La Voix De Sidi Bel Abbes

Issu d’un mariage mixte: Un enfant algérien retenu en Turquie par ses grands-parents paternels


Un enfant algérien, issu d’un mariage mixte, est retenu en Turquie par ses grands-parents paternels suite au décès il y a quelques mois de son père Turc qui s’était établi en Algérie. Le petit Riad habitait chez ses grands-parents maternels, algériens, dans la wilaya de Blida.

L’enfant a perdu, en l’espace de moins de deux ans, ses deux parents. Sa mère, algérienne, est décédée, en 2013, suite à une maladie. Son père, un Turc travaillant pour une entreprise de son pays en Algérie, est, lui aussi, mort l’année dernière, suite à une chute sur son lieu de travail. Depuis, Riad est pris en charge par ses grands-parents maternels.

Seulement, il y a quelques semaines, la famille de son père en Turquie a insisté auprès de ses grands-parents algériens pour que l’enfant fasse leur rende visite en Turquie, à Izmir plus précisément. Selon le quotidien arabophone «El Khabar», les ascendants turcs de Riyad ont prétexté une maladie de la grand-mère paternelle pour convaincre leur belle famille algérienne de l’urgence de cette visite. Accompagné de sa grand-mère maternelle, l’enfant à pris l’avion le 10 décembre dernier. Arrivant sur place, son accompagnatrice s’était rendu compte que la grand-mère paternelle n’était, en fait, nullement malade. Deux ou trois jours plus tard, les grands-parents turcs ont signifié à leur hôte algérienne que Riad ne rentrerait jamais en Algérie.

En pleur, l’enfant les priait de le laisser rentrer à Blida mais en vain. La grand-mère maternelle s’est donc rendue à l’ambassade d’Algérie à Ankara où elle a exposé son cas aux autorités algériennes. Sur place, un avocat lui a été désigné pour prendre en charge l’affaire. A son retour en Algérie, elle a déposé une autre plainte à Blida. En attendant le dénouement de cette affaire, Riad se trouve toujours à Izmir, malgré lui.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=57643

Posté par le Jan 11 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

7 Commentaires pour “Issu d’un mariage mixte: Un enfant algérien retenu en Turquie par ses grands-parents paternels”

  1. gherbi sba

    cela est navrant une solution des plus sages est a faire.la grand mére de cet enfant est a assiter

  2. Seddik .

    Mr Kadiri est indispensable au journal , c’est lui la VDSBA .

  3. un ancien.

    Ne pas individualiser. C’est une décision qui ne se discute pas. C’est personnel. L’administration trouvera solution avec toute volonté.

  4. Omar

    Les aléas des mariages mixtes c’est un phénomènes mondial et ce n’est guère réjouissant pour les deux parties concernés. Il va y avoir de la haine de part et d’autres pour la garde de l’enfant et pour qu’il y ait une entente inter-familiale ,il faut beaucoup de patience jusqu’à qu’il y ait un dénouement qui viendrait probablement du tribunal et pendant ce temps le pauvre enfant va souffrir le martyr.j’espère de tout coeur qu’ils trouveront un terrain d’entente.

  5. L'écoeuré

    C’est devenu une manie de vouloir empêcher les gens de commenter certains informations.

    El Sr. Kadiri al cabo de 4 años de mantiene de este Diario que reunió mucho d niños de ciudad aquí lanzarle l esponja.
    La VDSBA est une création de Kadiri M avec toutes les rencontres qu’il a pu arranger et certains on vu leur ville se faire évoquer au 4 coins de la planète .
    Mais bon c’est son choix de quitter le rafio peut-être mauvaise entente .
    Kadiri sache une chose les bel-abbesiens de Montréal ,de Frankfurt ,de Marssilia et de lutece de london,de Barsa d’alicante de Madrid
    De Stockholm et de partout meme a Noumea n’oublieront pas les moments heureux et nostalgiques que vous leur aviez procurer en leur parlant du mamelon de la calle del sol de Gambetta de la mythique Graba et du vieux quartier de la ville et de la kouba du saint de la ville Sidi bel abbés .

  6. Mus

    je vous suis monsieur Nul ne doit ignorer cela Hélas ici il s’agit de la survie d’un étre humain

  7. HORR Abdelkader

    je devais mentionner mes impressions sur le drame et calvaire de ce jeune garçon mais ce que je témoigne est que je participe dans le choix des photos du concours 22 et cela m’a permis de connaitre des braves types du journal Je côtoie quotidiennement mrs Trari Hassani je revois les deux Ourrad de temps a autre y compris Tewfik A mon avis le débat sur une décision de repos pris est murie par son auteur Nous sommes obligés de respecter un choix sachant qu e cet auteur restera avec notre petite équipe INCHAAAALAH

Répondre