La Voix De Sidi Bel Abbes

Kada Ramdani dit Gnaoui : L’inoubliable grand baroudeur du WACML (Sfisef).

Selon un precieux temoignage de son fils Miloud, et faisant suite a d’autre article sur l’histoire de ce glorieux club d’avant guerre le WACML (Mercier Lacombe aujourd’hui Sfisef), nous abordons aujoud’hui feu KADA RAMDANI dit KADA GNAOUI LE BAROUDEUR DU WACML discipline et rigueur Même si l équipe de foot Ball de Sfisef est connue par ses coups de têtes les bagarres générales et les envahissements de terrain de son stade surnommé le chaudron, a vécu au sein de ce club un joueur si discipliné qu’il n a jamais reçu un carton jaune ou rouge.il s agit du célèbre ramdani kada connu par ( kada gnaoui) ne un 27janvier 1930 a sfisef ex mercier Lacombe . ne pouvant ce frayer un chemin dans les études lui orphelin à 6 ans il va briller dans le football .afin de subvenir au besoins de sa mère khalti mamma.

Il débutât en 1947 avec le club des indigènes représentant le village nègre le fameux WACML .Son premier match d essaye fut contre un club de Division supérieur encourager par son grand frère Ahmed gardien de but .il endossa le n°9 et se fut la surprise il inscrit 2 but ce qui démoralisa l équipe adverse qui et encouragea ses coéquipiers qui inscriront 3 autre buts . Le MLS l équipe des pieds noirs se prit de jalousie vont faire leur possible pour une fusion .mais ces jeune gargariser par souffle du nationalisme résistèrent .les quêtes feront vivre ceux qui étaient dans le besoin et l équipe accédas au district Kada Gnaoui se distingua par un fairplay rare chez les sfisfis que même les arbitres le respectaient ,il marquait dans tout les matches Ses souvenirs restent figés sur deux matche contre une équipe Tlemcen en 1950 ce matche tant attendu a vu l inscription de son meilleur but sur coup franc pour voir son équipe gagner par 3à1 et l équipe rivale MLS morte de jalousie En 1954 ils jouèrent un matche de coupe contre l équipe du sporting qui était en d1 gnaoui inscrit le but égalisateur mais ils ne peuvent finir jusqu’ a la fin ou le sporting bien préparer physiquement qui bénéficie d un coup de pousse de l arbitre pour marquer le but libérateur, même ayant perdu ce match reste gravé comme historique Le jour ou le WAC ML fut dissoute il seras repêché par le MLS il jouera à contre cœur pour réintégrer l équipe l année suivante jouas contre l MLS et marqua 2 buts qu il va faire plier par 7 buts à zéro . Le matche qu’ il regrette c est celui contre l étoile des juifs d Oran ce matche qui vit le déplacement de toute la région pour supporter le wac un match de bagarre alors que lui se trouvait à l hôpital pour subir une opération ( haaaaa si j étais présent ce jour ) un regret en soupire chaque fois qu’ on évoque ce match L espagnol Espéres ce courtier qui s occupait du recrutement des joueurs pour les équipes de la métropole l’ a contacter en 54 et 55 lui proposant un logis nourrit et une prime de 2500 ff .chose qu’il refusa préférant rester au bled Ce joueur a marqué les esprit a sfisef et a toute la region comme l a marque ses collegues qui sont tombés au champ d honneur Benhada M et Mezouari H Apres l indépendance son enfant Hmida prof de français, s’ est vu attribuer tout les prestige dans un autre domaine le handball et comme son père devint le meilleur joueur de cette discipline Il nous quitta en 2009 dans son obsèques un monde incroyable y assistât venant de beaucoup de milieux sportif. Feu Kada Gnaoui, eu droit en 1999 a un grand memorial devons-nous le mensionner, toute l’oranie sportive y etait, des hommes ont tenu leur pari a leur tete Mr. Reffas Driss ce 19 Juin 1999 pour les besoins du rappel…Pour sa part Mr. Kadiri Mohamed, s’est investi dans le domaine mediatique en venant dans la demeure de Feu Gnaoui avec son fils Ali, realiser des avant papiers de preparation de l’evenement qui a vu aussi le concour du wali de l’epoque, et d’autres volontées de Sfisef. D’autres figures du monde sportif (Athletisme, handball,…) seront evoqués dans notre journal. Bonne lecture.  

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=7432

Posté par le Août 24 2011. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

22 Commentaires pour “Kada Ramdani dit Gnaoui : L’inoubliable grand baroudeur du WACML (Sfisef).”

  1. hamdad

    Allah yarhmak ya si kada .on n oublie pas tes rires et tes blagues

  2. bennabi

    un grand joueur qui a marque sfisef et le football oranien .faites nousde nouveaux portraits sue les anciens et sur ammar bouhraoua abdeslem.

  3. mansoura

    choukrane maitre il a joue pour le club ammi kada.rabi yerhmou.

