La Voix De Sidi Bel Abbes

La R.T.A : la télévision de notre enfance.

Souvenez-vous, dans les années 70, du programme télévisé que notre chaîne la RTA nous diffusait ,vraiment elle seule a pu nous scotché tous ,grands et petits, bouches bées devant cette lucarne ou Sandouk el 3ajeb: ce petit écran qui commençait à envahir peu à peu nos foyers .Habituellement ,le programme s’ouvrait à 17 h par des versets coraniques ,à 20 h et toujours à l’heure El anba El moussaouara ( le journal télévisé) en langue nationale et à 23 h en langue française ,nous enfants nous n’aimions pas ce journal, présenté chaque soir par trois journalistes, vous vous rappelez surement de Abdelkayoume Boukabache ,Mohamed Melaika, Harat Benjedou,Hachemi Souami,Antar Daoud…Saleh Dib : hommage au 15 piliers médiatiques qui ont succombé ,un certain 8 mars 1974 ,lors du tragique crash d’avion survenu au Vietnam.
Souvenez-vous des belles femmes(les speakerines) Amina ,Leila ,Fatiha…qui venaient à chaque moment nous annoncer avec un charment sourire , un film western ,une émission culturelle ou une série télévisée étrangère ou locale .El Hadika Essahira avec le fameux Hdidouane ou El Ard oua el fellah animée par El hadj Abdelkader Reguieg… Plongeons ensemble dans le cosmos, le feuilleton fantastique dont vous ne pouvez jamais oublier ses effets spéciaux,le Cosmos 1999 avec le commandant Koening et le docteur Helena Russel qui tentent de regagner la Terre à partir de la base lunaire Alpha mais ils errent avec leur équipage dans l’immense espace…
Ou encore (le Fugitif) avec le Docteur Richard Kimble, accusé à tort du meurtre de sa femme, le véritable assassin étant le Manchot ,démasqué en fin de série…
Il y avait la célèbre série Dar Sbitar que nos mères et grandes sœurs suivaient avec amertume et douleur le sort du petit Omar et de sa mère et la bataille contre la faim et la misère que menaient tous les locataires de la grande maison de notre éminent romancier Mohammed Dib…
Ce n’est pas fini, la liste des journalistes n’est pas exhaustive, aussi des feuilletons et des émissions, on vous accorde chers amis(es) le plaisir d’en ajouter.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=23808

Posté par le Mar 7 2013. inséré dans ACTUALITE, SOCIETE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

9 Commentaires pour “La R.T.A : la télévision de notre enfance.”

  1. Benhaddou Boubakar

    salam si Douar;èlèmentaire mon cher ami qu’on se souviens de ces belles annèes de tèlèvision dont on ne cessait de parler tout le long de la semaine! « el ahad erriadhi » daktari » « eurovision » et la lste est longue;on se souviens lalgrè nous!

  2. Bonjour Si Douar;
    En pensant à cette époque ou il y avait que la chaîne locale, qu’on captait avec une couscoussière, une fourchette ou n’importe quel corps métallique, je ressent l’odeur de ces années que je garde des flash, des images…. je ne sais pas si vous aussi, mais si on parle de Anbaa moussaouara, j’ai directement sa musique et une odeur associée, peut être je me souviens de la dernière fois ou j’avais entendu ça, ma maman préparait la chorba, c’est bizarre mais c’est vrai, dès fois aussi ont sent des odeurs qu’on a senti dans notre enfance, mais on a du mal à localiser le temps et le lieu.
    Je me rappel aussi du téléviseur noir et blanc qu’on avait avant, et le premier couleur qu’on a eu après et l’arrivé de la parabole (il y avait 10 boutons : 1-TF1, 2-La deuxième…..etc et même la cinquième qui n’est plus maintenant, et j’étais tellement curieux, que j’avais enfoncé tous les boutons pour voir quelle chaîne ça nous donnerai, et j’ai fini par savoir que c’était la chaîne de la punition : j’avais bloqué le mécanisme hahaha).

    Pour moi, la télé c’était dans les années 80, et j’ai eu la chance de connaitre les grands visages de la télévision Algérienne, par exemple Hdidwane Allah yerhmah et Mama Messaouda, vu que j’habitait à Oran, on allait à chaque weekend à  »La piscine de Les Andalous », pour l’émission El Hadika Essahira.

    J’aimerai bien revenir à l’époque ou tout était en noir et blanc, l’époque ou on voyait de toutes les couleurs.

    anniversaire2

  3. CHAIBDRAA TANI DJAMEL

    Une seule chaine qui était la RTA (télé-oran)c’était mieux avoir du temps pour étudier surtout qu’on elle debutait de 18h à 23h maintenant avec toutes les chaines satelitaires ainsi qu’avec l’internet je vois que nos enfants sont dépassées » EL BARAKA FIL KALIL ».Une pensée aux journalistes,comediens et chanteurs qu’on a appris beaucoup d’eux par l’intermediaire de notre unique chaine nationale ALLAH YARHAMHOUM

  4. aba yahia mohamed

    wah ala hadik el ayam koul chi kan alama ennas, el hya, el baraka, el mahaba bin ejiran we chkoun kan andah la tele dac el wakt (70) kouna roho netfarjo and el magasin ta hamidou fel bled allah yerhmah goudam kahwet marhaba wela fi la rue gambetta la tele kanet aziza les programes nkeyine(propres) ou ma nensouch cinema en plein air ta jnen el baylek(jardin public),darwek koul chi tkhalet el parabol mlen ble chaines ou ma andek ma tchouf hacha el kanawets ta coran el karim wela diniya. weli lel awayed ya la RTA bedli chwiya rodina lezmen kan (L’AUDIO VISUEL ANDAH KIMA) merci la voix de bel abbes yatikom essaha

  5. sekkal semchou

    la tele propre les parents et enfants regardaient le meme programme

  6. Abbes O

    Ce que vous racontez est trés formidable Oh MON DIEUl es choses ont changé le modernisme est passé par la avec ses frais et ses inconmensurables dégats sur nous tous.

  7. attou

    bravo pour vos sujets inédits

  8. Kamal

    yamat essrour ghabou ma banou

Répondre