La Voix De Sidi Bel Abbes

Joyeux anniversaire, Mr : ADDA BOUDJELLAL et AID MABROUK !

Avant  de laisser le soin à notre ami Belamri Abdelkader qui a déjà couvert la BESSMA de l’an passé chez notre ami contributeur prolifique Tewfik Adda Boudjelal il faut mentionner l’aspect improvisé voire surprise de cette visite chez notre qui rentrait d’Oran et qu’un groupe de ses amis a tenu a partager quelques moments avec lui à l’occasion de son anniversaire. » Une fiesta dans une fête religieuse » Sommes – nous tenté de résumer:          

Par l’administration

La voix de SBA ne se lasse jamais d’honorer ses fidèles contributeurs ,quel que soit l’événement d’ailleurs,et c’est une tradition qui se perpétue avec le temps pour consolider les liens d’amitié et d’abnégation autour du journal préféré des lecteurs Bel-Abbésiens dont le volume de fréquentation ne cesse d’augmenter au grand bonheur de leurs concepteurs tous bénévoles et au seul service des citoyens et la noble mission : l’information. Bien que perturbé par un heureux événement qu’il prépare avec toute la rigueur qu’on lui connait ,comme un concerto où chaque instrument et chaque mouvement doivent se confondre,il ouvrit les bras et le cœur à cette visite improvisée que certains contributeurs et amis lui firent par surprise qui ,en fin de compte,s’est avérée mielleuse et conviviale. L’anniversaire de ADDA BOUDJELLAL qui est né un 30 juillet et qui coïncide avec les fêtes de l’aid EL FITR constituaient une occasion pour la direction du journal d’honorer ce personnage haut en couleurs qui n’arrête pas de nous surprendre par ses explorations dans le monde de la culture et la discussion avec lui donne un gout d’inachevé tant la saveur du verbe et du ton juste nous font sortir de notre vécu quotidien et de notre torpeur pour nous plonger dans les expériences d’ailleurs ,dont les acteurs contribuent à améliorer et rehausser leur patrimoine culturel par l’innovation,la culture éducative et le brassage qui constitue une richesse universelle. Qui des vrais bélabésiens ne connaisse ADDA BOUDJELLAL pour avoir démontrer à plusieurs reprises ses capacités managériales dans le domaine culturel alors qu’il se trouve être ingénieur de formation en génie civil,domaine qu’il a abandonné pour se consacrer exclusivement à ses projets culturels avec notamment la mise en rail sur le circuit touristique culturel de son groupe « RAINA HAK  » qui commence à s’installer. Et comme il ne manque pas de pot ,le tirage de tombola qu’on a essayé de me faire gagner lui a souri ,alors il vaut mieux jeter l’éponge. Un cadeau lui a été aussi remis par la voix à l’occasion de son anniversaire.Une pensée pour nos frères de GHAZA qui souffrent le martyr fut évoquée et nous prions Dieu pour qu’ils soient soulagés de cette guerre d’extermination par ceux -là mêmes qui dénonçaient le génocide nazi à l’encontre de leur peuple et qui le pratiquent à ciel ouvert devant les défenseurs des droits de l’homme. Je ne veux pas plomber l’atmosphère mais il est indispensable de bannir l’oubli et l’indifférence devant tant de souffrances même dans notre joie. Bonne anniversaire quand même et Aid said.

10544371_297796127068715_1579775666313369594_n 10569064_297796163735378_602365555116155155_n 1909635_297796667068661_6899233003286719461_n 10523157_297796517068676_4421786956040868727_n  10525900_297796960401965_5176376893180230604_n 10537369_297797037068624_108007710055246974_n 10419552_297797033735291_1073220537682581040_n

