La Voix De Sidi Bel Abbes

La participation de l’ANP à la guerre d’octobre 73 mise en avant

Les intervenants à une conférence tenue à l’occasion du 42e anniversaire commémorant la guerre d’octobre 1973 ont salué la participation des éléments de l’Armée nationale populaire (ANP) dans cette guerre.

Lors d’une conférence organisée par le quotidien El Moudjahid, Sadek Benmebarek, un des pilotes des forces aériennes relevant de l’ANP a indiqué que la participation de l’Algérie avait remonté le moral des troupes égyptiennes.

De son coté, le moudjahid Brahim Djouadi a souligné la nécessité de remonter à la guerre de 1967 pour connaitre l’impact de la contribution de l’ANP dans celle de 1973.

Dans ce sens, il a souligné que l’expérience militaire de l’ANP digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN) acquise lors de la révolution de novembre 1954, lui avait permis de faire honneur à la participation algérienne lors des guerres de 67 et 73.

Pour sa part, le moudjahid Mohamed Zeroual a appelé à la nécessité « d’éclairer l’opinion publique nationale et international sur la participation de l’Algérie dans cette guerre arabe qui a fait plusieurs morts et blessés algériens.

Le moudjahid Abdelaziz Medjahed a rappelé les affrontements auxquels ont participé les forces de l’ANP lors des guerres de 67 et 73, saluant le courage des éléments de l’ANP.

Le moudjahid Brahim Djouadi a été honoré pour sa participation à dans la guerre de 1967.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62613

Posté par le Oct 7 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, HISTOIRE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

39 Commentaires pour “La participation de l’ANP à la guerre d’octobre 73 mise en avant”

  1. OUERRAD

    Que sont ils devenus ce jour ?
    Combien vivent dans la precarite ?
    Cela , nous servi à quoi ?

  2. lecteur

    dire que cette guerre était un prolongement de la philosophie et pensée des militaires de l’ALN je pense que c’est un peu déplacé..
    cette guerre était surtout pour se donner la crédibilité des pouvoirs arabes politique issus des coup d’états..ce sont ces politique putschiste qui ont déclarer cette guerre pour se faire une virginité alors que c’était un coup fatale politique contre eux..en tout cas ces gauchiste et putschiste même s’ils n’ avait pas d’Israël ils étaient dans une situation de contrainte de créer un front même imaginaire..c’était une erreurs fatale..voila lorsque des aventuriers qui la boulitique au lieu de la politique prennent la destiné de tout un peuple pour les tirer vers l’aventure..
    a propos de Pharaon un petit magicien a la ette de la plus grande puissance de l’époque. le coran décrit le phénomène
     »kala ce peuple n’est que chirdhima une poigné sans force ..le pharaon a istakhaffa son peuple et ils l’ont suivie. » il tiré tout le monde avec lui au font de la mer..
    vue la formation de l’ALN et son expérience je ne pense pas qu’ils avaient une quelconque cote dans cette guerre contre Israël..si un ancien moudjahid était dans cette cette voie donc ipso facto c’est un faux moudjahid
     »

  3. Mme CH

    « Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre. … Churchill « …!!! Donc, celui qui ne connait pas l’histoire, il risque de la revivre, même autrement….!!!!!

    Voici, « LES DOSSIERS SECRETS DE LA GUERRE D’OCTOBRE 1973 : LE COLONEL AHMED RADI DEBALLE LA VERITE..! : L’aviation algérienne trahie par des égyptiens !  » (Réflexion, A.Benbrik, 22 Février 2010).

    Le colonel en retraite, Ahmed Radi, a dévoilé les manigances des égyptiens durant la guerre contre l’ennemi sioniste en octobre 1973. Le Colonel dira que six mois avant le déclenchement de la guerre d’octobre 1973, une partie des avions algériens, Mig 21, s’est installée secrètement dans le territoire libyen sur ordre du Président Houari Boumediene.
    Entre 14 et 20 appareils (une escadrille) prêts au combat. C’était une première escadrille. Officiellement les appareils se trouvaient en Libye dans le cadre des échanges entre les deux pays. Les autres escadrilles avaient suivi dès le déclenchement de la guerre le 5 octobre 1973. Deux escadrilles de Mig 17 et la quatrième escadrille était formée d’avion sokhoï 7. Au total l’Algérie avait participé avec 80 avions de guerre avec une participation de 1000 militaires de l’armée de l’air, pour l’entretien et l’armement des appareils, il fallait 100 militaires entre Techniciens, ravitailleurs, radio et mécaniciens affectés à chaque appareil.
    Certains pilotes algériens avaient atterri sur des routes, suite à la désorganisation totale des égyptiens, durant les premiers jours de la bataille. Les pilotes algériens cherchaient eux-mêmes des aérodromes pour atterrir, les uns avaient atterri à Halouane et kamouchine à l’Ouest du Caire. D’autres se sont dirigés à Oued Guina (Bab El Mendeb) tous prés de l’ennemi sioniste.(la mer rouge).

    Le Complot des égyptiens qui visait à détruire 14 avions algériens qui combattaient pour l’Égypte:

    Le Colonel Ahmed Radi, raconte comment toute une escadrille de Mig algériens était visée par la destruction. Cette escadrille de Mig devrait décoller de Kamouchine vers Halouane un vol d’une durée de 15 minutes. Que seul L’Etat Major égyptien était informé de ce mouvement secret. Seulement les pilotes algériens ont retardé le départ pour une question d’organisation de vol, ce retard leur a sauvé la vie et les appareils, car l’ennemi sioniste était informé de la minute où les appareils algériens se poseraient sur le tarmac de l’aérodrome de Halouane et qui a été bombardé à cette instant. Le chef d’Etat Major de l’aviation Égyptienne à cette époque était le Général Hosni Moubarak.

    L’aviation algérienne qui défendait le sol égyptien, payait aux égyptiens le prix du kérosène et le transport des hommes !!!

    Le colonel Ahmed Radi, surpris de la décision des Egyptiens de vouloir garder les appareils algériens et toute l’armement en Egypte Mais, Houari Boumediene, donna l’ordre en 1975 à tous les militaires de rentrer en Algérie avec les appareils et toute l’armement.
    Pendant toute la présence des appareils sur le sol Egyptien, alors que nous défendons l’Egypte, L’Etat Major Egyptienne nous a fait toujours payer le Kérosène, et les déplacements de nos troupes un transport payé par l’Algérie dira le Colonel Radi.

    Moubarak traite le Colonel algérien de juif !?

    Dans cette guerre, l’Algérie a perdu 300 héros parmi l’armée de l’aviation. Notre Colonel a perdu ses proches amis : Drif Mohamed, Ghafour, Talach Nabil et Zaïdi parmi tant d’autres chouhadas. Alors qu’il se rappelle de la visite d’inspection effectuée par le Général Mohamed Hosni Moubarak en observant l’officier Ahmed Radi, Moubarak lui dit : » Vous ! Vous êtes Algérien ? On ne dirait pas. » Notre Colonel était un blanc aux cheveux jaune, il lui répond : « Oui Mon Général, nous somme de l’Afrique du Nord et beaucoup parmi nous ont la peau très blanche » Moubarak rétorqua : « J’ai cru que vous étiez un juif ! » (Voila, c’est le dictateur de l’Egypte, qui a réuni chez lui les sionistes et leur nid du Mossad au centre du Caire, et l’antenne de l’écoute à Charm Ec-Cheikh. Il Traite – Sideh- de juif.. Alors qu’il n’était que le patron de l’aviation. Il a oublié son séjour en Algérie et sa détention au Maroc en 1963.Et comment il n’a pas été visé, lors de l’assassinat du Sadate, par des terroristes manipulés par Israël. Car Sadate était sur le point de dénoncer les accords de Camp David. Et Moubarak était l’homme des Américains qu’il fallait pour le remplacer. La suite est très connue chez tous les Barbouzes).
    Quant aux motivations qui ont poussé le Colonel Radi, à parler aujourd’hui. Il dira que suite aux atteintes à nos chouhada et à notre patrie l’Algérie par les médias et responsables Egyptiens, que j’ai décidé de parler de cette trahison longtemps gardée dans la confidence….. »

    Papapapapapapapapa……!!! Et dire qu’on ne s’est pas trompé..!! la Traitrise qui tue…!

