La Voix De Sidi Bel Abbes

La Mékerra ,il y a quelques heures ! Sortira-t-elle de son lit ou se rendormira-t-elle…?

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=18754

Posté par le Nov 14 2012. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

8 Commentaires pour “La Mékerra ,il y a quelques heures ! Sortira-t-elle de son lit ou se rendormira-t-elle…?”

  1. Benhaddou Boubakar

    de belles photos de cette montèe des eaux dans les rives de la MEKERRA,;je suis parti cet apres midi a boukhanefis,du beau spectacle a oued mekerra qui passe au milieu du village,l’eau passe calmement sans grogner! peut etre cachait ellequelque chose! ne dit on pas que « mefiez vous de l’eau qui dort »? l’eau passe,les gens admirent,le spectacle continue et le spectre des inondations nous hante! les merveilles de la nature nous èpatent;DIEU est grand!

    • Bouchentouf

      Salem Si Benhaddou
      Normalement il n’y a plus à craindre des inondations comme par le passé, car il y a un barrage d’écrêtement entre Boukhanéfis et Tabia qui permet de réguler le débit de la Mekerra si bien entendu tout a été bien pensé et réfléchi par les services « con-pétants » comme on dit. Inauguré il n’y pas si longtemps cet ouvrage retenue collinaire plutôt que barrage comme on le pense que j’ai visité récemment, est déjà encombré par un tas de détritus représentant un danger d’obturation des bouches d’évacuation du surplus d’eau par vase communiquant, grâce auxquelles est maitrisé la quantité d’eau qui tout en augmentant le niveau de l’oued en aval vers Sidi Bel Abbés lui évite tout débordement catastrophique de son lit. Autrefois les dégâts occasionnés par la crue n’étaient pas aussi spectaculaire, car elle était entretenue par les fermiers alentours et toutes les plantations du bord formaient un rempart protégeant la vallée en ralentissant la force du courant dévastateur, maintenant que toutes ces plantations ont disparues, je pense au vignoble notamment, il ne faut pas s’attendre à un miracle pour ne pas subir la colère de notre oued adulé. Je me souviens cependant quand l’orage grondait dans un tumulte assourdissant et que la pluie charriait la terre des collines ravinées par les flots de ces tornades qui arrivaient du nord avec une violence sans cesse croissante, l’eau s’engouffrait violemment sous la porte de notre maison située en bas d’une cour pentue. Devant la fureur des eaux inondant la pièce, ma mère s’époumonait à écoper la flaque d’eau boueuse prisonnière des murs. Je l’aidais à évacuer cette mare gluante jusqu’à ce qu’elle abandonnait la lutte, furieuse contre le bon dieu de lui avoir donné un asile si décevant. La nuit passait souvent dans la tristesse, le mieux était de se coucher dans l’étable de mon oncle, en essayant de ne plus y penser et de dormir emmitoufler dans une djellaba au milieu des moutons qui rêvaient debout en tapant du sol avec leurs pattes. Cordialement
      PS: Il y a longtemps que je n’ai pas déambuler autour des quartiers de Sidi Bel Abbés, Khouya Benhaddou c’est dans quel coin ces photos?

      • Benhaddou Boubakar

        salam si Bouchentouf,tout d’abord mes meilleurs voeux a toute la famille a l’occasion du nouvel an de l’hegire 1434; pour les photos ,elles ont ète prises a la parie sud de la ville CAD la Bremer ou sidi bouazza elgharbi pres du manege. en cour de route vers boukhanefis (entrèe de chabriyeres),il y’avait comme meme des debordements qui ralentissaient les voitures ,car l’oued qui passe pres de sidi khaled a un peu dèbordè sur les plantations des alentours. j’ai rencontrè ton ami Benaouda(mon oncle) chez les Bendida et je lui ai fait part de tes saluts,il m’a dit comment tu l’as rencontrè;et je lui repondu tout simplement grace a la voix de sidi belabbes! il y’avait trop de monde ce jour la! tout boukhanefis ètait en deuil! j’ai pris un thè chez ma tante pour ensuite reveni a sidi belabbes avant la tombèe de la nuit! portes toi bien mon cher Ghalem ;que dieu vous garde!

  2. benamar

    La chose horrible remarquée (un reportage filmé de la Mékerra) démontre l’immondice de tous les bouteilles en plastique bouchant une partie des issus d’évacuation du pont. Les gens passent sans se soucier, il n’y a pas âme qui s’est insurgé en prenant un balai ou autre objet pour retirer ces objets ou laisser le passage de l’eau Akhti rassi oua tfout, c’est vraiment triste ce niveau d’absentéisme civique et un je m’enfoutisme étatique

  3. OMAR

    L ‘oued mekerra est très sale et nécessite un nettoyage

  4. Danielle B

    bonjour à tous
    oui beau mais inquiétant spectacle de notre si jolie Mékerra
    les pluies torrentielles ont le mérite de tout nettoyer mais aussi le désavantage de charrier aussi toutes les déchets qui obstruent les évacuations, si comme le dit si bien mr Benamar il y avait un peu de civisme, les eaux même abondantes ne seraient pas une crainte pour les habitants, alors encore une fois que chacun prenne conscience que jeter ses ordures n’importe où peut causer de graves dégats, voire même provoquer mort d’homme
    amicalement et bonne journée à tous

  5. kerroum retraité

    Mais il ya des dégats un peu partout des routes bloquées téléphone electricité etc..

  6. merabbi

    Essalamoualaikoum!

    Aurisque de me répéter et de répéter les propos de certains des intervenants ,je dirais que ce nèst point la quantité de lèau qui cause problème .
    Ce serait d après nos spécialiste l `envasement et le comportement nefaste de certainnes personnes qui n’ont jamais appris à respecter l’environnement .
    Le problème en question est connu depuis trés longtemps mais LA HAYATA LIMAN TOUNADI.
    j’avais formulé la proposition de mettre sur pied une association de volontaires et la participation indirecte de notre diaspora ,qui par un don en materiels, qui par une contribution financière ,qui par une intervention directe sur le site car c’est le problème de tout belabbesien .
    L’idée ne semble pas avoir séduit mais je continue de lancer cet appel en esperant que les belabbesiens renouent avec la fameuse «touiza» tout en éduquant les jeunes enfants à ce genre de volontariat.
    Tant et aussi longtemps que le citoyen que nous sommes ne s’implique pas et ne sacrifie pas de son temps fi sabiliallah il y aura de ces situations et entre nous pas seulement en ce qui concerne l’oued car le mal est plus profond ☺( quartier, petite fôret, le jardin publique, les facades , les antennes paraboliques ,les caves ,les châteaux (ou ce qu’il en reste ) ….. ) sont autant de domaines d’intervention où le citoyen devrait être partie prenante via des associations ou regroupements de volontaires .
    M. Abdeddaim H. ( QUE JE SALUEAU PASSAGE )avait évoqué le concours des «notables » pour l’USMBA.
    Moi je lui dirais simplement que ce serait également génial et lucratif avec allah s’ils s’impliquaient dans des domaines touchant la vie du citoyen en mettant à sa disposition quelques moyens matériels .
    Ceci dit il reste à définir ce qu’est un notable et ce qu’est un citoyen engagé.

    Au fait à quand la mise sur pied de « MEKERRACTION» qui aidera le citoyen sans attendre le PAPC ou le FUTUR « élu» ?

Répondre