La Voix De Sidi Bel Abbes

L’innovation au service de l’environnement et de l’écologie Groupe Hasnaoui, bâtiment, travaux publics et hydraulique

En parallèle au reflexe quotidien de consulter la presse nationale et internationale, nous avons relevé ce jour dans la revue mensuelle El-Djazair.com N°41 de ce mois d’aout, un article qui concerne la vie d’entreprise. Celle concernée est le Groupe Hassnaoui,l’article est signé par Mr Mebarki Mohamed.

Dans un écrit signé sous la forme d’un éditorial publié, le mois de mars dernier, par BTPH Hasnaoui, la revue trimestrielle éditée par le groupe, Brahim Hasnaoui nous offre en quelques lignes la synthèse de sa pensée et sa conception de l’acte de bâtir. Des arguments en béton armé et une sensibilité extrême à tout ce qui touche à l’environnement. Cette manière de dessiner l’habitat de demain est certes partagée, depuis peu, par de nombreux opérateurs, mais c’est chez l’agronome d’origine qu’elle trouve le refuge naturel lui permettant de s’épanouir.
« Il est souhaitable de livrer des cités, quartiers et agglomération reverdis, mais il est encore plus important que l’acte de bâtir soit le moins nocif possible pour l’environnement. Ainsi, pouvons-nous agir sur les différentes phases de l’aménagement et de l’édification, dès celle de la production des matériaux de construction jusqu’à la livraison des projets, en passant par le transport et la construction proprement dite. » En insistant sur l’urgence d’une prise en charge sérieuse du problème écologique, Brahim Hasnaoui met en exergue un ensemble de contraintes qui pourraient être levées si la question de l’habitat était conçue sous cet angle. Ainsi, il livre au débat un sujet épineux qui engage la stabilité du pays dans tous les domaines, en invitant tout le monde à une réflexion approfondie sur les meilleurs procédés de construire que l’Algérie serait en mesure d’adopter afin d’éradiquer définitivement le problème de logement qui se pose toujours avec acuité.
L’homme est carrément contre les formules expéditives dictées par l’urgence des situations et formule quelques réserves à propos de la présence massive d’opérateurs étrangers. Mais en parfait connaisseur, il reconnaît l’exceptionnel apport en compétence et en savoir-faire que les Algériens pourraient tirer d’un véritable partenariat incluant toutes les phases de la construction.
Selon lui, aucune entreprise algérienne n’est en mesure actuellement de surmonter le problème posé par la rareté d’une main-d’œuvre qualifiée. Il s’agit d’une contrainte majeure qui a un énorme impact négatif sur les différents niveaux de la réalisation et souvent au-delà de cette frontière. Afin de faire face à cet « inconvénient » de taille, le groupe Hasnaoui a fini par orienter son attention vers les systèmes de construction appliqués dans certains pays développés, susceptibles de nous faire avancer sans sacrifier la qualité et le confort. « Pour le moment, il y a un système américain qui a l’air de répondre à nos préoccupations. Il est adapté au contexte algérien. C’est un système basé sur le coffrage, intègre tous les réseaux et qui peut être exécuté par des équipes pluridisciplinaires. Sur le plan économique, il est rentable à partir de 150 utilisations, alors qu’on pourra facilement atteindre le double », explique Brahim Hasnaoui. En attendant la révision et la remise à niveau des programmes de formation, l’Algérie continue de construire des millions de logements. « Que doit-on faire ? », s’interroge le patron du groupe Hasnaoui. Le manque de main-d’œuvre qualifiée constitue vraiment un frein devant le secteur de l’habitat en Algérie, mais la pression sociale ne prend pas souvent en compte ce genre d’aspects. Brahim Hasnaoui propose une solution originale qui consiste à prospecter d’abord dans le secteur des entreprises de BTPH européennes menacées par la délocalisation dans un contexte économique général marqué par la récession. « Ces entreprises sont très performantes. C’est une alternative gagnante, affirme-t-il. Je pense qu’aujourd’hui, selon notre expérience, la seule solution possible pour pouvoir relever le niveau des entreprises algériennes c’est de s’adosser à des entreprises étrangères qualifiées ou à des spécialistes. Nous avons l’immense chance de pouvoir profiter de la crise européenne pour nous encadrer à moindre coût », souligne-t-il. Une des filiales du groupe Hasnaoui, spécialisée dans les adjuvants chimiques, a réussi, grâce à cette vision, à inverser la tendance en partenariat avec des Italiens et à devenir un exportateur potentiel de produits de qualité dont le label est aujourd’hui reconnu par des compagnies internationales. Dans le domaine de la sauvegarde et de la réhabilitation du vieux bâti classé comme patrimoine, Mat Peint Algérie Sarl, une entreprise créée en partenariat avec une société espagnole, participe directement dans la réalisation de projets de restauration en utilisant des matériaux et procédés qui concordent avec les critères de base que nécessite ce type d’intervention. Cette filiale inscrit son intervention dans trois types d’actions : la rénovation, la réhabilitation et la revitalisation qui consiste en la récupération intégrale d’un bâtiment en état de ruine en intégrant les ruines à une nouvelle construction ou en transformant partiellement l’apparence primitive du bâtiment pour l’adapter à une nouvelle fonction, sans que cela implique une perte de sa valeur historique et artistique. Elle symbolise de façon éclatante les nouvelles orientations imprimées au processus urbanistique par un groupe en voie de se singulariser en imposant son propre label comme un choix adapté aux besoins de l’Algérie. Un groupe en perpétuelle recherche de la haute performance grâce à une politique audacieuse axée sur le partenariat avec des opérateurs étrangers de renommée mondiale. L’expérience initiée dans le cadre du partenariat avec l’Espagnol Grupo Puma, spécialisé dans la production des colles, des mortiers joints, des mortiers monocouche, des mortiers de revêtement, des mortiers spéciaux et pour pavement, des additifs, peinture et systèmes d’isolation, a permis au groupe Hasnaoui d’acquérir une énorme dimension dans ce domaine. Grupo Puma, c’est 21 centres de production installés à travers le territoire espagnol, des produits de qualité irréprochable, un recours permanent à la haute technologie, une exportation vers une quarantaine de pays et une présence performante en Algérie grâce à l’apport de l’usine implantée à Sidi Bel Abbès.
A travers l’ensemble immobilier El Ryad, situé à la sortie Est d’Oran que nous avons visité, nous avons pu constater la conformité du produit avec la conception initiale du projet. Des immeubles aérés, des appartements et des villas réunissant le maximum de commodités et une harmonie architecturale aux traits paysagistes avérés qui prend en charge le souci écologique et environnemental. L’isolation thermique et phonique est assurée grâce à l’utilisation du procédé du double vitrage, la menuiserie aluminium, fruit d’un partenariat avec des Espagnols, répond aux normes européennes et le système de tri des déchets ménagers est tout bonnement révolutionnaire ! Le tri se fait au niveau des appartements dont les cuisines disposent d’un déshydrateur capable de réduire de 80% le poids et la masse des restes alimentaires et des déchets organiques. C’est un élément supplémentaire de confort pour les futurs acquéreurs. Les aires de jeu et de détente, les espaces verts et le problème de stationnement des véhicules sont tous inclus dans ce panorama qui donne un air futuriste à la cité El Ryad. Une fois livrée, cette cité ne sera pas abandonnée au hasard et aux humeurs des propriétaires. « Nous allons innover dans ce domaine aussi », promet Brahim Hasnaoui. En effet, il est prévu dans ce contexte la création d’une société de gestion immobilière regroupant l’ensemble des propriétaires en tant que membres actionnaires. Cette société sera équipée et mise en route par le groupe Hasnaoui et s’occupera de la gestion des déchets ménagers à de l’abonnement télé et ADSL. Elle jouera, pourquoi pas le rôle de provider et pourra élargir ses activités selon les besoins du collectif d’adhérents. « En fait, c’est une réponse que nous apportons à la problématique de la gestion des ensembles immobiliers », explique le patron d’un groupe qui ambitionne de relever tous les défis liés à la construction et à l’urbanisme.

