La Voix De Sidi Bel Abbes

La guerre des chiffres continue entre le syndicat et le ministère de l’éducation.

Le CNAPEST (Conseil Nationale Autonome des Professeurs et Enseignants du Secondaire et du Technique) a débrayé ce lundi. Contacté par « notre source « , le parte parole du syndicat, Messaoud Boudiba, a donné quelques chiffres sur le taux de suivi de la grève. Ainsi, pour le secondaire il était de 81%, le cycle moyen « entre 20 et 80% »; et le primaire entre 5 et 45%.
Le porte parole indiquera, que le taux de suivi national pour les trois paliers est de 56%. De son côté, le ministère de l’éducation a donné ses propres chiffres bien différents de ceux du CNAPEST. Selon M. Hadouez, chef de cabinet de Nouria Benghebrit, le taux national de suivi de la grève, pour ce lundi, est de 6,86%. Il est ainsi de 23,28% pour le cycle secondaire, 3,47% pour le moyen et 0,71% pour les primaires.
Ce genre de poker menteur a toujours prévalu dans ce genre de combat, mais dans cette histoire on oublie l’essentiel à savoir la prise d’otages à répétition de nos enfants.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=58601

Posté par le Fév 17 2015. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

5 Commentaires pour “La guerre des chiffres continue entre le syndicat et le ministère de l’éducation.”

  1. Mouha

    À quand le bout de ce tunnel ?Les enseignants ont leur problèmes et le ministère doit trancher pour éviter préjudiciables dégâts sur la scolarité. C’est uniquement chez nous ou on va vers le pourissement!

  2. Ali

    Une grève qui cache une autre. Et la fin des taux de réussite ou des diplômes remis pour calmer les parents

  3. chaibdraa tani djamel

    Si cette CNAPEST et son groupe d’enseignants veulent faire la gréve qu’ils (les enseignants) arrétent méme les cours payants dans leurs domiciles s’ils sont courageux ,qui est devenu un commerce illégal envers les éleves .A tout les enseignants ,c’est un appel de bonne volonté (NTA3 EL KHEIR) ,essayez d’ arreter cette gréve ,c’est le fils du pauvre qui paiera la sauce , surtout pour les futurs bacheliers,bef et sixiéme, tandis que le fils du riche on vient lui faire les cours à son domicile ALLAH YAHDINA OUA ESSALAME 3ALAYKOUM

  4. Abbes

    Une réunion va se faire pour stopper ces arrêts de cours répétitifs.

  5. BENATTOU

    Les deux interlocuteurs ont eu un long dialogue il faut continuer,je demande aux parents de s’imprégner des principes de l’éducation,car l’amour irraisonné déforme la vue et masque ainsi les faiblesses. L’influence de la rue et des petits amis(es) affaiblit indirectement ,celle de la famille et de l’école.

Répondre