La Voix De Sidi Bel Abbes

Il y a 50 ans ,l’assassinat du martyr Si Abdelkrim de la zone V (Sidi Bel-Abbès).Une question toujours pendante

Certes nous observons une halte à l’occasion de ce 50 ème anniversaire,  a tous les martyrs de la glorieuse révolution de novembre 1954, en ce cinquantenaire de la révolution et parmi eux, le lieutenant Si Abdelkrim, tombé au champ d’honneur le 21 avril 1962..et comme on le constate plus d’un mois après la proclamation du cessez-le-feu…ne cesse de tarauder l’esprit quant aux conditions de son assassinat. l’an dernier une émission radio fut consacré et les intervenants ont du contourner les questions pertinentes évoquées ce jour la Revenons a cette période d’avril 1962 où, une situation toute particulière a prévalu où il n’y a pas eu que l’action menée par l’OAS sous le crédo d’Algérie française pour faire de plusieurs villes à densité européenne «un sanctuaire».. il y eut, nous dit-on, beaucoup de non-dits..Les Bel-Abbessiens durent s’organiser tous seuls sous l’égide des commissaires politiques du FLN..Face aux atrocités de la soldatesque coloniale et son fer de lance l’O.A.S et des ultras, les Bel-Abbessiens, résidant dans la partie sud de la ville, ont rejoint la «ville arabe» où ils étaient bien accueillis et logés malgré le cantonnement qui leur était imposé, et dans l’ambiance sévissante, se multiplièrent assassinats, attentats, lynchage et massacres collectifs..Plasticages et autres actes de sabotage d’infrastructures. Ainsi, dans ce combat de la survie pour aboutir la dernière grande bataille celle du référendum fixé au 1er juillet 62..l’Algérie perdit de grands hommes dont feu Si Abdelkrim, de son vrai nom Bentayeb Mohamed, né en 1926 dans la région de Moulay Slissen.Homme simple et courageux selon notre source, il avait gagné la confiance de ses chefs, l’estime des populations de toute la zone V. Grand meneur d’hommes durant le combat contre l’occupant qui mit tous les efforts en le recherchant très activant.L’encerclant à plusieurs reprises, il s’en est sorti des filets ennemis sain et sauf, indique-t-on.Ce grand combattant de l’ALN était père de cinq filles en bas âge quand il a regagné le maquis à Sidi Bel-Abbès, les djebels de la région s’en souviendront de ce héros de la révolution qui tomba héroïquement au douar autochtone Hnaichia de la tribu des Amarnas, c’était un 21 avril 1962.Les jeunes de l’UNJA dans les années 80 étaient les premiers à lui réserver un hommage.L’Algérie indépendante baptisa le quartier ou filaj Abbou par Si Abdelkrim, mais toutefois, les conditions de sa mort ont laissé beaucoup de supputations .et a ce jour 50ans après la question de cet assassinat est toujours pendante .

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=12585

Posté par le Avr 22 2012. inséré dans ACTUALITE, HISTOIRE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

18 Commentaires pour “Il y a 50 ans ,l’assassinat du martyr Si Abdelkrim de la zone V (Sidi Bel-Abbès).Une question toujours pendante”

  1. messafer ftsba

    monsieur le chahid abdelkrim a été liquidé par les armées des frontieres ils avaient eu vent de ses positions poltiques vis a vis des éléments qui se trouvaient a l »exil doré

  2. benhaddou boubakar

    decidement la voix de sba ne cesse de nous reveler les assassinats de l’oas envers les valeureux « chahids » de notre region,allah yarhamhoum jami3ane

  3. MILOUD

    pourquoi on parle pas de la mort du grand et valeureux SI Abdelkrim? ou sont les véritables moudjahiddines pour témoigner de ce grand personnage de la révolution ?
    Pourquoi la question de L’assassinat de ce martyr de la zone V restera pendante ?
    Est-ce qu’avec ce silence on peut écrire notre histoire?

  4. krimo ex r.ds maures

    Allah yarhamhoum! ils sont parti propre et digne .

  5. benali

    le but de cet article est de pousser aux témoignages car on est pas trés sur que c’est la France qui l’a liquidé car il ya eu cessez le feu et meme l’oas pas sur ceux de oujda possible il aurait écrit une lettre contre eux moi je vous dit ce qui se racontait j’avais 15ans en 62 je remercie la voix de sba

  6. SidAhmed

    C’est parait-il les hriras qui sont venus en masse des frontières pour occuper la ville qui l’ont liquidé; parce qu’il a osé s’opposer à cette invasion, Rabi yarhmou. Le temps lui a donné raison, on continue de subir cette occupation. Bel-Abbésiens libérez votre wilaya du reste de ces canailles qui continuent à polluer notre atmosphère.

  7. abbassi

    osé comme article cela dérange certains encore en vie

  8. HACENE

    En temps que lieutenant et responsable militaire à Sidi bel abbes, il a longuement parlé de l »exil d’ oré des gens de Oujda et a refusé leur invasion dans la ville de Sidi bel abbes durant le cessez le feu Je crois que c’est l’unique raison de son assassinat.Je pense pas qu’il a été liquidé par la france ou par l’OAS parce que c’était le temps du cessez le feu et de la force locale pour préparer et faciliter le départ des colons de notre pays
    Peut etre il faut pardonner mais pas oublier pour écrire notre histoire qui reste à ce jour pendante.