  4. ABRAHAM

    Le 6 octobre 1973, qui coïncidait avec le 10ème jour du mois de Ramadhan, les armées égyptienne et syrienne lançaient une grande offensive contre des positions israéliennes afin de reconquérir les territoires occupés par Israël depuis la guerre dite des Six Jours, qui s’est déroulée en juin1967. Cette offensive consistait à libérer la péninsule du Sinaï, la bande de Gaza, la Cisjordanie et le plateau du Golan.

    Le choix de prendre part activement à la libération des terres arabes a été pris par le Conseil de la révolution et le Conseil des ministres réunis dès le 7 octobre 1973, c’est-à-dire le lendemain de l’ouverture des hostilités par les armées syrienne et égyptienne.

    La 8e BB, alors stationnée à Téleghma, reçoit l’ordre de faire mouvement, et après treize jours de parcours rejoint la banlieue du Caire. L’arrivée de la 8e BB sur le front a constitué un grand soulagement pour le commandement égyptien en ce sens qu’elle a permis de stabiliser le front, empêchant ainsi les forces israéliennes de gagner davantage de terrain, mais aussi de permettre la relève des troupes égyptiennes.

    Dès son arrivée sur les lieux de guerre, le corps expéditionnaire algérien a aussitôt engagé la confrontation avec l’ennemi israélien . Bataille de blindés, batailles aériennes, tirs d’artillerie, les soldats algériens avaient accompli toutes leurs missions qui consistaient à attaquer les israéliens dans le Sinaï et à protéger le Caire de toute contre-offensive israélienne jusqu’à leur retour sur le sol de la mère patrie.

  5. Mme CH

    Dans un autre article intitulé: « Les Egyptiens reconnaissent le rôle important de l’armée algérienne dans la guerre contre Israël » ( Sonia B., le 15/12/2013).

    « Le général Sharon pensait que les soldats algériens allaient fuir avec leurs armes artisanales et quitter le front à la vue du premier char israélien. Mais finalement, ils lui avaient tendu un piège qui lui a coûté 900 soldats parmi les meilleurs de l’armée israélienne et 172 chars totalement détruits», raconte l’ancien patron de l’armée israélienne David Elazar, qui n’a pas caché son étonnement quant à l’efficacité incroyable des soldats algériens. «Moins nombreux et peu équipés, les soldats algériens avaient occasionné une importante perte à l’armée israélienne aveuglée par sa supériorité numérique et technologique», poursuit ce général-major à la retraite. «Les Egyptiens nous avaient fait croire que ce port n’était pas sécurisé, alors qu’ils avaient chargé les troupes algériennes de le protéger. Nous avions établi notre stratégie sur cette base. Mais au front, nous avions été surpris par la combativité des soldats algériens qui ne nous ont laissé aucune chance d’y accéder», ajoute cet ancien chef militaire israélien dans ce fameux livre sur la guerre de Kippour. Il a affirmé que les soldats algériens avaient réussi à abattre un avion-cargo américain C5 Galaxy. De nombreux autres témoignages de cet ancien responsable de l’armée israélienne ont été rapportés par Al Ahram. Des témoignages qui ont le mérite de souligner l’apport extrêmement considérable de l’Algérie dans la guerre d’Octobre. Une défaite et des pertes que les militaires israéliens de l’époque gardent encore en mémoire. »

    Qui dit mieux…!!???

  6. ABRAHAM

    Un rapport de l’armée israélienne lève le voile sur la coopération militaire et sécuritaire avec le Maroc: Au début des années 70, cette proximité franchie un nouveau pas. Le document souligne qu’en pleine guerre d’octobre 73, qui a connu la participation de soldats marocains (environ 6000), l’échange de renseignements stratégiques entre les deux pays a monté d’un cran.
    Il est utile de rappeler qu’une partie des négociations précédant l’accord de paix égypto-israélien, signé le 17 septembre 1978 à Camp David, s’est jouée au Maroc entre Moshé Dayan, ministre des Affaires étrangères et Hassan Touhami, vice-premier ministre de l’Égypte.

    • Mémoria

      Merci cher Abraham pour ce complément très instructif ! L’histoire militaire est devenue une science universitaire qui….dépasse le secret militaire et celui des dieux à concours d’une certaine prescription !!! Benhadid a-t-il trahi un secret militaire ou au contraire voulu révéler une trahison de …militaire pour la postérité de l’histoire des sacrifices de la 8ème BB ? Allah yarham Chouhadas ElOuajeb!!! Le futur proche nous le révélera !

  7. Mme CH

    C’est pour ça aussi, que les frontières avec notre voisin doivent rester fermées…..!!!! Le Maroc est une plaque tournante vitale pour la pieuvre du mal et ses tentacules…!!! Tout ce joue au et pour le Trône….!!!!!
    Et le comité Al Qods qui a en principe, pour mission de sauvegarder la ville sainte contre les différentes agressions sionistes passées et actuelles, ne s’est pas réuni depuis l’année 2000….Pourtant, le président de ce comité n’est que le grand Jalalatouhou M6….!! Il l’a mis complètement en veilleuse…!!! « Drab Ennah Wa Taffa Edaw.. » ….Lamen 3ach…..!!! Ils ont le visage lavé avec de l’esprit de sel, ces gens là, n’est ce pas Mr Zlaoui…????

    Ce ne sont pas les occidentaux qui sont forts, ce sont les traitres qui nous ont trahis….!!!!

    • zlaoui

      mme CH touché pas a notre pote et amis et vosiins marocain..le coran dit
       »idha jajakoum fassikoun binaba’ine fatabayannou in toussibou kawman bijahalatine fatasbahou 3la mafa3altoum nadimine »
      on ne pense pas que le peuple marocain partage l’avis et les décision de leurs gouvernants successives et ce qu’on font les gouvernants sans expérience ni formation ni sagesse ni diplomatie ça leurs engage qu’eux seuls..
      le peuple marocain reste profondément arabe et musulman, mais les forces de l’otan qui sont installés chez eux font leurs propres politiques. le maroc n’est ni pro otan ni pro juif ni pro catholique ni pro israéliens ni pro sioniste elle essaye d’aménager le choux et le loup comme on dit..entre nous les peuples marocain algériens et tunisiens nous devront rester solidaire et multiplier les contactes entre civile par l’intermédiaire des associations caritatives là ou il ya une calamité on court tous les 5 pour porter secours ..il faudra créer le croissant rouge maghrebin avec un seul commandement, a défaut de ne pas pouvoir s’unir politiquement on s’unit pour le moment CIVILEMENT..On laisse la politique de coté pour le moment et on s’attaque dans le front de l’union civile en permettant l’échange commerciaux par le système de quota annuel a travers les frontières des que le quota sera atteint on ferme les échanges. donc l’algerie peu imposer des quotas de bouteille de gaz maghrébin remplis chez nous..
      et ne croyez pas aussi ces généraux juifs qui gonfle le clan algérien et font des algériens des héros afin de rallumer la haine des israéliens contre l’algerie et ainsi justifier l’action de la guerre économique contre l’algerie..le héros arabe ce n’est celui qui achéte ces armes pour faire la guerre mais celui qui construie ces propres armes pour de dessuader les autres de tenter de lui faire la guerre.
      le texte coranique est claire  »wa a3idou lahoum amasta3toum » tourhibouna »
      le coran n’a pas ordonné d’envahir un peuple pour lui faire la guerre il a dit  »tourhibouna » force de dissuasions…en 68 les pays arabes étaient occupé par des socialistes qui savaient qu’ils ne pouvaient pas tenir dans le monde musulman..toute cette guerre n’était que pour but politique interne et n’a rien a voir avec ni le Quods israel ni palestine. Memem comme il disait plus haut auteur, meme si israel n’existait pas les régimes socialiste dans le monde arabe l’aurait créer..
      Pourquoi israel refuse cette thése??
      C’est simple car d’une part elle arrange certain courant politique et financier israélien de s’installer et de puiser des affaire dans le budget de l’état..certain milieu justifie la ponction du budget en faisant miroiter la menace arabe contre israél pour lever les impots et geler l’augmentation des salaires..les israéliens vivent dans la misère alors que leurs dirigeant qui exploite l’invasion arabe vivent dans le luxe les voyage dans les iles et Strauss dans les salons..dire que le peuple israélien a tiré bénéfice de la défaite arabe contre israel en partie c’est faux. Si l’algerie engage des pourparlers avec israel l’alibi en israel va disparaitre et le paysage politique en israel va changer en faveur de la classe raisonnable en faisant sauter les extrémiste et les profiteurs du cercle gouvernemental…les intellectuel les travailleurs les chercheurs les croyants vont enfin prendre le gouvernement en israel et faire baisser la charge sur les palestiniens qui leurs extrémiste et leurs profiteurs profite aussi de l’extrémisme juif pour faire pression sur Abbas..
      en faisant des négociations comme celle d’evian avec israel l’algerie éteint l’action des milieu profiteurs qui gangrène israel et les alliés d’israel..On parle de négociation des accords avec israel et non un traité..négociation comme celle d’evian avec l’armée française..la négociation se fera avec la communauté juive a l’étranger et non avec ce gouvernement en israel..on demande aux israéliens de la diaspora de tenir leurs frère en israélite tranquille contre les algériens..s’ils veulent demander des dédommagement de la guerre contre l’algerie négocie paye rubis sur ongle et l’argent ira aux peuple d’israel pas au gouvernement d’israel..lorsque nous acceptons l’ordre des chose Dieu va protéger l’algerie ..entrer dans l’ordre et laisser Dieu s’en charger du reste..

