La Voix De Sidi Bel Abbes

La polémique de la semaine La concession des plages plonge les estivants dans la confusion

La concession des plages au privé a déjà été annoncée l’année dernière par l’ex-ministre du Tourisme, Amar Ghoul, puis réitérée cette année par celui de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, le 13 mai dernier dans une instruction.

Le ministre demande de «surseoir à toute procédure de concession de plages ou de portions de plage à des opérateurs privés, hormis celles accordées aux établissements hôteliers et complexes touristiques sur une superficie correspondant à celle de l’exploitation de l’établissement», lit-on dans une instruction adressée aux walis des 14 wilayas côtières. Mais depuis cette date, les responsables sont divisés sur la possibilité d’application de cette note. A Alger, le wali a fait appel aux éléments de la Gendarmerie nationale pour rétablir l’ordre sur les plages et chasser les pseudo-gardiens de parking et autres loueurs de parasols et de tables déjà installés. Les directeurs du tourisme préfèrent que les plages soient gérées par des particuliers. «Cette idée sera soumise au ministère en marge des réunions prévues en prévision de la prochaine saison estivale», affirme Rachid Ghedouchi, directeur du tourisme et de l’artisanat. Il estime que «la bonne gestion des plages nécessite leur concession à des opérateurs privés. C’est pour cette raison que nous sommes pour la réhabilitation du système, d’autant que c’est toujours une rente bénéfique pour les caisses des communes balnéaires». Mais du côté de sa tutelle, l’avis est autre : «La démarche évolue graduellement, il nous faut deux à trois ans pour que les choses rentrent dans l’ordre et que les wilayas arrivent à instaurer la mise en œuvre des nouvelles orientations. Il faut peut-être lancer un débat sur la faisabilité de la chose», précise une source auprès du ministère du Tourisme. En attendant que la tutelle et les directions tombent d’accord, les estivants, eux, ne comprennent rien : certains payent, d’autres ne payent pas et il y en a même qui terminent leur journée à la plage par une bagarre. n

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=68849

Posté par le Août 12 2016. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

6 Commentaires pour “La polémique de la semaine La concession des plages plonge les estivants dans la confusion”

  1. abbassi

    pourquoi il se cassent la tete wak le systeme algerien n’est que copie collé de celui de la france ils n’ont qu’a le copier pissitout
    en france on fait la différence entre concession des activité et concession du sol.
    les gens ici ne savent pas qu’il différence entre concession de louer des parasole et table et les poser pour sur le sable pour louer..
    dans la premier l’estivant va chez le magasin il loue son matériel et va choisir librement une place sur la lieu..

    chez nous khoutna ils savent pas faire la différence entre offrir un service et prendre possession des lieu..hadou khoutna ils veulent prendre la plage toute la plage..
    goulou ellah ikakina

    bach chwiya tchoufou ce qui se passe fi frança..

    service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F31678

  2. OUERRAD

    Que voulez vous en tirer ,,,, d un pouvoir militaire ,,, un etat voyou ,,, une administration obsolete ,,,des fonctionnaires immatures ,,,, des elus plutot .. ZELES,,,,, le neant ,,,, sinon une grande kermesse ,,, une anarchie qui ne dit pas son nom ,,,, les plages ont ete cedees a des videurs de cabarets et autres nn NAGRAS ,,, juste pour les faire taire ,,,,, 18000DA ???PAR TETE DE PIPE ,,,, à condition de ne pas entreposer d office les tables et chaises ,,, la locations se fait au fur et à mesure ,,,, mais y a t il quelqu un pour controler tout cela ,,,, des gosses ont ete recrutes pour DRAGUER les eventuels locataires ,,,, et c est la debandade ,,, d ou les innombrables ,,,,, bagarres entre et entre ,,,,, c est comme les logements ,,,, faire taire le VOLCAN ……. Mais le ….. vesuve ne s eteint jamais ,,,, il se ,,,, repose ,,,,, ????????????????

  3. elabbassi

    puisque la majorité des APN sont arabisants donc ils ne peuvent pas lire ce qui se passe en France pour avoir une idée ou a la rigueur ou du moins s’inspirer..
    voila ce que dit la France a propose de la concession

    Elle peut être concédée :

    * soit à la métropole (en priorité), la commune ou le groupement de communes, qui prend en charge son aménagement et son entretien, pour y installer et exploiter des activités destinées à répondre aux besoins du service public balnéaire dans une zone d’activités municipales (ZAM),

    iic la france se base sur l’investissement publique en priorité avant l’investissement privé..la notion de groupement de commune a pour but d’alléger les charges et augmenter le capital investissement..
    si on applique cela chez nous cela veut dire que quelques communes de sidi bel abbes peuvent se grouper pour prendre en charge une plage que la commune qui la possède n’a pas d’argent pour l’aménager cas de plusieurs commune côtières comme ouledboudJemaA Terga Oulhaça Honaine etc..

    donc cette commune littorale qui est pauvre peut s’associer et avoir le droit en Priorité avec d’autre comune pour faire des aménagements..les communes de sidi bel abbes peuvent amener leurs populations sur les plages avec moindre prix..avec 1000 da une famille de sidi lahcen ou Parmentier ou Benbadis peuvent passer une semaines car leurs commune ont investie lasbas..
    DONC CHAQUE COMMUNE DE SIDI BEL ABBES SUPPOSée FAIRE UN INVESTISSEMENT DANS UNE AUTRE COMMUNE peut afficher les avantages
    ((nous avons des bengalows a notre possession sur telle plage ou telles montagnes ou telle oasis.)) les familles de la commune auront donc ou allez passer leurs vacance bien sur les communes avant d’investir doivent en premier collecter l’argent des gens ce qu’on appelle lancer une souscription communale..l’assemblé populaire voudra installer des bengalows elle lance une souscription les gens déposent chacun une part..et la la location la durée et la priorité seront donné en fonction de la taille de chaque part..une famille qui a déposé 20 millions dans la souscription sera plus avantagé question période et durée et aussi prix..que celui qui a donné la valeur minimale de la souscription qui était fixé par exemple a 5 millions par famille

  4. chaibdraa tani djamel

    LA TAKAFA qui disparait de plus en plus et vous parler des plages drole de sujet !

  5. Moumen

    Les décideurs (les vrais) ne se sont pas encore entendu les uns avec les autres. Les (pauvres) exécutants, eux, continueront alors à tourner en rond. Bien entendu, la question est très simple et peut être réglée en cinq secs. Mais à une condition: les décideurs doivent TOUS être prêts à agir dans l’intérêt GÉNÉRAL.

  6. chaibdraa tani djamel

    @ Moumen ,essalem 3alaykoum, en chez, les décideurs ne sont pas les penseurs et les penseurs ne sont pas les décideurs (fheme ya elfaheme)

Répondre