Par Par Mohamed Mebarki

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=6836

Posté par le Août 3 2011. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

3 Commentaires pour “L’innovation au service de l’environnement et de l’écologie Groupe Hasnaoui, bâtiment, travaux publics et hydraulique”

  1. hamidou slimani

    un autre image de la wilaya de sidi bel abbes sur le groupe hasnaoui

  2. hafid

    j’ai eu l’occasion de discuter ces jours çi avec mr Hasnaoui Brahim sur le domaine ecologique et gestion de l’habitat collectif qui porte préjudice dans chaque nouvelle cité.J »etais accroché à ses levres cet homme vit les aléas de l’immobilier et a ainsi apporté des solutions .C »est ainsi ayant remarqué le volume important de dechets produit dans chaque cité et surtout l’odeur ainsi lui est venu l’idee de ce deshydrateur ou les dechets perdent bon seulement de leur poids mais de leur acidité agressive sur les vehicules pendant le transport et en second lieu riche par l’experience de cette belle tour au centre ville dont les occupants n’ont pas su s »organiser pour sa gestion il a preconisé la conception d’une gestion collective avec prises en charge de toutes les preoccupations d’accompagnement de commodites obligatoires et necessaires pour un collectif c.a.d. tout ce qui touche à la vie d’une cité.Voila une exigence dont devraient en tenir compte à l’avenir les décideurs.J »ai trouvé aussi aupres de mr Brahim un homme tres futuriste dans le domaine de l’investiment de projets lourds dit structurants sa vision répondait à notre cheval de bataille celui de cibler les grandes aglomerations de la wilaya par des mega-projets economiques aux offres d’emploi consequents pour fixer la population et developper ces régions et alleger l’exode vers le chef lieu .Vraiment j’ai trouvé aupres de cet homme une approche d’amenagement territorial qui a ete preconisee suite à des etudes et des banques de données conçue par un bureau d’etudes apres 2 ans d’enquetes sociaux demographiques.Mr Hasnaoui lui en quelques mots il a tracé la voie à conduire Je pense à nos décideurs qu’il devrait tenir compte de l’avis de nos notables car gerer veut dire aussi savoir ecouter

  3. hadj kadddous c ville sba

    les gens qui travaillent rabi izidhoum

Répondre