La Voix De Sidi Bel Abbes

« La France veut accueillir plus d’étudiants algériens »

Alexis Andres est le conseiller de la Coopération culturelle à l’ambassade de France à Alger et directeur de l’Institut français d’Algérie (IFA, ex-CCF). Dans cet entretien accordé à TSA en marge du deuxième forum de l’enseignement supérieur, ouvert, ce samedi 15 novembre, à l’École supérieure algérienne des affaires (ESAA), il affirme que la France veut accueillir plus d’étudiants algériens.

Á combien s’élève le nombre d’étudiants algériens en France ?

La communauté estudiantine algérienne en France compte vingt-deux mille étudiants. C’est la troisième communauté estudiantine d’origine étrangère après celles de la Chine et du Maroc.

Quelles sont les spécialités les plus demandées par les universités françaises ?

Il ne s’agit pas d’une demande émanant d’universités françaises. On se base sur les demandes des étudiants algériens. Il s’agit en majorité d’études dans le domaine des sciences dures et des sciences économiques et de gestion. Cela est dû au facteur linguistique, du fait que, les étudiants qui sont dans ces disciplines ont été formés en français. Mais la panoplie des formations offertes aux étudiants algériens est extrêmement large.

Y a-t-il un quota de visas pour les étudiants algériens ?

Il n’y a pas de politique de quotas. Le nombre de visas de long séjour délivrés en 2014 a augmenté de 2% par rapport à l’an dernier. Nous sommes à peu près à 3 500 visas délivrés. Notre objectif et qu’il y ait plus d’étudiants algériens qui puissent faire une partie de leur parcours d’études en France. Cela se fera avec le conseil, l’orientation et le renforcement de notre coopération dans le domaine de la recherche scientifique.

Á combien s’élève le budget que consacre la France dans le cadre de la coopération dans la recherche scientifique avec l’Algérie ?

La France octroi la première enveloppe budgétaire à l’Algérie. Elle est de près de trois millions d’euros annuellement. Ce sont des crédits mis sur des programmes développés par l’ambassade de France en Algérie.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=56382

Posté par le Nov 15 2014. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

39 Commentaires pour “« La France veut accueillir plus d’étudiants algériens »”

  1. Mme CH

    La question qui se pose: pourquoi….???? Ne me dites pas que c’est de la pure générosité de la part de notre chère FraFra…!!! On en reparlera Inchaallah…!!

  2. Kaid

    madame sur que vous allez tomber dessus!

  3. fethi

    si vous écoutez les jeunes ils veulent aussi sortir malgré les débouchées offertes dans les facs et universités ainsi que les grandes écoles

  4. MADANI

    J’ai rencontré un jeune étudiant en france voici ce qu’il m’a dit : Ammi l’algérie m’a humilié hagratni j’ai voulu faire officier de gendarmerie , dans la caserne après la visite on m’a dit vous ne voyez pas bien vous êtes exclu . la france m’a accepté je poursuis mes études avec brio et JE NE RETOURNERAI JAMAIS AU BLED . ce n’est plus mon pays . je ne l’aime plus c’est fini . la suite elle est connue ils ne veulent plus vivre au pays du piston de la corruption et de l’INJUSTICE .

  5. OUERRAD en squatteur

    Pas seulement , l etudiant meme le malade hospitalise la bas , si tu lui poses la meme question ;il diras ne pas revenir s il avait la possibilite d y rester .Lire en parallele l article sur TSA ? Les chiffres , je crois que j ai la phobie des chiffres , mais je n arrives plus croire en ces chiffres la ; que du khorti .En plus tout ce qui est publie est connu du public qui s y interesse .La France ne fait pas de cadeaux ; et pas seulement la FRANCE ? Troisieme apres les chinois et les marocains ,,, a mediter ??