      • Mme CH

        Si Zlaoui Kirak…??? Yak Labès Ma3endek Laskhana Lawalou…!!! El Hamdoulillah 3ala Kouli Hal…!!! W Zalamit Rak Tchoufou Sa3a 3la Sa3a Walla Walou….car ça commence à sentir le brûlé….!!!! De quels dédommagements parlez-vous et de quelle guerre….??? Je crois que vous vous trompez ….!!!!

        S’il y a un peuple qui doit être dédommagé, c’est bien le peuple algérien pour les toutes les atrocités et la barbarie qu’il a vécues: assassinat, enfumade, têtes décapitées, tortures, emprisonnement , Nzidek walla Bazeff….viol, vol, exil, Napalm, analphabétisation, ressources spoliées, radioactivité, pollution, acculturation..etc.. …etc….et les conséquences du colonialisme nous les subissons jusqu’à ce jour…!!! Alors qui est ce qui doit dédommager l’autre…???

        La majorité des juifs d’Algérie ont choisi d’être M3a El Wagaf, et grâce au décret Crémieux, ils sont devenus des sujets français…!! En 1962, ils ont choisi de partir
        là bas chez eux et chez nous, en compagnie des Corneilles noires….,alors de quels dédommagements vous parlez, sinon, c’est la France qui doit le faire….car c’est elle la cause de tous les maux….!!!
        D’ailleurs, ceux qui sont restés en Algérie vivent très bien parmi nous….même si pour certains leur cœur et leur argent sont ailleurs….!!!!

        De quelle diaspora parlez-vous, la majorité est fidèle à l’état voyou, même les gouvernants occidentaux sont « complètement malade » (chanson de Serge Lama) et déclarent Fi Koul Dawra, leur « Amour » pour ladite Israël, alors qu’est ce que vous êtes entrain de nous raconter….???

        Si Zlaoui, on doit accepter quel ordre….et de quelles négociations parlez vous….??? Yballi El Hamma Raha Tal3atlek Bezzaf, Walla Rahoum la3boulek Bmoukhek……!!! Ajri 3la Rouhek 9bel Matetaffar…!!!

        Au fait, « “L’ordre est une tranquillité violente. » (Victor Hugo le colonialiste)
        “L’ennui suit l’ordre et précède la tempête.” (De L. Langanesi )

        Si Zaloui, “Il n’y a pas d’ordre sans justice et l’ordre idéal des peuples réside dans le bonheur.” (alors là, c’est Camus qui l’a dit…), or, est ce que vous croyez que nous allons baigner dans le bonheur de la traitrise, la lâcheté, la connivence, l…??

        • Mme CH

          Pardon je n’ai pas encore terminé, (toujours ce mauvais bouton)…!!

          Alors, je reprends, Si Zaloui, “Il n’y a pas d’ordre sans justice et l’ordre idéal des peuples réside dans le bonheur.” (alors là, c’est Camus qui l’a dit…), or, est ce que vous croyez que nous allons baigner dans le bonheur de la traitrise, la lâcheté, la connivence, la servitude comme des Goys…?? D’ailleurs, c’est comme ça, que les cercles des Kaïds, Bachaghas et Harkis se sont constitués, ils ont acceptés l’ordre…..!!!! Non Merci, Lil El Ka3bati Rabboun Yahmiha….!!!!

  8. Mme CH

    « Ce que disait Boumediène aux soldats algériens durant la guerre de 1967 » (25/11/ 2009):

    « Le discours du président algérien aux soldats allant combattre sur le front égyptien était clair : « une partie de nation est attaquée, allez donc la défendre, vous n’avez que deux alternatives : vaincre ou mourir ». L’Algérie a également été l’un des premier pays arabe à annoncer l’arrêt de l’exportation de pétrole aux pays qui soutenaient Israël, durant la guerre de 1973. Le président Boumediène avait même fait plus en envoyant un chèque à blanc fournissant toutes les armes et les munitions dont l’Egypte ou la Syrie pourrait avoir besoin.

    Voici pour rappel tout l’arsenal envoyé par l’Algérie à l’Egypte

    Un escadron de Mig 21 le 9 octobre 1973
    Un escadron de Sukhoi le 10 octobre 1973
    Un escadron de Mig 17 le 11 octobre 1973
    Brigade mécanisée le 17 octobre 1973
    Brigade mécanisée de fantassins le 23 octobre 1973

    En plus de plusieurs unités de couverture terrestre et aérienne en décembre 1973, dans le cadre du plan « wassel »qui visait à protéger ses arrières. Les forces algériennes devaient protéger le Caire en compagnie de la brigade égyptienne mécanisée et de la garde républicaine mécanisée, les seules forces à ne pas avoir été épuisées durant les batailles. Ajoutons également l’approvisionnement du pont aérien soviétique établi avec l’Egypte et la Syrie. Le reste des forces arrivées a été mobilisé pour servir de réserve à l’armée, en cas de défaite de celle-ci et de tentative d’Israël d’envahir le Caire. L’Egypte avait par ailleurs demandé à l’Algérie 150 tanks comme renfort dans son plan de contre attaque, demande qui ne sait pas fait attendre, puisque le nombre demandé est arrivé en Egypte ainsi que ses soldats et les différents armements. Le président Boumediène avait, de plus, annoncé l’arrêt de tous les programmes de développement et d’engager toutes les forces de l’Algérie dans la bataille. Rappelons, enfin, que le président Boumediene avait réagi à la décision de Kadhafi de stopper la livraison de pétrole à l’Egypte, en ordonnant à quatre de nos pétroliers de se diriger vers cette dernière. Tout ceci n’est qu’un petit aperçu des aides que l’Algérie s’est fait un devoir d’apporter à l’Egypte, sans parler des valeureux martyrs algériens morts au champ d’honneur en terre d’Egypte qu’on essaie maintenant de dénigrer et de mésestimer pour un simple match de football…… »…Ahhhh! Ignorance quand tu nous tiens….!!!

  9. ABRAHAM

    Que la guerre d’Octobre ait été une victoire pour les Arabes (ou les régimes arabes, selon les affirmations de ces mêmes régimes ) n’est jamais remis en question. Il est de coutume en politique arabe, y compris dans la littérature des partis politiques et dans les médias, de se référer à la victoire d’Octobre. Mais la guerre d’Octobre a été en réalité une affaire très compliquée .

    Nous savons maintenant que les motifs d’Anouar el-Sadate à l’origine de la guerre n’ont jamais été la libération des terres égyptiennes ou le fait de donner une leçon aux Israéliens, et en aucun cas une volonté de venir en aide à la cause palestinienne. Nous savons maintenant – et le nouveau livre de Yigal Kipnis, basé sur des documents israéliens inédits, ne fait que le confirmer – que Sadate voulait dès le début de son mandat de président, parvenir à la paix avec Israël. Sadate en fait mendiait aux États-Unis et à Israël ( indirectement au début) une totale tranquillité et un retrait de l’Égypte dans le conflit israélo-arabe. Comme les Américains et les Israéliens ne prenaient pas Sadate au sérieux, celui-ci accepta, mais du bout des lèvres, de lancer la guerre d’Octobre. Le régime syrien de Hafez al -Assad avait des motifs politiques similaires : tous les deux, Assad et Sadate, savaient qu’ils ne pourraient pas se maintenir au pouvoir sans faire quelque chose, n’importe quoi, pour tenter soit de libérer les terres occupées, soit être considérés comme ayant tenté de libérer les terres occupées.

