europeens.
    le pillage des bizons en amerique du nord et des moutons en afrique du nords se passa en meme temps et apres la publication de la theories de l’évolution..
    apres 1800…la theorie de l’évolution est parue en 1858 d’apres wickipedia et le massacre des bisons en 1874..et en algerie avec la l’opposition de cheikh bouamama 1878 à 1880, …..
    Donc les choses sont claires les conquerents cherchaient une excuse pour exterminer les proprietaires de terre et de biens animeaux et autres et mettre la maisn sur leurs biens, ils l’ont trouvé pas dans la sciences des arts et metiers mais dans la logique
     »ceci est cela donc il est cela »…cette theorie est passé inaperçue car c’est une theorie dite raciste qui conduit aux génocides..elle etait exploité en partie par les europeens contre les europeens eux meme par les nazis et rien n’indique qu’elle ne sera pas encore une fois exploitée, car souvent le raport de force change d’une region vers une autre et le banditisme reste toujours actif et le bandit n’a aucune colueur ni nationalité.
    c’est un pilleur souvent ils s’acharnent contre la population isolé et sans défense..
    jamais ils ne s’attaquent aux choses bien gardés..tuer un indiens isolé pour s’emparer de son troupeau est un acte de bassesses..
    il se peut aussi qu’il ya autre chose derrière l’opposition aux religieux en europe y’avait aussi le banditisme locale qui ne voulait pas des religieux dans le gouvernement. si vous voulez faire une etude aprofondie entre les rapport de la theorie de l’evolution et le pillage quyi s’en suivient il faudra des theses entieres en économie politique
    pour plus d’etudes veuillez consulter l’encyclopedie en ligne wickipedia
    bonne lecture

    • Amirouche

      Sallam

      Toute science recherche une vérité pour arriver à la véridicité de la religion ………
       » Quiconque fait un bien fût-ce du poids d’un atome, le verra,
      et quiconque fait un mal fût-ce du poids d’un atome, le verra » .Al-Zalzalah ……….A méditer

      Sallam

    • Amirouche

      Boiterfas

      Sallam

      Je pense qu’on doit faire attention de ne pas tomber dans la confusion entre les actes d’adoration de la religion dont on ne peut leur donner une signification logique et certaine ,genre pourquoi jeûnons-nous un mois , pourquoi devrons-nous faire nos ablutions et nos prières de telles manières et pas d’autres , tayamoume d’une certaine façon …..etc ( Un théologien pourrait peut être détailler !).
      Par contre l’organisation de la vie sociale , familiale et autres domaines de cette vie est plus que logique ,d’autant plus que notre religion nous demande d’aller vers le savoir , la recherche et nous incite même à se poser des questions sur l’univers et sa création .
       » En vérité, il y a dans la création des Cieux et de la Terre et dans l’alternance de la nuit et du jour tant de signes pour des gens doués d’intelligence [191] qui, debout, assis ou couchés, ne cessent d’invoquer Dieu et de méditer sur la création des Cieux et de la Terre ………. »(Âl-‘Imrân)
      Fraternellement

      • boiterfas

        amirouche
        la majorité du message du coran c’est le placement des  »bornes »..el houdoude..
        sauf que les monde musulman est tombé dans l’illetrisme volontaire involantaire et imposé par les invasions de non musulmans il a un peu negliger de lire le coran et l’appliquer..l’ilsmane est tombé entre les mains de quelques intréteurs..ils lisent le coran a la place des muslmans non seulemnt ils leurs choissisent les vesersets qu’ils veulent et l’interpetent a leurs manière soit en fonction de leurs honnetté et limitation de savoir soit aussi ils agissent pour tiers personne soit aussi sont sous menace..
        ces methodes se passe partout en judaisme en christianisme et indouisme et meme en laicité.. »qui definit la laicité et lui place des cadres d’actions?? »

