La Voix De Sidi Bel Abbes

LA DGSN (police nationale) IMPLIQUE LA SOCIÉTÉ CIVILE DANS LA LUTTE CONTRE LE PHÉNOMÈNE DE L’INSÉCURITÉ . Par Ourrad Khaled

L’évolution démographique dont les exigences au plan économique ,social et culturel imposent une adéquation des moyens à la mesure des besoins de la société,se trouve perturbée quand ceux -ci viennent à manquer tant au plan éducatif,de formation ,du travail,du logement et de loisirs ;ils se répercutent forcément sur le comportement de l’individu dans son milieu impliquant des délits et crimes .
La multitude et l’ampleur des délinquances a conduit la direction générale de la sûreté nationale a organisé avec la société civile des rencontres pour les sensibiliser à ce phénomène ,autrefois étranger à nos us et coutumes,afin de l’endiguer ,du moins l’atténuer.
C’est dans ce cadre ,que le centre culturel Hadj KEBBATI a abrité ,cette matinée du 9 oct 2014 une rencontre sur le sujet avec la société civile de SBA, dans une organisation parfaite conduite par l’officier Mr NASRO chargé de la communication au niveau de la direction de la sûreté de wilaya de SBA et animée par Mr SAIDI Med de la DGSN . Le concours du Pr CHEKROUN et de l’IMAM Abderrahmane de la mosquée RAHMA apportèrent la lumière au plan sociologique et religieux du phénomène de l’insécurité dans tous ses aspects et surtout son ampleur qui intriguent les nostalgiques d’une période de calme et de sérénité d’une société où pourtant les gens étaient démunis mais armés de leur éducation et de la foi en DIEU ;nous vivions dans une société harmonieuse imprégnée du respect et le sens du devoir.
Avant l’entame de la rencontre , l’intonation de l’HYMNE NATIONAL a permis à l’assistance d’observer une pensée à ceux qui nous ont permis de conduire notre destinée par nous même et rien que cela devrait nous donner à réfléchir pour une vie paisible et harmonieuse.
Après une conférence magistrale de Mr SAIDI où il traça les contours de la situation sécuritaire dans le pays et le rôle des services dans l’atténuation du phénomène ,il était évident d’accompagner cette lutte avec le concours de toute la société civile dans tous les domaines afin de sensibiliser le citoyen sur ses devoirs qui peuvent contribuer à acquérir ses droits sans qu’ils soient les prétextes à toute sorte de dépassements.
Le professeur CHEKROUN mit en relief les aspects sociologiques liés à ce phénomène qui a tendance a touché la vie sociale dans son ensemble ,il donna quelques exemples de comportements inciviques entrepris autrefois en cachette et qui sont devenus institutionnels sans la moindre gène défiant la société et les services de l’état dans leur ensemble ,le relâchement des parents dans l’éducation n’est pas étranger au phénomène,il y a aussi le matériel aveugle qui a perverti les consciences et anéanti la relation humaine.
L’IMAM Abderrahmane a axé son intervention sur l’aspect religieux et musulman du vivre ensemble en étayant son intervention d’exemples concrets sur le vécu des citoyens et exhorta la société civile à la mobilisation en multipliant la communication du devoir civique en direction des jeunes notamment.
Le débat ouvert a permis aux présents de soulever certains cas d’incivilités constatées notamment le phénomène de la beuverie le soir ,les vacarmes et les traces étalées en pleines rues le matin ;le stationnement anarchique ;les violences et les agressions ;les détritus entreposés à même les trottoirs par les particuliers etc..
Mr HASSANI Mutapha ,Ex Président de l’USMBA aux sept mandats,intervint pour dénoncer la violence dans les stades dont le dernier en date défraya les chroniques où il indiqua à l’assistance la nécessité d’encadrer et d’orienter les supporteurs sur leurs devoirs envers leur club et le supporter dans la sportivité et le respect de l’adversaire ,comme cela se faisait de leur temps.
A la fin des débats ,l’assistance a donné des signes de satisfaction dans les échanges de vue sur le sujet et s’est déclarée prête à contribuer dans la campagne de sensibilisation du citoyen.
Avant de clore la rencontre la DGSN a tenu a honoré le Pr CHEKROUN pour ses différents travaux sur la société en lui offrant un cadeau sous l’oeil respectueux de l’assistance.ALLAH AYJIB EL KHEIR

10548943_761782707196491_8678827803443466808_o 10661701_761783137196448_5233902686492212611_o 10473862_761782880529807_4148223383895956726_o 1973944_761782987196463_3166726912244489364_o 1074601_761783240529771_3911717055438467025_o

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=55346

Posté par le Oct 9 2014. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Les commentaires et les pings sont actuellement fermés.

