La Voix De Sidi Bel Abbes

IRMBA : Une grande association sportive sabordée gratuitement

S’il existe une association omni sport en Algérie qui a connue un sabordage caractérisé par l’indifférence ces dernières années des pouvoirs public, c’est celle de l’IRMBA. Pourtant tout un palmarès existe en karaté, Boxe et autres disciplines…. Historiquement, selon un document remis par Mr Trari Aek, qui est un des fondateurs de Amal Saad Mairie Bel Abbes- ASMBA, c’est lors d’un modeste tournoi de football regroupant les services de l’état civil, le 2ème bureau, la comptabilité, service des travaux, jardin public de la Mairie de Sidi Bel Abbes qui a vu naitre  une équipe de la Mairie qui a grandi au rythme de la jeunesse sportive Bélabésiènne. C’était en 1970 un groupe de sportifs dévoué et soucieux de la pratique sportive de la localité, a pris cette heureuse initiative de fonder une équipe : Amal Saad Mairie Bel Abbes- ASMBA. Celle-ci donna lieu à une dynamique de pratique sportive, notamment fotbalistique que nous allons aborder dans les pages qui suivent. Avant cela, notre source signalera que les pionniers en l’occurrence TRARI Abdelkader – SENOUCI Mohamed – SENNOUR Kadi- DJORF Djillali – Feu MERABET Benattou – Feu MOKKADEM Abdellah – MOHAMED BENKADA Amine –  BELARBI Abdesslem – MOHAMED O/Ali – TEHAMI Lakhdar – BENHASSAINI Abbes- Feu TOUNSI Ghalem – Feu SIDHOUM Boumediene – FARAOUN Mohamed  encadrés  par le président d’honneur et membre de l’assemblée populaire conale Monsieur ABDEDDAIM Bensalem semèrent la première graine donnant naissance à une équipe compétitive qui participera au championnat- Sport & Travail.

En 1971, les dirigeants ne voulaient pas s’arrêter en si bon chemin et affilièrent leur club à LOFA dans les divisions inférieures.

Formés de joueurs talentueux, motivés et volontaires l’équipe ne tarda pas à enregistrer de bons résultats et la MIRI est passée directement à sa vitesse de croisière en surclassant ses adversaires en division3, puis en division 2 pour enfin jouer les premiers rôles dans la première division gérée pour la première fois par la ligue de football de Sid Bel Abbes nouvellement  créée en 1973.

A la suite des matches barrages décisifs de la MIRI a accédée en division d’honneur en battant l’ESBDahmouni par 1 à 0 le 04 juillet 1976, le but de la victoire fut inscrit par le centre avant MOKDAD Mohamed. Les joueurs ayant donné à l’équipe ce titre de noblesse furent :

DEKKAR ABDELLAH  MAROUF  DJILLALI Abbes  TRARI  AZZAIZ  DJILLALI Ka  MEGHERBI S.A  LAKROUT  MOKDADA  BELHEIRANE  NEDJADI  BELLAHA  BOUARFA   Entraîneur HAMADA «  Petit Abbes ».

Plusieurs personnalités se sont succédé à la tête de cette association communale :

Messieurs SEMGHOUNI Abdelkader- LALIMI Sid Ahmed- BENHADJI Abdelhamid- DEKKICHE Ghalem qui ont présidé les destinés de l’IRMBA. Chaque dirigeant par son expérience et son amour au club a apporté sa propre empreinte. Après de nombreuses années en division d’honneur les enfants de la MIRI encadrés par une équipe dirigeante compétente et volontaire bien mené par leur président MOHAMED BENKADA Abdelkader  ont surpassé avec brio cet écueil et accédèrent en division régionale en 2001/2002.

Durant deux saisons sportives, après un départ tonitruant, la MIRI asphyxiée par les nombreux problèmes financiers et matériels enregistre une série de mauvais résultats. Toutefois l’espoir est grand et l’optimisme est de mise en raison de son riche palmarès et potentiel de jeunes- SBAÏBI-BENADLA  – SAÏM– BOURASSI- HAMIANI – KRENNOUS – OULD HADDOU –CHADLI- BOUZEFRANE – KEBIR bien encadrés par le duo de choc NAÏMI et TRARI, décidé à relever le défi pour honorer l’équipe, et rendre l’IRMBA son esprit et son cœur. Nus avons souhaité parlé de tous les éducateurs, mais en cette première partie nous évoquons Abdelkader Trari, puis Naimi Aek et autres fidèles serviteurs à leur tête Benkada Aek.