        • mohamed senni

          Dans ce qui va suivre, je souhaite rappeler à nos frères et sœurs, l’usage abusif qui est fait du Coran dans certains commentaires de manière aussi imprécise que discutable surtout quand les versets sont transcrits en caractères latins. Avant d’aller plus loin je rappelle que l’Imam Ali, entré un jour dans la Mosquée y trouve un homme faisant un prêche. Après l’avoir écouté juste le temps d’avoir une idée sur la pertinence du contenu du prêche, il sortit de la Mosquée et demande à ses compagnons qui était cet homme après quoi il chargea l’un d’eux de lui dire ceci : « Connais-tu l’abrogeant et l’abrogé dans le Coran ? (أتعرف الناسخ والمنسوخ في القرآن؟ ). On posa la question au prêcheur qui répondit par la négative et le gendre de notre Prophète (QLSDDSSL) lui fait dire : « هلكت وأهلكت ». L’Imam lui interdit de prêcher tant qu’il ne maîtrise pas l’abrogeant et l’abrogé. On a répertorié plus de trente livres traitant du sujet mais il a été reconnu que seuls trois étaient nettement au-dessus du lot : ce sont ceux d’Abi Jaâfar En-Nahhas, mort en 338 / 949-950, Ibn Khozeïma, né en 876-877 et mort en avril 958, auteur d’un Sahih qui nous est parvenu malheureusement incomplet et Abou Bakr Ibn Al-Arabi, né à Séville en 1075 et mort à Fès en Août 1197. Aucune autorité religieuse, quel que soit son niveau jurisprudentiel ne peut prononcer une Fetwa si elle ne maîtrise pas « l’abrogeant et l’abrogé ». Ce qui est abrogé ne peut servir à étayer un sujet puisque c’est son abrogeant qui est valable. Je vais citer l’exemple le plus frappant. Dans la Sourate « Et-Touba », le cinquième verset dit :

          فَإِذَا انْسَلَخَ الْأَشْهُرُ الْحُرُمُ فَاقْتُلُوا الْمُشْرِكِينَ حَيْثُ وَجَدْتُمُوهُمْ وَخُذُوهُمْ وَاحْصُرُوهُمْ وَاقْعُدُوا لَهُمْ كُلَّ مَرْصَدٍ اللآية 5 من سورة التوبة.
          Cette Soura est la seule des 114 que compte le Coran qui ne commence pas par بسم الله الرحمن الرحيم alors que dans le Coran on dénombre 114 fois la Besmala. Le verset cité, appelé « verset de l’épée », abroge à lui seul 113 autres versets! Alors, il y va de la sagesse de s’abstenir de lire et de réécrire les versets du Coran si l’on n’est pas caparaçonné pour le faire. Je n’omettrai pas de dire que 1/ le Coran abroge le Coran. 2/ La Sunna abroge la Sunna. 3/ Le Coran Abroge la Sunna. 4/ La Sunna a abrogé un verset du Coran. L’Imam Ahmed Bnou Hanbal n’a jamais répondu sur le champ à une demande de Fetwa et laissait sa réponse pour le lendemain. Un ‘Alem contemporain de l’Imam Malik rapporte ceci : «Il a été posé à l’Imam Malik 48 questions. Nous l’avons entendu répondre sur 32 parmi elles : « Je ne sais pas ».
          Il a été bien ressenti que cet « acharnement » à user et abuser de l’usage de notre religion émane d’une noble volonté. Or celle-ci, si elle n’est pas soutenue par la science pure et utile est devenue davantage un outil de division que d’union. Mais les gens sont devenus hermétiques aux sermons et la méthode restera sans portée. De tous les nombreux versets qui incitent à la retenue dans ce domaine, je me limiterai à deux :
          وَلو شَاءَ رَبُّكَ لَآمَنَ مَنْ فِي الْأَرْضِ كُلُّهُمْ جَمِيعًا ۚ أَفَأَنْتَ تُكْرِهُ النَّاسَ حَتَّىٰ يَكُونُوا مُؤْمِنِينَ
          (سورة يونس الآية 100 )
          « Si ton Seigneur l’avait voulu, tous ceux qui sont sur terre seraient croyants. Dois-tu contraindre les hommes pour qu’ils soient croyants ?
          وْلو شَاءَ اللَّهُ لَجَعَلَكُمْ أُمَّةً وَاحِدَةً وَلَكِنْ لِيَبْلُوَكُمْ فِي مَا آَتَاكُمْ فَاسْتَبِقُوا الْخَيْرَاتِ إِلَى اللَّهِ مَرْجِعُكُمْ َمِيعًا َيُنَبِّئُكُمْ بِمَا كُنْتُمْ فِيهِ تَخْتَلِفُونَ (المائدة: 48)
          « Si Dieu l’avait voulu Il aurait fait de vous une seule nation. Mais c’est pour vous éprouver par les dons qu’Il vous a donnés. Surpassez-vous dans les bonnes actions. A Allah vous retournerez tous et Il vous éclairera sur vos divergences. » Des dizaines de versets portent le même sens. Seul Dieu a le pouvoir qu’Il a refusé à son Prophète (QLSDDSSL) : celui de semer la foi entre Ses créatures.
          Reste la méthode de convaincre et celle-ci doit aboutir par la vraie preuve et non par les discours enflammés car l’Envoyé de Dieu a dit :
          إياكم والغلو في الدين فإنما هلك مَــن قبلـَكم بالغلو في الدين
          « Méfiez-vous de l’abus en religion car, avant vous, ont péri, parmi vos devanciers, ceux qui ont abusé de la religion. »
          Joumouaa makboula.

