La Voix De Sidi Bel Abbes

Il porte sa maman sur son dos sans jamais se lasser. Par Ayadoun Sidahmed

C’est un correspondant du quotidien d’Oran Mr H/D qui a posté sur face book cette photo accompagnée de la présente phrase « Il porte sa maman sur son dos sans jamais se lasser » ajoutant (respect) dans son écrit. Précisons que cette photo a été prise dans la wilaya de Tizi-Ouzou ainsi je n’ai pu résister un instant à venir dans ce bref écrit pour souhaiter longue vie à nos mamans et observer une tendre pensée à celles qui nous ont quittés laissant un grand vide, heureusement que Dieu le tout puissant nous donne la force et ce par notre foi en lui afin d’accepter son destin qui est le MEKTOUB de toute être humain. Je ne peux pas aussi oublier de souhaiter un prompt rétablissement aux mamans malades dont celles de notre frère El-Hadj Amirouche et autres. Et là je clôture mon bref texte par :

قال رسول الله – صلى الله عليه و سلم
(( الجنة تحت أقدام الأمهات ))

mer

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=68591

Posté par le Juil 17 2016. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

36 Commentaires pour “Il porte sa maman sur son dos sans jamais se lasser. Par Ayadoun Sidahmed”

  1. chaibdraa tani djamel

    C’est une image qui fait chauffer les coeurs de bons musulmans,INA EL JANATI TAHTA AKDADEME EL OUMAHAHATE (sadaka allah al 3adim)

    • Mme CH

      Salam Mr chaibdraa tani djamel…!!! Excusez-moi, mais ( الجنة تحت أقدام الأمهات) Hadith Charif et non pas un verset du Coran…!!! Juste un petit rappel…!

      Voici cette histoire:

      في إحدى مدارس السلطنة وبينما كان معلم اللغة العربية للصف الثاني الابتدائي يوزع أوراق الامتحان بعد أن صححها لطلابه فإذا بأحد طلابه يقول لو سمحت يا أستاذ أن درجتي 8 من 10 وأنت لم تشر بعلامة خطا إمام أي أجابه فرد عليه الأستاذ أن درجتك في التعبير أنقصت منك درجتين. فقال أني أريد الدرجة كلها أي 10من 10 وكان الطالب مصر على أن يأخذ الدرجة كاملة واخذ يجادل الأستاذ فأراد الأستاذ بأن لا يحرج تلميذه باعتباره احد الطلاب المتميزين في الفصل فقال له إذا أحضرت « تراب الجنة » فلك الدرجة كاملة (من باب تحدي الطالب وعدم اخذ الدرجة كاملة ).

      في اليوم الثاني أتى الطالب بكيس تراب لمعلمه. فقال المعلم: ما هذا ؟ فرد عليه: هذا تراب الجنة كما طلبت!! فقال كيف أحضرته؟ فرد عليه: جعلت أمي تمشي على التراب ومن ثم جمعته لك في هذا الكيس وأنت كما أخبرتنا أن الجنة تحت أقدام الأمهات*.

      فنال الدرجة الكاملة وأعجب المعلم بذكاء تلميذه

      Allahouma Ihfad Oummi Wa Jami3 Oummahat El Mouslimin….!

      • Imène

        Bien futé le petit écolier !
        il l’a bien mérité la note complète et de la façon la plus magistrale..tu sais mon amie , dans notre dechra , la haut dans les Aurès , il ya un pauvre jeune homme qui vit seul avec sa mam malade , sa femme l’ayant quitté , elle ne pouvait ( ne voulait ) plus assumer la charge de sa belle mère grabataire ..fils unique , c’est lui qui s’en occupe en tout , et chaque soir avant le maghreb , il l’a fait sortir dans une brouette entourée de coussins pour ménager ses vieux os..il font un petit tour , et ils rentrent à la maison..et c’est tous les jours comme ça pendant de longues années , aux dernières j’ai appris qu’elle est décedée , Allah yarhamha..
        Que Dieu vous garde vos parents longtemps , le plus longtemps..

        • Mme CH

          Aminnnn….!!! Merci…!!! Hé oui chère amie….!!! Mais ce sont des écoliers d’une certaine « école »…et d’une certaine trempe..!!! Sousem……shuuuuut, ne dit pas notre « Dechra » sinon tu vas être traitée de gueuse…!!!