  4. bouhend

    Quel joie de voir kada Gnaoui que de beau souvenir .voilà les hommes de sfisef chaque dimanche ou la joie ou la guerre vive oueled mercier lacombe vive sfisef

  5. D.Reffas

    Bonjour.
    Ammi Kada (que dieu ait son âme), était un sportif qui incarnait la discipline et le fair play. Joueur exceptionnel qui aurait pu faire les beaux jours de n’importe quel club en algérie comme en métropole. Il a reçu beaucoup d’offres de formations françaises, malheureusement la mort de son fère qui était lui aussi gardien du WACML l’a beaucoup bouleversé . Aussi, ses parents n’étaient pas chauds de voir leur fils partir ailleurs.Il a fait les beaux jours du WACML et du MLS (56-61).Il était l’un des meilleurs buteurs du championnat d’Oranie. Consultez les archives du quotidien  » L’Echos d’Oran »(56-57-58-59-60-61-62), et vous verrez qui était ammi Kada. Les filets de l’USBHBH, du CALOran, de l’USFATlemcen, du MCS, du GCM, de l’ASMARINE d’Oran, de la MARSA, du MCOran, du FCO, de l’USCTémouchent… ont été visités par ammi Kada. Il aimait beaucoup sa petite famille. Un homme exceptionnel et très sensible. Ammi Kada pratiquait aussi de la boxe.Un sportif complet, comme ses enfants. Ammi Kada, Une pensée pour les gloires du WACML.

    • arbi zazou sl

      quelle lecture faites vous mr driss reffas ;en qualite d’intellectuel de cet article sur camus publie en ligne.j’aimerai votre avis le plus spontane et sincere.remerciements anticipes

      • Reffas.D.

        Bonjour Monsnieur Arbi Zazou sl
        Vous me demandez mon avis sur l’article qui est en ligne concernant l’écrivain Français Albert Camus qui parle de son furtif passage à SBA.Je sais que Camus n’a jamais remis en cause ses origines et sa nationalité française, c’était un illustre écrivain,peut être fragile de tempérament. Ce qui est sûr monsieur Zazou, j’ai lu plusieurs fois » l’étranger ». Une fois la dernière lecture terminée, je l’ai arrangé dans ma bibliothèque, et j’ai fermé la parenthèse. Aussi, c’est pour la première fois que j’apprends qu’il existe un prix Nobel Algérien!!!!!!.Je m’excuse monsieur Zazou de ma brève réponse, aussi brève que son passage dans notre ville.Saha shrourek.

  6. baidar.fils de sfisef

    je m ‘incline devant nos humbles heros de la bonne ronde avec le foot ball ils nous enchantes que dieu ait leur ame ils poignardes leurs adversaires c’etait une partie’;une facette;de la revolution qui embrasse belabbes de la droite.

  7. ait r mohammedia

    je lai vu evoluer apres l’independance a mascara si ma memoire est bonne. il a marque ce jour la..ami et proche de belabbes je trouve votre journal rayonnant.

  8. BD

    Kadda GNAOUI , jouer de foot-ball exceptionnel mais surtout homme exceptionnel qui n’a eu de cesse, tout au long de sa vie , de ne s’occuper que de sa famille.
    Il faut préciser qu’à la fin de sa carrière foot -balistique , il n’ y avait pratiquement personne autour de lui, hormis ses enfants et quelques rares amis de la famille. D’autant que Si Kadda a connu des moments difficiles et à la fin la maladie l’a complètement isolé.
    Heureusement que sa descendance , pétrie des valeurs de l’islam, était toujours à ses côtés.
    Allah yarhmou !

    • senhadri medioni

      des personnes lui ont fait un jubile grandiose des photos coupures de journaux sont des preuves irrefutables c’etait le 4juillet1999

  9. chaibdraa tani djamel

    je n’ai jamais vu ce grand joueur du wacml parceqeu j’était jeune mais en lisant

  10. chaibdraa tani djamel

    je n’ai pas pu voir ce grand joueur du wacml mais d’aprés ce récit tout en remerciant mr mellali je m’incline tout en priant allah de le recevoir dans son vaste paradis et je crois d’aprés le recit que son fils le handballeur était éleve au lycée azza et c’etait un grand joueur

  11. Hassan

    Aux habitants de sfisef.

    Mon village Sfisef

    Qu’il est beau mon village.
    C’est une perle dans un coquillage.
    Dans son écrain de feuillage
    sa vue me rassure et me soulage.

    Dans la vallée la source coule.
    Dans la forêt la colombe roucoule.
    Dans le moulin s’entassent des sacs de semoule
    et dans les rues les voitures roulent.

    Ses habitants sont des gens fiers.
    Ils ne craignent point la misère.
    Ils ont survécu à toutes les guerres:
    La noblesse est inscrite dans leurs coeurs.

    Sfisef lieu de mon enfance
    ou que je sois à toi je pense.
    Dans cette terre mes racines s’enfoncent
    elle m’a appris l’honneur et la tolérance.

    • Reffas.D.

      Bravo Hassan. Droit au coeur.
      Si tu me le permets, j’aimerai ajouter ceci:
      Dans cette terre mes racines s’enfoncent,
      Patrie du savoir très dense
      Elle m’a appris l’honneur et la tolérance.
      mes sincères félicitations. Ce poème sera accroché sur un des murs de ma maison.

  12. H fatima sfisfia

    droit au coeur merci hassen

  13. moulay oussouas

    رحمه الله ، هذه إلتفاتة طيبة مشكور عليها أستاذ ملالي ، تحيا سفيزف ويحيوا أبناءها

  14. zekkoum a

    vive sfisef wlad slimane

  15. kada senouci.antar

    allah yerhmou ami kada , grand homme et mes salutations a hmida.et a tous les aoufi de sfisef.
    j’ai de la peine pour cette petite ville , jadis si paisible et si moche et sauvagement défigureé aujourd’hui ..
    qui a démoli la fontaine « el bansa » de sfisef ?

  16. zekkoum amou

    yahia wlad sfisef entaa les année les fatou

  17. zekkoum sahnoun

    je tien a coeur a sfisef et mon frere hamifi

Répondre