  4. Hassan

    Les communistes se sont basés sur la dialectique de Hegel pour formuler les principes du matérialisme dialectique. Ils opposent le matérialisme à l’idéalisme. Pour eux le moteur de l’évolution c’est les lois de l’économie. La politique n’est que le résultat des contradictions dans le domaine économique et social. Les problémes économiques exigent de l’innovation d’où la recherche scientifique et technique. La religion étant une spiritualité ne crée pas de biens matériels et par conséquent elle ne peut pas être à la base de l’innovation scientifique. La religion pose le probléme des relations entre l’être et son créateur. La rhétorique des théologiens ne nourrie pas les êtres humains. Elle essaye de les orienter pour une vie meilleur dans l’au-de-la. Les savants musulmans ont tous essayés d’améliorer
    la vie des humains sur terre. C’est le cas D’Iben Sina (Pharmacie et médecine), El Biruni (1er traité de minéralogie), El Khawarizmi (Les logarithmes) Iben Jaber (L’algébre ) etc..
    La science et son corollaire la technologie traitent les problémes que rencontrent les humains sur terre, quand à la religion oriente ces humains pour l’au-de-la. La science pose le probléme de l’expérimentation donc de l’objectivité. Elle a pour objet la matiére et sa transformation pour satisfaire les besoins existentiels des êtres humains. Les communistes ont traité la religion d’opium du peuple pourquoi? Parce que les religieux se sont accaparés des biens terrestres (Église et ses domaines), vivent sans travailler et de la sueur des prolétaires. Les damnés de la terre ont aussi besoin d’un peu de bonheur sur Terre, quand à l’au-de-la dieu y pourvoira, mais en attendant il faut vivre. La religion s’est plusieurs fois opposée à la science et a même fait brûler les livres de savants. La religion n’explique pas l’évolution comme le fait la paléonthologie,

  5. Hassan

    La religion n’explique pas la présence de la matière noire et la transformation de l’énergie en matière, la courbure de l’univers et la variabilité du temps.
    Les musulmans s’ils veulent progresser et avoir leur mot à dire dans ce monde doivent permettre à leurs scientifiques et techniciens à aborder tous les problémes économiques et sociaux sans tabou et les soutenir dans leurs travaux. Si on veut se battre contre l’adversité,quelle qu’elle soit nous devons bien la connaitre avant tout. Dans notre pays le plus grand adversaire de notre socièté et l’hypocrisie ! Les hypocrites se drapent dans leurs habits pseudo-religieux pour étouffer toute tentative de respirer pour nos jeunes et moins jeunes. Nos jeunes préfèrent périr en mer que de vivre dans la société ou tout est interdit par des censeurs auto-proclamés.