  10. ABRAHAM

    La guerre a pris Israël par surprise et les Arabes étaient en bonne voie pour parvenir à la victoire, mais plusieurs facteurs sont entrés en jeu et ont changé le cours et l’issue de la guerre.

    Premièrement, les États-Unis sont intervenus très tôt et ont lancé un approvisionnement militaire sans précédent au profit de l’armée israélienne (c’était alors le plus grand pont aérien jamais réalisé dans l’histoire de la guerre et il ne fut dépassé en importance qu’en 1990 lors de la préparation de la guerre du Golfe).

    Deuxièmement, Sadate voulait jouer au général et ignorer les conseils militaires si déterminants du général Shazli et d’autres, lesquels auraient garanti un résultat dans le conflit beaucoup plus favorable à la Syrie et à l’Égypte.

    Troisièmement, Sadate craignait une victoire militaire au profit de son armée et de l’armée syrienne, parce que son but était simplement d’activer un « processus de paix ».

    Quatrièmement, la guerre lancée par les deux régimes n’avait rien à voir avec la cause palestinienne, et ses objectifs étaient donc limités.

    Cinquièmement , les régimes syrien et égyptien n’étaient pas des régimes (en particulier dans le cas de l’armée syrienne) doués de flexibilité ou de capacité d’initiative tactique. Cet aspect est bien étudié dans le livre de Kenneth Pollack, Arabs at War.

    Sixièmement, il y avait un certain désavantage de la part des deux armées syrienne et égyptienne : les régimes des deux pays se souciaient davantage de la préservation de leur pouvoir en place que de gagner une victoire décisive.

    Septièmement, les régimes syrien et égyptien se méfiaient l’un de l’autre et il y avait peu de coordination sur les fronts de la guerre.

    Huitièmement, le roi Hussein de Jordanie était à tous les points de vue un espion travaillant pour Israël, et il faisait connaître à Israël tout ce qui était bénéfique pour lui. À ce jour, les documents des archives israéliennes mis au jour, omettent tout ce concerne le rôle de Hussein dans la guerre, par souci de préserver son héritage et son image chez les Arabes.

    Neuvièmement, il y avait peu de solidarité arabe (par les régimes) pendant la guerre et l’embargo pétrolier des pays du Golfe a été limité et sans grand impact.

    Alors que la guerre avait commencé dans des conditions dévastatrices pour Israël et son arrogance, elle a fini en défaite pour les armées syrienne et égyptienne. Toutes les deux se sont retrouvées dans une situation désavantageuse parce que leur leadership politique était réticent ou incapable de pousser pour une guerre totale et pour une victoire totale, et en partie parce que les régimes syrien et égyptien avaient peur des États-Unis et parce que l’Union soviétique n’a jamais fourni à ses protégés arabes le même niveau de soutien que celui fourni par les États-Unis à Israël.

    Mais quand la guerre a pris fin dans des conditions qui étaient clairement favorables au côté israélien, les régimes du Golfe ont financé une campagne de propagande qui dure maintenant depuis des décennies (infusé dans les programmes de tous les systèmes scolaires arabes) disant que les Arabes ont gagné contre Israël et que la guerre ne peut pas être jugée sur les objectifs déclarés, mais sur des buts plus tardifs qui peuvent même justifier la défaite et la perte de plus de terres.

    Les régimes syrien et égyptien savaient qu’ils ne pourraient rester au pouvoir que s’ils persuadaient leurs populations qu’ils avaient gagné la guerre, même si les terres étaient encore occupées et même s’il n’y avait absolument aucun progrès de réalisé dans la voie de la libération de la Palestine. Sadate et plus tard Hosni Moubarak, ont pu prétendre quotidiennement à leurs sujets qu’ils étaient les héros de la « victoire » d’Octobre, tandis que le régime syrien se vantait également de ses performances. (Les discours de Hafez al -Assad après la guerre étaient cependant moins éloignés de la réalité que ceux de Sadate, pour qui l’invocation de la victoire d’Octobre était rituelle.)

    C’est Gamal Abdel Nasser qui avait préparé la guerre d’Octobre, et pour ce faire il avait ordonné la réorganisation de l’armée égyptienne et la promotion de soldats et d’officiers professionnels (contrairement au clientélisme et au favoritisme qui étaient courants sous la triste direction d’Abdul- Hakim Amir). Nasser se préparait à une guerre plus ambitieuse, mais il n’a pas vécu assez longtemps pour mener son projet à bien. Sadate a utilisé la guerre pour être considéré comme un client et un outil pour l’alliance américano-israélienne dans la région. Avant la guerre, il était considéré comme un pantin par les autorités américaines (ce qui apparemment s’est poursuivi sous l’administration Carter, selon Zbigniew Brzezinski dans son ouvrage Power and Principle).

    Sadate a gagné son siège à la table des enfants au banquet américain au Moyen-Orient. Assad a également tenté de négocier la paix avec Israël, mais il voulait des conditions moins défavorables . Pourtant, la majorité des régimes oublièrent le problème palestinien, ou alors ils l’utilisèrent pour leur propre bénéfice.
    Info Palestine 8/10/2015.

  11. Mme CH

    « J’ai récemment reçu à Moscou une chemise bleu-marine datée de 1975, qui contenait l’un des secrets les mieux gardés de la diplomatie du Moyen Orient et des USA. Le mémoire rédigé par l’ambassadeur soviétique au Caire Vladimir M. Vinogradov, apparemment le brouillon d’un rapport adressé au Politbureau soviétique décrit la guerre d’octobre 1973 comme un complot entre les dirigeants israéliens, américains et égyptiens, orchestré par Henry Kissinger. » (Israêl Shamir, réseau internatioanle, le 7 juin 2013)…!!! Qu’est ce qu’il dit encore…???

    « Anouar al Sadate, qui cumulait les titres de président, premier ministre, président de l’ASU, commandant en chef des armées, avait conspiré de concert avec les Israéliens, avait trahi la Syrie son alliée, condamné l’armée syrienne à sa perte, et Damas à se retrouver bombardée, avait permis aux tanks de Sharon de s’engager sans danger sur la rive occidentale du Canal de Suez, et en fait, avait tout simplement planifié la défaite des troupes égyptiennes dans la guerre d’octobre 1973. Les soldats égyptiens et officiers se battirent bravement et avec succès contre l’armée israélienne -trop bien, même, au goût de Sadate, puisqu’il avait déclenché la guerre pour permettre aux USA de faire leur retour au Moyen Orient. Tout ce qu’il réussit à faire à Camp Davis, il aurait pu l’obtenir sans guerre quelques années plus tôt.

    Il n’était pas le seul à conspirer: selon Vinogradov, la brave grand’mère Golda Meir avait sacrifié deux mille des meilleurs combattants juifs ( elle ne pensait pas qu’il en tomberait autant, probablement) afin d’offrir à Sadate son heure de gloire et de laisser les USA s’assurer de positions solides au Moyen Orient. Le mémoire nous ouvre la voie pour une réinterprétation complètement inédite du traité de Camp David, comme un pur produit de la félonie et de la fourberie….. »

    « Vinogradov était arrivé au Caire pour les funérailles de Nasser, et il y resta comme ambassadeur. Il a rendu compte du coup d’État rampant de Sadate, le moins brillant des hommes de Nasser, qui allait devenir le président par un simple hasard, parce qu’il était le vice-président à la mort de Nasser. Il avait aussitôt démis de leurs fonctions, exclu et mis en prison pratiquement tous les hommes politiques importants de l’Égypte, les compagnons d’armes de Gamal Abd el Nasser, et démantela l’édifice du socialisme nassérien..

    En ce qui me concerne, la guerre de Yom Kipour, comme nous l’avions appelée constitue un chapitre important de ma biographie. En tant que jeune parachutiste, j’ai combattu, pendant cette guerre, j’ai traversé le canal, j’ai pris les hauteurs de Gabal Ataka, j’ai survécu aux bombardements et aux corps-à-corps, j’ai enseveli mes camarades, tiré sur les chacals du désert mangeurs d’hommes et sur les tanks ennemis. Mon unité avait été amenée par hélicoptère dans le désert, où nous avons coupé la ligne principale de communication entre les armées égyptiennes et leur base, la route Suez-le Caire. Notre position, à 101 km du Caire, a servi de cadre aux premières conversations pour le cessez-le-feu; de sorte que je sais que la guerre n’est pas un vain mot, et cela me fait mal de découvrir que moi et mes camarades en armes n’étions que des pions jetables dans le jeu féroce où nous, les gens ordinaires, étions les perdants. Bien entendu, je n’en savais rien à ce moment, pour moi, la guerre était la surprise, mais je n’étais pas général à l’époque.