          Très belle histoire de ce digne fils de votre Dech……..Rabbi Yjazih….Il a récolté beaucoup de Hassanet et de Dou3a quant à son ex femme……!!!!! A méditer….La vie n’est qu’un passage…..!!!

          Rabbi Yarhamha et Yarham Mam, je sais qu’elle te manque….!!!

          Azzulcalement….!!!!

  2. Mme CH

    Ohhhhhhh….!!!! C’est vraiment le TOP des TOP…!!! Quelle Photo…!!! Je ne parle pas de sa qualité mais de son contenu…!!! Allah Ybarek……c’est un fils digne de ce nom…!!! Oulalalala….c’est très émouvant …!!!

    وَقَضَىٰ رَبُّكَ أَلَّا تَعْبُدُوا إِلَّا إِيَّاهُ وَبِالْوَالِدَيْنِ إِحْسَانًا ۚ إِمَّا يَبْلُغَنَّ عِندَكَ الْكِبَرَ أَحَدُهُمَا أَوْ كِلَاهُمَا فَلَا تَقُل لَّهُمَا أُفٍّ وَلَا تَنْهَرْهُمَا وَقُل لَّهُمَا قَوْلًا كَرِيمًا وَاخْفِضْ لَهُمَا جَنَاحَ الذُّلِّ مِنَ الرَّحْمَةِ وَقُل رَّبِّ ارْحَمْهُمَا كَمَا رَبَّيَانِي صَغِيرًا رَّبُّكُمْ أَعْلَمُ بِمَا فِي نُفُوسِكُمْ ۚ إِن تَكُونُوا صَالِحِينَ فَإِنَّهُ كَانَ لِلْأَوَّابِينَ غَفُورًا  » (Sourate Al Isra, V: 23,24, 25))

    « Et ton Seigneur a décrété: «N’adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère: si l’un d’eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point: «Fi!» et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses. » « et par miséricorde, abaisse pour eux l’aile de l’humilité, et dis: «Ô mon Seigneur, fais-leur, à tous deux, miséricorde comme ils m’ont élevé tout petit».
    « Votre Seigneur connaît mieux ce qu’il y a dans vos âmes. Si vous êtes bons, Il est certes Pardonneur pour ceux qui Lui reviennent se repentant. » (traduction Sourate Al Isra, V: 23,24,25)

    Une pensée aux mamans qui sont jetées comme une marchandise dans les « Diar El 3adjaza » …Allah Yjazi Men Kana Essabab…!!! Ce sont les fruits du matérialisme et tout le reste…..!!! Wallah Ma Yarbhou…..!!!

    Merci beaucoup Mr Ayadoun…!

  3. elabbassi

    magnigique merci si ayadoun
    C’est une photo de réflexion
     »qui seme le vent récolte la tempête
    Celle qui sème la belle parole récolte le port sur le dos » lol

    moi je vois que cette mère a récolté ce qu’elle avait semé au paravent et arrêter de dire que le paradis est sous les pieds des mères car ya des mère et mère comme ya des père et père et je ne pense pas que soit un hadith sahih car le prophète ne dit jamais des sottise en laissant une parole ouverte sans contrôle..

    y’a des mères comme des corbeaux blanc avec un nez fourchu et une langue acéré elle trotte de nuit comme de jours entrain de fondre les vêtements de parures de ces propres enfants
    et ya des mères qui se fendent en deux pour couvrir en parures ces propres enfants
    ‘’les cor’beaux blancs’’ ou sa femelle  »les corbelles blondes » lol

    sans façon

    • Mehdi

      Bonjour Monsieur Elabbassi!
      Impossible qu’une mère ait pu semer le vent en portant dans son ventre sa progéniture durant neuf mois. Et Dieu a bien décidé que nous n’adorions que lui et que nous traitions nos deux géniteurs avec bienveillance. S’ils nous demandent de désobéir à Dieu (et c’est la chose la plus grave qui soit), on doit leur tourner le dos sans toutefois manquer d’être aimable et courtois envers eux. Le Coran ne mentionne pas qu’il y a mère et mère. Concernant le Hadith cité, il ne s’agit pas de penser ou de ne pas penser mais de s’adresser aux connaisseurs en la matière.
      Bonne journée à tous et à toutes !
      P.S : Un grand merci à Monsieur Ayadoun pour cette belle photo et à Messieurs Bendjafar et Hassen pour leurs jolis poèmes! Je n’oublierais pas aussi de saluer chaleureusement l’énergique Madame CH.