  6. Imène

    Amirouche : Azzul !
    Merci pour le partage , le sujet est trés intéressant , vaste mais aussi trés complexe.
    En Islam , il n’ y a point de désaccord ou conflit entre la science et la religion ..il ya même un accord parfait comme le titre votre article .
    Le premier verset de la révélation est le mot ( verbe ) IQRA ! ( Lis, au nom de ton seigneur qui a crée..) le verbe est au mode impératif qui exprime un ORDRE , une exhortation , une recommandation..et ce n’est pas fortuit , c’est la hikma divine ..
    L’Islam repose sur trois pilliers essentiels , indissociables et complémentaires :
    -1 / L’adoration de Allah soubhanou et tout ses implications en actes culuels ( les 3ibadat )
    -2 / La recherche du savoir , el 3ilm , la connaissance , la notion de  » ettamakoun fi el ardh  »
    une foultitude de versets coraniques et hadiths authentiques dans ce sens .
    -3 / Le travail , , l’effort : el 3amal : l’islam incite au labeur , à la création de richesses de manière licite ..et réprouve la paresse , l’inaction , l’oisiveté , l’assistanat ou encore la mendicité ( à maints endroits dans le saint coran et la sunna ) une main crevassée par le labeur est digne de respect et fortement rétribuée par Allah soubhanou..
    Les trois volets sont inextricablement liés : on ne peut pas être un bon , un vrai musulman si on passe son temps à roupiller dans l’ombre d’une mosquée ( alors les cafés !!! ) après la prière  » intachirou  » fi el ardh , à la recherche de errizk el hallal , ( par le travail )
    Pour des raisons diverses et complexes , dont la plus probante est l’éloignement et le mépris des musulmans des recommandations de Allah soubhanou , nous nous sommes égarés ( edhallal ) et tout ce que cela nous coûté en fiten , défaites , humiliations , divisions , décrépitude ..etc ..nous n’avons pas su préserver ( ni fructifier ) le patrimoine scientifique colossal que nous a légué les premiers savants de l’islam, pionniers en différents domaines de la connaissance ..et ce sont les matérialistes , les  » kouffars  » qui ont trouvé le terrain aplani , se sont emparé à bras le corps de ce patrimoine , avec leur intelligence , les moyens matériels , la politique aidant , l’essor économique et militaire , l’expansion colonialiste , la mainmise sur les richesses des pays dominés…ils ont bâti une civilisation scientifique ,et technologique ( matérialiste ) extraordinaire ..
    L’apport de la civilisation musulmane à l’occident , et au reste du monde est indéniable ..oui mais : Quel sens aujourd’hui ?? tellement le gouffre qui sépare nos deux mondes est béant ..Allez une note d’espoir : In tanssourou Allaha Yanssourkoum !! moi , j ‘y crois !
    Essalam aleikoum.

  7. OUERRAD

    SAHBI , je suis en facances ,,, mais j apprecie tout cela et je te dis ,,,qui peut pretendre le contraire ?
    En facances m ais je n ai pas encore mis les pieds dans l eau,,,,en facances pass que la maison est pleine et je ne peux plus me mettre face au clavier sauf ce matin car tout le monde dort encore sauf la cuisiniere ,, ALLAH ya3tiha essahha ,,, elle m a decharge de ce fardeau et celui de la vaisselle .
    JOUMOU3AH MOUBARAKAH , toutes et tous …….

  8. Mme CH

    Coucou….!!! Je profite, car je ne resterai pas longtemps à SBA…Oui! Les vacances ne sont pas encore terminées…..!!!!

    La Religion et la Science…l’Homme et la Nature…..La Terre et le Ciel…??? Ce sont la création de Dieu qui nous a dotés d’un cerveau -(Les chercheurs estiment que notre cerveau contient plus de 100 milliards de neurones, le tout contenu dans un volume équivalent à celui d’une brique de lait ! )- pour réfléchir et découvrir certaines de Ses créations et certains de Ses secrets …car Il a voulu qu’en prenant conscience de Son unicité, Sa puissance et de Ses bienfaits pour nous, qu’Il fasse l’objet de notre culte et de notre adoration…. !!!!!