Voici le texte de l’année passé : Quand l’amour inonde les cœurs,tout devient possible et l’espoir renaît de ses cendres ;c’est le ressenti de cette BESSMA Ramadania ,réservée à notre ami Adda Boudjellal Tewfik,futur fer de lance de la culture à sidi bel abbes. Il est le dernier né d’une fratrie de six enfants ( 4 garçons et 2 filles ),mais sa naissance ( 30-0juillet 2013 ) a une « saveur » particulière puis qu’elle intervient  après le départ du papa  chalabi au maquis ,juste après une opération ophtalmologique à l’ancienne clinique ,actuellement siège de l’association émir Abdelkader. Craignant d’être  signalé  à la soldatesque ennemie,il quitta précipitamment la clinique en laissant pour consignes d’appeler l’enfant à naître tewfik ,du prénom de son ami tewfik el madani. La prière fut exaucée puisque la naissance donna un garçon et il fut appelé ainsi. Le papa décéda en chahid ,suite à une embuscade meurtrière des soldats ennemis ,et le médecin qui l’a opéré ,militant de la cause juste, ayant eu vent de cette information déchira le dossier médical du père en prenant le soin de retirer la photo du chahid qu’il remit à la famille,c’est la seule et unique photo du chahid qui existe. Si nous soulignons d’un trait particulier , l’histoire du père  révolutionnaire,qu’il n’a pas connu,c’est qu’elle va servir de leit motiv à tewfik ,dans sa vie scolaire,éducative ,professionnelle et familiale. Rentré d’ URSS en 1986 où il reçut une formation d’ingénieur en génie civil, enthousiaste et prêt à honorer la mémoire de son père à sa manière,il dut vite déchanter devant l’adversité des responsables et l’ambiance des entreprises du moment vouées toutes à la faillite Ne pouvant à lui seul combattre  l’hostilité instituée et organisée contre toute volonté de servir honnêtement et normalement son pays ,il dut le cœur meurtri se résoudre à quitter l’entreprise étatique pour se mettre à son compte avec plus ou moins de succès dans la pâtisserie ,puis la restauration des meubles anciens. Les lecteurs des journaux  électroniques à sidi bel abbes et ailleurs , le connaissent tous à travers ses écrits sur la culture qu’il maîtrise en manager avisé et les différents pays qu’il visita ,dont les reportages réalisés leur  font vivre  le sens du voyage et la richesse  des traditions et us et coutumes des autres peuples. Les commentaires que suscitèrent ses articles sont la preuve de son talent de narrateur et surtout de connaisseur .patenté. Il est éblouissant de santé culturelle,homme très avisé et en conformité avec son temps,il embrasse l’art et la culture comme on embrasse sa mère après un voyage en pèlerinage des lieux saints. Il est généreux quand il s’agit de participer à l’émancipation d’une cause culturelle,trop jaloux de son patrimoine culturel local qu’il essaie à chaque occasion de mettre en relief ,soit à travers ses écrits ou ses participations aux différents rendez-vous culturels en algerie ou à l’étranger. C’est un opiniâtre défenseur de la cause culturelle et figure de proue de la culture locale avec toutes ses facettes qu’il essaie d’étudier et de développer. Il est aussi connu pour manager un groupe musical originel dont la composition musicale s’inscrit dans la mixité culturelle africaine. Son éloquence verbale lui facilite, quelquefois,l’accès aux institutions pour plaider la cause culturelle et sa vision sur son avenir au niveau local et par extension au niveau national,mais quand la culture est administrée par la rigidité des textes ,les blocages servent beaucoup les bureaucrates que les acteurs ,hélas. L’intérêt de la culture du terroir est  de sortir des sentiers battus pour s’expatrier en dehors des limites territoriales et s’enrichir en se frottant à d’autres cultures tout aussi intéressantes afin d’éviter la » consanguinité » L’administration étant devenue allergique à toute initiative culturelle d’envergure en dehors de celles planifiées par ses soins,éphémères, coûteuses et de type commercial :Mr Adda Boudjellal est sur un projet de création  d’une agence événements culturels et communication qu’il compte exploiter pour organiser ,développer et promouvoir la culture  pour le compte de tiers. La soirée fut de bout en bout conviviale et animée, avec distribution de cadeaux  Sympas à Adda boudjellal Tewfik qu’il apprécia ,vu leur originalité et une fête d’anniversaire symbolique marquée par un petit feu d’artifice. L’assistance salua l’adhésion notre ami BENKHLOUF à l’équipe du journal et reçut en guise de bienvenue un cadeau symbolique qu’il apprécia agréablement. Merci Mr Adda Boudjellal pour l’accueil formidable réservé à la délégation de la voix de sba avec tout le nécessaire du à la khaima el kebira :.gâteaux ,chamia ,jus de tous les goûts et limonades aussi ;thé ,café et cerise sur le gâteau une safa d’antan accompagnée de dela3 et de petit lait. Quel délice. Merci à celles qui ont fabriqué le couscous.

