La Voix De Sidi Bel Abbes

La Mekkera ,Quand l’eau était propre à une plongée. Ya hasrah; Ce fut une époque.par notre ami Douar H.Benamar.

Les endroits les plus propres de l’oued la Mekerra se trouvent en dehors de la ville.A environ une heure de marche d’El Graba, pour aller à « Bahrimoun », il faut traverser toute la ville en passant par le Jardin publique et le faubourg Thiers. On part toujours en groupe. Cette partie de la rivière ,moins polluée, passe entre un petit bosquet et une immense vigne de raisins de table d’où, pour assouvir une petite faim, on arrache souvent quelques grappes à la sauvette. On se constitue ainsi un casse-croûte avec un bout de pain amené le plus souvent de chez soi ou acheté en cours de route. Mais, ordinairement le repas se résume aux fruits de micocouliers qu’on appelle en arabe  » œil de vache » Ain el Bakra.C’est ce que Messaoud et Jacques préféraient. Ils n’oubliaient jamais de prendre du pain avec eux.

On grimpe aux arbres, on cueille ces fruits un à un ou par petite branche et on se remplit les poches de ces minuscules boulettes noires. Au Jardin publique, et surtout sur la place de l’école primaire Paul Bert. On complète le repas de quelques petites dattes tombées par terre dont on mangeait -quel luxe ! -seulement la pellicule sucrée. Avec ces provisions, on reprend la marche dans la bonne humeur, sous un soleil accablant et une lumière aveuglante. On surnommé cet endroit de l’oued »Bahrimoune » Personne ne savait d’où venait ce nom. Il y avait bien le mot Bahr qui veut dire « mer » mais pour son « étirement», personne n’avait la réponse. L’eau y est trés claire et l’on pouvait jeter une pièce et l’avoir tournoyer et descendre lentement vers le fond. Sur ses bords, il y a même un peu de sable. Là, le petit barrage a été construit avec une grande ferveur et beaucoup de travail. L’eau est montée à un peu plus d’un mètre. Le lieu est très aimé par les adolescents, A certaines heures, au début de l’après-midi surtout, il n’y a presque plus de place sur les berges. Des adultes ont construit ce barrage et gèrent l’endroit à leur guise, personne ne leur conteste la propriété des lieux. Ils font payer certains et d’autres non, pour leurs copains c’est gratis, le reste du temps quelques petites pièces et l’on est autorisé à se baigner. On leur rapporte parfois quelques cigarettes, une demi-bouteille de vin ou une canette de bière achetée chez « L’Espagnol», le vendeur de vin et de luzerne ou chez Thiriza d’El Graba. »Niguis,Momo et Soltane » sont les maitres incontestés de « Bahrimoune »ils se partagent tout ,les pièces et le reste…

Extrait du livre Misère Joyeuse de feu Kader Mehdi. Ecrivain journaliste Belabbésien.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=25765

Posté par le Avr 24 2013. inséré dans ACTUALITE, SBA D’ANTAN. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

35 Commentaires pour “La Mekkera ,Quand l’eau était propre à une plongée. Ya hasrah; Ce fut une époque.par notre ami Douar H.Benamar.”

  1. Belabbésien

    Ah Fric et Abaraccin vont trouver matiére

  2. belamri abdelkader

    Kader Mehdi allah yarhmou savait de quoi il parlait puisqu’il habitait au bord de cette rivierere TRIG elaf3aa au fg Perrin.Ainsi,il pouvait à loisir comtempler cette riviere mystique qui savait etre sage dans la majeure partie de l’année et menaçante quand son cycle arrive.Effectivement les jeunes et moins jeunes d’ailleurs, profitaient de certains endroits de la riviere qu’ils aménageaient en une sorte de barrage constitué de grosses pierres et de branchages pour augmenter le volume d’eau et pouvoir effectuer des plongeons;le plus réputé était celui en bas du cimetiere de sba et celui en face de l’école Marceau en amont du pont.La baignade a cessé quand la riviere a baissé de débit et les égouts dérivaient presque tous vers celle-ci en déversant leurs eaux usées sans discontinuer.Il faut dire que nous ,les jeunes de gambetta préviligions le lac de sidi med benali ou les canalisations y deversant une eau pure et meme potable que nous dégustions sans danger.Je me rappelle que devant l’état alarmant de la mekerra,nous avions débloquer à l’époque ( 1986 ) les credits sur le budget de wilaya pour acheter une dragueline qui a été confiée par le wali khelifa abdelkader à une entreprise de wilaya qui en a fait usage un moment puis est tombée en panne faute de personnel qualifié.Comme quoi la volonté de traiter le probleme existait mais butait devant l’inexpérience du terrain.Mais ça est une autre histoire.