  6. Mohand

    c’est une bonne nouvelle , essentiellement pour ceux qui ne maîtrisent pas l’anglais. De tous les enseignants étrangers (coopérants) que nous avons eu , les français étaient les plus sérieux et les plus honnêtes , et même les syriens. Quant aux russes, roumains, bulgares, égyptiens…….. eh ben c’était la grande catastrophe.
    Espérons que ces étudiants devenus cadres reviennent au pays et y trouvent un milieu de travail favorable.

  7. Mouha

    C’est une nouvelle positive.

  8. chaibdraa tani djamel

    Espérons qu’ils choisiront leur pays aprés leurs reussites inchallah

    • Omar

      Plusieurs milliers d’Algérien-n-e-s vivent à l’Étranger sans papiers à travers le monde mais surtout ne leur dites pas d’y retourner, la seule idée qui les hantent c’est la peur de perdre un parent et qu’ils ne peuvent pas quitter le pays où il demeurent étant donné qu’ils n’ont pas de permis de séjours sinon ils vivent grosso-modo mieux qu’au Pays.Y’a qu’a voir les seniors qui vivent en France dans des foyers 70,80,85 ans Ils se trouvent bien là où ils sont ils ont tout à porter de mains Médecine, retraite garantie, vie décente etc… à chacun son choix.

  9. khiwani

    Laissons les s’instruire d’abord. Par la suite ils se seront devant leurs resposabilités.

  10. Mme CH

    « La France et l’Algérie ne peuvent se tourner le dos. Leurs destins sont entremêlés et cette situation exceptionnelle appelle, dans bien des domaines, des solutions concertées, et donc une coopération étroite et concertée », souligne la mission de huit députés, de toute tendances politiques, présidée par le parlementaire conservateur Axel Poniatowski et dont le rapporteur est le socialiste Jean-Pierre Dufau.

    Mais ce qui suit est plus intéressant: « Voulant renforcer « la dimension humaine » de cette coopération, la mission demande que la France facilite « l’octroi de visas de circulation » pour les Algériens « ne présentant aucun risque migratoire ». Elle invite « les autorités algériennes à en faire de même à l’égard de nos compatriotes souhaitant se rendre et s’installer en Algérie »…..??????? Qu’est ce que je vous disais…???

    « Accroître la présence algérienne dans les universités française est une NECESSITE. Cela passe par une politique de visas plus adaptée et un effort en matière de bourses », poursuit le texte. Dans le même esprit, la mission recommande « de créer un office franco-algérien de la jeunesse, à l’image des deux offices qui existent déjà avec l’Allemagne et le Québec »….Ohhhhh!!! Jusqu’à ce point nos étudiants sont devenus importants…???

    ………….. »la mission constate que si les étudiants algériens constituent le troisième contingent d’étudiants étrangers en France, après les Marocains et les Chinois, seulement 5000 visas leur sont délivrés chaque année. De ce fait, « le Canada, qui conserve une politique migratoire ouverte, tend à relayer la France comme pays d’opportunités ».

    Ce rapport, commandé et approuvé par la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée, est le premier effectué par des députés français sur l’Algérie, a souligné devant la presse Axel Poniatowski….!!!

    Quelle générosité….!!!!

    L’Algérie 3 Ethiopie 1 (1ère mi-temps)

  11. Mme CH

    Salam Mr Mohand….!!! Je vous laisse le soin ainsi qu’aux lecteurs de lire entre les lignes….!!! Les dangers diffèrent selon la Théorie M, mais une chose est sûre, petit à petit l’oiseau fait son nid, et la Meïda de Ammi Ahmed et Khalti Mama sera bientôt de l’histoire ancienne…!!!!!

