La Voix De Sidi Bel Abbes

La concession des plages au profit des privés sera maintenue

ORAN – La concession des plages au profit des privés sera maintenue, affirmé, jeudi à Oran, la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Nouria Yamina Zerhouni, soulignant que cette mesure est stipulée par la loi.

Les dépassements dans l’exploitation de ces espaces sont dus à l’absence de contrôle des collectivités locales, a indiqué la ministre en marge de sa visite de travail dans la wilaya d’Oran, tout en insistant sur la multiplication du contrôle et la délimitation des espaces réservés à chaque promoteur pour éviter tout dépassement.

Elle a ajouté qu’elle a adressé une instruction à tous les walis des régions côtières pour réserver deux tiers (2/3) de ces espaces aux investisseurs privés et le tiers restant aux citoyens.

Par ailleurs, Mme Zerhouni a infirmé la fermeture des fonds de soutien touristique et des métiers et de l’artisanat, affirmant que ces deux fonds sont opérationnels et ont présenté un rapport au ministère des Finances. Dans le même sens, elle a rappelé l’importance du soutien de l’Etat à ce secteur sensible.

La ministre a visité le Salon international du tourisme, des voyages et du transport « SIAHA » d’Oran et inspecté plusieurs projets liés à son secteur dont un centre de thalassothérapie au complexe « Les Andalouses », l’école supérieure d’hôtellerie, d’art culinaire et de restauration et plusieurs hôtels inscrits au titre de l’investissement privé.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=59534

Posté par le Avr 3 2015. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

15 Commentaires pour “La concession des plages au profit des privés sera maintenue”

  1. zaoui

    Ça se voit pourquoi les collectivités locales commune n’ont plus aucun role,
    C’est pour permetre au privé et quel privé de squater les lieux et les transformer
    En zriba..Zriba c’est lorsque le berger installe a coté de sa tente khymatah un entourage
    Constitué si vous souvenez par du sadra un arbuste épineux. C’est il manque que la sadra sur la plage, faire un entourage a la place de la corde el courda, et chercher des chevres et moutons en monokini…..en chantant la chanson que nous faisait apprendre la prof d’anglais quand nous étions au college…baa baa black sheep have any wool and any bikini? Yes sir yes sir three bags full……c’est normal la secheresse a pousser le berger de chercher un metier, et le maire ne peut pas faire un projet économique pour sa commune..il faut atendre la wilaya pour lui donner quelques bons d’essence pour faire tourner les tracteur de collecte d’ordure…apres que le berger a laissé un desastre apres lui sur la plage.

  2. Nore

    Un petit quota pour les démunis ;une parcelle pour des milliers.Ou va t’on?

  3. Et dire qu’ils y’a eut un million et demi morts pour que les Algériens-nes vivent libres et sans conditions quelles quels soient, aujourd’hui on brade le patrimoine de tous les citoyens-nes à des privés pour qu’ils se remplissent les poches. J’avais un idéal où plutôt un rêve croyant dur comme fer qu’on vivra mieux et libres, que nenni, c’est cauchemardes un quotidien qu’on ne le souhaite pas même à son pire ennemi,tout fout le camps, la course aux matériels et les riches deviennent plus riches et les pauvres deviennent de plus en plus pauvres, ce n’est pas étonnant qu’ils y’a de plus en plus de crimes,de vols,d’effractions et malheur à celui qui ouvre son clapet il paye la facture salé,pauvre patrie, mentalité primaire,c’est le sauve-qui-peut.

  4. Ali

    C’est pas une mesure. Les mairies dont les plages sont concernées les gèrent entretien surveillance etc Les plages propriétés publiques donc pour le peuple.

  5. Imène

    Azzul tlm !
    Si ça rend nos plages plus propres , plus sécurisées , où les estivants , les familles sont respectées …alors oui ! la concession des plages au profit des privés est tout à fait justifiée ! même louable et souhaitée .lebhar liman habba w dabba : Barakat !