  9. ABDELKADER

    Oh personnage! si vous avez tué Si Abdlkrim et que vous etes encore en vie , demandez des excuses à sa famille et demandez le pardon à Dieu.Comme vous avez eu le courage de le tuer ayez le courage de demander le pardon.Faites un geste de générosité envers sa femme et ses enfants et que dieu vous pardonne.

  10. un non sfisfi

    Ce qui se disait à l’époque(j’étais lycéen) c’est que le chahid Si Abdelkrim a été « donné » par 2 personnes aujourd’hui décédées chez lesquelles il avait déposé de l’argent appartenant à la révolution;les signes de richesses ont subitement apparus chez l’une des deux personnes.Son tueur n’est autre que le fameux Boulahya de Village Errih connu par tous les belabbésiens.
    Vous comprendrez aisément que je ne peux donner aucun nom.

  11. MIMOUN

    Ceux sont les actionnaires de notre glorieuse révolution qui doivent répondre à cette tuerie.. Pourquoi les moudjahidines se taisent et se mettent en silence devant cette tuerie d’un nationaliste algérien? On demande aux combattants qui sont encore en vie et qui ont connu cet homme valeureux d’aider les historiens pour leur fournir des informations concernant ce lieutenant dans le but d’écrire notre histoire
    IL est souhaitable à ce que le musé du moudjahid de Sidi Bel Abbes sera baptisé au nom de si Abdelkrim.
    .

  12. Mémoria,

    Si Mimoun Sbah El Kheir,

    Les moudjahidines encore vivants se taisent comme tous les combattants du Monde;ils ont de la pudeur et veulent respecter la mémoire des martyrs…
    Ce sont les historiens algériens qui se taisent encore plus que les français pour réecrire notre vraie histoire !
    Et l’Algérie en a formé à l’université mais ils préfèrent faire dans le médiéval qui a été déjà défriché et nous laisser nous « étriper » dans les histoires de l’Histoire à cause de leur silence…de fonctionnaires.

  13. Ammou sba

    c la vérité merci memoria

  14. MIMOUN

    Mémoria ,bonjour
    les historiens du monde entier ont écrits les histoires de leurs pays sauf le notre et respecter la mémoire d’un martyr comme si Abdelkrim c’est écrire son histoire réelle et la réalité ne peut venir que de nos combattants d’abord et de nos historiens ensuite.
    (il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs)
    Pour éviter cet amalgame, il est préférable d’associer nos combattants avec nos historiens pour nous apporter un éclairage sur la mort de notre chahid et lieutenant Abdelkrim qui est tres connu puisque il a milité et combattu à Sidi bel abbes Jattire votre attention que je ne suis ni combattant ni historien mais un simple citoyen.IL est souhaitable que la direction des moudjahiddines s’associe avec l’université pour coopérer ensemble dans le but de la recherche de solution afin que l’histoire de ce valeureux martyr ne sera pas négligée.

    • Mémoria,

      Mais justement Si Mimoun là est la problématique de la charrue tirée par les boeufs.Je pense à mon humble avis d’investigateur(je ne dirais pas enquêteur car Mme CH va me faire un CV additif puisqu’elle a 3 diplômes…) que ce sont les historiens et chercheurs sociaux associés qui doivent « identifier » les vrais moudjahidines avant l’administration qui n’est pas compétente et on a vu le dossier des faux moudjahidines sorti de ce même ministère(Affaire Mellouk)…Tout le monde a peur de marcher sur la fourmillière…Il reste aussi vrai que la France détient les archives et l’identification de presque tous les combattants de l’ALN(Photos,papiers personnels,indices,pv de gendarmerie).Le Château de Vincennes à Paris en regorge….

  15. memoirdepere

    debout prés de kelke moudjahidin g regarde monter l’emblème algérienne les larmes aux yeux les premières depuis 1955…
    ainsi dans la crainte , la haine ,la méfiance, la peur, les rires ,la joie se termine une époque difficile qui sera noyé par le ( ON DIT QUE )
    derrière ces 3 monosyllabe les gens en quête du TESMMI cache leur lâcheté et colporte des calomnies.comment peut on connaitre kelkun si on n’a jamais pu percé son mystère. l’honneur d’un individu ne compte pas devant l’intérêt d’une collectivité. les acte ne peuvent être jugé sans en dévoile les causes.
    mais notre honnêteté ne nous fait pas estimer des gens , ceux qui fuient un danger et qui sont les premier a inventer l’exploit.ceux qui sont mort avec leur mystère ne peuvent hélas apporter leur aides a conclure.
    mais les vivant peuvent ils se rendre compte que la vérité est exprimé , que le bien a été pratiqué et que la révolution été servi …..
    ceux qui fuit devant le danger et invente l’exploit sont responsable de PLUSIEURS mort….AH SI LA ZAOUÏA POUVAIT PARLER……

  16. Abdelhak

    Abdelkrim a été exécuté par les martiens,ces pseudo moudjahidines apparus après le 19 mars 62,date du cessez le feu. A partir de cette date plus aucun militaire français n’opérait en zone rurale,tous regagnèrent leurs casernes respectives pour leur évacuation en France. Les zones rurales étaient réellement et totalement libérées. C.est sous le statut de le force locale les assassins de si abdelkrim et ses compagnons

  17. Yahiaoui

    La vérité finira toujours par éclate. Ce n’est qu’une question de temps.

Répondre