 

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=52526

Posté par le Juil 31 2014. inséré dans ACTUALITE, BESSMA/SBA. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

30 Commentaires pour “Joyeux anniversaire, Mr : ADDA BOUDJELLAL et AID MABROUK !”

  1. Amirouche

    Tewfik Adda Boudjelal

    Joyeux anniversaire à vous et aîd moubarek Si Tewfik
    Je constate aussi du gout avec ce cadre exceptionnel du séjour décoré avec nombreux tableaux dont deux « from El habacha  » je pense ! Allah ybarek .
    Je ne vous connais pas mais c’est vrai que vous êtes de la khaima el k’bira , un grand plus pour notre ville .
    Remarque : avec la chaleur , j’ai l’impression que l’équipe est un peu déçue ,à leur tête KADIRI car il manquait un gros pastèque de 10 kg sur la table (rires)
    kOULE SANNA WA ANTA BI KAÏRE

  2. gamra de sid khaled

    bsahteh TEWFIK et un bonjour a doct Harmel un autre bénévole comme vous tous

  3. Nory

    Que d’heureux moments :!

  4. belkhorissat

    Joyeux anniversaire Tewfik

  5. Danielle B

    @ MR BOUDJELLAL Tewfik
    permettez que je me joigne à la vdsba et autres intervenants pour vous souhaiter
    un heureux anniversaire
    que Dieu vous donne la santé à vous, votre famille et que vos projets aboutissent ça ne serait que justice, vous le méritez amplement
    amitiés
    bonne soirée

  6. Hamid ourrad

    Mon cher Taoufik ,il faut être courageux pour affronter sa date d’anniversaire ….d’une seconde à l’autre,on prend un an de plus et on vieillit 365 fois plus que les autres jours!
    Mais toi tu n’as aucun soucis a te faire,même si le temps passe,tu resteras toujours le même ,tu est comme le bon vin.tu a du caractère ,tu a du goût ,d’ailleurs avec ta troupe tu mets l’ambiance dans les soirées ,tu te bonifie avec le temps et chaque moment partagé avec toi est une joie.C’est très sur ,l’année de ta naissance est un bon Millésime et toi tu est un grand cru
    Joyeux anniversaire et ……..a l’année prochaine
    J’ai failli oublié que ce que je vais trinquer à ta santé de Marseille?eh bien ça serais une bonne Fanta bien fraîche,

    • annie sert verre

      Le vin commence à monter dans la tête de ce cher ourrad. Cela se remarque dans son texte « du n »importe quoi » Il est temps de penser à une cure de désintoxication. Après tout la mort n’est peut être pas loin!

      • Renard Le loup

        @ annie sert verre

        Vous rappelez vous cette histoire passée dans votre bar ?!!
        le jour où le nain rentre dans le bar : il avait très très soif.
        Le nain s’approchait du comptoir. Il était très haut ce comptoir. Il ne voyait rien du tout de ce qu’il y a de l’autre côté…
        Il a essayé quand meme :
        ‘JE VOUDRAIS UN FANTA !’

        (pas de réponse)
        Il essaie en sautant aussi haut qu’il pouvait :
        ‘J’VOUDRAIS UN FANTA !!’
        ‘J’VOUDRAIS UN FANTA !!’

        (toujours pas de réponse)
        Le nain en avait marre. Il avait fait ,alors ,le tour du comptoir, et de l’autre
        côté, il vous aperçoit et comme vous êtes aussi naine, il vous a vu entrain de sauter en l’air en criant
        ‘ORANGE OU CITRON ??!’
        ‘ORANGE OU CITRON ??!’ mouahahahahaha , vous êtes très drôle annie sert verre la naine .

        • annie sert verre

          Et l’autre nain ce serait vous? Bien entendu. Cela va de soit. Donc pas de regret, on est pareil vous et moi.

          • Renard Le loup

            @annie sert verre
            C’est vrai « un nain assis sur la plus haute marche est plus haut qu’un géant dressé sur la plus basse. »
            Allez , ne gâchons pas la fête ! c’est l’anniversaire de monsieur Tewfik ,souhaitons lui une longue , riche et heureuse vie ,de tout cœur .

  7. ZERNANE

    El madbouha t3ayeb fi el MASLOUKHA oua el magut3a chab3ate dahk ,c’est cela ce que vous voulez dire « ANNIE SERT VERRE « ?

  8. chaibdraa tani djamel

    J’ai bien voulu assister à cette BESSMA , mais l’essentiel que ça était bien passé ,cher ami TEWFIK joyeux anniversaire et AIDEK MABROUK

  9. HAMID

    Un geste a valeur de symbole la voix c’est le niveau Ceux qui veulent venir c(est une kheima kbira voyons nous sur les photos parlantes

  10. Fouzia T

    A vos cents ans monsieur vos amis aussi sont galants!

