La Voix De Sidi Bel Abbes

Jeu -« baleine bleue »: ne pas amplifier l’affaire en attendant les résultats de l’enquête

La déléguée nationale à la protection l’enfance, Meriem Cherfi, a appelé les médias nationaux, lundi à Alger, à « ne pas amplifier » l’affaire du jeu électronique dit de la « baleine bleue » en attendant les résultats de l’enquête diligentée par les services compétents.

L’Organe national de la protection et de la promotion de l’enfance « attend » les résultats de l’enquête sur le jeu électronique dit  de la « Baleine bleue » diligentée après le décès de l’enfant Abderrahmane (9 ans) dans la wilaya de Sétif, a précisé Mme Cherfi dans une déclaration à la presse en marge d’une session de formation sur le milieu ouvert au siège de la Résidence des magistrats à El Biar.

Rappelant que l’affaire du jeu de la « baleine bleue » avait pris récemment de grandes proportions dans les médias, elle a appelé ces derniers à « ne pas l’amplifier », précisant qu’une enquête est en cours comme l’a affirmé, dimanche, le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Tayeb Louh, dans  l’émission « Hiwar Essaa » de la Télévision algérienne.

  1. Louh a annoncé dans « Hiwar Essaa » que l’Organe national de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l’information et de la communication avait procédé, en coordination avec les parquets compétents, à l’ouverture d’une enquête judiciaire sur un jeu vidéo en vogue sur internet connu sous le nom de « baleine bleue » qui pousse les enfants au suicide.

« La justice s’acquitte de sa mission dans la lutte contre la cybercriminalité et l’Organe national de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l’information et de la communication a ordonné en coordination avec les parquets compétents l’ouverture d’une  enquête », a précisé le ministre.

« Les premiers résultats de l’enquête font état d’un décès en rapport avec ce jeu mais pour ce qui est des autres cas de décès, aucun lien n’a été établi à ce jour », a affirmé le ministre, précisant que l’enquête suit son cours.

La déléguée nationale à la protection de l’enfance a indiqué dans une déclaration en marge de la session de formation, que l’organe national travaillait en ce moment sur le principe de « prévention », en appelant les parents à « la vigilance en accompagnant leurs enfants et en surveillant les jeux vidéos auxquels il s’adonent ».

La même responsable a chargé les services du milieu ouvert relevant des directions de l’action sociale à travers les wilayas, qui accueillent des psychologue et des sociologues « de sensibiliser et de conscientiser la société » en appelant les parents à « communiquer avec leurs enfants ».

L’Organe a reçu au cours de la semaine dernière des plaintes et des questions de la part de familles qui ont exprimé leurs inquiétudes et leurs craintes concernant ce jeu, a ajouté la même responsable.

La déléguée nationale à la protection de l’enfance a souligné que les parents doivent « rester vigilants et attentifs à tout changement survenant dans leur corps ou dans leur comportement.


URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=72390

Posté par le Déc 11 2017. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

2 Commentaires pour “Jeu -« baleine bleue »: ne pas amplifier l’affaire en attendant les résultats de l’enquête”

  1. Hmida Kalamar

    Des enfants qui se suicident et des jeunes qui se jettent en pleine mer pour rejoindre les rives virtuelles du bonheur…….enfin tout ça n’est pas un jeu mais plutôt un drame.

  2. Imène

    Azzul !
    Pour les gamins décédés Allah yarhamhoum et accorde sérénité et patience à leurs parents.
    A part petit Abderrahmane , 9 ans de Ain Oulmane dont le suicide est formellement attribué à ce jeu macabre où l’ultime défi justement est de se donner la mort .. pour les 5 autres enfants ( Sétif et Bejaia ) On ne sait pas si leur décès est lié à ce « jeu « ( source policière ). Le ministre de la justice a ouvert une enquête judiciaire et a décidé le blocage du site concerné, c’est bien ! mais , mais ..Les applications dangereuses et nuisibles pullulent sur internet , les enfants les connaissent ou les découvrent tous les jours et se les transmettent via FB ou à l’école. . donc le problème se situe à la maison ,: ce sont les parents qui payent à leur gamins des Smartphones dernier modèle ,ce sont eux qui leur créent des comptes , ils savent que leurs enfants sont accros au net , mais ne savent pas toujours ce qu’ils traficotent dans leur coin des heures durant… les solutions donc se situent ( en partie ) à la maison avec la vigilance , l’exercice de l’autorité parentale comme il se doit ( Non c Non ! )
    J’aimerai ajouter ceci : si un (e ) ado de 15 ans – qui n’est plus un bébé –obéit aveuglément à on ne sait quel gourou virtuel ou dans la vraie vie , et qui le somme de se mutiler , de ne parler à personne et …au pire de se jeter par la terrasse..un gosse comme ça , est quelque part dans un état d’isolement et de détresse extrêmes ! mais les parents n’ont rien vu venir..enfin ! internet ne cessera de nous surprendre qu’en négatif , hélas …
    Attendons les résultats de l’enquête.

Répondre