  12. Mme CH

    En attendant, voyons ce que Malik O., un jeune diplômé en informatique (master 2), nous raconte. Ce jeune Algérois de 24 ans a fait tout son cursus universitaire, depuis la première année licence, dans la même université parisienne. «Je suis arrivé en France en septembre 2007.
    J’ai obtenu ma licence, mon master 1 et mon master 2 dans la même université. Pour financer mes études et me concentrer complètement sur mes recherches, j’ai opté pour des crédits familiaux d’un peu plus de 5000 euros par an», explique-t-il. A la fin de son stage en avril dernier, Malik a cherché du travail pendant plusieurs mois avant qu’un grand opérateur de téléphonie mobile soit séduit par ses compétences. «Après des tests et quelques entretiens, j’ai été choisi par la DRH de cette entreprise de renom, parmi des candidats français et étrangers. Elle m’a signé une promesse d’embauche avant de l’annuler une semaine après», regrette-t-il avec amertume. Le statut d’«étudiant algérien» de Malik a fait repousser son recrutement, car cette société n’est pas prête à entamer des démarches, de son côté, pour lui changer de statut vers celui de «salarié».
    «Si une boîte qui dépend d’un géant aussi puissant ne veut pas me faire un changement de statut, il n’y a plus d’espoir», a-t-il conclu. Le scepticisme, né chez les DRH françaises après la «circulaire Guéant», pèse également sur l’avenir des étudiants en fin de cycle. Ces derniers ne peuvent pas valider leurs diplômes qu’avec un stage pratique obligatoire, entre 4 à 6 mois. Là encore, les entreprises refusent de signer des conventions de stage avec les étudiants algériens qui sont contraints de se rabattre sur des stages «grossiers». «Je suis étudiant en master professionnel dans le secteur de la communication des entreprises.J’ai cherché vainement un stage partout afin de valider mon master1. Je suis remonté sur Paris et je l’ai passé dans une association culturelle de quartier», témoigne Saïd, étudiant en communication dans une université sur la Côte d’Azur.
    Ainsi, la réalité se fige et s’impose en face de ces étudiants algériens qui découvrent, hélas, que la France n’est plus l’eldorado tant espéré. Comme Malik, endetté de plus de 35 000 euros, beaucoup d’autres étudiants veulent rentrer au pays, mais ils ne peuvent pas le faire «avec rien dans la poche ou pire avec des dettes contractées». Ce sera un aveu d’échec honteux pour eux. Donc, certains optent pour l’immigration au Canada, d’autres restent en France grâce au mariage ou au changement radical d’activité.
    Ces jeunes, destinés à devenir de hauts cadres dans de multiples spécialités, deviennent des ouvriers intérimaires, agents de sécurité, marchands ambulants ou chefs d’entreprise «bidon» dans le nettoyage, le bâtiment ou le déménagement. Les étudiants algériens lancent un SOS aux autorités algériennes et françaises, les implorant de «mettre fin à cette humiliation».

    Bon, je préfère ne pas répondre à cet étudiant, c’est juste pour dire que la vie n’est pas rose, même la bas chez nous….!!!

  13. Chot lahcene

    @omar

    on s’en fiche des papiers ,la terre tourne ,la loi du plus fort est toujours la meilleur les arabes sont partout les algériens voyagent autours du monde ou est le problème le ciel et la terre appartient à Allah ….le mouvement est permanent …Algériennes algériens …voyager traversez les mers les océans allez sur Mars sur l’infini de l’espace ……celui qui nous aiment pas ils se suicident …hhhhhhh

    ALLAH EST GRAND

  14. Mouha

    C’est un protocole entre pays et c’est positif.

  15. Belabbesien

    Si l’Algérie veut effectivement (je souligne effectivement) que les étudiants et les spécialistes algériens à l’étranger , retournent au pays, c’est simple:
    1. Il faut copier Israël cad obliger les sociétés étrangéres qui veulent travailler en Algérie à recruter des spécialistes algériens. A diplôme égal-salaire égal
    2. Changer la grille des salaires pour offrir des salaires comparables a ceux payés à l’étranger.
    L’Algérie veut-elle réellement le retour de ses spécialistes et étudiants à l’étranger????

  16. Mme CH

    Salam Belabbesien….!!! Toujours un plaisir de vous lire sur la VDSBA, ce journal que beaucoup de journaux nationaux et même internationaux envient……!!!!!
    Eh bien, je dois supposer qu’on s’est forcement croisé quelque part, même si vous me dépassez de pas mal d’années….!!!!

