La Voix De Sidi Bel Abbes

La grande diva Warda El Djazairia n’est plus…

La chanteuse Warda El Djazairia est décédée aujourd’hui jeudi 17 mai vers 19 heures (heure algérienne) en Égypte, à l’hôpital du Caire, à l’âge de 72 ans, a‑t‑on appris de source sûre, et même la télévision Algérienne vient dans le JT de 20h d’annoncer le décès de notre grande diva.

Warda est née en France le 22 juillet 1940 d’une mère libanaise et d’un père algérien, Mohammed Ftouki, originaire de Souk Ahras. Initiée dès son plus jeune âge par sa mère à la chanson libanaise, elle commence à chanter en 1951, à l’âge de onze ans dans un établissement appartenant à son père. Elle se fait peu à peu connaître, notamment pour ses chansons patriotiques algériennes, mais à cause de celles‑ci, elle est obligée de quitter la France pour Beyrouth. Puis, à l’Indépendance, elle rejoint l’Algérie, où elle se marie en 1962. Son mari lui interdit de chanter. Mais en 1972, à la demande du président Houari Boumediene, elle chante pour commémorer l’indépendance de l’Algérie, accompagnée d’un orchestre égyptien. Peu après, son mari demande le divorce et Warda décide alors de se consacrer à une carrière musicale. Elle quitte l’Algérie pour l’Égypte, où elle rencontre le compositeur Baligh Hamdi avec qui elle se remarie. Elle acquiert la célébrité en travaillant avec les plus grands compositeurs arabes, comme Mohamed Abdelwahab ou Sayed Mekawi. Forte d’un répertoire de plus de 300 chansons, Warda El Djazairia a vendu plus de 20 millions d’albums à travers le monde. Ses chansons les plus connues sont Lola el malamabatwannes bikharramt ahibbakwahashtouni ou encore awqati btehlaw. Dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance, Warda s’est dernièrement associée à l’opérateur de téléphonie mobile Nedjma pour un clip la mettant en scène avec les habitants de la petite localité de Sidi Ghilès, près de Cherchell (Tipaza). Ceux-ci, jeunes et moins jeunes, ont accueilli à bras ouverts la Diva algérienne et créé, tout au long du tournage une véritable communion avec elle en reprenant en chœur les paroles patriotiques de Mazal waqfine, la chanson du spot.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=13300

Posté par le Mai 17 2012. inséré dans ACTUALITE, CULTURE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

33 Commentaires pour “La grande diva Warda El Djazairia n’est plus…”

  1. hanene

    Quelle triste nouvelle je n’ai pas vu la télé Allah yerhamha

  2. Madame mostefaoui SAB

    Que DIEU la bénise mazal wakfine raisonne dans mes oreilles.

  3. gamra sidi_khaled

    UNE GRANDE PERTE ELLE FAISAIT HONNEUR A NOTRE PAYS

  4. hadj dekar SD SBA

    Allah yerhamha elle avec ses chansons patritiques c ‘est une mémoire de l’

  5. hadj dekar SD SBA

    Algérie éternelle mazal wakfine. belles photos surtout avec l »embleme National La voix vous m’épatez rabi mmaakoum

  6. MIMOUN

    iIL est souhaitable de rapatrier son corps pour etre inhumer dans son pays, soit à Annaba ou à Alger (pourquoi pas le cimetière EL ALIA) c’est une chanteuse de grand talent qui a honoré son pays par des chansons patriotiques.elle était folle de joie lorsque notre équipe nationale a gagné celle de l’égypte au soudan Avant tout ,elle a l’amour de la patrie et comme tous les grands chanteurs elle a chanté à l’ olympia de Paris .Cest une grande vedette de la chanson arabe après Oum Keltoum.

  7. benhaddou boubakar

    allah yarhamha « inna lillahi wa inna ilayhi raji3oun »

  8. un parmi d'autres

    Tous les gens du music-hall souhaitent mourir sur scène devant leurs fans était-ce le cas de cette grande dame de la chanson orientale ,et qui dès son plus jeune age est montée sur les planches de la boîte musicale surnommé le Tam Tam qu e possédait son père avant que ce lieu ne devienne le cabaret el-djazair du quartier latin plus précisément dans la rue de la huchette quartier ou bon nombre d’algériens des années 50 et 60 possédaient des petits restaurants et de petits commerces sachant que dans le 5ème arrt il y-a la grande mosquée .
    Que dieu l’accueil dans son vaste paradis

  9. ABBASSI22

    Salam
    Allah yarhamha wa yarham oumat Mohamed
    Grande chanteuse Grande voix , Grande personnalite qui a toujours represente notre valeureux pays L’Algerie dignement et allegrement

  10. lecteur assidu

    Allah yahamha!Voilà une grande dame qui a toujours aimé et honoré son pays!Elle a été une ambassadrice permanente de notre pays.