    • a.dennoun

      Trig elef3a,de son vrai nom: Rue des Gitans. Elle commence a Pont Peri et aboutit en face l’ecole Marceau..
      Bahrimoune etait visible de la colline vers le marabout SBA.
      Bahlat etait un des proprietaires de la Mekerra.les Pieds noirs avaient la Tomica au filege Carteaux,pas loin de Bahrimoune.
      El Graba avait El Karta, a cote de filege Erih.
      Ayant la famille et amis dans tous les quartiers de la ville,j’ai eu la chance de me baigner dans tous les endroits cites. Inoubliables moments de notre jeunesse passees au bord de cette magnifique riviere.J’ai toujours une cicatrice a ma jambe gauche suite a un plongeon qui allait me couter la vie.
      Merci Mr Douar pour ce rappel.
      Amities,
      A.D

  3. un ami Belabbésien

    Précieux témoignage de Si kader Belamri étayé de bones références et autres données Merci

  4. MILOUA

    chaque quartier avait « son bahr’imoune » pour nous natifs d’ « EL BARRI ALTO » notre « guelta » etait ‘un barrage de pierres dressé au milieu de la mekerra.Par defits avec les voisins de fillage bira et fillage thiers nous avions notre police du quartier pour faire payer aux autres l’acces de ce plan d’eau .Il faut dire que ce lieu situé au detour d’un meandre pres des moulins COHEN offrait non seulement un paysage verdoyanjts sous l’ombre des roseaux mais aussi la fraicheur de 2 sources aux eaux limpides dont nos meres profitaient pour laver leur paquet de laine on appelait ce site » djenane belbahri » d’ une famille proche du docteur HASSANI.Un plongeoir situé sur un rocher nous permettait de voir evoluer les beaux plongeons de notre « tarzan local » dit RAHMANE encore vivant ou bien le MOHAMED ALI du quartier le bel athlete noir le chahid ZOUGGAR dit GOUGOU il etait si beau tel un appolon que l »on se plaisait à faire avec lui des incursions de l’autre barrage des pieds noirs appelé « LOYO » qui etait situé pres du chateau BELLAT sur la route de DETRIE certains l’appelaient « LA THOMA » ou bien pour les pieds noirs LA THOMICA mais eux avait beaucoup plus de moyens ‘parasols chaises longues et barbecue .Oui c’etait la belle epoque notre MEKERRA nous a beaucoup accompagné p)endant ces longues journees de canicule

  5. douar

    He les anciens.. à vos plumes…faites -nous le plaisir de vous lire ,de rêver un moment ,décrivez la belle époque de la mekerra ,comme l’a fait Mr Belamri et Mr Miloua .Qui sera le suivant ?

  6. kerroum retraite

    Ah monsieur ceci est un renvoi a des dizaines d’années..mais il faut admettre que les cours d’eau ne sont plus comme avant..le gouvernement gére les inconséquences des crues comme a belabbes mais les curages furent négatifs.

  7. Karim10

    Bonjour si Douar.
    Bizarrement une rivière qui traverse la nationale Skikda- Annaba est dénommée « Mouchkila » (Problème) .Et comme les Spécialistes en « Onomastique » sont rares en Algérie on ne comprendra peut-être jamais pourquoi la Mekkera coule depuis sa source de Magenta-Haçaiba à Sidi’brahim-Prudon .Et subitement ! Elle change de nom et devient « oued Sig » ! Mouchkila n’est ce pas ?
    Mr Douar il quand l’eau était propre. C’est vrai il y’ avait même du poisson ! Toutefois, les espèces d’une qualité très supérieure il fallait les chercher dans les eaux claires. Des barbeaux et d’autres poissons blancs : on y trouvait également de très belles anguilles.(Source : revue Alg- et coloniale,1859).
    Merci Mr DOUAR pour votre article très FRIC.