  11. kerroucha

    Felicitations monsieur A B Tewfik

  12. Mehdi

    Cher ami Toufik je t’affirme que j’ai eu la chance et l’honneur d’assister aux deux anniversaires organisés et célébré par la voix de sidi bel abbes et je te dit que tu mérite d’être honorer tous les jours car ce que tu fais n’a pas de prix ,ton action dans le domaine culturel et tes contributions notamment pour notre journal fait de toi un élément catalyseur et incontournable dans le paysage de notre ville….merci et bonne continuation …au passage je salut l’infatigable M Kadiri ainsi que mon cousin Gamra …saha aidekoum ..

  13. Hocine . C

    Tewfik est un homme d’une grande éducation , d’une grande famille , toujours souriant , c’est aussi un homme d’une grande compétence . Je me rappelle que dans les années 90 , il a beaucoup aidé notre équipe de football le Machaal Echahid (MCBA) avec beaucoup réussite . Comme l’a dit Mr Mehdi , il mérite d’etre honoré tous les jours tellement il fait beaucoup de choses bénévolement pour sa ville Sidibelabbes . Joyeux anniversaire khouya Tewfik .

  14. kaid

    les contributeurs fournissent des efforts bénévoles et cela est important a mes yeux de les honorer cycliquement L’intello Tewfik est ce ceux qui méritent L’ambiance vsba est formidable

  15. Nory

    un geste qui va droit au coeur

  16. Asidahmed

    Joyeux anniversaire KHOUYA Tewfik, Aid MOBAREK à tous le monde la VSBA merci de nous permettre à travers cette tribune de connaitre beaucoup de gens intéressants; d’apprendre et de s’informé. Merci Ayadoun Sidahmed

  17. jamel

    ^@AYADOUN aucune nouvelle sur l’abattage des arbres?