5 Commentaires pour “LA DGSN (police nationale) IMPLIQUE LA SOCIÉTÉ CIVILE DANS LA LUTTE CONTRE LE PHÉNOMÈNE DE L’INSÉCURITÉ . Par Ourrad Khaled”

  1. El Kantara

    Que le dialogue soit instaurer avec la population c’est excellent,mais y’a un manquement flagrant de la corporation au niveau dialogue.En tant qu’Algérien je souhaiterais que la police ait une prestance vestimentaire sans reproche et qu’il y ait un respect mutuel entre la police est les citroyen-n-e-s, sans démagogie, sans mépris envers ses compatriotes une tenue comme il se doit j’ai vue personnellement des Agents ils avaient l’air non pas des Agents de police pour veiller a ce que la (Paix) et l’ordre soit maintenue mais de simples citoyens lambda à part la tenue (bleu) qui nous fait croire que c’est des représentants de l’ordre.Ce qui est choquant c’est de les voir fumer en plein service et accoudés contre soit un candélabre,soit un mur et le sifflet sans discontinue, et pendant ce temps une circulation du diable bruler des feux rouge sans qu’il y aient de remarques tailler des bavettes avec des connaissances pendant leurs services et ça je trouve que c’est regrettable Le travail commence déjà en amont quelque part un gent-foutre qui crève les yeux dommage pour l’image et à la corporation, en espérant ne pas froisser nos pontes en leur souhaitant beaucoup de courage et d’abnégation pour le bien commun,cordialement.

  2. MALIKA K.

    Tres bonne initiative.il faut toutefois faire un travail de proximité au niveau des quartiers.

  3. BEDDIAF abdelkader

    Un sujet intéressant et d’actualité qui doit nous donner à réfléchir que les services de sécurité n’ont pas pour mission d’éduquer la population mais pour assurer l’ordre et la sécurité des biens et des personnes;il faut donc que les gens prennent conscience sur la nécessité de reprendre les choses en main dans l’éducation de leur progéniture,que les rafles des personnes s’adonnant à la boisson en plein lieux publics doivent être effectuées sans scrupules mais dans le respect des procédures en vigueur, sans dépassements ni excès de zèle,que les rapports préventifs avec la population soient pédagogiques avant toute sanction car les habitudes ont la peau dure et laisser-faire observé par les services de police n’a pas arrangé les choses.Et je rejoins en cela El kantara quand il évoque le comportement des agents de police dans leurs tenues qui laissent souvent à désirer et le devoir de réserve quant à leurs relations avec la population dans l’exercice de leurs fonctions;autrement comment peuvent -ils faire valoir leur autorité (état ) quand leur présence laissent indifférents les citoyens.Il appartient donc aux officiers en charge de l’encadrement des agents de police de veiller à leur faire rappeler leurs devoirs.Mr BOURAGAA alors commissaire de police à Sidi Bel Abbes n’hésitait pas à mettre aux arrêts les policiers contrevenants aux usages et à la discipline.Devant une autorité juste et intransigeante ,le citoyen ne peut que se conformer aux règles du vivre ensemble sans outrepasser ses devoirs ni contrevenir à la loi ,qui est au dessus de tous.

  4. Mohamed

    bonne initiative Rassurez plus le citoyen par la bonne parole dans votre travail quotidien

  5. Nory

    Une activité qui est fort intéressante mais sans grand public selon les photos Presque souvent les individus qui sont participants pourvu qu’il répercutent le message noble de ce rassemblement A d’autres rencontres

Les commentaires sont fermés