La Voix De Sidi Bel Abbes

Inauguration du nouveau siège du Consulat d’Algérie à Grenoble

ALGER-Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, procédera, vendredi, à l’inauguration du nouveau siège du Consulat d’Algérie à Grenoble, lors d’une cérémonie qui réunira les représentants de la communauté établis dans la circonscription.

L’acquisition de nouveaux locaux pour le Consulat entre dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement algérien et de sa politique d’amélioration des conditions d’accueil et de la qualité des prestations de service en direction de la Communauté algérienne établie à l’étranger.

Le Consultat d’Algérie à Grenoble couvre quatre départements (l’Isère, la Savoie, la Haute-Savoie et les Hautes-Alpes) et compte une communauté nationale de plus de 68.000 compatriotes.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=59666

Posté par le Avr 9 2015. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

4 Commentaires pour “Inauguration du nouveau siège du Consulat d’Algérie à Grenoble”

  1. OUERRAD

    Encore , un site pour des SEVICES a notre communaute en france .

  2. Mohammed

    pour nos frères émigrés. Cela est toujours utile pour eux d’avoir ce consulat a leur service. Pour peu que suivra le bon service et disponibilité. Merci aussi des infos. Généralement cela ne se sait pas.

  3. OUERRAD

    OU EST MON COMMENT SINON C EST LA COUR PENALE INTERNATIONALE ? VU QUE CELA SE PASSE AILLEURS .

  4. zaoui

    Il ne faut plus parler d’immigré mais d’expatrié algérien en France. L’Algérie accepte ce qualificatif délivré par les européens a nos ressortissant. Un immigré c’est celui qui part d’un pays sans revenir en épousant la culture du pays hôtes sauf pour les croyance religieuse, a part si le pays d’accueil l’exige.
    Un expatrié algérien c’est celui qui part vers l’étranger en gardant sa nationalité et qui garde attache avec le pays de naissance. L’expatrié est momentanément a l’étranger, de ce fait il garde tous les droits des algériens’ droit au logement, droit a l’ensej, droit a la propriété, et devoir service civile, service militaire, impôt, cotisation divers, etc..
    En principe l’Algérie doit refuser le principe de la double nationalité comme ça les gens choisissent une fois pour toute ou immigré nationalité étrangère ou expatrié nationalité algérienne. Comme ça les ambassades n’auront plus de charge de travail inutile. Immigré garde sa nationalité algérienne pour ces propres affaires, l’Algérie ne gagne rien en terme de cotisation local au niveau des mairie si l’immigré a un bien et nationale dans le cas surtout de la médecine, de garde frontière, garde littoral garde forestier, pompier, garde service hydraulique…ces secteurs sont dites  »service civile obligatoire »..

Répondre