  18. tewfik adda boudjelal

    Je suis agréablement surpris en faisant défiler le film de ma maigre contribution dans la voix de Sidi-Bel-Abbès.
    Deux faits marquants resteront gravés à jamais dans ma mémoire, il s’agit du 16 avril 2013, date à laquelle, un article me fut consacré, dans le cadre de la journée de l’artiste.
    Je ne suis pas musicien, ni comédien, ni artiste-peintre, mais plutôt un engagé corps et âme à la cause culturelle. J’ai çà dans le sang, et c’est mon domaine de prédilection.
    Mon deuxième grand cadeau, restera sans nul doute la surprise que m’ont faite mes amis assidus de la voix et à leur tête Mohamed Kadiri, le 30 juillet 2013 et 2014, date de mon anniversaire .On avait passé des moments inoubliables, chaleureux et empreints d’une reconnaissance amicale sans commune mesure .Ce fut mon plus beau cadeau, moi qui regardait défiler cette date comme un simple jour calendaire depuis un bon moment déjà.
    La voix m’a fait rencontrer des personnes humbles mais exceptionnelles .Et de Bessma en Bessma, les liens n’arrêtaient pas de se tisser telles, des racines d’un sékoia de la vallée de Yosemite aux états unis d’Amérique.
    La voix m’a donner la possibilité de partager avec nos amis(es) lecteurs et lectrices , mes souvenirs de voyage .Du port du Mogador , où la route des sels ,au mont Ontoto d’Addis-Abeba , où nos diplomates en place et a leur tête notre « vrai » Ambassadeur, Mr Rachid Belounes provoquent en vous un authentique sentiment de fierté d’être Algérien .Un véritable cheval de bataille que devraient chevaucher tous nos représentants diplomatiques pour donner une image positive du pays .
    Durant l’année, j’ai eu à traiter pas mal de sujets, aussi variés que possible .Une évocation à la Russe, suite à la période des années 80 vécue en tant qu’étudiant, où j’avais prédis en 1984 déjà, l’imminence de l’effondrement du mur de Berlin .Il sera rayer de la carte en 89, ce fût la première pièce du puzzle dans le démembrement de l’empire soviétique .L’histoire continue aujourd’hui avec l’Ukraine.
    Le sport aussi a eu droit de cité .Un témoignage de ma part de l’époque « Choubine «, l’entraineur Russe de L’Usmba (ami d’enfance du Grand Rogov), que j’ai eu le plaisir de côtoyer et traduit ses cours d’entrainements du Russe au Français pour son adjoint de l’époque. Il a été « incompris » alors que son programme pour les années à venir était éloquent.
    Deux autres articles assez sévères mais juste de ma part, relatifs à la gestion de la ville et aux deux festivals culturels « propriété de la ville ».
    Le premier avait pour titre « Où va Sidi-Bel-Abbès, et le second deux « BB » qu’on refuse de laisser grandir.
    Malgré, une mise à l’écart de ma jeune formation musicale « Les Raina-Hak » chez-elle, dans sa propre ville et bannie pour la seconde année consécutive du programme du festival de Rai avec les budgets qu’on connait mais apparemment comme d’habitude ne sont pas destinés, ni à promouvoir les artistes locaux et encore moins à encourager la créativité dans le sens du Rai-Originel.
    Nos amis Oranais, ont eu l’intelligence de créer leur propre festival de la chanson Oranaise, qui est réservé exclusivement à leurs artistes locaux.
    Bannie chez-soi, adulé outre mer.
    Malgré cet état de fait, en mai 2014, à Addis-Abeba, les Raina-Hak, ont participé à l’élaboration de l’hymne à l’Afrique aux cotés de stars africaines d’une quinzaine de pays amis, dont le projet fut chapeauté par mon ami le célèbre Saxophoniste Mozambicain Moirera et ambassadeur de la marque des cuivres « Selmer ».
    Je ne remercierais jamais assez la voix de Sidi-Bel-Abbès d’avoir été la première sur le plan local, à soutenir et à honorer mes jeunes poulains « les Raina-Hak.
    J’ai aussi évoqué le phénomène Facebook, cette fenêtre virtuelle ouverte sur le monde.
    Mais le scoop de ma vie, restera inévitablement les deux interviews que j’avais réussit à réaliser avec Mr Alain Afflelou, le célèbre lunettier et le Docteur Tastevin qui fut agréablement surpris de ma démarche .Dr Tastevin vit « chez-lui » en vase clos depuis son départ forcé et non choisi de « sa ville » Sidi-Bel-Abbès .
    J’ai beaucoup apprit du journal .Des articles aussi intéressants que variés. Souvent, on à eu le plaisir de lire des commentaires hauts de gamme et très instructifs de la part d’intervenants dotés d’un niveau d’excellence.
    Les rencontres organisées par la voix, ont prouvé au monde entier que le Bélabésien à bon cœur.
    Mon vœu le plus cher, restera sans nul doute, celui de voir émerger de mon vivant, un mouvement citoyen capable de se lever comme un seul homme et s’occuper de sa maison « Sidi-Bel-Abbès ».
    Quant à moi, je ne nourri aucune ambition personnelle sauf, celle de laisser des traces de mon passage dans cette vie éphémère.
    Je dis merci à celles et ceux qui me soutiennent dans mes projets pour la ville sans clairon ni trompette .Eux sont convaincu de ma bonne foi et de mon engagement honnête pour ma cité sans rien attendre en retour, sauf de cesser bien sur, de pénaliser mes jeunes musiciens qui croient dur comme fer au projet que je leur ai soumis.
    Ils sont jeunes, intelligents, instruits, enfants de bonnes familles .Leur rêve, évoluer dans la cour des grands et être les dignes ambassadeurs de leur ville et de leur pays.

    • MADANI

      Mr Tewfik vous n’avez rien à prouvé de ce que vous dites tout se sait c’est clair , net , vous êtes à fond dans la culture j’ai eu l’occasion à l’improviste de le constater en 2008 déjà donc rien à ajouter JOYEUX ANNIVERSAIRE et BONNE CONTINUATION .

  19. kerroucha

    Trop fort un témoignage qui vous honore et fait date La voix de belabbes un acquis précieux

  20. ouhala

    un coup de cœur qui résume tout, avec des belabbésiens comme Tewfik notre chère ville reprendra sa place, et redeviendra le petit Paris qu’on a toujours l’espoir de revoir un jour, la vrai richesse d’un pays ou d’une ville c’est ses femmes et ses hommes qui devront se battre pour la défendre et la préserver, et ils sont nombreux à Sidi Bel Abbes il suffi de travailler ensemble chacun dans le domaine où il peut servir le mieux, j’attire votre attention que jamais je n’ai connu un vrai régale qu’avec les gâteaux que Tewfik nous offrait il y a quelques années, encore une foi joyeux anniversaire cher Ami Tewfik et bonne continuation.

  21. HBF

    ouhala une découverte

  22. bouddou med

    a tes 100 ans tewfik
    bouddou med

  23. Asidahmed

    @jamel concernant l’abattage des arbres pour le moment il y a un arrêt, d’après plusieurs sources fiables ils vont procédé à la transplantation à partir du mois
    d’Octobre sauf quelque espèces ou les arbres atteintes de maladies .Ayadoun sidahmed

Répondre