    « Il y a sur terre des preuves pour ceux qui croient avec certitude ; ainsi qu’en vous-mêmes. N’observez-vous donc pas ? » (Sourate 51, verset 20-21.).

    Sur la création de l’Univers Allah a dit: « Ceux qui ont mécru, n’ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l’eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas. » (Sourate 21, verset 30). Alors les Minus Créatus avec le cerveau que Dieu leur a donnés ont trouvé le modèle cosmologique « Le Big Bang » pour décrire l’origine et l’évolution de l’univers. qui était au commencement une grande masse »….etc….

    Concernant les montagnes : « N’avons-Nous pas fait de la terre une couche? Et placé les montagnes comme des piquets? » (Sourate 78, Verset 6-7).
    Les géologues ont découvert que l »es montagnes ont de profondes racines sous la surface de la terre et que ces racines peuvent atteindre en profondeur plusieurs fois la hauteur de la montagne à la surface.. »..etc….

    sur les mers et les rivières : « Il a donné libre cours aux deux mers pour se rencontrer; il y a entre elles une barrière qu’elles ne dépassent pas. » (Sourate 55, verset 19-20). La science moderne a prouvé qu’aux endroits où deux mers différentes se rencontrent, il y a une barrière entre elles. Cette barrière sépare les deux mers de façon à ce que chacune conserve la température et la densité qui lui sont propres.

    « Et c’est Lui qui donne libre cours aux deux mers: l’une douce, rafraîchissante, l’autre salée, amère. Et Il assigne entre les deux une barrière et un barrage infranchissable. » (Sourate 25, verset 53). » Mais quand le Coran parle de ce qui divise l’eau douce de l’eau salée, il mentionne l’existence d’un « barrage infranchissable » en plus de la barrière. » (Cousteau qui s’est converti en Islam d’après certaines sources, a découvert ce phénomène)

    « A propos de Pharaon : « En ce jour Nous préservons ton corps afin que tu sois un signe pour ceux qui viendront après toi, même s’ils sont nombreux les gens qui ne prêtent aucune attention à Nos signes. » (Sourate 10, verset 91-92) Cette information au sujet du corps de Pharaon qui servirait de signe pour les futures générations est peut-être une indication sur le fait que son corps ne pourrirait pas. Dans la chambre des momies royales du Musée du Caire, en Egypte, est exposé un corps que l’on pense appartenir à ce tyran. »

    Alors, cela veut dire que Celui qui a créé tout ça l’a révélé dans Son Livre Sacré le Coran, et les Minus dotés d’un cerveau ne font que prouver les faits , c’est pour cela que la religion et la science sont en parfait accord.

    « dis sont ils équivalents ceux qui savent et ceux qui ne savent pas », (Sourate Az-Zoumar / 9). Ainsi l’ignorance n’est pas une excuse….!!! Alors, Musulmans qu’est ce vous faites…??? La guerre à la place des mécréants…..!!!! Puuuuuuffffffffffffffffffff…!!!!!

    Merci chère Imène de nous le rappeler : « In tanssourou Allaha Yanssourkoum », moi aussi j’y crois…!!! Kiraki Khayti, Kech vacances walla walou…Darija de mon œil oblige…!!! Bisous à Mam..!

    • Imène

      Mme CH : M »ssei el kheir , tlm !
      Merci pour ces précisions..Non , l’ignorance n’est pas une excuse :  » chercher le savoir est une obligation pour tout musulman  » rapporté par Anas ibn Malek..
      …Et dis , Ô mon seigneur , accroît mes connaissances « ..sourat Taha , 114 ( wa koul rabbi zidni 3ilma ) l’islam est la religion de la science , du rationnel par excellence, et nous musulmans , on est de bien piètres représentants , wa el Islam minna bari’i ( innocent )..et un jour – la raiba fihi – nous répondrons de nos actes et de nos manquements ..
      Moi , je vais bien , el hamdoulillah , non , pas de vacances , ( pour les raisons que tu sais ) pour sortir un peu , il fait trop chaud , les bouchons partout ( toutes destinations ) même le soir ..irrespirable ! au fait ma petite CH , est ce que que tu as appris  » ettwalwil  » ( t’youyouter « looool ! c la période des fêtes ! si tu es en vacances : reposes toi et amuses toi bien..Merci pour mam , Mes amitiès à toi , à tous ceux ( celles ) que tu aimes à commencer par tes parents rabbi yahfadhoum …

      A Zohra :
      Merci pour cette bouffée de fraîcheur ! contente de te lire , c formidable ..looooool !

