La Voix De Sidi Bel Abbes

La composante du nouveau gouvernement Algérien connue

 

 

imagesLe président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a nommé lundi les membres du nouveau gouvernement que dirige le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, annonce un communiqué de la présidence de la République. Sont nommés Mesdames et Messieurs : – Abdelmalek Sellal, Premier ministre –
Tayeb Belaïz, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales –
Le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire
– Ramtane Lamamra, ministre des Affaires étrangères
– Tayeb Louh, ministre de la Justice, garde des Sceaux
– Mohamed Djellab, ministre des Finances
– Youcef Yousfi, ministre de l’Energie
– Abdessalem Bouchouareb, ministre de l’Industrie et des Mines
– Abdelwahab Nouri, ministre de l’Agriculture et du Développement rural
– Tayeb Zitouni, ministre des Moudjahidine
– Mohamed Aïssa, ministre des Affaires religieuses et des Wakfs
– Amara Benyounès, ministre du Commerce
– Amar Ghoul, ministre des Transports
– Hocine Necib, ministre des Ressources en eau
– Abdelkader Kadi, ministre des Travaux publics
– Abdelmadjid Tebboune, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville
– Nouria Benghebrit, ministre de l’Education nationale
– Mohamed Mebarki, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique – Nouredine Bedoui, ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels – Mohamed El Ghazi, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale
– Dalila Boudjemaâ, ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement
– Nadia Labidi, ministre de la Culture
– Mounia Meslem, ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme
– Khelil Mahi, ministre des Relations avec le Parlement – Abdelmalek Boudiaf, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière – Abdelkader Khomri, ministre de la Jeunesse – Mohamed Tahmi, ministre des Sports
– Hamid Grine, ministre de la Communication
– Zohra Derdouri, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication – Nouria Yamina Zerhouni, ministre du Tourisme et de l’Artisanat
– Sid-Ahmed Ferroukhi, ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques
– Abdelkader Messahel, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires maghrébines et africaines
– Hadji Baba Ammi, ministre délégué auprès du ministre des Finances, chargé du Budget et de la Prospective
– Aïcha Tagabou, ministre déléguée après du ministre du Tourisme et de l’Artisanat chargée de l’Artisanat
Par ailleurs, et en application de l’article 78 de la Constitution, Monsieur le président de la République, a nommé Monsieur Ahmed Noui, ministre secrétaire général du gouve

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=46190

Posté par le Mai 5 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

18 Commentaires pour “La composante du nouveau gouvernement Algérien connue”

  1. Amirouche

    Pour la transparence ,il faut qu’ils fassent la déclaration de leur patrimoine avant leur prise de fonction , sinon ces 33 vont devenir encore plus gras et ventrus !!

  2. Mohamed-Senni

    Qu’ a formé notre université depuis 1962 de même que de hautes institutions pour nous sortir un gouvernement par un simple jeu de permutation circulaire? J’avoue quand même une maigre satisfaction : la mise à l’écart de Madame la Ministre de la Culture et celle – enfin! – du Ministre des Affaires Religieuses s’ils ne sont pas destinés à des postes de toute sinécure. Le portefeuille qui reste lamentablement déficitaire et qui exige un sursaut à l’image du renom du pays est celui des Affaires Etrangères. Les rencontres internationales décisives ne pourront reposer sur le seul apport et punch de Monsieur Messahel tout compétent qu’il soit. C’est là l’avis d’un apolitique mais qui s’est suffisamment penché sur ce que les spécialistes nationaux et internationaux pensent de l’avenir très proche de l’économie de notre pays. Le danger nous guette et ce n’est pas un collectif de Ministres évoluant dans une bulle qui pourra y faire face d’autant plus que rien n’est fait envers ce qui peut canaliser la vraie richesse du pays : ses fils, tous ses fils.

  3. CHOT Lahcène

    Lahcène Chot …..ministre de rien du tout …quel aubaine …je suis libéré des responsabilités …

    SEUL ALLAH EST PUISSANT

  4. Miloud

    Un véritable crève-coeur !

