La Voix De Sidi Bel Abbes

Immobilier en Espagne : les Algériens troisièmes acquéreurs étrangers de logements à Valence

Les Algériens multiplient les acquisitions immobilières à l’étranger. Ce dimanche, l’agence de presse espagnole (Europa Press) rapporte que les Algériens sont les troisièmes acquéreurs étrangers des biens immobiliers dans la ville côtière de Valence, derrière les Russes et les Britanniques.

En cinq ans, le nombre d’acquisitions immobilières effectuées par des Algériens dans cette ville espagnole a été multiplié par 16. Il est passé de 61 appartements achetés en 2008 à plus d’un millier en 2013, selon la même source. Avec 33% des transactions immobilières réalisées sur le territoire espagnol, Valence, située au littoral méditerranéen, est la première ville espagnole en matière de transactions immobilières. Elle est suivie de l’Andalousie avec 19,9%, de la Catalogne (15,5%), des Iles Canaries (11.3%), puis les Baléares (6.5%).

Jusqu’en en 2009, le tourisme résidentiel, qui caractérise les villes côtières espagnoles, a toujours été dominé par les clients traditionnels : britanniques, allemands, français et néerlandais, rappelle l’agence. Depuis quatre ans, les Russes investissent progressivement jusqu’à devenir actuellement les premiers clients. À côté des Britanniques, qui demeurent de grands clients du marché immobilier valencien, les Algériens s’invitent parmi les principaux clients des agences immobilières de cette ville.

En février 2014, une étude publiée en France révélait que les Algériens figurent dans le quatuor de tête des acquéreurs immobiliers à Paris et sa région (Ile-de-France), avec 5,3% des biens acquis par des étrangers non-résidents, à égalité avec les ressortissants britanniques. Ils sont classés derrière les Italiens (19,7 % des acheteurs étrangers), les Chinois (7,1 %) et les Américains (7 %).

Les statistiques françaises et espagnoles ne fournissement aucune indication sur la provenance des fonds utilisés pour ces acquisitions. Officiellement, la loi algérienne sur la monnaie et le crédit est claire : il est interdit de transférer de l’argent à l’étranger pour des investissements ou des acquisitions immobilières. Cette loi empêche des entreprises algériennes d’investir légalement à l’étranger, comme on l’a vu récemment dans le dossier Cevital – FagorBrandt.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=45338

Posté par le Avr 27 2014. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

7 Commentaires pour “Immobilier en Espagne : les Algériens troisièmes acquéreurs étrangers de logements à Valence”

  1. hamid

    ce ne sont que les pauvres qui viennent d acheter a alicante car ;;;;;;;;;;

  2. ANA MAF HEMTCH

    @HAMID
    HETTA HNA EHSSEDTOUNA ???

  3. Ghosne

    Ce sont des gens qui ont de l’argent , Dar fi sbagna, Dar fi Bariz, si ils ont le cafard allez hop ils sont dans l’avion ils se soignent, ils font des emplettes, Ils passent leur vacances, ils louent leurs appartements. Ils depensent leur argent La-bas..Personnellement si j’avais de l’argent j’achèterai des ha et des ha de terre pour faire de l’agriculture, des jardins potagers, des vergers et j’exporterai. Ça fait VIP de dire j’ai un pied a terre en Espagne ! Dar tercha!! Allah yehdihoum!!!

    • Salah

      Il ne faut pas tricoter à l’envers et mettre tout le monde dans le même panier, il y a les voleurs et les corrompus qui achètent avec l’argent sale , et il y a ceux qui achètent avec l’argent du Hallal. et de la sueur rabi yerzak men iachaa bi ghairi hissab.

  4. Omar

    « République Algérienne Démocratique et Populaire » pour qui ? Quant aux pauvres bougres qui habitent dans des taudis au diable l’avarice, comment est-ce possible si il n’y avaient pas autant de combines à la cime de la montagne tout ça n’est pas permissifs.La corruption chez nous c’est un sport d’extrême qui n’est pas pour tout le monde n’est-ce pas ? et dire qu’on oblige nos compatriotes de changer des devises aux Aéroports pendant que d’autres les font sortir par le chemin inverse et tout le monde est heureux y’a pas d’adjectif pour qualifier les dirigeants et leurs suites familles accointances et biens sûr la majorité qui magouillent dans tous les domaines.Mais attention tôt ou tard les chutes laissent des séquelles.

  5. BADISSI

    meme si le prix sont abordable en Espagne résultat de la crise économique , les charges sont élever , pour moi j investie jamais a l étranger

Répondre