  9. zohra

    en vacance comme le dit me ch un peu d’humour sur les musulmans
    ya waddi
    depuis la chute de baghdad il ny a ni religion ni principe tag 3la man tag
    couse derrière l’aregent et la construction etage sur etage
    r+2 r+3 r+5 le voisin a fait r+6, l’autre va courir cherchant un projet il fait un projet de tuyau
    achéte un tracteur creuse ensuite ardame les tuyau sont redevenue villa r+6
    revient un autre et voudra grillé tout tout le monde il passe de r+6 directement a r+13
    comment fera t’il se demande de tout le monde??
    C’est simple vous avez vue cette route?? ou?? On va rien ya si omar..
    eh bien omar dit eh bien elle va redevneir r+13
    tout le monde veut faire pareil et comme c’est diificile d’obtenir un projet de route ils disent en coeur
     »ya si omar matkhafche man rabbi » tu ne crain pas Dieu??
    si omar repond  »pour quoi wa3lach vous etes redevenue des muslmans d’ailleurs vous ne savez ni lire ni ecrire l’arabe comment pretendez vous etres des muslmans si vous ne lisez pas le coran et l’appliquer »?? Moi je me tapes les r+13 sahha d’accords j’ai 60 ans il me reste encore 40..moi je vivrais 1000 ans si Dieu le voudra bien sure
    il viennent en courant en criant  »omar omar omar
    wach kayéne si kada va construire en face toi un r+20 il vient d’achter la villa coloniale de si mourad et sont entrain de la démolir..ils sont entrain de creuser 100 metre de profondeur pour les fondation
    Omar se géle devient bléme revient chez lui file une djellaba tire sa galmouna et crie
     »abouya khayi ana ghabarte » zohraaaa zohraaa ajri fait sortir la voiture kharji lot adini l’urgence…
    au urgence le resident lui annonce  »ya si omar hakameke essouker le diabete tu as surement subit un choc khal3a »
    abou khyi les 1000 ans ghabrou abou khayi la gnagréne va venir ah bouya khayi ana twakhadate »
    zoraaa zohraaa aji ajri l’insuline et sakarine…
    papa papa léve ton doigt au ciel et chahahde je vais vendre les r+6
     »aoukti je suis encore vivant wallah ma yadiha ton copin ton copin le vaux a rien gel a cheuveux et anneaux aux oreille n’aura jamais mes r+6
    papa papa chahade goule lailaha illa ellah
     »autoroute autouroute autoroute, r+25 r+25 r+25 r+25, grffe greffe greffe greffe greffe »
    le type ghabbare est mort..
    zohra appelle les jwarine..on fait une tente guitoune et on bloque la circulation pour 2 jours ce n’est pas grave..
    a place carnot la nouvelle fait une bombe chez les couiers ils viennet en courant..une bonne affaire une fille unique et r+6 ..surement elle va liquider elle est pressé pour se marier avec le gel a cheuveux et acheter en espagne…a santa clara..
    si omar est mort revant d’avoir une autoroute et 1000 ans..il est a au cimetiere moula abdelkader …heureusement le 1m² n’est pas vendu sinon il y aura comme au canada  »t’a le choix entre le four crématoire et acheter 2 m² de tombe »
    les aimmigrés algerien msakéne au canada achété leurs terrains..mais au moins eux sint tranquil comme diait notre feu president chadli qui etait illétré mais mouméne
     »3ach ma’kssébe mate makhala »  »il a vécu dans f+3 sans rien posseder il est mort sans rien laisser »…lol..
    c’est les vacances riez

  10. Francesco Sinibaldi

    Matinale timidité.