      • Mme CH

        Salam Mr Mehdi….!!! Merci infiniment pour votre salut chaleureux…c’est très gentil de votre part….!!! Il ne faut pas trop en vouloir à notre ami Si elabbassi, car il prend souvent ses désirs pour des réalités….laissant libre cours à son imagination débordante quand il tapote le clavier…..un chien rouge une poule bleue, tout est possible….!!! Il est aussi comme la météo une fois la pluie, une autre fois le beau temps..et parfois les conditions extrêmes…..(rires)…!!! Enfin…!

        Oh! Laisse-moi ma bonne mère
        Sur tes genoux comme un enfant
        Ma peine est grande et bien amère
        La bercer, rien ne le défend
        Comme autrefois ma tête blonde
        Reposant sur ton sein chéri
        J’oublierai le reste du monde
        Sous ton adorable « souri ».

        Tu te croiras bien jeune encore
        Sans te souvenir du passé
        Et ta voix au timbre sonore
        Consolera mon cœur lassé
        Tu diras à ce fils qui t’aime
        La chanson de ses premiers jours
        Car tu laisseras le vieux thème
        Où l’on ressasse nos amours.

        Tu me charmeras de l’entendre
        Tout comme quand j’étais petit
        Que ta berceuse au rythme tendre
        Fermait mon œil appesanti
        Oubliant alors sa chimère
        Ton cher enfant te sourira
        Puis tout en rêvant à sa mère
        Le cœur moins triste, il dormira.

        (Texte: V. de Volgré)

        Et voici un autre pour les papa

        À mon père

        À mon père qui un jour a cru en moi
        À mon père qui un jour a eu confiance en moi
        À mon père qui aujourd’hui n’est plus là
        À mon père, à mon père je voudrais dire merci.
        À mon père qui un jour a fait de moi un homme
        Qui maintenant ne peut voir combien je l’ai compris
        À mon père, à cet homme auquel je dois ma vie
        À mon père, à mon père, merci.
        À mon père qui un jour a fait de moi un homme
        Qui maintenant ne peut voir combien je l’ai compris
        À mon père, à cet homme auquel je dois ma vie
        À mon père, à mon père, merci.

        (T. Caticchio)

        Amicalement..!

  4. Amirouche

    Mémoria, Ayadoun

    Salam mes frères,

    Merci beaucoup Mémoria pour tes vœux de bon rétablissement à ma chère mère dont l’absence a fait perdre la boussole à tous ses enfants et en premier à mon père du fait que c’est leur première longue séparation depuis presque 60 ans de vie commune…Wallah « darna » est vide sans elle…Et mon père n’a pas allumé la télévision depuis deux mois.
    (…) parce que mon père et ma mère sont les soleils jumeaux autour desquels je gravite, et que mon univers exploserait sans eux. »Sherman ».

    Sidahmed,
    La photo en elle même fait fondre des montagnes, alors que certaines personnes aux cœurs de pierres se débarrassent de leurs mères.
    Un jour, le prophète Moussa (Alayhi salam) demanda à Allah de lui montrer son compagnon au Paradis. Le Miséricordieux répondit:  » Le premier que tu verras en sortant de ta maison sera ton compagnon au Paradis. En sortant de sa maison, il vit un homme faible qui faisait des aller-retours dans une petite maison, il questionna l’homme en lui demandant ce qu’il faisait dans cette maison. L’homme répondit: « J’aide ma vieille mère, je lui fais le ménage, la vaisselle, je l’a fait sortir… » et Moussa (`alayhi salam) lui dit, « Invoque t’elle Allah pour toi? », l’homme répondit par l’affirmative: « A chaque fois que je lui donne à manger, ma mère me fait une seule invocation; elle me dit toujours: qu’Allah fasse que tu sois le compagnon de Moussa Ibn `Imrane au Paradis. Puis Moussa (alayhi salam) lui dit : « Réjouis-toi, le vœu de ta mère vient d’être exaucé. » A méditer .