    Pour Vinogradov, aucune surprise: de son point de vue, tant la traversée du canal par les Égyptiens que les incursions de Sharon étaient planifiées, agréées à l’avance par Kissinger, Sadate et Golda Meir. Le plan comportait d’ailleurs la destruction de l’armée syrienne au passage.

    Pour commencer, il pose certaines questions: comment la traversée pourrait-elle avoir été une surprise alors que les Russes avaient évacué leurs familles quelques jours avant la guerre? La concentration des forces était facile à observer, et ne pouvait pas échapper à l’attention des Israéliens. Pourquoi les forces égyptiennes n’ont-elles pas avancé après avoir traversé, et sont-elles restées plantées là? Pourquoi n’y avait-il aucun plan pour aller plus loin? Pourquoi y avait-il un large espace vide de 40 km, non gardé, entre la deuxième et la troisième armée, une brèche qui était une invitation pour le raid de Sharon? Comment les tanks israéliens ont-ils pu ramper jusqu’à la rive occidentale? Pourquoi Sadate avait-il refusé de les arrêter? Pourquoi n’y avait il pas de forces de réserve sur la rive occidentale?

    la suite du document est très intéressante…..!!!!!

  12. Mémoria

    Salam à tout le monde!

    Décidèment,l’illustre 8ème BB reste une icône de l’histoire militaire de l’Algérie contemporaine.Triste chasse aux sorcières que subissent ses anciens officiers…pour services rendus !!!

    • Mme CH

      Puisque je fais partie de tout le monde, alors Salam Grand Frère Mémoria….!!! Mais, où etait donc passé le Pingtruche…??? Sur l’autre plaque tectonique pour danser une valse avec une certaine Corneille noire ou sur notre chère plaque pour assister au bal des châteaux en ruine…!!!????

      Vous savez, certaines personnes sont encore occupées par la décoration des supplétifs de l’armée française d’antan…, les anciens combattants de le 8ème BB doivent encore attendre…!!!!

      Mes Respects…!

      • Mémoria

        Salam
        Je vois que Le… Cygne des Temps incertains n’arrête pas de …naviguer mais j’ai toujours apprécié les adeptes de cet humour noir qui a bien plus une finalité cognitive que relationnelle..J’aurais bien voulu danser une valse en ….Vienne mais je me suis fait éconduire par une comtesse d’origine ibérique parce qu’elle n’aimait pas la famille des Morisques ses cousins…Et puis à force de faire le vide dans la salle, on risque de danser tout(e) seul(e) ,joyeuse et en…harmonie ! Après un salon de thé râté ,un radeau de naufragés loin…de la Méduse,que reste-t-il de nos amours avec la Douce France comme l’aurait chanté Charles Trénet ?
        Cordialement !

        • Mme CH

          Ohhh….!!!! Toujours égal à vous même Grand Frère…!!!! Il faut toujours que je lise entre et sous les lignes pour capter vos ondes de choc….!!!!! Voici les miennes:
          Hé bien, vous devriez le savoir mieux que moi, que parfois, « il vaut mieux être seul(e) que mal accompagné(e) »…..!!!!!

          Il vaut mieux danser tout(e) seul(e) ou pas du tout que danser avec les loups…!!! Mais, je demanderais à mon dear Brother Cheniti Gh. de vous apprendre la valse anglaise…(rires)…!!!

          Concernant le salon de thé , rien n’est perdu, il peut toujours y en avoir d’autres tant qu’il y a de la menthe et du citron, sans oublier la fameuse tarte au citron à la meringue…!!! « Espérons que ce ne soit pas comme l’agneau dans la gueule du loup » et que d’autres espèces de la famille des Corvidae soient affectés au front…comme ça « on ne voit point deux fois le rivage des morts….. »!!!

          Sinon, mon Grand Frère, «Parfois, il vaut mieux tourner la page que d’être seule à vouloir arranger les choses», même si ce n’est pas toujours facile de tourner la page….!!! Les Corneilles noires vous le diront….!!!!

          Quant à mes amours à moi, ils sont avec « Algérie mon Amour », la « Douce France », a ses adeptes…!!!

          Je vous dédie la chanson « Tourner La Page » de Zaho

          j’ai vu sur ma route plein de paysage
          avec des mots je peints des images
          sortie de ma cage monter d’un étage
          aujourd’hui je plane dans les nuages

          et je laisse la vie m’emporter
          je laisse ma plume me porter

          c’est pas si facile de tourner la page
          quand le présent m échappe et que le passer me traque
          je soupirs pour dire dommage
          je m’arrête un moment juste pour une chanson
          je rattrape le temps volage

          et je laisse la vie m’emporter
          je laisse ma plume me porter
          mes joies et mes peines

          et je laisse la vie m’emporter
          je laisse ma plume me porter
          j’entends cette vague qui m’appelle

          Pour pardonner les mots muets
          le temps coule dans le sablier
          pour oublier ne pas plier
          j’avance sans savoir ou je vais

          j’essaie de tourner la page, tourner la page j’essaie de tourner la page

          ivre comme un poète
          libre comme une mouette
          j’accompagne les solitaires au large

          dans un océan de rage
          sous le beau temps ou l’orage
          je dépose mon ombre et je nage

          et je laisse la vie m’emporter
          je laisse ma plume me porter
          c’est pas si facile de tourner la page

          A ceux qui m’écoute
          et qui d’eux même s’sentent otages
          j’écris pour vous dire courage

          A ceux qui m’écoute même lorsque je doute
          je chante merci je vous aime quand je suis lâche

          et je laisse la vie m’emporter
          je laisse ma plume me porter
          mes joies et mes peines…..etc….

          Mes Respects…!!!

          • GRACE

            Quel duel ! Pardon quel duo cette sacrée CH et ce toujours mémorable Mémoria toujours inlassablement enlacés, jouant avec distinction à qui fera trébucher l’autre sans le blesser, sans lui verser son verbe dans les méandres des rivières glauques qui les entourent ! J’en ferai aisément un sujet de BD si je savais croquer leurs deux trombines que j’imagine dignes, altières, volontaires, parfois dures surplombant les terrains de combats féroces.
            Vous me manquiez comme tant d’autres.

            • Mme CH

              Ohhhhhh….!!! Quelle GRÂCE….!!!! Mais, dites-moi, je vous découvre encore, moi une herbe folle qui n’est pas aussi folle que ça….!!
              En plus d’être un beau et bon joueur, c’est un artiste de grand talent….!!! Et comment , »inlassablement enlacés », c’est un peu osé, mais bon, ce sont les aléas de la toile d’araignée..!!! Cependant, j’ai un petit problème; je ne sais pas dans quel mouvement classer l’artiste: surréaliste, romantique ou symbolique..?

              Au fait, à un moment donné, nous étions aussi « inlassablement enlacés » tous les deux sur une hauteur « surplombant les terrains de combats féroces » sur les deux rives , plutôt entre les deux rives…..(sourires)….!!!! Vous vous rappelez…??

              Une chose est sûre, c’est toujours un régal de vous lire, drôle de GRACE…! un pur arabica vous fera beaucoup de bien j’en suis sûre…!! Vous me manquez aussi…Merci….!!! C’est sincère en plus…!!!!

              Mes Amitiés…!!!

              • GRACE

                Bonsoir Mme CH,
                En fait il ne s’agit nullement d’artiste mais d’un simple amoureux de la rhétorique, art dans lequel vous excellez très chère!
                Réfutant également toute catégorisation, ou mise en cases s’agissant du genre humain, je ne me considère appartenir tout bêtement qu’à ce dernier.
                Oui je me souviens très bien de nos diatribes enflammées , j’en suis marqué au fer rouge! ( rires).
                Je me délecte toujours du phrasé qui vous caractérise et me fais souvent violence pour ne pas participer aux polémiques qu’il suscite.
                Mais le monde évolue et avec lui la VSBA.
                Ah! s’il y a une case où vous pouvez sans problème me mettre; c’est la case nostalgie!
                Amitiés sincères.