    • douar

      Salam Si Karim10
      Probablement , cette rivière adopte à chaque fois le nom de la vallée qu’elle serpente .. la vallée de la mekerra (SBA),de sig, et je me demande comment les riverains de Magenta l’appellent chez eux ? mouchkila c’est vrai.
      Autrefois une rivière venait du barrage de Sarno et se croisait avec la Mekerra juste après Sidi Hamadouche ( où il y avait le barrage de la gendarmerie ) et à partir de là l’eau devint potable et très propre pour la baignade et surtout la pèche du poisson esquivé de Sarno. Peut être que ces poissons remontait
      nous les villageois nous avons aussi nos histoires avec le Mekerra
      Merci Si Karim.

  8. Karim10

    Bonsoir si douar.
    Bizarrement une rivière qui traverse la nationale Skikda- Annaba est dénommée « Mouchkila » (Problème) .Et comme les Spécialistes en « Onomastique » sont rares en Algérie on ne comprendra peut-être jamais pourquoi la Mekkera coule depuis sa source de Magenta-Haçaiba à Sidi’brahim-Prudon .Et subitement ! Elle change de nom et devient « oued Sig » ! Mouchkila n’est ce pas ?
    Mr Douar quand l’eau était propre. C’est vrai il y’ avait même du poisson ! Toutefois, les espèces d’une qualité très supérieure il fallait les chercher dans les eaux claires. Des barbeaux et d’autres poissons blancs : on y trouvait également de très belles anguilles.(Source : revue Alg- et coloniale,1859).
    Merci Mr DOUAR pour votre article très FRIC.

  9. Karim10

    Juste pour alimenter le débat composé Par Mrs ;DOUAR, MILOUA,DENOUN,BELAMRI
    Selon Antoine PAVIA Un bélabesssien qui a écrit ses souvenirs dans le chapitre (Guerre de l’eau à Sidi-Bel-Abbès). Il évoque des affrontements inopinés. Attribuant à chaque quartier sa « portion » ou son « bahrimoune » exactement comme souligne Mr Douar et MILOUA.
    Il écrit : « Opérant tout à l’ouest nous avions donc le privilège de bénéficier au premier rang de l’eau précieuse et rare dans le barrage que nous avions édifié avant Bario-Alto ou sévissait une bande rivale de jeunes arabes. Leurs chef El-BENOUNO le venin…..ces garçons avaient construit à leurs tour leurs propre obstacle rétenteur » .
    Décidément ! C’était « les plaisirs aquatiques » en temps de guerre ! Merci à tous.

  10. Albarracin

    Il n’y a plus grande chose à dire sur la mekerra!
    Mais il reste beaucoup à faire!
    L’oued mekerra vous lance un défit.ce n’est pas un sujet pour une prose au titre !!!tu te souviens!!! Mais un challenge de mobilisation pour des citoyens ! Alors et alors seulement vous confierez à vos enfants….ce dont vous aurez été capable de relever comme défit !
    Plus que DIRE —-! FAIRE!!! A défaut ; votre combat , vos luttes , vos espérances contre une france coloniale, auront éte des victoires éphémères….car vous serez contraint de leur expliquer pourquoi la doctrine politicienne s’est révélée impuissante à negocier et choisir entre sacs poubelles et chardonerets , barbeaux et bidons…réglisses et pneux……
    Je ne souris pas en écrivant ces lignes….
    Cordialement

    • Mémoria,

      Camarade Elbarracin,
      On ne peut empêcher à une personne fût-elle des Iles Fidji de se souvenir de son enfance….et souvent de pleurer.Les expatriés,déplacés et émigrés savent de quoi je parle!