    Rabi ykhalike si Ayadoun

    Salam

    • mohamedDD

      Salem, comme si je suis attablé sur une terrasse mixte avec des frères et soeurs à SBA avec ce site, à discuter, à méditer et surtout à se remémorer fraternellement.
      Rien mais rien ne pourrait remplacer l’amour de la mère pour son enfant (même adulte) et sont rares d’estimer à sa juste valeur cette amour maternel (et paternel).
      Si Amirouche merci pour ce récit – Allah Yarham Cheikh Kishk – … Sidna Moussa (alayhi Salam) lui dit  » Ou bechirok, le voeu de ta mère sera exaucé ». Aussi, un Compagnon (Allah l’Agrée) mourant ne pouvait prononcer la chahada, sidéraient ses
      compagnons sont allés voir Le prophète Mohammed swas, leur a demandé si sa mère était vivante, à l’affirmation il leur a demandé de la ramener … devant le fait, la mère était en colère contre son fils mourant et ne voulait pas malgré tout lui pardonner; alors Notre Bien Aimé Mohammed swas par sagesse, demanda à ses compagnons de le brûler, à ces termes la mère (kebda) pardonna à son fils qui aussitôt prononça la chahada avant sa mort —- A méditer —–
      A propos, comment va la maman, une petite bise sur le front de ma part, demandez lui des prières et une pour la paix sur SBA, l’Algérie et tous les pays musulmans et la paix des coeurs
      merci

    • Imène

      3mirouche !
      Pauvre papa ..ce n’est facile pour lui…un seul être vous manque et tout est dépeuplé ! je crois qu’il faut faire preuve de bcp plus de patience , d’empathie à son égard , d’indulgence face à ses sautes d’humeur s’il en est ,être à son écoute , le ménager avec douceur ..( attention sans l’infantiliser ! c’est un Homme avant tout ! ) ..3mirouche , il faut que tu saches que lorsqu’on a un grand malade à la maison , c’est tout le  » système  » interne de cette maison qui est chamboulé , complétement ! et ça se repercute sur la vie , les habitudes de chaque membre de cette famille : si tu es à Sba , on te rappelle à Paris , si tu es à Paris tu voudrais rentrer au Bled le plus vite ..jamais tranquille ! attends toi à ce que ton tout dernier te le reproche  » papa , où t’es ?? t’es plus le même .. » destabilisé tu resteras jusqu’à rétablissement total de mam , sitti el habayeb..inchaAllah Trés vite..
      Je voudrai te dire aussi -je ne t’apprends rien – que la chirurgie du coeur ( spécialement ) n’est pas un acte anodin..fais à ce que ta présence à ses côtés soit des plus tendres , la plus  » h’nina  » possible ..oublies ta grande taille , le poids des années ..redeviens le petit garçon , son enfant , couvres- là de tendresse et de petits soins ,de petites gâteries ,rien que pour elle ..et même si -elle fait mine – d’être excedée par tes  » enfantillages  » persévéres !! elle n’en pense pas un mot ! L’amour ! c’est le secret pour une guérison prompte et miraculeuse..il ya aussi des questions , dont il faut faire trés attention , trés vigilants : les petits enfants qui voudraient se jeter dans les bras de leur mamie..faut prendre les devants , les tenir à l’oeil tout le temps ! ya aussi les visiteurs ( ses ) -ikathar khairhoum – faut prendre son courage – c pas facile – et leur rappeler que la visite doit être courte , ou alors les conduire dans une autre pièce à côté ..
      Je te dis ça , parceque j’ai vécu toutes ces situations quand mam allah yarhamha , s’est faite opérer , c’est toute une gestion wallah ! pour le bien être du malade , et favoriser ainsi son bon rétablissement . Salem khayi