Abdelkader Trari

Trari Abdelkader qui a sacrifié toute une carrière intellectuelle en renonçant à des études supérieures, pour se consacrer au football, j’apporte ce témoignage, car ce dernier est mon cousin maternel. En football, il jouit d’une expérience acquise à travers de longues décennies, et qui ne cesse de s’investir corps et âme dans le vaste paysage sportif Bel abbésien. Il est l’un des fondateurs de l’IRMBA, mais avant tout, un enfant du club l’USMBA. En gardant toujours les pieds sur terre et en conservant une vision éclairée des évènements, il est né le 19/02/50 à Sidi Bel Abbes, il a fait ses débuts en minimes et a signé sa première licence en 1964 à l’USMBA.

C’est dans la catégorie des juniors qu’il a mis fin à sa carrière. En 1977, il entama une carrière d’éducateurs et a remporté avec les juniors de l’USMBA, 2 titres de champion régional, en en 1979/80 et 1987/88. Il a également entrainé l’USMBA espoirs en 1995/96 puis l’IRMBA senior de 1990 à 1992.

D’autres missions sportives ont été a l’actif de ce dernier dans le cadre du processus de développement sportif  de la région, même si de nombreux partenaires ont tourné le dos (à la miri IRMBA) que nous avons abordé plus haut en cette première partie.

Trari – Mokadem – Merabet – Senouci M (Paha) – Feraoun

Belhassaini – Abdedaim B – Tounsi – Belhadji

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=6533

Posté par le Juil 25 2011. inséré dans ACTUALITE, EVOCATION. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

13 Commentaires pour “IRMBA : Une grande association sportive sabordée gratuitement”

  1. chaib draa tani djamel cnasc

    mr bouchelaghem o.merci de ce récit,de ces belles et trés belles photos tu nous à rendu à une trés belle époque pleine de souvenirs avec ce plateau de photos (les enfants de l’irmba) allah yarhamhoum de voir ammi ghalem (gardien du stade trois freres ,les 2 megherbi,mehdad benali,dakar,moulay zino, et lesautres j’écris ce commentaire les larmes aux yeux merci bouchelaghem merci milles fois de ce recit c’est ça un ould bled

  2. abbes megherbi

    que de souvenirs en regardant ces photos.les matchs entre l’irmba et l’onaco de vrais duels entre freres se terminant toujours dans la gaite.merci pour ces photos.que l’on s’unissent tous pour faire renaitre cette formidable equipe qui comprenait d »exellents talents.que dieu ai l’ame des morts et qu’il prete longue vie au reste.

  3. hamidou s

    douloureux souvenirs de nos enfants partis dans l’au dela je salue du coeur ce journal et les autorites ont casse cette association rabi oukilhoum

  4. gaffour t

    les gens qui ont casse la mairie il ya ceux des sportifs de lamaison lesplus ingrats creeant des sigles ridicules et sutout la djs et les elus debarques

  5. kaddous ali

    la miri ne mourra pas

  6. abderrahmane derrar

    la miri ne doit pas mourir et les sportifs sont a jamais dos au mur.

  7. laguer sofiane alicante

    que dieu ait leur ames zino megherbi bougouffa..observons une tendre penseee aux sportifs de ma ville delaissee trahie devastee allah ikhalas fi elli behdelha et viva ce journal electronique prenez soin des vrais abbassas bonjour mon callassone.

  8. k

    benkaddour reda bahari h

  9. kebir laredj saida

    qui est cet auteur de l’ouvrage sanglier d’hippone!

  10. trari aboubaker essedik

    slt.je suis tres fiere de mon pere TRARI AEK et mon coatch NAIMI ZOUAOUI.

    • abdellah ancien joueur asmba

      cher aboubaker tu doit demande a ton pere qui etait comme un frere en jouer avec asmba mairie de sidi belabbes du barrage pour l acceder en division d honneur sa c est passe au de la ville saida abdellah (le amarocain) ancien joueur de la mairie je vous embrasse tres fort sur les deux joues

Répondre