      L’histoire de la Mékerra est connue et reconnue.Ses années noires aussi comme ses crues d’ailleurs.
      Tout a été dit ,écrit sur cette Mékerra et son environnement.Même Fric en est malade puisqu’il a habité des années près d’elle ! Comme vous d’ailleurs et je ne vous cacherais pas que je suis parti du côté où vous avez vécu enfant. Bizarrement se trouve à quelques centaines de mètres de votre ancienne »ferme » sur la route d’Oran en contrebas l’Offine National d’assainissement (ONA) .Toute une symbolique que je me refuse d’interpréter…par décence envers nos martyrs !
      Je ne vous cache pas frère Elbarracin que j’admire beaucoup pour son tact,esprit de conciliation et amour désintéressé de son pays natal…,que j’ai pris des photos du site…J’ai eu honte de les publier sur la VDSBA !J’espère que vous comprendrez,ainsi que les lecteurs,que je n’ai pas voulu altérer la représentation qu’ont les amoureux du mythe de la Mekerra !
      Ai-je bien fait ?

      Les réalisations rapides ces derniers temps en infrastructures hôtelières de niveau international(Eden,Béni Thala…) sont le projet structurant qui va désenclaver La Mekerra .Ces dernières deviennent un acteur et partenaire dans l’assainissement du fleuve,de ses berges en amont et en aval,et de son environnement.Il y va de leur pérennité commerciale et publicitaire.Il ne peut avoir de circuits touristiques sans flâner sur les berges de la Mekerra!

      Le gentleman Chérif Karim sauvera-t-il « les circuits de la Mékerra »?

      Belle journée de Mai !

      • Albarracin

        A Memoria!
        Beaucoup d’émotion à vous lire! Vous avez pélériner sur les lieux de mon enfance, loin des fastes des châteaux ou des belles demeurent qui longeaient les Glacis et pour autant, je n’envie en rien les familles qui eurent à connaîtreun un autre statut social! Ils ont pour leurs malheurs perdu beaucoup, beaucoup trop….
        S’agissant des photos du site, aujoudh’ui poubelle à ciel ouvert…rien n’est irrécupérable. Je ne peux répondre; faut il publier ???? J’imagine que les bels abésiens savent!!! J’ai eu à retrouver il y à moins de cinq ans cette zone….Je ne peux imaginer que les habitants de S B A ne soient pas en mesure de lui redonner ce qu’elle n’aurait jamais du perdre ,le respect d’un don du ciel!
        En tout cas mes larmes ont grossi ses eaux comme le souffle d’une respiration se mêle à la tempête . J »avoue ma perplexité, mais votre message est un signe que rien n’est jamais perdu!
        J’ajoute ceci à l’intention d’un monsieur de Sidi Bel Abbés avec qui j’ai eu à
        me confronter pour une tentative de petit chantage pour accéder aux archives du cimetière chrétien ! Il se reconnaitra sans doute s’il suit la VSBA!
        Me faisant comprendre de payer en sous main ….Il me donnait le message suivant » la mekerra à emporter les archives » !!!!! En ne cédant pas je lui dis aujourdhui que la mekerra m’a instruit de ce que l’honneur d’un homme veut dire !!!! Je salue un secrétaire de la mairie, qui m’a présenté au nom de la répubique Algérienne les exuses pour cette aventure …..
        Sauvez la mekerra, il en va de l’honneur de l’Algérie!
        Et le 1 mai étant la fête du travail, au boulot mes frères !

  11. kheiro

    Lisez le quotidien d »oran sur histoire de la mekerra sous ce titre :oued mekerra d »un passé tumultueux a un présent modéré du 09juin 2009

  12. hamid ourrad

    Bonsoir mr douar ,vous avez reveillé en moi un souvenir de jeunesse,beau et amere,puisque j’habitaie a 600m de la MEKKERA exactement a la rue des MAURES .La chaleur de l’été qui nous suffoquait nous poussait a échaper à la surveillance parental pour nous precipiter vers notre petit Oued,la mer pour nous était une chimere,une utopie,il n »était de notre possibilité d’aller tester les bienfaits de la mer,pour nous elle était tres tres loin,comme si elle était au bout du monde,l’oued pour nous était notre seul et unique recours contre la canicule ,et j’ai encore en mémoire les raclées que je prenais a chaque fin de soirée de mon pere…….. ,malheuresement la Mekkera n’est plus comme elle était on l’a pollué ……..,MR ALBARACIN moi aussu je ne souris pas en écrivant ces lignes……….