    Votre question est très pertinente…..!!!!! On peut prendre comme exemple, les centaines de milliers de jeunes coréens, malaysiens et surtout chinois qui étudient dans les pays occidentaux et qui finissent par retourner dans leurs pays consécutifs à la fin de leurs études, pourtant ils abandonnent des salaires très importants …Pourquoi pas nos cerveaux…?? Eh bien ; parce que les autres chez eux, ils exercent pleinement leurs métiers et perçoivent la satisfaction de concourir au progrès de leur pays, tout en participant à la prise de décision publique et à l’élaboration de stratégies pour le redressement au sein de leur pays……!!!!
    Donc, l’Algérie est en train de former une élite pour l’étranger qui lui coûte les yeux de la tête, mais les Oursons en peluche ne font absolument rien pour garder soigneusement l’élite que l’état a formée, par conséquent, on assiste impuissant à un véritable saignement cérébrale…!!!! Pourquoi, les Oursons en peluche ne font rien….????!!! Est ce qu’on peut considérer cela comme une mauvaise gestion des ressources humaines qu’on peut toujours redresser, ou bien…………….????? Les autruches connaissent la réponse…!! Même les cerveaux et les cadres qui ont choisi de rester en Algérie, sont gênants, car ils savent qu’ils ne sont acquis ni aux Oursons en peluche ni à leurs sponsors des Trois Nord…..!!!!

    Cordialement…!!!

  17. Hamid

    Ce futur acceuil est finalement une aubaine pour ces vagues de nouveaux étudiants qui consolideront leurs connaissances. Les défaitistes et détracteurs peuvent toujours chercher de faux alibis. On est vacciné.

  18. Bastos

    Oui Mme CH. Vous avez entièrement raison. La question que vous posez est pertinente. Pourquoi ? J’ai découvert à travers vos écrits, une femme patriote, engagée et très cultivée. Vous êtes également bien documentée. J’apprécie grandement vos commentaires,instructifs dans tous les cas de figures.Surtout lorsque,dans vos textes,vous y ajoutiez un brin d’humour. Sincèrement j’ai beaucoup appris avec vous. Continuez,je persuadé que les vous admirent. Je souhaite l’ouverture d’un débat objectif et dépassionné autour de la question que vous posez a juste titre: Pourquoi ??? Respectueusement.

    • Mme CH

      Merci Mr Bastos…!!! Très honorée par votre témoignage…!!!! Et très touchée par votre amabilité, gentillesse et surtout perspicacité…!!!

      Au fait, j’ai posé deux « POURQUOI »…???

      Le premier concerne la soudaine générosité de FraFra envers nos étudiants, (futurs cerveaux)…!
      Le deuxième est relatif à la médiocrité et la connivence des Oursons en peluche qui ne font rien pour arrêter entre autres, cette hémorragie cérébrale….!!!!

      Alors lequel des deux ‘pourquoi’ voulez-vous débattre en premier….??? Ou peut être les deux à la fois, puisqu’ils sont solidement liés…..!!! La belle au bois dormant ne doit pas se réveiller….!!! La pôvre, elle attend toujours le prince charmant….!!!!

      Quant aux lecteurs, je suis sûre aussi que certain(e)s ne m’admirent pas du tout, mais malgré cela, je pense tout de même qu’ils me respectent…..!!!! Pourquoi, parce qu’il m’arrive de respecter un « ennemi » qui est à la hauteur (au sens large du mot)…!!!

      Excusez-moi, Monsieur, mais je dois me sauver, alors à toute à l’heure Inchaallah….!!!!

      Soyez assuré de ma parfaite considération…!

  19. Bastos

    Lire: …je SUIS persuadé que les LECTEURS vous admirent … Mes excuses

  20. Hamid

    Bastos le débat ne peut avancer qu’avec l’argumentation.

