La Voix De Sidi Bel Abbes

L’USMBA : Rien ne va plus, reprise compromise

Comme il fallait s’y attendre la situation de l’USMBA se corse même si il a été fait appel ce samedi a un adjoint a Benyelles Abdelkrim en la personne de sidi Yekhlef ex agent Sonelgaz verse dans le football et selon notre ami mon on vient de lire qu’après avoir été repoussée en raison des contraintes logistiques, la reprise tant attendue des «Vert et Rouge» s’est déroulée jeudi dernier à 17 heures au stade du 24-Février 56. Dirigée par l’entraîneur Benyellès, cette première séance fut, le moins que

l’on puisse dire, des plus timide puisqu’elle n’a regroupé qu’une quinzaine d’éléments dont la majorité des juniors, outre quelques nouvelles recrues à l’image de Bouhamidi et Benahmed (IRBM). Lors de cette séance qui aura duré en tout et pour tout une quarantaine de minutes, les joueurs se sont contentés de quelques tours de piste suivis de légers exercices d’étirement avant d’être libérés. De visu, les Vert et Rouge ne sont pas encore véritablement rentrés dans le bain de la préparation d’intersaison. Mais, toujours est-il que des interrogations fusent de partout quant à l’absence de certains cadres, à l’image de Hamiche, Hamzaoui ou encore Saadi qui exigent leurs lettres de libération. En effet, après les départs de Fouaz, Mouffok et Belaïd, les autres joueurs, et bien qu’ils soient encore sous contrat, refusent catégoriquement de rempiler, préférant monnayer leur talent sous d’autres cieux. C’est dire que cette reprise n’augure rien de bon en raison du problème financier qui est toujours d’actualité, ce qui rend difficile la mission du CA pour convaincre les cadres de reprendre le chemin des entraînements. Au vu de ces donnes, rien ne va plus et la reprise est compromise.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=6882

Posté par le Août 6 2011. inséré dans ACTUALITE, SPORTS. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

1 Commentaire pour “L’USMBA : Rien ne va plus, reprise compromise”

  1. sehli imad eddine

    hada laam talaa inchalah allez benyelles

Répondre