La Voix De Sidi Bel Abbes

Indignation et dénonciation contre les salariés immigrés devenus esclaves de leur compagnie au Qatar

Le journal Humanité revient ce jour sur ce qu’il a déjà abordé il y a quelque temps en termes d’esclavage de salariés immigrés au pays musulman le QATAR. Suivons ce qui se dit:

Amnesty International publie à son tour un rapport dénonçant les conditions de travail des ouvriers étrangers travaillant dans le secteur du bâtiment au Qatar. Et comme l’avait rapporté Pierre Barbancey lors de ses reportages dans l’Humanité, le problème est particulièrement critique dans le cadre de la construction des infrastructures devant accueillir la coupe du monde de football de 2022.

« Il est tout simplement inexcusable que dans l’un des pays les plus riches de la planète, tant d’ouvriers immigrés soient impitoyablement exploités, privés de leur salaire et réduits à se battre pour survivre », s’indigne le secrétaire général d’Amnesty, Salil Shetty.
Non-paiement des salaires, conditions de travail dangereuses, logements indécents: le rapport liste les abus dont sont victimes ces travailleurs immigrés. Des ouvriers népalais travaillant sur un chantier dans le cadre de la préparation de la Coupe du monde ont ainsi affirmé à l’ONG être « traités comme du bétail ». Ils travaillent sept jours sur sept et douze heures par jour même au plus fort de l’été, quand la chaleur transforme le pays en une véritable fournaise. Les conditions d’hébergement, dans des foyers sordides et surpeuplés, sans air conditionné ni sanitaires, sont également dénoncées.
Amnesty évoque également des dizaines d’ouvriers étrangers contraints et forcés par leurs employeurs de rester pendant des mois au Qatar. Les enquêteurs ont vu onze hommes obligés de signer de faux documents attestant du versement de leur paie afin de récupérer leurs passeports et de pouvoir quitter le pays. « C’est l’entreprise qui a mon passeport. Elle ne me le rendra pas tant que je n’irai pas voir les services de l’immigration… sans compter qu’il y a une amende pour le dépassement de mon permis [de séjour], expiré en février 2011, qui s’élève à 3 000 riyals [environ 600 euros]. L’entreprise m’a dit, ‘si tu veux partir, il faudra payer cette amende » témoigne un ouvrier.

L’ONG en appelle à l’organisateur de la coupe du monde de football: « La FIFA a pour devoir d’envoyer un message public fort indiquant qu’elle ne tolérera pas les atteintes aux droits humains dans le cadre de la Coupe du monde. » Amnesty invite également les citoyens à écrire au gouvernement Qatari. 

  • Amnesty n’est pas la première à braquer les projecteurs sur les conditions de travail et de vie de la main d’œuvre immigrée présente au Qatar. Le grand reporter de l’Humanité Pierre Barbancey était sur place en octobre pour rencontrer ces travailleurs et raconter leurs conditions de vie. Il s’est rendu hors des sentiers autorisés par la pétromonarchie et s’est même fait arrêter par la police pour «pratique illégale du journalisme». Retrouvez son témoignage :Qatar Journaliste indésirable au campement et son reportage :Kafala, ou comment les salariés deviennent esclaves de leur compagnie 

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=34982

Posté par le Nov 18 2013. inséré dans ACTUALITE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

9 Commentaires pour “Indignation et dénonciation contre les salariés immigrés devenus esclaves de leur compagnie au Qatar”

  1. fethi

    le vrai visage du qatar

  2. gamra de sidi khaled

    Ces qataris doivent subir des sanctions

  3. HAMID OURRAD

    Ces ouvriers indiens,népalais,ou bengladais vivent une véritable vie de forçat, chaque années , plusieurs dizaines d’entre eux meurent par accident,ou épuisement,.sur le fond ce traitement ne diffère pas vraiment de celui en vigueur dans les autres monarchie du golfe arabo-persique,à Riad,à Aboudhabi ou à Doha.
    Savez-vous que le travailleur immigré est enchainé à son employeur par la loi du sponsor qui lui interdit de vendre sa force de travail au plus au offrant,mais en décrochant la timbale du mondiale,le Qatar s’est placé de lui même sous les projecteurs des médias et des organisations des défenses des droits de l’homme. Les dirigeants Qatari qui se piquent de modernité,ont tendance pour l’instant à nier l’étendu du problème

  4. un ami de la VDSBA

    @ Si hamid tu as mis le doigt sur la plaie de ces monarchies dictatures exploiteuses des zrabas de tout bord J’espére que la panne de ta voiture stationnant dans la rue de la paix est bénine Si jovial