      • Amirouche

        Imène, mohamed DD, Mehdi,

        Ma sœur, mes frères

        Toutes les mamans ont un sentiment de douceur, de tendresse et de bienveillance envers leurs enfants. Je ne sais pas si vous avez lu l’histoire de la mort de celle qui
        a porté dans son ventre le meilleur élu des créatures, il s’agit de Amina fille de Wahb et son enfant Mohamed que le Salut soit sur lui…Très malade, yeux en larmes, ressentant une énorme douleur à l’approche de sa séparation avec son fils unique et qui allait devenir orphelin peu de temps après. Voici un résumé en arabe « car difficile de le traduire » :

        شهدت آمنة بنت وهب في علتها التي ماتت فيها ومحمد غلام عند رأسها فنظرت إلى وجهه ثم قالت: بارك فيك الله من غلام * يا ابن الذي من حومة الحمام نجا بعون الملك المنعام * فودي غداة الضرب بالسهام بمائة من إبل سوام * إن صح ما أبصرت في منامي فأنت مبعوث إلى الأنام * من عند ذي الجلال والإكرام تبعث في الحل وفي الحرام * تبعث بالتحقيق والإسلام دين أبيك البر إبراهام * تبعث بالتخفيف والإسلام أن لا تواليها مع الأقوام * فالله أنهاك عن الأصنام ثم قالت: كل حي ميت وكل جديد بال وكل كبير يفنى وأنا ميتة وذكري باق وقد
        تركت خيرا وولدت طهرا.
        Merci à tous pour vos nobles sentiments . Pour Oukhti Imène…  » ameddith nel khir  » et  » Idh Amegaz  » (rires)

        Salam

  5. Ghosne

    Salem, cette douce maman ne doit pas peser lourd mais d’un valeur inestimable , très belle photos ….. Les rôles se sont inversés pour ce ouled el hallal .Allah idjazih inchallah.

  6. Imène

    Mon Dieu…..! Allah Ibarek , ma chaAllah ..franchement ça se passe de commentaires ..oh oui ça fait fondre des montagnes ! Merci Ayadoune , mille fois Merci..

  7. Mohamed Bendjafar

    Salem les amis.

    Après tous ces commentaires , où se côtoient reconnaissance, hadiths et versets puisés du saint coran, que puis-je ajouter d’autre , si ce n’est ces quelques vers puisés dans mon répertoire.

    Comme des sillons sur la terre
    Les rides creusent son visage
    Pourtant le sourire est là
    Et ses yeux s’émerveillent
    Le dos courbé et les jambes molles
    Supportent mal le poids de l’âge
    Pourtant elle va , sème le bonheur
    Elle conte sa vie , pleine et entière
    À qui veut bien l’entendre
    Elle ne parle que de joie
    Oubliant les peines et misères
    Elle prône l’amour , le réconfort
    Le bonheur, puisés dans les regards
    De ses enfants, reconnaissants
    Devenus hommes, puissants
    Elle est là, frêle mais fière
    S’accroche aux lueurs
    Des lendemains qu’elle espère
    Sans guerre , ni pleurs ni haine
    Elle est là, pour nous distraire
    Elle est là, pas pour elle
    Pour nous
    C’est une mère.

  8. Hassen

    @ El Hadj Amirouche et prompte rétablissement a notre mére et longue et heureuse vie In Chaa Allah.

    Maman que j’aime beaucoup,
    m’a donné tout.
    Elle m’apprit a sourire
    et même a marcher et courir.

    Elle me fredonnait dans le soir,
    me consolait et me donner de l’espoir.
    Elle me racontait les histoires du passé,
     »quand dans les veines coule un sang glacé ».

    Elle était pour moi la plus belle,
    je ne pensais pas vivre sans elle.
    Les jours se suivent et le temps s’écoule,
    puis j’ai quitté Habiba et j’ai suivi la foule.

    J’ai voulu voyager et voir le monde,
    longtemps, longtemps j’ai suivi la ronde.
    Il fallait travailler et faire ses preuves,
    je la voyais souvent dans mes rêves.

    Aprés de longues années d’absence,
    je suis retourné plein d’aisance.
    Elle n’était plus dans notre maison,
    j’ai pleuré a perdre la raison!

    Frère toi qui a la chance,
    d’avoir encore ta mére, penses,
    saches qu’un jour elle partira
    et longtemps tu souffriras.