                • Mme CH

                  Salam GRACE…et Merci….!!!! Je persiste et signe, vous êtes un artiste de talent, peut être pas comme les autres, mais vous l’êtes…!!! Celui qui peut peindre un tableau avec deux mots, pour moi c’est un artiste…!!! Celui qui est amoureux de la rhétorique ou autre, est un artiste, car l’amour n’est pas juste un affect, mais il est un art aussi…d’ailleurs on dit « l’art d’aimer. »….!!!!

                  Vous savez, très bientôt, on ne voudrait plus appartenir au genre humain car il n’aura plus rien d’humain, permettez-moi de vous dédier ces vers:

                  L’ignorance c’est comme la science ça n’a pas de borne
                  L’homme a tout perfectionné sur terre sauf les hommes
                  Il a dicté son autodestruction sans l’avoir signée
                  Pour l’avenir je m’attends au pire vu qu’on a rien assimilé
                  L’homme est le seul animal qui détruit pour le plaisir

                  Quant à la nostalgie, oui, GRACE, je la sens à travers vos interventions, parfois…!!! Longtemps perçue comme un sentiment négatif, la nostalgie apporterait, selon les chercheurs, réconfort et sens à notre vie.
                  Selon Le Dr Routledge, elle permet aux gens d’utiliser les expériences passées pour les aider à affronter les défis du présent….!!! Ce qui est bien aussi, c’est que « la nostalgie intensifie l’impression d’être connecté à d’autres. »

                  « On ne peut jamais tourner une page de sa vie sans que s’y accroche une certaine nostalgie. » ( Eve Belisle)

                  « Une nostalgie incompréhensible serait tout de même le signe qu’il y a un ailleurs…. » (Eugène Ionesco)

                  J’ai traversé les ponts de Cé
                  C’est là que tout a commencé
                  Une chanson des temps passés
                  Parle d’un chevalier blessé….(Louis Aragon)

                  N’est-il pas possible de retraverser « le pont Cé » en faisant le chemin inverse…???!!!!

                  Très contente enfin, parce que j’ai réussi à faire rire un sourire…Wééé…!!!

                  Mes Sincères Amitiés…!

            • Mémoria

              Bonsoir Grâce,

              Heureux de vous revoir après ce long silence que je respecte même si moi-même j’en arrive à me taire souvent parce que… « lassé » et parfois déçu par une trame relationnelle qui me fait souvent penser,peut être à tort,que la Toile est bien plus frustrante que des relations plus personnalisées et sincères? De là à affirmer que la Toile peut détruire avec ses pseudos les relations personnalisées que j’ai eues avec des personnes de qualité de tous bords,rives et territoires,il n’y a qu’un lien à activer….D’un autre côté ,le chercheur social,l’intellectuel ou le militant associatif peut-il se soustraire à la Toile pour animer un projet dans le cadre de son diagnostic du territoire ? Reste l’écrivain qui a le potentiel pour pérenniser une expérience pour la postérité tout en respectant l’anonymat de tout un chacun! Au risque de transcender un transfert pas du tout toléré par la vieille école, les jeux sont -ils encore ouverts? Aux bons lecteurs et analystes , bonne soirée !!!

  13. Amirouche

    Salam

    Dans l’attente de témoignages « officiels »de nos anciens combattants algériens du Moyen-Orient, j’ai lu un long article qui met en avance l’intense participation de l’armée algérienne, on peut lire aussi : « Al Ahram regrette que le rôle de l’Algérie soit tu tout au long de ces années. Selon le journal, Israël avait, en effet, réussi à cacher le réel apport de l’Algérie dans cette guerre, alors qu’elle était à la première ligne du front de guerre.
    Dans le même article de ce journal on peut lire : » «Je ne suis pas responsable de cette défaite réalisée par des dirigeants israéliens stupides et incompétents qui ont sous-estimé les capacités militaires des pays arabes mobilisés sur deux fronts : nord et sud. Ce qui est arrivé à nos forces militaires au port d’Al-Adabiya était la conséquence directe de notre arrogance et de la sous-estimation des forces militaires algériennes et de leurs équipements. Le général Sharon pensait que les soldats algériens allaient fuir avec leurs armes artisanales et quitter le front à la vue du premier char israélien. Mais finalement, ils lui avaient tendu un piège qui lui a coûté 900 soldats parmi les meilleurs de l’armée israélienne et 172 chars totalement détruits», raconte l’ancien patron de l’armée israélienne David Elazar, qui n’a pas caché son étonnement quant à l’efficacité incroyable des soldats algériens. «Moins nombreux et peu équipés, les soldats algériens avaient occasionné une importante perte à l’armée israélienne aveuglée par sa supériorité numérique et technologique», poursuit ce général-major à la retraite. «Les Egyptiens nous avaient fait croire que ce port n’était pas sécurisé, alors qu’ils avaient chargé les troupes algériennes de le protéger. Nous avions établi notre stratégie sur cette base. Mais au front, nous avions été surpris par la combativité des soldats algériens qui ne nous ont laissé aucune chance d’y accéder», ajoute cet ancien chef militaire israélien dans ce fameux livre sur la guerre de Kippour.Il a affirmé que les soldats algériens avaient réussi à abattre un avion-cargo américain C5 Galaxy. »…..

    « Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d’Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus  » (Imrân)

    Joumou3a moubaraka

  14. ABRAHAM

    Et dire que beaucoup de ces hommes se sont retrouvés à Amgala 2 en 1976, et ont botté le c……………des rats, plutôt des fars.

  15. zlaoui

    bof cette guerre n’avait aucun sens que pour la consommation internes des pays arabes majoriterment illigitime apres des coups d’etats..Meme boumediene etait redevenue instable a cause de son coup de force interne et auparavant feu ben bella contre le gpra..
    le gouvernement boumedienne etait dans une position instable intérieurement car la frange laïque de gauche nationaliste du FLN avait commencé a mettre de coté les moudjahidine qui lutaient et faisait la guerre contre la France sur la base idéologique islamique et non socialiste..c’est notre page d’histoire il faut la raconté tel qu’elle se présentait ni les musulmans ne pouvaient nié le concours de la gauche algérienne dans le combat ni les laics algérienne pouvaient nié le déclenchement de la guerre d’algerie sur les bases islamique et non laics..
    Dans ce mouvement nationaliste algeriens ni les laics ni les musulmans algeriens n’avaient historiquement parlant ni contemporaine ni ancienne un problème avec le peuple d’israel avant l’invasion des français les algériens avaient problème avec les kaids et bachagha collecteur d’impôt pour le compte des othomons avant c’était pour le compte des catholique de Rome et ensuite avec l’administration coloniale française qui commença a prendre les terres fertile des mains des algériens en faisant pression sur les villes arabes en occupant leurs plaine surtout celle du mitidja qui nourrissait tout l’algérois..la résistance et la guerre contre l’administration coloniale et non contre les pieds noires c’était surtout d’un ordres du foncier et la tentative de pousser les algériens vers la famine..les algériens ne sont pas dupes..Pourquoi se lancer dans une guerre contre israel si par l’histoire l’algerie n’a jamais eu affaire a des israéliens??
    l’équipe de feu boumedienne avait exploité cette guerre pour repousser l’opposition interne
    c’est tout..car après avoir nationalisé les terres l’algerie en 74 l’opposition algérienne avait monté contre cette équipe et finira par les mettre hors jeu politique..en 78..
    le problème du foncier reste encore sur la table..
    donc cette guerre d’idéologiquement parlant n’avait aucun sens pourquoi un pouvoir laïc arabes aura un but de libérer la mosquée d’el Quods alors qu’un laïc irakien ou syrien ou d’égyptiens ne fait pas les prières?? si la guerre était déclenché pour mettre la main sur les régions touristique de charam echeikh oui c’est dans les tentation d’un laics..on le comprendra car un laïcs aime ce genre d’endroits mais faire la guerre pour el quods ça n’a aucun sens pour un laïcs..lol
    voila une tentative de comprendre la chronologie de l’histoire en se basant sur les désires des uns et des autres et sur aussi la position inconfortable d’un pouvoir politique illégitime..
    maintenant essayant d’analyser si le contraire a était obtenue supposant que les arabes sont entrés et israel tomba sous leurs mains que pensez vous y’aura t’il comme événements??. allez y portez vos analyses sur d’autres champs lol

    • Mme CH

      Si Zlaoui Ghir Dir Rabbi Wa Nbbi Fi Khatrek……, cette guerre a servi à ceux qui l’ont concoctée avec les traîtres de la nation (comme toujours d’ailleurs)…!!