  11. elhadj abdelhamid

    Il y a un adage,  » ici chez nous  » qui dit , en substance: Mort, on lui a accroché un régime de dattes à son cou mais de son vivant , même une petite datte lui a manqué.
    Warda devait donner un concert à Oran. Le public de l’Oranie, c’est à dire la plupart d’entre nous, avait boudé ce concert au misérable prétexte que le billet ( 120 dinars , je crois) était trop cher obligeant La Diva à annuler son concert non sans avoir déclaré avec amertume : Pour le même prix , Démis Roussos avait chanté à guichets fermés . Celle qui avait chanté  » oudna ilaïki ya Djazaïr  » ne revint plus.
    Lorsque j’écoute les pleureuses assidues d’aujourd’hui,j’ai envie de chanter , comme Abdelhalim :  » LAH TEKDHIBI  »…

  12. Youcef Ettouil

    J’étais présent cet après-midi à Sidi-Ghilès (Tipasa), pour admirer notre diva, voire de près Warda et l’entendre interpréter des paroles patriotiques à la veille de la célébration du cinquantenaire de l’Indépendance de l’Algérie. Elle était vraiment mal au point. Elle a quand même pu chanter au détriment de sa santé physique. J’étais dégoûté de voire Warda « préssée » comme un citron. Le pouvoir de l’argent encaisse à présent les bénéfices du dernier produit de notre Warda. « Mazal Wakfine », quel testament pour une patriote. Nous l’aimons toujours.

  13. jiji guendouz

    lah yerhamha une Warda talentueuse et aimante,sympatique,ésthete belle est fine,sans arrogance éparpillée en manque de l’Agérie et de ses fans,elle nous revient cette fois en silence et cachée, elle nous revient paisible habillée en blanc,elle nous reviens pour sommeiller parmi nous que dieu lui accorde son vaste paradis.

  14. Dhadjaïri

    Adieu Warda, Merci du fond du coeur pour tout ce que tu as donné aux Algériens.
    Je t’ai apprécié lors du retour de Boudiaf en Algérie.
    Je t’estime plus fort encore lorsque j’ai appris que les Egyptiens te voulais du mal! Quelle honte pour eux!
    Je reconnais en toi une vraie Algérienne !
    Puisse le Tout Puissant t’accueillir en son vaste Paradis.
    Chaâvane

  15. malika H Ain temouchent

    C »est triste cette nouvelle Dieu le tout puissant l’a rapelle merci mr DJAHJAIRIpour avoie parle ou rappele le triste épisode Egyptien.on a appris qu’elle sera rapatriée.Que DIEU la bénisse

  16. HAKIM

    REPOSE EN PAIX OUARDA . LE CAIRE EST LE BERCEAU DE TOUTES LES CIVILISATIONS C’EST GRACE A TON DEUXIEME PAYS L’EGYPTE QUE TU ES DEVENUE LA GRANDE CHANTEUSE ARABE ET ALGERIENNE JE ME DEMANDE POURQUOI VOUS AVEZ REUSSI A L’ETRANGER ET NON PAS DANS VOTRE PROPRE PAYS

  17. Mr ouhibi reda sba

    Une grande dame qui s’en va vraiment est une perte pour la musique Arabe son repatriement a Alger est une trés bonne chose.Ses belles chansons lui survivront la photo de la une avec le drapeau au dessus est formidable mazael wakfine .Alllah yerhamha

  18. chaibdraa tani djamel

    Mr MIMOUN ton voeu est exorcé notre WARDA EL DJAZAIRIA va étre inhumée en algerie qui l’a trop aimée ainsi qu’elle va etre enterrée au cimetiére EL-ALIA elle nous a laissé son dernier clip « MAZAL OUAKFINE » comme un testament à notre jeunesse et à tout le pays allah yarhamha ou yaghfire laha

  19. chaibdraa tani djamel

    pardon lire excossé

  20. MATRIX

    WARDA est née en 1939 et non en 1940 comme rapporté dans l’article. ALLAH yerhemha.

  21. naimi

    a mme MOSTEFAOUI;comment vont les gens de sidi ali benyoub? ENSUITE je souhaite que le bon dieu benisse WARDA ET QU’LLE SOIT COUVERTE PAR SA CLEMENCEet lui pardonne ses torts

    • ould chanzy

      je m’excuse de cette intrusion Mr Naimi, permettez moi de vous répondre a la place de Mme Mostefaoui dont le nom m’est familier mais pas la personne. Etant originaire de sidi ali benyoub;et curieux sur tout ce qui concerne mon village ,il me serait agréable d’avoir vos coordonnées.