    Prendre soins de nos parents,
    c’est un devoir et nous le ferons.
    Nos enfants suite a notre exemple diront,
    nos parents jusqu’à la mort nous aimerons.

     » Maman que j’aime beaucoup,
    m’a donné tout »

    • Mme CH

      Salam Chère amie Imène….!!!! Est-ce que tu te régales comme moi…!!! Nos deux poètes sont très généreux , ils nous font toujours plaisir avec de beaux poèmes très touchants…que demander de plus dans un monde cruel plein d’horreurs et d’injustices….!!!

      Je tiens à remercier Messieurs Bendjafar et Hassan pour leurs très beaux poèmes…qui réchauffent vraiment le cœur des mamans….!!!! Continuez à nous régaler…!!!

      Tahiyati…!!

      • Imène

        Azzul Mme CH !
        Oh oui j’étais entrain de lire M.Benjafar , Hassan , avec des poèmes trés doux dédiés à la mère..je voulais dire à M. Benjafar que je n’approuvais pas  » elle est là pour nous distraire
        et je refléchissais à qq chose de plus adéquat à lui proposer..Hassen , lui ,m’a littéralement terrassée avec  » ce retour plein d’aisance , mais elle n’y étais plus …il a pleuré à en perdre la raison .. » ça me rappelle mon frère de Zurich , il est rentré après plus de 4 ans d’absence, il est resté avec elle la soirée , le lendemain tôt , il a pris la route pour le sud ( Alger l’ennuie ) vers 16 h elle est dcd…il ne l’a pas vue !!! effectivement mon amie , Mam , me manque énormément..je ressens un vide insondable que rien ne saurait combler , rien n’est plus pareil , pourtant je suis bien entourée..enfin , heureusement le cimetière n’est pas loin.. de beaux géraniums ont fleuri sur sa tombe ..Ecoutes mon amie , je crois que je vais boycotter cette page , le thème , la photo proposée par Ayadoune, les poèmes , les hadiths ..avec la nuit venue ,ça fait bcp de souffrance inutile ..Salem Khayti !

        • Ghosne

          Bonjour Imene , je viens d’apprendre le décès de votre chère maman, Allah yarhamah, El Baraka Fi Rissankoum, Allah issaberkoum. Chacun des enfants aime sa mère à sa façon et chaque enfant à ses secrets avec sa maman et surtout elle sait ce que va devenir chacun de ses enfants , l’intuition d’une mère ……La mienne était déjà bien fatiguée, Mes filles avaient confectionné Une Sotra aux couleurs du Paradis sur son linceul pour son dernier voyage …Allah yerham mawtana ou chaffi Mardana. Cordialement Imene.

          • Imène

            Merci M. Ghosne , vous êtes bien aimable .
            Allah yarham Oummouka , wa Oummi , w kol oummahat el moumnines..
            une sotra aux couleurs du paradis , c’est magnifique ! Que Dieu leur accorde son vaste paradis , et donne santé et longue vie à tous ( tes ) nos malades. Salem .

      • Hassen

        @ Tous ceux qui aiment le désert et en particulier Mme CH, Imène et Bendjafar.

        Le désert.

        Rien n’égale le désert,
        ni la forêt, ni la mer.
        son air pur et son atmosphère,
        ses espaces, ses dunes et ses pierres.

        A l’horizon une Gara noire,
        c’est le signe de l’espoir,
        pour ceux qui fuient le désespoir,
        le matin, le jour et le soir.

        Les granites rouges brillent,
        les diorites de vert se maquillent,
        les filons blancs se tortillent
        et le gneiss ses yeux écarquille.

        Dans les schistes d’ardoise,
        deux failles se croisent.
        Dans l’oued à quelques toises,
        flotte un parfum d’armoise.

        Le moula-moula lève sa tête,
        dans l’air il sent la fête.
        Sous l’acacia on a lié les bêtes
        et du bois on fait la quête.

        Sous l’arbre à l’ombre de l’été,
        les touaregs boivent du thé.
        Ils évoquent l’époque de satiété,
        de jadis, du bonheur et de la piété

        Dans l’oued une gazelle joue,
        elle saute et tend son cou.
        Elle ignore le chacal et le loup,
        l’hyène et les chasseurs fous.