      Toujours selon les notes secrètes de l’ambassadeur russe Vladimir Vinogradov:

      Le plan de Sadate

      Sadate était au point le plus bas de son pouvoir avant la guerre: il perdait son prestige dans son pays et dans le monde. Le moins diplômé et le moins charismatique des disciples de Nasser se retrouvait isolé. Il avait besoin d’une guerre, d’une guerre limitée avec Israël, qui ne se terminerait pas par une défaite. Une telle guerre l’aurait soulagé de la pression de l’armée, et il aurait retrouvé son autorité. Les USA étaient d’accord pour lui donner le feu vert pour la guerre, chose que les Russes n’avaient jamais fait. Les Russes protégeaient le ciel égyptien, mais ils étaient contre les guerres. Sadate devait s’appuyer sur les USA et se dégager de l’URSS. Il était prêt à le faire parce qu’il détestait le socialisme. Il n’avait pas besoin de la victoire, juste d’une non-défaite; il avait l’intention d’expliquer son échec par la déficience des équipements soviétiques. Voilà pourquoi il avait imparti à l’armée une tâche minimale: traverser le canal et tenir la tête de pont jusqu’à ce que les Américains entrent dans la danse.

      Le plan des USA

      Les USA avaient perdu leur emprise sur le Moyen Orient, avec son pétrole, son canal, sa vaste population, au cours de la décolonisation. Ils étaient obligés de soutenir l’allié israélien, mais les Arabes n’arrêtaient pas de se renforcer. Il aurait fallu obliger Israël à plus de souplesse, parce que sa politique brutale interférait avec les intérêts américains. Si bien que les USA devaient conserver Israël en tant qu’allié, mais au même moment il leur fallait briser l’arrogance d’Israël. Les USA avaient besoin d’une occasion de « sauver » Israël après avoir autorisé les Arabes à frapper les Israéliens pendant un moment. Voilà comment les USA permirent à Sadate d’entamer une guerre limitée.

      Israël (Ladite Israël pour moi)
      Les dirigeants israéliens se devaient d’aider les USA, leur principal fournisseur et soutien. Les USA devaient consolider leurs positions au Moyen Orient, parce qu’en 1973 ils n’avaient qu’un seul ami et allié, le roi Fayçal. (Kissinger avait dit à Vinogradov que Fayçal essayait de l’endoctriner sur la malignité des juifs et des communistes). Si les USA devaient retrouver leurs positions au Moyen Orient, les positions israéliennes s’en trouveraient fortifiées d’autant. L’Égypte était un maillon faible, parce que Sadate n’aimait pas l’URSS ni les forces progressistes locales, on pouvait le retourner. Pour la Syrie, il fallait agir au plan militaire, et la briser….. »

      Alors récapitulons, éles USA ont « sauvé » l’Égypte en mettant un point d’arrêt à l’avancée des troupes israéliennes. Avec le soutien passif de Sadate, les USA ont permis à Israël de frapper durement la Syrie.

      Les accords négociés par les USA pour l’intervention des troupes de l’ONU ont protégé Israël pour les années à venir.

      Les US ont sauvé Israël grâce à leurs fournitures militaires.

      Grâce à Sadate, les US sont revenus au Moyen Orient et se sont positionné comme les seules médiateurs et « courtiers honnêtes » dans la région.

      Après la guerre, les positions de Sadate s’améliorèrent nettement. Il fut salué comme un héros, l’Égypte eut la place d’honneur parmi les États arabes. Mais en moins d’un an, sa réputation se retrouva en lambeaux, et celle de l’Égypte n’a cessé de se ternir, dit Vinogradov.

      Les Syriens avaient compris très tôt le jeu de Sadate: le 12 octobre 1973, lorsque les troupes égyptiennes s’arrêtèrent et cessèrent de combattre, le président Hafez al Assad dit à l’ambassadeur soviétique qu’il était certain que Sadate était en train de trahir volontairement la Syrie. Sadate avait permis la percée israélienne jusque sur la rive occidentale de Suez, de façon à offrier à Kissinger une occasion d’intervenir et de concrétiser son plan de désengagement, confia Assad au premier ministre jordanien Abu Zeid Rifai qui le dit à son tour à Vinogradov durant un petit-déjeuner privé qu’ils prirent chez lui à Amman. Les Jordaniens aussi soupçonnent Sadate de tricher, écrit Vinogradov.

      Les notes de Vinogradov permettent de déchiffrer et de retracer l’histoire de l’Égypte: désindustrialisation, pauvreté, conflits internes, gouvernement militaire, le tout étroitement lié à la guerre bidon de 1973.

      Quelques années après la guerre, Sadate était assassiné, et son successeur désigné Hosni Moubarak entama son long règne, suivi par un autre participant à la guerre d’octobre, Gen Tantawi. Obtenu par le mensonge et la trahison, le traité de paix de Camp David protège toujours les intérêts américains et israéliens. C’est seulement maintenant, alors que le régime de l’après Camp David commence à donner des signes d’effondrement, que l’on peut espérer quelque changement. Le nom de Sadate au panthéon des héros égyptiens était protégé jusqu’à maintenant, mais à la fin, comme on dit, tout ce qui est caché un temps s’avèrera transparent…. »

      Au fait si Zlaoui, vous dites que « les algériens n’avaient historiquement parlant ni contemporaine ni ancienne un problème avec le peuple d’israel avant l’invasion des français », oui vous avez raison, mais là, vous parlez sûrement des Juifs d’Algérie avant l’invasion du colonisateur barbare, car à ce moment là, il n’y avait pas encore sur terre un peuple d’Israël, ni un état voyou qui s’appelait Israël

      Si Zlaoui, 8 millions d’algériens (peut être moins peut être plus) sont morts de1830 jusqu’à 1962, sans compter les victimes des bombes nucléaires chimiques et biologiques, ni les victimes de la décennie noire,donc, les algériens avaient et ont un problème avec le colonisateur barbare , ses sbires et ses supplétifs….!!!!

      Si Zlaoui, Ha Barka Matkhalet Cha3bane M3a Ramdan w Ghi Chouia Dzid El 3id Essghir M3a El 3id El Kbir W Bin La3yed…lol…..!!!!

  16. OUERRAD

    Que des histoiriens prennent tout leur temps pour nous en parler , cela passe .
    Mais , que des acteurs de cette guerre prennent tout ce temps là , pur cinema .
    Pour faire passer ce qu il veulent , que nous gobons BASTA .
    Tout le monde , veut se faire HISTO RIEN .

  17. Mémoria

    Salam !
    Ce mois d’octobre nous rappelle qu’en 1973 ,la 8ème BB partie de Télerghma se trouvait sur le théâtre des opérations du côté du Déversoir et Lac Amer…Canal Algérie a présenté un film sur cette épopée ! Il y a lieu de rappeler que Sidi-Bel-Abbès a eu aussi ses appelés dans cette histoire.Un clin d’œil à un copain qui y était et revenu sain et sauf, B.Lahbib que je n’ai plus revu depuis plus de vingt années…Voici le lien sur YouTube que l’Administrateur réussira à transférer:

    https://youtu.be/NYd7QKL13Js

  18. MHAMED KOUBA

    je voudrais savoir qui ete le premier bataillon anp au canal de suez LE 7/6/1967 ET QUI ETE son cdt

  19. Mme CH

    Moi aussi, je suis Algérienne est très fière de l’être….!!! Malgré tous ses défauts et ses Minus Créatus, le peuple Algérien est Grand, cependant, les responsables, à tous les niveaux de la pyramide, doivent comprendre qu’il faut cesser d’abuser de la confiance, la patience et de la bonté de ce peuple qui a été trop malmené volontairement ou involontairement depuis l’indépendance….!!! « Malgré tout Bladi Nabghik »

    Suite de l’article publié dans cette rubrique:

    « Il convient de signaler aussi la participation du défunt Moudjahed, le commandant ZOUAOUI ZEGAOU à ces deux guerres. Il était un pilote des forces aériennes d’une compétence et d’un courage exceptionnels. Un digne fils de SIDI BEL ABBES qui a porté l’Algérie dans son cœur. Ceux qui l’ont connu et côtoyé reconnaissent certainement que Zouaoui était l’un des meilleurs pilotes de l’Algérie post indépendance. Il a formé des dizaines de pilotes pour les forces aériennes de l’armée nationale populaire. Le défunt Zouaoui, le bac en poche, a rejoint les maquis de l’ALN durant la guerre de libération nationale avant d’être envoyé en Syrie puis en URSS pour une formation en qualité de pilote pour faire partie des premières escadrilles de l’ Algérie indépendante Il a pleinement rempli son devoir envers son pays et envers la cause arabe ( palestinienne, il doit certainement reposer en paix.  » (APS et D Missoum)

    Maintenant, il ne faut pas oublier que « L’Algérie est dans le Collimateur d’Israël » (Parti Antisioniste, 30 avril 2016)

    « L’Algérie, avec ses 1000 kilomètres de frontières avec la Libye, devenait alors le premier pays du Maghreb concerné par cet accord qui constitue une menace pour sa sécurité territoriale.

