La Voix De Sidi Bel Abbes

Il y a 30 ans disparaissait Mohamed Seddik Benyahia : Un grand homme politique et diplomate de renom.

Il y a trente ans disparaissait le militant intellectuel, homme politique et diplomate, Mohamed Seddik Benyahia, alors ministre algérien des Affaires étrangères.

Le 3 mai 1982 feu Benyahia, trouvait la mort, dans l’explosion en vol de l’avion qui le transportait ainsi que treize autres cadres alors qu’il se rendait en Iran pour une tentative de médiation dans le conflit frontalier qui opposait Téhéran à Baghdad.

Son parcours fut marqué par un engagement sans faille en faveur de la Révolution et fit preuve d’un dynamisme certain à l’Union générale des étudiants musulmans algériens (UGEMA).

Militant au sein du mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD), il rejoint en 1955 l’organisation de la section de l’UGEMA, à Alger et participe avec la délégation algérienne, à la 1ere conférence afro-asiatique, à Bandoeng.

Membre du conseil national de la révolution algérienne (CNRA), désigné par le congrès de la Soummam en Août 1956, Mohamed Seddik Benyahia est secrétaire général du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) de 1958 à 1962.

Représentant le front de libération national (FLN) au Caire, il est présent à l’Assemblée générale de l’ONU (1957) puis Accra (Ghana) et Monrovia (Liberia), respectivement, en 1958 et 1959, lors des deux premières conférences des Etats africains.

Collaborateur du président du GPRA, feu Ferhat Abbas en 1958, il fait partie des négociateurs du FLN a Melun (1960) et Evian (1961) et (1962) en faveur de la signature des accords d’Evian.

Il fut ministre de l’information et de la culture de 1966 à 1970, succédant à feu Bachir Boumaaza et se fit remarquer par une parfaite organisation du 1er festival culturel panafricain, à Alger qui vit la participation légendaire de Mama Africa, feue Miriam Makeba entonnant sa mémorable chanson « Afrique » et sa toute aussi légendaire « Ana Houra fi El Djazair ».

Il avait également été ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (1970/1977) puis ministre des finances (1977/1979).

Feu Benyahia a occupé plusieurs postes ministériels dans les gouvernements de l’Algérie libre dont celui, le dernier, de chef de la diplomatie. Il était connu par tous ceux qui l’ont approché comme un politique et un diplomate de talent, redoutable d’efficacité, une efficacité alliée à de la pudeur.

Il réussit particulièrement à ce poste à faire perpétuer la place et le rôle de l’Algérie dans le règlement des conflits comme cela fut le cas avec la libération des otages américains retenus à Téhéran en 1979. Il avait, échappé à la mort, une première fois, dans un accident d’avion, le 30 mai 1981 à Bamako (Mali).

Mohamed Seddik Benyahia, né le 3 janvier 1932 à Jijel, fréquente le collège durant quatre ans à Sétif avant de retrouver la capitale pour s’inscrire au lycée Emir-Abdelkader et poursuivre ses études de droit en s’engageant comme avocat stagiaire au barreau d’Alger.

Mélomane, admirateur de Hadj El-Anka et Mohamed Abdelwahab selon ses proches, Benyahia avait animé les toutes premières revues culturelles spécialisées « Amal » et « Promesses ».

« C’était un homme de cœur, d’une grande valeur humaine, un homme de de dialogue et de conviction », a dit à l’APS son neveu, le Pr Djamel Eddine Nibouche.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=12985

Posté par le Mai 2 2012. inséré dans ACTUALITE, EVOCATION. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

13 Commentaires pour “Il y a 30 ans disparaissait Mohamed Seddik Benyahia : Un grand homme politique et diplomate de renom.”

  1. Mme CH

    Qui a tué Mr Benyahia ???? Pour résoudre cette énigme, il faut trouver la réponse à cette question: quels sont les clans, les personnes ou le pays que le défunt Benyahia gênait par son dynamisme ou peut être son poids historique????….