  21. Belabbesien

    @Mme CH salam ou tahia ou el Ikram.

    J’ai aussi l’impression de vous avoir rencontré pour le bien de notre pays. Peut être même qu’on a discuté ensemble a propos du sud algérien (Taourit Tan Affela ?) quand vous avez participé aux journées scientifiques organisées au sud.
    Concernant pourquoi les spécialistes et étudiants algériens ne reviennent pas de l’étranger en Algérie, je vais vous rapporter l’histoire qui m’a été racontée par un éminent professeur algérien. Ce dernier est le seul, je précise, le seul Dr. d’Etat en cartographie en Algérie. Un jour lors du déplacement de notre Président à l’étranger, ce professeur qui enseignait dans une grande université remis à son chef du protocole un projet concernant le plan géomatique national. Ce plan permettait d’avoir une idée précise de tout ce qui existe dans le patrimoine national. Ce projet a été transmis vers les années 2000. Jusqu’à présent notre professeur n’a reçu aucune réponse: Même pas une insulte!
    Notre pays n’est pas intéressé par le retour des spécialistes, ni de ses étudiants, ni de ses émigrés, ni de ses avoirs stockés aux USA! Rien . Il est narcissique et a pour devise la fameuse parole d’un roi de France(Louis XI?) »Aprés moi le déluge ».
    Pourquoi voulez-vous que ces spécialistes retournent travailler pour le pays pour des salaires de misère et sans considération, alors qu’on autorise les riches prédateurs  »algériens » à exporter l’argent volé au peuple algérien pour investir dans des entreprises ou l’immobilier à l’étranger?
    Les pays arabes en général, et l’Algérie en particulier, préfèrent un joueur de foot ,avec tout le respect pour les joueurs de foot, òu un drabki, avec mon respect pour nos véritables artistes, à un savant algérien Tels que: Krim K. spécialiste en biologie moléculaire -cancer, Mourad S. docteur en microbiologie spécialiste des phages, H. Tayeb docteur et professeur mondialement connu en management etc.. etc..
    Depuis Iben Roched en andalousie et la destruction par le feu de ses ouvrages en place publique devant la foule , les arabes ont toujours préférés la facilité et le  »haraje » au travail, au sérieux a la volonté de faire le bonheur de leurs peuples et d’influer positivement sur l’histoire. C’est pour cela que l’on a été colonisé »un peuple qui lit n’est pas colonisable ».
    Je profite de l’occasion pour saluer et exprimer mon profond respect pour nos professeurs, chercheurs et enseignants de l’Algérie et en particulier ceux de notre belle ville, ville du savoir, de la poésie (Cheikh El Madani, Cheikh Abd El Moula), et du courage dans les moments difficiles (Les Béni Amers et Abed El Kader).

    • Claude.B

      Puis je me permettre : » Après nous le déluge  » est attribué à Madame de Pompadour repris par la suite par Louis XV sous la forme « Après moi le déluge  » .

      • Belabbesien

        Merci Mme claude B. pour la précision concernant Madame de Pampadour.
        Avec l’âge la mémoire parfois nous joue des tours.
        Salutations à tous les lecteurs de la VSBA d’Algérie et d’ailleurs.

    • Mme CH

      Salam wa Rahmatou Allah Mr Belabbesien…!!! Un réel plaisir d’échanger avec des personnes comme vous, ça nous change un peu du……!!!! Enfin…!