  5. ALLAL Mohamed Hamdène

    Féliciter également Mr KHELIL Mahi qui est né dans la rue de l’Emir en face la maison CHAA habité actuellement par les YOUNES c’est un médersien Directeur des Impots à Oran Président de l’APW d’ORAN Député à deux ou trois reprise Président de la Commission des Finance de L’APN actuellement Ministre chargé des relations avec le parlement et puis personnellement je suis d’avis de féliciter tout le gouvernement et lui souhaiter beaucoup de courage et d’agir avec célérité car le chantier à entreprendre est immense et plein d’embûches ce qui vous permettra de ne pas tomber dans le guet apens du régionalisme et et du sectarisme.

  6. faouzi

    vous n ‘etes pas sans savoir que les commentaires sont libres monsieur Si quelqu’un outrepasse le commentaire est supprimé je suppose par l’admin ou modérateur c’est connu dans les forums

  7. Houari

    En Algérie, le système universitaire est populiste et fonctionne toujours selon le système des années 1960. Les enseignants sont sous-pays et sous-estimés , ce qui les pousse à posséder à un autre métier en parallèle , alors qu’ils devraient se consacrer à la recherche . D’autre part, l’autre problème se situe dans l’enseignement lui même. En Algérie seulement 5% des études sont consacrés aux matières techniques , telles que la chimie; l’ingénierie, ou la mécanique . Les 95% restants concernent les sciences humaines uniquement , matière qui ne possède pas de débouchés. Il existe donc une grande inadéquation entre les formations et les besoins réels.
    D’où sortira cette élite.

  8. Asidahmed

    c’est triste de voir sur cette liste un ministre qui a insulté tous le peuple algérien, dommage, surtout dans le monde du commerce ……!!! Ayadoun Sidahmed

  9. BADISSI

    ce benyounés et la grande tache de ce gouvernement

  10. RAKE TAHLEM

    @amirouche
    c est du pareil au meme , stistac ou politik , c est kif kif ,tant k il y a du flouss ous y vont
    @badissi
    khayi , sid ahmed n est pas jeune il a mon age il etait charge de mission comme moi , du temps de BOUMEDIENE .
    Quant à Benyoucef , il a eu ce qu il voulait , pour nous insulter plus , comment :la mauvaise regulation du marche ???

  11. RAKE TAHLEM

    ON NE CHANGE PAS UNE EQUIPE QUI GAGNE .
    Il y avait d autres ftractations que celle de l interieur , mais les JOKERS n ont pas marche ,,,,
    HANNOUNE ?BELAID ?FFS ?et SAADI???

  12. RAKE TAHLEM

    @Asidahmed
    au contraire c est rigolo ,,, on n a que ce qu on merite????

  13. gamra de sidi khaled

    Ouyahia belkadem ne sont pas revenus dans les ministéres de souveraineté;mais ils ne seront pas omis c’est archi sur

  14. Asidahmed

    RAKE TAHLEM, on mérite d’être insulté si on ne dénonce pas, on mérite d’être insulté si on accepte d’être émuler par un responsable, dans une Algérie indépendante, vous pouvez me dire qu’ont mérite tous sauf d’être insulté par un ministre qui normalement son travail et son devoir c’est d’être au service du citoyen !

  15. Mme CH

    Oulà…!! Je sens l’odeur du compromis de l’eau minérale d’Evian….!!!!

    Je vois un petit point rouge qui est entrain de clignoter du côté du Ministère de l’éducation, pour ne citer que l’essentiel….!!!
    Espérant que ce fameux ministère ne va pas devenir un CRASC Bis…!!!!!
    Là, par contre je sens vraiment l’odeur de brûlé car je vois de la fumée à l’horizon ‘rouge’, espérant que nos pompiers puissent éteindre le feu avant qu’il ne se propage….!!!!!

Répondre