        Non loin une gerboise se déplace,
        en laissant derrière elle sa trace.
        Le lézard sur le sable se tasse,
        la vipère sous le soleil se prélasse.

        Le touareg sur sa monture,
        avec son chéche a fière allure,
        sans cuirasse, ni armure,
        il est chevalier de nature.

        Il se dirige vers le campement,
        dans son sac: Du thé, du sucre et du froment.
        Il scrute les mirages alarmants,
        ou’ se reflètent des paysages charmants.

        Dans le désert , rien n’est nuisible,
        la vie coule simple et paisible.
        C’est la patrie du coran et de la bible,
        C’est mon rêve et ma cible.

        Oui demain je partirai,
        et à Tam atterrirai.
        Je prendrais la route de Tirririne
        et je traverserai Tin Séririne.

        Oui il faut que je parte,
        aux aiguilles de Tahagart
        et autour d’un feu on parlera,
        de ceux qui ne sont plus la.

        On se souviendra de Oukal,
        de Lakhdar, Mohamed et Djamel.
        On parlera de Tan Affella,
        du jour ou la montagne trembla.

        Oui demain je partirai,
        oui demain je partirai……

        NB: Moula-moula oiseau à la couleur blache et noire
        Tirririne gisement d’or dans le Hoggar
        Ti séririne bassin sédimentaire du Tassili
        Gneiss roche métamorphique
        Tahagart gisement d’uranium dans le Hoggar.
        Tan Affella : site des explosions nucléaires souterraines.
        Gara: Montagne en Tamachek
        Les prénoms sont ceux des géologues du désert(Allah yarham men taoufa).

        • Imène

          Hassen : Azzul ! tlm ..
          Merci pour la dédicace , trés beau le voyage !  » Demain je partirai.. » on reconnait tout de suite la patte du routard infatigable , et ce goût prononcé pour les grands espaces , la nature , le dépaysement comme en témoignent la plupart de tes annotations , c’est d’un naturel ! Comme toi , j’adore la nature , par ex , la mer , la montagne , les chutes , les deserts , les glaciers et toutes les créatures qui y vivent , ça me fascine ,ça m’émeut .. c’est pas incroyable ! malheureusement je n’ai pas la chance de bourlinguer comme tu le fais ! je ne connais pas hélas , le grand sud DZ , ( je me suis arrêtée à Biskra , Barika , Boussaada pas plus loin ) quand je te lis , quand je regarde les documentaires tv sur les deserts ( la nature en général ) : le silence , les regs , les dunes de sable fin le thé sous la tente avec les bédouins , les touraregs , le feu le soir , la sobriété , la quiétude , la sagesse de ces hommes..j’ai envie de tenter l’expérience, mais en même je ne sais pas si je pourrai le faire , je ne sais pas si je partirai si on me le proposait ! je n’ai aucune explication à ce paradoxe..c’est peut être la peur , les appréhensions d’un voyage aussi loin..tu sais Hassan , moi je suis trés citadine , mon ithmourth , la dechra de mes origines je les ai connus – decouverts -à l’âge adulte , je n’ai pas bcp voyagé non plus, ( de longues années ont été consacrées à mam malade exclusivement ) c’est peut être ça..franchement je ne sais pas ! La gazelle , la gerboise , le lézard , la vipère qui se prélasse ..on est en plein  » national géographic channel , abu dhabi ) lool !
          Ok , demain tu partiras..mais reviens nous vite ! Salem khayical .

        • Mme CH

          Salam et Merci Mr Hassen pour cette dédicace…!!! Très joli poème , très descriptif et très expressif , on dirait que nous sommes vraiment dans une caravane en plein désert ….!!!! Merci pour ce voyage dans la planète Mars, car pour moi notre désert ressemble vraiment à cette planète….!!!

          Hé oui, un jour où « la montagne trembla » et contamina une partie de notre Sahara et fera des victimes qui souffre en silence jusqu’à ce jour à cause d’une barbarie humaine des soi disant civilisés……!!!

          Au fait est-ce que vous avez édité un livre de poésie…?? Si non, il faut y penser…!

          Alors, mon frère qu’attendez-vous pour partir, enfin revenir, enfin je ne sais plus…!!