  13. Bel Abbésien

    Sahit beau gosse hamid

  14. Karim10

    En disant « Vous » ! Mr ALBARACIN voulez surement DIRE et FAIRE « ENSEMBLE ». N’est ce pas une belle harmonie quand le DIRE et le FAIRE vont ensemble ! On peut aussi beaucoup « DIRE » pour finalement « FAIRE » plaisir. C’est trop facile ! Mais Mr ALBARACIN à raison .Il faut faire quelques chose . Rien n’est impossible, tout peut se faire .On doit faire le nettoyage. Faire de l’essence pour aller de l’avant. Et s’il pleut, on fera avec. Alors faites ! Citoyens, je vous en prie.
    Mr Douar , je ne peux m’empêcher de vous « dire » que c’est l’Oued qui a donné son nom à la pleine et non le contraire ! Pourtant l’oued quand il se couche dans son lit à SIDI-BEL-ABBES il serpente la lettre « M » encore « une Mouchkila à la carte » avec un grand « M ».
    « M »erci à tous .

  15. BADISSIE

    OU EST MONSIEUR FRIC J’AI PEUR QU’ IL SOIT PARTIE A JUPITER !!!!

  16. BADISSIE

    AVIS DE RECHERCHE MONSIEUR FRIC J’ESPERE qu’il n’est pas malade , ont commence a avoir des soucis,

  17. belamri abdelkader

    Et vous Mr Badissie ,on croit vous avoir vu du coté de mars;préférant déserter la terre fertile de la voix pour une aventure sans issue chez nos voisins dont vous trouvez le journal interessant (c’est vrai) mais dont les commentateurs sont intolérants pour les qualités de texte et les fautes grammaticales.

  18. khiwani

    Kader tu ne changeras jamais ce monsieur est un chic type demandes a cheniti il était son éléve et il est d »un bonne éducation khiwani

  19. belamri abdelkader

    Justement,Mr Badissie est adopté par tous les commentateurs avec ses bons et  » mauvais » cotés,et nous voudrions qu’il continue d’animer en notre compagnie la voix de sba.Autrement,nous nous serions tus et le laisser à son aventure.Alors Mr Badissie,retour au bercail.

  20. BADISSIE

    @monsieur belamri c’est une aventure sans issue , j’ai pas déserter la VDSBA , pendant la coupure j’étais perdue car je me suis habituées a veiller avec la VDSBA , alors j’ai surfer sur d’autre cites est j’ai remarquer la presence de certains commentateurs qui des commentaires très instructifs , donc j’ai saluer un , j’ai dit interessant car il y avait des articles intéressant mais la VDSBA EST PLUS HUMAIN ,(lire mon commentaires sba pole touristique ) monsieur belamri nulle n’est parfait chacun a ces bons et mauvais cotés , ont est des humain seul ALLAH est parfait , amicalement

  21. BADISSIE

    lire ce n’est pas une aventure sans issue

  22. BADISSIE

    bonsoir monsieur Karim 10 a chaque fois que je vois dans commentaires récents Karim 10 je vais directe sur vos commentaires car il sont instructifs et constructifs vos analyses sont avec une sagesse et une politesse , vous avez jamais manquer de respect envers un commentateur , un vraie homme c’est celui qui quand je me trempe me corrige au lieu de m’insulter ,la vdsba appartient a tout le monde quelque soit ces principes quand ils respecte les principes des autres , mes amitiés a khiwani et hami sans oublier SMILEY QUI SE FAIT RARE .

  23. FRIC CHOT LAHCENE

    S.O.S

    sauvons la Mekerra …..pitié Belabbessiens …..je vais atrapper une crise cardiaque ….

  24. FRIC CHOT LAHCENE

    oui c’est la famille de mon oncle ….Allah harmouh ,et son fils zouaoui allah yarmouh …..le fils de Zouaoui doit étre un homme maintenant ….et les enfants de mes cousines ….enfin je pleure les larmes de mon coeur ….mais le destin est ainsi fait …..ALLAH EST GRAND

Répondre