      Non, je pense vous avoir croisé seulement quelque part à Alger, car désolée je n’ai pas assisté aux journées scientifiques dont vous faites allusion….!!! par contre cette région pleure encore ces victimes et son environnement…..!!!!! Ah!Taourit Tan Affela si tu m’étais comptée…!!!! Irradiée par la bombe coloniale….!!! 150 Cobayes humains des prisons de Sidi Bel Abbés grillés par l’atome…..!!!!! Les victimes qui souffrent jusqu’à ce jour, en silence….!!! L’ex colonisateur barbare n’a même pas eu la pudeur et le courage de reconnaître ces crimes contre l’humanité et d’indemniser les victimes alors que les USA, l’Australie, la Grande Bretagne sont très avancés dans ce volet….!!!! Ah! Taourit Tan Affela qui restera contaminé pour des milliers d’années encore….!!!! Et on vient nous chanter l’hymne de l’amitié des caméléons, des crocodiles et des requins-tigres qui n’agissent que pour assouvir leurs besoins et leurs intérêts, les beaux yeux marrons, ils s’en fichent pas mal…!!! Rien n’est gratuit, bien au contraire, tout est calculé, pendant que les manchots nourris au fromage puant applaudissent…..!!!! Des simples d’esprit, plein le ventre…..!!! Pôvre de vous..! Ah! félonie quand tu nous tiens….!!! Je ne pense pas qu’ils se regardent dans une glace de peur que le miroir de la marraine de blanche neige leur vomit la vérité, à la figure….!!!!! Excusez-moi Belabbesien…!

      Tout à fait , quand vous dites que « Notre pays n’est pas intéressé par le retour des spécialistes, ni de ses étudiants, ni de ses émigrés, ni de ses avoirs stockés aux USA!… » mais je dois préciser une nuance de taille, ce n’est pas notre pays qui ne veut pas mais ce sont les orbitons, les Oursons en peluche et les déserteurs, en mèche avec leurs sponsors des Trois Nord qui ne veulent pas…!!! Tout est planifié, depuis la nuit des temps, mais exécuté par ainsi font font les petites marionnettes tout en dansant sur le pont d’Avignon en chantant savez-vous planter les choux à la mode de chez eux…..!!! Pendant ce temps là, la gentille alouette est plumée petit à petit jusqu’au gaz-schiste…….!!!!

      Pourquoi, les pseudo-responsables tournent le dos au progrès, à la recherche, au développement du savoir, au moment où d’autres pays bénéficient des cerveaux de nos compatriotes pour développer leurs pays et cherchent par tous les moyens d’éviter es pays développés cherchent le moyen d’éviter la séparation entre l’élite et les différents groupes sociaux..??

      Ah! Sleeping Partner quand tu nous tiens….!!!

      Même s’il faut admettre que l’Algérie a investi de sommes colossales de la rente pétrolière dans l’enseignement et la recherche, mais cela, pour faire le bonheur des pays développés qui ont su assurer un environnement adéquat pour entre autres, la matière grise algérienne et fait d’elle des experts de renommée mondiale.

      Nous sommes entrain d’endurer l’incompétence et la médiocrité de pseudo-gestionnaire conçus par un système qui humilie, méprise et matraque les cerveaux et déclasse la science…..!!! C’est bien dommage, mais c’est ainsi….!!! C’est aussi, un peu de notre faute….???

      Monsieur soyez assuré de mon profond respect….!!!!

      • Mme CH

        Voici un exemple très récent (15 novembre 2014) : selon la presse, « un jeune étudiant algérien risque deux ans de prison pour avoir voulu alerter les autorités sur la vulnérabilité des sites d’institutions gouvernementales.
        Un certain H. A., inscrit à l’université de Tlemcen, est passé, jeudi devant le juge du tribunal de Bir Mourad Raïs, à Alger. Le jeune homme est poursuivi pour une affaire de piratage informatique. Les faits remontent au début de l’année, lorsque certaines institutions étatiques ont déposé des plaintes prétextant avoir subi des attaques cybernétiques.
        Ce jeune informaticien très doué s’est effectivement introduit sur certains sites Internet, mais sans leur causer de dommages. Il a uniquement fait en sorte que la phrase suivante apparaisse sur les écrans : «Améliorez la défense de vos sites. Ils sont faciles à craquer». Les sites en questions dépendent du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, d’Algérie Poste et de la Banque d’Algérie. Un procédé qui n’a pas été du goût des responsables des sites des trois institutions publiques, nous apprend à ce sujet le quotidien arabophone «El Khabar».
        Le procureur de la République a requis une peine d’emprisonnement de deux ans ferme et d’une amende de 50 000 Da. La juge du tribunal a décidé de ne pas le libérer avant le 4 décembre prochain. L’avocat de l’étudiant demande l’acquittement du jeune homme pour avoir seulement voulu averti les autorités. Il a également demandé à la juge de désigner un spécialiste pour qu’il confirme cet état de fait. Il faut dire que les sites des institutions algériennes, y compris celui de la Présidence de la République, se font souvent pirater et généralement par des hackers étrangers. »