  2. Mémoria,

    Pensez_vous que ce soit encore une énigme.Son Grumman a été abattu par erreur par l’aviation irakienne car il n’avait pas de plan de vol communiqué à Baghdad depuis Téhéran.C’était la guerre ! Benyahia a payé de sa vie sa culture du secret et ses négociations ont abouti à l’époque à la réconciliation à Alger des deux frères ennemis sous la houlette de Boumediène !
    Le destin d’un homme est étrange. Peu avant cela,il avait échappé par miracle à un accident d’avion au Mali….
    La commission Goudgil avait clos le dossier avec l’obligation de réserve qui s’imposait surtout pour les média de l’époque.

  3. Mémoria,

    Corrigez: Pensez-vous que ce soit encore une énigme?

    • Mémoria,

      Corrigez: et ces négociations n’avaient abouti à l’époque même après la réconciliation de 1975 à Alger….Mes excuses au lecteurs !

  4. hadj dekar de sidi djillali sba

    je vois a travers vos dires un gars objectif qui se limite ases propres conaissances ne s’aventurant pas vaguement et étrangérement.je pense que la publication de cet article obéit plus au devoir mémoriel si memoria et la c’ést une constante ou presque chez nos amis de la voix de sba

    • Mémoria,

      El Hadj dekkar,
      Les media et l’information des jeunes générations a besoin de vos témoignages qui sont crédibles sur certaines périodes même avant la Révolution.
      Vous participez à l’écriture de l’histoire que nos universitaires boudent parcequ’elle n’est pas rentable et elle fait peur à certains…Ils ne savent pas que nos enfants et les leurs ont commencé à payer la facture du niffak de leurs parents .L’histoire du FLN historique est escamotée au bénéfice de l' »étatisme » à outrance comme si l’Etat était la patrie.Bakounine avait déjà affirmé le contraire.Le Front de Libération Nationale a été un Front de toutes les tendances politiques de l’Algérie du 20 ème siècle.Il n’a jamais été un parti et ne le sera jamais.Affirmer le contraire est pur délire ! Merci à vous!

  5. naimi

    EFFECTIVEMENT?c’est la DCA irakienne qui a abattu feu SEDDIK BENYAHIA,et que le president CHADLI a envoye le ministre desv transports de l’epoque avec l’expertise russe affirmant que l’armee irakienne a abattu l’avion de BENYAHIA elle contenait 11 kilos et que CHADLI a craint que l’information ne se propage et a tout fait pour ettouffer l’affaire parcequ’elle pouvait nuire aux relations des deux pays et aussi faire un boom sur le peuple algerien apres tout il y avait la guerre.

  6. taleb

    mat ki bezef depuis l’independance à ce jour khemisti chkoun ketleh? medeghri ? kaid ahmed? on ne connaitra jamais la verite pourquoi mettre au courant un peuple aussi arrierè ont dits les responsables de ces annèes là?

  7. Mémoria

    Selon des proches,Mohamed Khemisti n’a pas été assassiné pour des raisons politiques mais….sentimentales !
    Ce fût une histoire …de l’Histoire !

    • un parmi d'autres

      A cette époque le jeune ministre Khémisti avait son grand frère commandant de police à bel-abbès et le commissariat central était derrière la prison et au lycée dans ma classe j’avais comme ami le neveux du ministre et les anciens lycéens devrait s’en souvenir d’un Khémisti au lycée Laperrine El-Djala

      • benali

        tu es un vrai ould belabbes une bonne mémoire vous honorez les vrais lecteurs de ce journal des précisions qui m’ont laissé pantois

  8. Mémoria

    L’Affaire Benyahia est une affaire classée Akhi !
    L’information ne se fait pas sans source(s) et je ne puis m’avancer sur ce que je ne connais pas !
    Amicalement !

Répondre