  6. zaoui

    @imene
    Tu crois concession ça veit dire prendre en charge la plagé? Dans l’esprit de nos investisseur

    La concession ça veut prendre un morceau central de la plage, l’entourer par une corde et celui qui entre dans le carrée doit payer la chaise..c’est le meme etat d’esprit comme celui de prendre des rues et prendre le droit de stationnement. Normalement et avant les année 80 c’est les mairies qui investissent, c’est a dire que les plages ou montagnes est la propriété des gens de la commune. Par exemple le lac de sidi bel abbes est un bien de la commune de ain thrid. La commune de sidi bel abbes ne doit pas y toucher si jamais il y’a une levé de taxe quelconque. En france et en espagne les communes font entrer de l’argent en amenageant et louant des terrains de camping..ça permet a chaque commune de s’autofinancer. Il y’a des commune riche d’autres un peu pauvre…
    Bonne vacance

    • Imène

      Zaoui : Bonsoir !
      J’ai bien dit si : c’est la condition sine qua non ! ceci étant , je comprends parfaitement vos appréhensions : effectivement il ya des risques de dérapages de nos investisseurs si ces espaces venaient à être privatisées – comme c’est le cas dans bcp de plages des communes du littoral où les estivants se font tout bonnement racketter par des individus dont on ignore tout ! ( payer le parking , chaise , parasol …) tout ça pour passer un aprem dans la saleté , l’insécurité , l’incivisme etc..etc..parceque côté prestation , services, sécurité : c’est Nul !
      En fait Zaoui : Notre principal grand problème à nous DZ , c’est l’absence d’autorité qui a encouragé le laxisme , l’incurie , l’impunité, le mépris de la loi ( chacun fait se qu’il veut ) il est donc urgent de réhabiliter l’autorité de l’état , qu’il puisse contrôler le privé – au nom de la loi – , de mettre un terme aux irrégularités et abus ( si il y’en a ) l’obliger à respecter la réglementation en vigueur sur l’exploitation des plages..etc ..etc..et c’est à ce prix qu’on pourra -un jour – peut être ..avoir des lieux de villégiature respectables où on peut se détendre , passer un petit moment pépères ! ( à l’image de nos voisins maghrébins ) Merci pour les vacances , mais mazzal chouia ! bonne vacances à vous si vous avez prévu de les prendre en cette période ..merci Zaoui , essalam aleikoum.

  7. Amirouche

    Selon le dictionnaire ,le mot concession , a trois sens :

    Sens 1/ Privilège accordé par l’Etat en vue d’une exploitation, de l’exercice d’une activité.
    Sens 2/ Contrat entre l’Administration publique et une personne privée par lequel la première autorise la seconde, moyennant une rémunération, à occuper un domaine public ou à effectuer un ouvrage.
    Sens 3/ Renoncement, abandon de certaines choses ou certains droits dans un conflit.

    Maintenant ,nous , simples lecteurs lambda, si on prend la définition 1 , cela veut dire que le privilège et l’avantage est exclusivement pour les chkara men .Si on prend la définition 2 , cela veut dire que le riche devrait donner un petit chwia pour s’accaparer d’une plage à lui tout seul (wa hachiatihi) .Mais si on prend la définition 3 cela veut dire que « KHLETE WA DRETE  » .
    On va dire ,mais bon , c’est l’économie , la gestion d’une plage , la propreté, les infrastructures , le tourisme … etc ……..Mais qu’on nous dise quelle serait la superficie de la plage CONCÉDÉE à ne pas dépasser ?? Ces plages appartiendront-elles au domaine public ou non ? .De toute façon les mêmes millionnaires s’approprieront quasiment de la totalité des plages concédées et ceux qui n’ont rien s’entasseront sur un petit bout de plage de Terga , wed el ha….ouf ou la mouscarda ……….. Je vous conseillerai d’acheter dès maintenant des pommades contre les brûlures de la plante du pied car vous allez marcher beaucoup sur le sable brulant pour arriver à l’eau et faire un « chaglebe maglebe « ………

    Bonne nuit à tou(te)s

  8. BADISI

    le problème a qui elle seras donner cette concession ??? a des professionnelles ?? je doute , mais a des corrompues et des fois a des voyous qui n ont rien a voir avec le tourisme , ce ministère se dirige droit au mur , quand on est incapable de gérer une wilaya comment peut on gérer un ministère ???????????????