    Quelques mois plus tard, le quotidien algérien al-Akhbar révélait dans un article publié le 15 mars 2012, que l’entité sioniste d’Israël avait changé la trajectoire de ses satellites d’espionnage et ce, dès 2010, pour les diriger vers le territoire algérien ! Une série de photos publiée par le célèbre site militaire israélien « Divonos Ibadat » montraient que les installations militaires d’Alger, de Blida, de Boumerdès et d’Oum el Bouaghi étaient espionnées par le satellite israélien « Eros B »…………………………….

    Plus récemment, l’Algérie a refusé d’inscrire le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes.

    Ces prises de position de la part d’Alger agacent les pétromonarchies comme l’Arabie saoudite ou le Qatar ­—on se souvient de la saisie d’appareils d’espionnage en provenance du Qatar par la douane à l’aéroport d’Alger— et Israël, deux facettes du sionisme mondial, l’un opérant en Occident et les autres au sein du monde arabe.

    L’Algérie est dans le collimateur du sionisme, qui recourt au terrorisme pour exécuter son projet de remodelage du Maghreb. Comme son voisin tunisien qui a refusé l’installation d’une base militaire américaine sur son sol, Alger est la cible d’attentats. Pour répondre à la menace terroriste, le dispositif de surveillance a été renforcé, notamment autour des sites sensibles comme les installations pétrolifères et gazières.

    Le Parti Anti Sioniste dénonce les pressions et les tentatives d’ingérences sionistes qui menacent la souveraineté de l’Algérie et de la Tunisie. Il appelle les peuples algérien et tunisien à serrer les rangs et à la plus grande vigilance face aux manigances du sionisme international qui n’hésitera pas à semer le chaos par convoitise du Sahara.

    Le sionisme est notre véritable ennemi, il veut entraîner l’Algérie, mais aussi la Tunisie, et à terme, tout le Maghreb, dans la spirale infernale dans laquelle il a déjà entraîné et détruit la Palestine, la Libye, la Syrie, le Yémen, etc.

    Face à la menace terroriste fomentée par l’USraël et ses vassaux arabes (Qatar et Arabie sioniste), l’unité d’un peuple est le seul rempart contre le démantèlement d’un pays. »

    Sachant qu’ils ne vont pas venir nous combattre directement avec les armes pour le moment, ils sont en train d’actionner leurs relais pour créer une « Fitna » qui leur permettra de venir nous cueillir un à un comme des « fleurs »

    Malgré tout « Hna Ymout KASSI »

  20. Hassan

    J’ai bien connu Zagaou Zouaoui Allah yarhamou. C’était un bon vivant et un as de l’aviation et malgré tout trés modeste. Il parlait et écrivait trés bien aussi bien la langue russe que la langue arabe. C’était quelqu’un de cultivé et un bon fils de famille. Il s’est toujours occupé de sa grand-mére Sofia qui est aussi ma grand mére. Il avait l’Algérie dans son cœur. Que dieu lui accorde sa miséricorde et la paix à son âme.
    Notre frére Zouaoui restera à jamais dans nos cœurs.

    • Mme CH

      Les fils de familles, les honnêtes, les plus compétents au service de leur patrie …etc…etc… sont toujours les plus modestes…!!! Aujourd’hui, regardons autour de nous……Est-ce que vous voyez ce que je vois….!!??????

      Merci pour le témoignage frère Hassan, étant encore trop petite, je ne pouvais connaître cette catégorie de personne….!!!

      Alors, parlez-nous de « votre » grand mère Sofia…!!!

      Bonne fin de soirée…!

  21. ZEGAOU med

    merci monsieur HASSEN pour votre témoignage au sujet du cheval belabesien, atlas15,du premier et seul cdt descadron décoré par le président de la republique à l’époque Houari Boumedien que le bon dieu ai pitié de son âme repose en paix,
    Même si j’arrive à vous reconetre je voudrais presiser que Zouaoui n’a jamais pu voir sa mère alors il a été gâté par sa grande mère Sofiya pas Sofia, qui été trop belle qui parlait l’espagnol est qui était trop sévère avec tous qui approche son petit fils prodige, qui n’a jamais vécu son enfance car très geune Zouaoui à rejoint el kechafa el islamia ou il a pu apprendre l’hymne national algérien, par la suite l’école de telemcen ou il déclenche son titre de bachelier en 1957 , en suite il rejoint le maki ou il fût envoyé à Syrie pour se faire un stage de télécommunications, en suite il a était dirigé vers la Russie pour fair une carrière de pilote de chasse , en l’an 1961 il est rentré au pays.
    Il a participé dans les deux geurres d’egypte à bord d’un bombardier à l’époque reconnue pour son efficacité Iliouchine 28 c’est un type d’aeronef qui n’a jamais mentionner dans l’historique des moyens qui fesait partie de forces de frappe algérienne dans j’ignore les reson ???
    Ils repose en paix dans le cimetière de Ain el baida à Oran que Dieu lui pardonne toute ces offenses, ait pitié de lui..
    La fierté de tous les belabesien.

  22. Al Hanif

    Merci Abraham pour cette connaissance du conflit et l’éclairage que vous apportez.
    Vous mettez en relief deux points importants:
    1) Etre en guerre avec Israël, c’est être de facto en conflit avec les Etats Unis. Et s’exposer à une guerre totale car la survie de cette entité est au coeur des préoccupations des lobbys qui dominent la vie politique, économique, culturelle et financière de ce pays.
    Ce pays n’a pas seulement apporté la plus grande logistique jamais déployée dans la région, mais des militaires américains ont participé aux combats sous uniforme israélien et des avions espions faisaient le relevé topographique des positions des armées arables déployées., ce qui a permis de sortir d’une situation compromise.
    2) Pour l’Etat major egyptien, le franchissement de la ligne Bar Lev le jour de Yom Kippour était déjà en soi une grande victoire car ayant profité pleinement de l’élément de surprise pour laver l’affront et la déconfiture de la guerre de 1967. Dans l’esprit de Sadate, l’objectif de guerre devait se limiter à la libération du Sinaï.
    3) Il est vrai que Sadate n’avait que des objectifs limités: récupérer le Sinaï et amadouer une opinion publique nationaliste humiliée, et une partie de l’armée qui poussait depuis 1967 à la reprise des combats et à une guerre populaire avec l’argument que les effectifs du petit état ( nain démographique) ne lui permettraient jamais d’occuper militairement, l’Egypte, fortement peuplée.
    Boumediene, entre autres, plaidera pour cette thèse.Ses mots au départ du contingent militaire algérien furent à chaque fois:
    ‘Vaincre ou mourir » »
    3) La Russie en refusant de fournir armes, munitions et surtout pièces de rechanges pour l’arme tankiste passera un accord secret avec les USA pour déclencher la phase de négociation, prélude au cessez-le feu et aux futurs accords de ‘Paix’ de Camp David qui verront Sadate faire le voyage de Tel Aviv et briser le plus grand des tabous.
    Dans l’analyse stratégique de l’état hébreu, l’objectif était atteint car seule, à leur yeux l’Egypte constituait une menace crédible.
    4) Les accords de Camp David qui neutraliseront Arafat fourniront l’argument que les régimes arables n’ont plus à être hostiles, le premier intéressé entrant dans une phase de négociation.
    5) La réactivation de l’islamisme salafiste, wahabiste, takfiriste , djihadiste et son organisation et implantation sur le terrain pour prendre le pouvoir sous couvert de printemps kharabs est la dernière phase de plan. Le global Imam Karadoui dénoncé par son ex-femme, la Benkadda, comme agent continue ses fetwas et ses menaces contre qui n’obéit pas au script.
    Des terroristes soignés dans les hôpitaux israéliens, rien de surprenant à cela.
    La menace contre l’Algérie….plus sérieuse que jamais.

Répondre