La Voix De Sidi Bel Abbes

La Mekerra hier limpide…aujourd’hui un égout à ciel ouvert

La Mekerra,ce qualificatif,ce mot sublime qui à lui seul,identifie toute une région à travers un parcours majestueux,traversant la ville de Sidi bel abbes sur toute sa longueur d’ouest en nord- est. Fierté de la région par le passé, par ses affluents,ses berges généreuses,son eau limpide, dont le nom a toujours désigné la région de Sidi bel abbes. On citait la Mekerra,comme une référence, de générosité, de fertilité, et d’abondance. Qu’en est il aujourd’hui?. Le constat est là amer,triste et désolant,en même temps. La ville est défigurée par cette profonde balafre, qu’est l’oued Mekerra Un déversoir d’eaux usées, marécageuses et nauséabondes. Un égout à ciel ouvert, un dépotoir d’immondices,des berges broussailleuses et sales, un curage jamais effectué, en somme une profonde plaie qui défigure la ville sur toute sa longueur. Plusieurs tentatives d’aménagements ont été entamés de par le passé, mais sont restés lettres mortes, sinon au stade d’études mal réalisés, ou tout simplement bâclés.Les services de l’ONA font un travail sur site à la limite de leurs faibles moyens. Les responsables locaux, Wilaya, Directions de l’Hydraulique et de l’environnement, APC et l’ONA sont expressément interpellés afin de reprendre ce dossier en priorité. Il s’agira de réguler l’eau de l’oued et faire disparaître ses mauvaises odeurs surtout en périodes de grandes chaleurs, par la prise en charge des rejets domestiques par un traitement des eaux usées déversées dans l’oued, sinon le raccordement des canalisations  au réseau d’assainissement urbain.Une étude sérieuse devra être réalisée à travers toute la longueur des berges de l’oued. La réalisation d’ouvrages d’art afin de rallier sur plusieurs endroits les deux rives de l’oued,la plupart des ponts existant datent du début du siècle dernier.On devra faire de la Mekerra ,un centre de vie,de verdure et de repos et permettre à la ville de respirer sainement.C’est là une priorité qui passe bien avant l’aménagement du lac de Sidi Mohamed Ben Ali,qui garde tout son charme à l’état naturel qu’il lui sied.

LES MISSIONS DE l’ONA:

Rôle de l’office:   Entretien  et  curage de l’Oued Mekerra   rentrant  dans le cadre de l’opération (  travaux d’élargissement  et de  recalibrage de l’Oued Mekerra   et de ses  affluents ) . – les  travaux de curage  de l’Oued   sont  basés  sur : –      – Les travaux de curage manuel  dans le lit de l’Oued. –      –  Les travaux de curage avec engins dans le lit de l’Oued. –      –  Le transport  des dépôts  a la décharge public. –      –  Le nettoyage  des bords de l’Oued.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=3540

Posté par le Avr 26 2011. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Répondre