    Comme l’accent
    qui rime le calme
    de l’éternité, et
    quand le rêve
    frémit pour
    les délicates voix,
    je réside silencieux
    dans les tendres
    poésies.

    Francesco Sinibaldi

  11. ABRAHAM

    il n’y a pas de conflit entre la science et la foi. L’une et l’autre traitent de sujets très différents. Toutes deux répondent à des questions auxquelles l’autre ne peut répondre.
    La science essaie de découvrir au mieux les lois qui régissent notre univers, mais elle est incapable de dire pourquoi il y a ces lois, ni d’où elles viennent. On peut faire l’hypothèse scientifique que les espèces se sont transformées de l’une en l’autre au cours du temps.
    Mais on ne peut pas affirmer que cela est UNIQUEMENT dû au hasard des sélections naturelles et autres facteurs évoqués classiquement. Qui gouverne les lois de la vie ? Pourquoi ? Dans quel sens ? Dire que c’est le hasard est un présupposé non pas scientifique mais idéologique, philosophique. Et en philosophie, ça porte un nom : c’est le rationalisme, la façon athée de voir le monde. le Hasard mène à l’anarchie, et l’anarchie est vouée à l’échec.

  12. Mme CH

    Il n’y a aucun conflit entre la science et la religion….!!! Bien au contraire, la science moderne a confirmé des déclarations dans le Coran dont le caractère véridique a été démontré des siècles plus tard, ce qui conduit à dire que les connaissances scientifiques que l’on retrouve dans le Coran proviennent de Dieu. »…..!!!

    D’ailleurs, celui qui examine bien Le Coran et La Sunna découvrira des messages très clairs qui exhortent l’Homme à méditer et à réfléchir sur les trésors et les lois dans la nature….!!! Le premier mot du coran révélé au Prophète Mohamed (saws) est :  » lis », pour préciser l’importance du savoir et de l’apprentissage….!!!

    C’est pourquoi nos ancêtres savants musulmans, en période de leur summum, pendant que les autres étaient dans l’obscurité totale ou presque, ont donné une grande importance à la science…!!!! A ce sujet, le docteur Howard R. Turner dit : « Les artistes musulmans, les scientifiques, les princes et les ouvriers se sont mêlés faisant un tissu culturel unique en son genre qui a influé directement et indirectement sur les autres sociétés du monde entier…. »

    Le docteur Yoshihide Kozai est professeur émérite à l’Université de Tokyo à Hongo, Tokyo, Japon, et il a déjà été directeur de l’Observatoire astronomique national à Mitaka, Tokyo, Japon. Il a déclaré:

    « Je suis très impressionné de trouver des informations astronomiques véridiques dans le Coran. Nous, astronomes modernes, avons concentré nos efforts pour arriver à comprendre de très petites parties de l’univers. Parce qu’en utilisant des télescopes, nous ne pouvons voir que de petites parties du ciel sans avoir une vision générale de l’univers tout entier. Donc, en lisant le Coran et en répondant aux questions, je crois que je peux trouver une nouvelle façon de faire des recherches sur l’univers. »

    Le professeur émérite Keith L. Moore est l’un des scientifiques les plus en vue dans les domaines de l’anatomie et de l’embryologie, et il est l’auteur de l’ouvrage intitulé The Developing Human [L’humain en développement], qui a été traduit en huit langues. Ce livre est un ouvrage de référence scientifique et il a été choisi par un comité spécial, aux États-Unis, comme le meilleur livre rédigé par un seul auteur; a affirmé, en 1981, au cours de la Septième Conférence Médicale à Dammam, en Arabie Saoudite:

    « Ce fut pour moi un grand plaisir que d’aider à clarifier les passages du Coran qui parlent du développement humain. Il ne fait aucun doute, à mon esprit, que ces passages ont été révélés à Mohammed par Dieu, parce que la presque totalité de ces connaissances n’ont été découvertes que plusieurs siècles plus tard. Pour moi, cela constitue une preuve que Mohammed était un messager de Dieu. ».

    Il faut appeler les choses par leurs noms….en attendant l’ère de la renaissance….!!!!

Répondre

x Shield Logo
This Site Is Protected By
The Shield →