  5. algerien

    Un argumentaire simple me fait pencher vers on ne change pas une équipe qui gagne. Dans les six émirats, sultanat et royaumes qui composent les pays du golfe arabique, la croissance en termes économiques est très grande. Ces pays se sont embarqués dans de faramineux projets infra structuraux, d’ hôtels d’aéroports, de stades, de circuits de formule 1, galas, la main d’œuvre autochtone est absente, d’où le recours aux expatriés du sous continent indien, l’expertise locale est rare d’où le recours aux anglais et américains, les multinationales foisonnent, les chiffres d’affaires réalisés ne se trouvent nulle part ailleurs, les bénéficiaires secondaires en sont les émirs et sultans,heureux qu’ils gardent leurs positions et leurs petits palais d’où le nom de roitelet, au moindre éternuement ils font appel à l’oncle, les bénéficiaires primaires et c’est important de le savoir, les détenteurs de titres d’action qui de Bechtel, Haliburton, Exxon, Chevron, BP, Shell, Boeing civil et militaire, etc.., sont dans leur majorité en Floride ou dans les sun cities ( villes de soleil) entrain de se la couler douce et attendant que les dividendes leur soient versés, je ne pense pas un moment qu’ Amnesty, RSF, Human Rights Watch ou toute autre ONG puisse changer le cours des choses. Il y a un agenda, les décideurs doivent s’y plier, qu’ils soient dirigeants d’entreprises, ou directeurs des ressources humaines dans cette partie du monde, on peut maquiller mais de là à faire la révolution cela n’est pas pour demain. Il n’y a qu’à voir comment a été inventé le problème syrien même si le régime assadien n’est pas enfant de cœur, c’est une lutte pour s’accaparer le Liban, qui doit être une protection de l’arabie saoudite en lieu et place de la Syrie et de l’iran, le Liban est en quelque sorte le repos du guerrier, avec son art culinaire, sa joie de vivre, sa musique, son caractère cosmopolite, font du liban une place de choix des destinations de vacances. D’ailleurs le Liban sans ressources naturelles est la convoitise de tout le monde, d’Israël, de l’Iran, de la Syrie, des pays du golfe, de la France. Le travailleurs expatriés peuvent attendre, il y a d’abord urgence pour Lampedusa, les rom en France, les ouïghours en Chine, les Tchéchènes en Russie, les réfugiés de la Syrie, le problème du Congo, de la somalie, etc….. Les pays du golfe ont encore de très beaux jours devant eux. D’ ailleurs ils ne veulent rien partager, ils ont dénié d’associer avec eux le Maroc et la Jordanie dans leur conseil ( CCG),pourquoi ? Parce qu’ils sont trop peuplés tout simplement.

    • jamel

      @ Algerien y’a t’il erreur ou pas ds qataris pour ne pas dire esclavage ?

      • algerien

        cher jamel et j’adhère complètement à l’argumentaire des ONG, il y a effectivement injustice, peut être esclavage, exactions, hogra, malvie pour les expatriés du sous continent indien, personnellement tout ce que je peut faire c’est émarger dans une pétition et est il possible. Ce que je veux dire c’est que ces pays ne vont être ni sermonnés ni, sanctionnés, et l’histoire nous enseigne beaucoup de choses et en particulier que la raison du plus fort est toujours la meilleure, dans ce monde devenu malheureusement unipolaire, où l’argent est devenu plus que roi. On peut longuement disserter et il n’y a qu’à voir le désarroi des cols bleus aux états unis même en face des cols blancs cupides et turpides eux mêmes sous l’épée de Damocles par ces mêmes actionnaires.

  6. Hakim

    Hier ils habitaient sous des tentes ils avaient comme nourritures soit le lait de chameaux soit du riz importer de Somalie,aujourd’hui ils vivent dans l’opulence et oppressent de pauvres immigrants qui n’arrivent même pas à envoyer un pécule à leurs familles laisser dans leur pays d’origine.Ce n’est pas étonnant que le monde occidental vomis les arabes y compris le tiers-monde.(Ne fait pas aux autres si tu ne veux pas qu’on te fit la même chose).

  7. madjid

    Quid des clandestins installés en Algérie? Et ces syriennes violées à Oran et autres? Et cette photo montrant un chinois tenant une pancarte infamante à Alger? Oui les pays du Golfe sont la pire des calamités (Arabie comprise, pays volé par une tribu qui porte l’imposture jusqu’à installer des bases US sur son sol sacré et des spécialistes de la sécurité israéliens dans le saint des saints qu’est Mekka et son projet d’attaque contre l’Iran en accord avec Israël). Je crois que le monde arabe dans son ensemble est tellement en manque de liberté et de démocratie qu’il accepte tous les dépassements dénoncés. En France il y a le FN (excuse très pratique pour les partis dits républicains) et ses diatribes contre les émigrés et l’Islam et chez nous nous trouvons les mêmes nervis racistes et suffisants.

Répondre