        Au lieu d’être récompensé et recruté tout de suite, il va aller peut être en prison, alors que les parasites de tout genre, sont en liberté….!!!! Dites moi pourquoi….???? Ou donnez-moi une gomme pour effacer ma petite cervelle d’autruche…..!!!! On ne sera pas étonné, si cet étudiant aura une place d’or ou en or dans un pays pour lequel il piraterait les sites de nos institutions….!!!! Et voilà, et le tour est joué….!!!! Applaudissez….!!!

      • Claude.B

        La moitié de ce pavé est encore hors sujet , c’est lourd !!!

  22. Mouha

    Cheikh. Madani parlez nous de lui.

  23. Claude.B

    Bonjour ,
    Certains préféreront encore voir  » un complot  » derrière une démarche qui ne peut qu’être positive et que les futurs étudiants recevront comme telle .
    Je n’ai aucun doute sur la réponse que ferait votre jeunesse à la question : souhaitez vous pouvoir effectuer des études en France ?
    Les détracteurs habituels et professionnels, savent très bien que la réponse serait massivement : OUI .
    Par contre ,il appartient à votre pays de mettre tout en oeuvre afin d’ être suffisamment attractif pour inciter les diplômés à rentrer au pays à l’issue de leurs études ,pour en constituer les forces vives .
    Cordialement .

  24. Hamid

    Je vous remercie BELABBESIEN. Le texte extrêmement riche me fais réagir.

  25. Mohand

    Elias ZERHOUNI, formé en Algérie , et le premier arabe à diriger la NIH ( national institute of health ) , et d’autres , en électronique BELGACEM Haba ( plus de 120 brevets, IBM), Hamid Aït Abderrahim, professeur à l’Université catholique de Louvain, en Belgique, qui est également le directeur de l’institut des systèmes nucléaires avancés au centre de l’énergie nucléaire……………….et les soldats inconnus dispersés dans le monde et même pas répertoriées chez nous.
    Le drame du non retour des scientifiques algériens est bien connu depuis 1980, mais quand un recteur s’octroie 3 bourses pour ses deux fils pour fuir le pays, tout le monde en sera jaloux et en fait pire.
    La muerte del nacionalismo !
    A ta santé, FIDEL, je bois cette tasse de thé noir . TCHIN

  26. Bastos

    Mr Hamid. Effectivement,il ne peut y avoir un débat sans argumentation. Le notre s’il s’instaure se limitera a des échanges de points de vue. Chacun a une opinion et l’expression est libre. C’est juste de dire que c’est une aubaine pour nos étudiants qui souhaitent élargir,approfondir et consolider leurs connaissances. Le savoir il faut aller le chercher même au bout du monde. Mais est ce réellement ce qui les anime et la France qui a l’âme colonialiste devient subitement généreuse et s’engage a assurer la formation de futures cadres au bénéfice de notre pays. Nous sommes un pays jeune. Chacun de nous aspire au changement. Il y a,je le crois,en chaque Algérien une aspiration a atteindre un mieux être . Pour ce faire en a besoin de tous nos enfants,savants,intellectuels et autres cadres pour nous guider,nous orienter et assurer notre progrès. Notre pays est convoité et jalousé parce qu’il avance. La réunion de l’ensemble des conditions permettant le retour ou le maintient de nos cadres est impérative.

  27. Abbes

    Bastos tu es à Bordeaux où Paris

Répondre