La Voix De Sidi Bel Abbes

Invitée du forum de la presse / Du pain sur la planche pour la nouvelle directrice de l’éducation.

 

D.E conf. presse 2Du pain sur la planche, telle est l’impression finale qui s’est dégagée cet après midi à la fin de la rencontre de Mme Edjekouane Nadia avec la presse.
Nouvellement installée dans ses fonctions à la tête de l’académie de Sidi bel abbés, Mme la directrice brossa un état des lieux de son secteur. Effectifs des élèves, personnel, encadrement administratif, pédagogique,  sur l’évaluation de la scolarité des élèves , sur l’ ensemble des structures qui  seront livrées et opérationnelles pour l’année scolaire 2015/2016 et qui se résument comme suit : 07 groupes scolaires ,06 CEM, 06 lycées. Ajouté à cela, un centre de formation d’encadrement qui est déjà équipé pour atténuer la dépendance d’aller vers les wilayas avoisinantes.
Moult questions furent posées dont, répercussion de la grève, l’épineux problème des logements de fonction, les cantines scolaires de certains établissements, la pratique sportive, culturelle etc..
Cette rencontre, s’est déroulée dans un climat serein et rassurant, un exercice réussi de la part de la nouvelle directrice de l’éducation.

D.E conf.presse

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=59050

Posté par le Mar 9 2015. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

8 Commentaires pour “Invitée du forum de la presse / Du pain sur la planche pour la nouvelle directrice de l’éducation.”

  1. Horr Abelkader

    Salem;les problèmes ne doivent pas s’ éterniser notamment le retard scolaire des enfants candidats aux examens de fin d’année.BEM ;BAC 6ieme.

  2. OUERRAD

    IL FAUT SOUHAITER BON COURAGE A MADAME LA DIRECTRICE APRES UNE BIENVENUE QUI VIENT EN RETARD .Son arrivee au beau milieu du premier trimestre , avec tous les problemes qui existent ne lui ont pas donner l occasion de devoiler son programme . Enfin c est fait , alors bon courage , surtout vque les postes de directeurs d executif deviennent problemetiques . Des femmes , relevent le defi et les accepte , mais attetion DANGER /STRESS .

  3. Harmel Mehdi

    Contexte difficile pour gérer une situation désastreuse due à une politique centrale décevante qui se base sur le maintien du statu quo quelque soi les concessions..Un pouvoir illégitime est par définition faible ,en contre partie les syndicats autonomes de l’éducation ne s’arrêteront jamais à trouver de nouvelles revendications ..c’est normal.. Ce qui n’est pas normal c’est ce pouvoir qui n’arrive plus à se faire valoir comme représentant des intérêts l’état des autres citoyens et faire la part des choses entre les légitimes revendications des enseignants et les excès populistes des syndicats par une politique rigoureuse et juste (bâton et la carotte) …Bon chance Mme la Directrice et bon courage …

  4. benattou

    Le développement planifié et équilibré de notre enseignement implique également que tout s’y fasse en correspondance avec les possibilités et les nécessités objectives du progrés
    social. A et effet nous demandons à Mme la directrice d’aller sur le terrain surtout au sud de
    la wilaya et de voir de visu ces établissements scolaires .

  5. Hocine .C

    Bonne chance Mme la directrice . Les moyens humains et les compétences ont toujours existés , ce qu’il faut revoir c’est le système éducatif et l’organisation générale de l’enseignement .

  6. oulhissane

    Il est vrai que le contexte éducationnel ne prête pas à l’optimisme, aussi je me contente d’adjoindre aux questions, judicieusement soulevées par Mr Harmel Mehdi, 5 observations qui feraient le plan de toute une « écoute pédagogique » :
    1/ les enseignants mènent une action qui se situe dans un cadre légal. Leurs syndicats sont officiellement reconnus.
    2/ l’État compose et recompose avec ces syndicats.
    3/ les parents ne s’en inquiètent guère du devenir de leurs enfants.
    4/ les élèves n’ont pas d’organisations locales ou nationales qui défendent( sur la scène ) leur droit à suivre, durant l’année scolaire, un enseignement régulier.
    5/ en Éducation, il n’y a pas de prix Nobel.

  7. A.S Ancien voisin

    Mr oulhissane pouvez vous m’expliquer les causes de non remise du prix nobel?

    • oulhissane

      Le prix Nobel est décerné aux chercheurs qui, par leurs travaux, réalisent des avancées dans la voie du progrès et de l’émancipation de l’humanité toute entière, sans distinction de races, de couleurs, de langues, de religions…
      Ce qui n’est pas le cas pour l’Éducation où les particularités des nations font barrière et jouent un rôle prépondérant dans la sauvegarde de l’identité nationale.
      Cela revient à dire, que si l’expérience des peuples dans le domaine de l’éducation peut nous être utile de quelque façon que ce soit ( éducation comparée…) elle ne pourra en aucun cas résoudre nos problèmes au vu de nos spécificités. On ne peut ni importer nos élèves, ni nos enseignants, ni nos options philosophiques, ni nos objectifs.
      Ce qui n’est pas le cas, par exemple, pour constituer une équipe de foot-ball, où seule la prestance physique est le critère requis.
      Ceux qui pensent aller chercher dans des instances internationales des solutions aux problèmes  » de nos tripes » reviendront les mains vides.
      Il faut donc inventer nos propres solutions.

Répondre