  9. badia

    Madame il fallait faire le contraire, un tiers pour le prive et deux tiers pour les malheureux , pauvres citoyens, deja laises.
    Et en plus, il va avoir une telle discrimination entre riches et pauvres, oh la la.
    Plutot encourager les communes, sevir peut etre pour l entretien et la gerance, mais non punir le pauvre citoyen.
    Bref, d antan, nos plages etaient tres belles, enviables, meme gerees par des communes
    Afhame ya el faham, ida abghit tafham.
    Allah Yahfad Lablad

    • Imène

      badia : Bonsoir , tlm !
      A aucun moment je n’ai dit qu’il fallait répartir la gestion de notre patrimoine naturel entre le privé et le public ! ( sous quelle forme de quota que ce soit ) mais simplement qu’il y’a urgence à ASSAINIR , et REHABILITER nos espaces de villégiature ( que ce soit la mer , la montagne , les forêts , lacs , le desert …) pour un tourisme national , interieur de choix , de qualité ( et pourquoi pas hallal ?? ) avec l’amélioration des prestations touristiques , l’hygiène , la sécurité , les services etc…le bon acceuil , le sourire ( même ça , ya pas chez nous ! ) et bien entendu qui soit adapté aux revenus de TOUS les Algériens sans discrimination..ce qui aura pour conséquences directes : la création de milliers d’emplois , le développement de nos régions .. Si le secteur privé peut réaliser cet objectif.. Allah ibarek ! ce sera à l’évidence les  » ch’kara men  » comme dit 3mirouche qui vont s’accaparer de ces projets ( l’argent appelle l’argent ) le rôle de l’état est de contrôler minutieusement leurs activités afin éviter les abus ou dérives qui vont léser davantage les petits ( ou pauvres ) citoyens ..ok badia ? Maintenant les riches , ne vous inquiétez pas : les discriminations il y’en a et il y’en aura toujours ! Eux ( les riches Dz ) ont d’autres destinations pour claquer leur fric ( des résidences secondaires à Marbella ,et côte d’azur., les canaries.etc…) des millions d’autres de nos compatriotes ont définitivement opté pour la Tunisie , le Maroc, la Turquie ( surtout la Tunisie , ya pas de visa , ils étaient plus 1 milllion à se rendre en 2014 ) Voilà , la saison estivale approche : il faut se bouger si on veut changer quelque chose !! Essalem aleikum .

  10. oulhissane

    Amirouche, salam,

    Historiquement parlant, les concessions sont des terres confisquées aux algériens par Mme la France et distribuées gratuitement aux gens venus de l’autre rive de la Mediterrannée dans le but dd’occuper le sol.
    Ce mot garde toujours une connotation de colonisation contre laquelle les Algeriens sont génétiquement des rebelles.
    En ce temps là nos ancêtres ne connaissaient pas les « plaisirs de la plage ». Ils ont fini par reprendre leur terre.

  11. un abbassi d'ailleurs

    Bonjour , c’est quelle plage qu’on voit sur la photo ?

  12. zaoui

    @iman
    Effectivement je rajoute que  »lorsque l’état type europeen chute c’est qu’elle a perdu l’impot »
    La guerre de cessession au USA son theatre etait celui impose l’impot a l’epoque c’etait l’imposition du timbre.
    @oulhissan t’a bien fait de nous rapeler l’epoque de l’apartheide en afrique du sud. Sur la plage les blancq d’un coté et les noirs de l’autre séparé par un grillage.
    Vue de l’algerie on dirait que les blanc sud africain était des nomade installé en ville. Les nomades par leurs nature de vivre en liberté ne peuvent pas accepter un ordre. Il fait ce qu’il veut. Ils ont fait blanchi les cheuveux au prophéte Moise et Mohamed qssl.
    El a3rabou ceux qui vivaient en liberté en dehors des villes et village sont  »resistants a l’ordre » rapel le coran…ils n’observent aucune limite ni celle de Dieu ni celle d’un maire.

    Quant a savoir comment faisait les europeens pour exploiter leur ressorce naturel afin d’attirer les visiteur et developper p’economie des ville et village cela est une autre histoire

  13. Seddik

    Je suis tout à fait d’accord avec vous Imene . Je préfère des plages privées et propres que d’etre dans l’insécurité et la saleté .

Répondre