  22. Smiley

    La rose d’Algérie qui a éclos ailleurs, mais qui appartenait si charnellement à son pays, vient de nous quitter. D’un arrêt cardiaque semble t-il. D’un arrêt de ce coeur qui a trop aimé l’Algérie.
    Propulsée dans le panthéon des grandes cantatrices de la chanson arabe en 1960, à l’instar des Oum Kaltoum et de Fairouz ( sa demi-compatriote car sa mère était libanaise)
    Warda incarnait l’essence de la Diva. Elle en avait la grâce et le charisme.
    Son public était fait de parterres des têtes couronnées et de puissants et de gens du peuple. Sans atteindre l’idôlatrie qui s’attachait à Oum Koultom, elle fût notre rempart contre la condescendence des ‘frères Egyptiens’ qui nous trouvaient frustres, mais se pâmaient devant notre Warda, nationalisée par Boumediene pour chanter les grands évènements de la geste nationaliste.. Ce dernier arracha à un premier mari tyrannique et jaloux l’autorisation de chanter.
    La terre d’Algérie va l’accueillir pour toujours pour nous rappeller que ses meilleurs enfants finissent toujours par revenir, même morts.
    A El Alia, elle sera au voisinage de l’Emir et dans la mémoire de tous ses admirateurs. Personne ne meurt tout à fait tant qu’il continuera de vivre dans nos coeurs.
    Ton public ne fera jamais son deuil de ton absence , car tu es!
    Un entrefilet dans la feuille de choux du patelin où je me trouve annonce son décès et me fait réaliser que c’est un évènement planétaire.
    Repose en paix La Rose d’Algérie.

  23. hanene

    Moi je ne trouve aucun mot pour commenter aprés vous monsieur je regarde la télé pour suivre ce qui se dit sur cette Diva

  24. sohbi b

    Warda, la star algérienne, la diva de la chanson arabe est traitée comme une vulgaire marchandise à l’aéroport du Caire ! L’indignation a été générale et l’onde de choc provoquée par ces photos parmi les internautes Algérien a donné naissance à un scandale qui risque, encore une fois, de peser lourd sur les relations qu’entretiennent les Algériens avec les Egyptiens. Nos compatriotes ont été scandalisés par le traitement que les autorités égyptiennes ont réservé à la diva de la chanson arabe.

    Dans leurs commentaires cinglants, les internautes Algériens se demandent pourquoi les autorités aéroportuaires égyptiennes n’ont pas pris la peine de désigner quelques personnes pour porter jusqu’à l’avion en partance vers Alger le cercueil de cette chanteuse qui fut durant toute sa vie un symbole de l’amitié algéro-égyptienne !

    Une amitié qui vient d’en prendre un sérieux coup car de nombreux Algériens estiment qu’il est honteux de traiter de la sorte le cadavre d’une immense artiste. Certains internautes n’ont pas hésité à accuser les autorités égyptiennes d’avoir expressément orchestré cette « mascarade » pour humilier et porter atteinte à l’honneur d’une artiste d’origine Algérienne.

    Espérons enfin que cette vague d’indignation ne suscitera pas une guéguerre médiatique laquelle risque de provoquer des hostilités entre les deux peuples frères. Il n’y a pas lieu qu’un sentiment anti-égyptien s’enclenche à nouveau, on se souvient toujours des dégâts du match Algérie-Egypte, car les simples et infortunés citoyens égyptiens ne peuvent nullement être tenus pour des responsables de ce scandale…

    http://www.nessnews.com/choc-buzz/les-autorites-egyptiennes-ont-elles-humilie-la-depouille-de-warda-el-djazairia-1788

  25. Mémoria,

    Oum Dounia se révèle sous sa vraie momie,plus égyptienne qu’arabe,plus pharaonique que gréco-romaine,plus mamelouk qu’africaine….que notre Roi Chechnak avait cru apprivoisée…
    Oum Dounia restera statufiée sur la Place Tahrir des émeutes de la faim !
    Adieu Ouarda l’Algérienne qui avait fait trop d’ombre à Oum Kalsoum mais aussi porté haut le label de la beauté des vertes prairies de Souk Ahras et des montagnes du Chouf libanais…

  26. bouaricha yamina

    Allah yarhma warda wa allah yarhme tout les morts ina lilah wA ilahour rajiroune

Répondre