          Imènus tu dois vraiment penser à prendre le bateau et le chameau tu ne le regretteras jamais….!!!

          Mon Salam Khaytical…!!!

  9. ABBES2

    bonjour.
    Un jour un jeune homme a demandé au prophète MOHAMED صلّى الله عليه وسلّم :مَنْ أحقُّ الناس بحسن صحبتي؟ qui est la personne que je ne dois plus ignorer?.Le prophète lui répondit :Ta maman. Le jeune homme ajouta:et après elle c’est qui? il lui répond :Ta maman.le jeune ajouta:Et après? Ta maman .Et après ? Ton père. قال أمّك قال ثم من قال أمّك قال ثم من قال أمّك قال ثم من قال أبوك
    On voit que le prophète عليه الصلاة والسلام a répété :ta maman 3 fois et ce n’est qu’après la quatrième question qu’il a répondit ton papa.Alors les valeurs sont claires nettes et précises, et sans commentaire.
    Autre histoire.Une des femmes de notre prophète s’est trouvé un jour dans une situation difficile.Sa mère qui n’était encore convertit à l’islam lui a rendu visite,Alors cette femme qui est notre mère a paniqué.Elle n’a pas pu accueillir sa mère sans la permission de notre prophète صلّى الله عليه وسلّم .Et après d’avoir poser le problème lui; il lui a autorisé de l’accueillir en lui disant: صِلي أمّك.
    Bonne journée

  10. ABBES2

    je corrige: l’avant dernière ligne .Et après d’avoir lui poser le problème;
    Merci

  11. SBA

    Et dire que des mamans pas forcément sans progéniture sont placées dans des maisons de vieillesse. Allah inajina

  12. Mohamed Bendjafar

    Merci Mm CH.
    Le maximum que l’on puisse faire reste insignifiant pour une maman, pour un papa aussi, d’ailleurs.
    J’ai perdu ma mère alors que j’avais juste six ans , c’est dire combien je suis sensible à la question.
    Prenons soin de nos parents, la récompense, sur terre , viendra de nos enfants, alors qu’au ciel, c’est le bon Dieu qui nous payera .

    Bonsoir à tous.

    • Mme CH

      De rien Mr Mohamed Bendjafar….!!! Désolée pour votre maman..!!! Vous savez notre Prophète (saws) était aussi âgé de six ans lorsque sa maman Amina est morte….! Son premier voyage fut en Syrie avec son oncle Abou Tâlib et ce fut à l’occasion de ce voyage « qu’il rencontra un moine nommé « Bahira » qui reconnut en lui les signes distinctifs du Prophète qui avait été prédit dans l’évangile et qui était attendu. Il conseilla à Abou Tâlib de ramener Mohamed (saws) rapidement vers Makkah et de bien veiller sur lui. » ça c’était avant…….(sourires)….!!!

      Toujours un plaisir de vous lire et merci pour la mise au point dans votre rubrique…!!!

      Bonne fin de soirée…!

  13. BENHADDOU BOUBAKAR

    salam:je voudrais ajouter seulement que la photo parle d’elle mème!un geste à saluer ,je me rèjouis de voir cet homme porter sa chère maman qui le bènit chaque jour et c’est ce qui compte le plus!

  14. Mohamed Bendjafar

    Bonjour les amis.

    A Imane .
    Un bobo sur le genou , un zéro en dictée, la trottinette cassée; qui mieux qu’une maman pour nous distraire et nous consoler ?
    Et puis ce coup de cafard à la fin de votre commentaire, si fragile que ça ?
    J’ai trouvé un poème que j’avais écrit pour les papas, mais de peur de vous effrayer encore plus, j’ai renoncé à le proposer à nos amis . Souriez , la vie continue.

    A Mm CH.

    Une analogie avec le prophète Mohamed (SAWS) , concernant notre âge aux décès de nos mamans (Allah yarhamhoum) , mais pour tout le reste , si ce n’est nos prénoms, mon chemin et mon destin sont loin d’égaler les siens . Et pour cause , il s’agit du meilleur homme que la terre ai pu porter , choisi et guidé par le Tout Puissant.
    Le rappel du parcours de Mohamed ( SAWS ) , du moins dans sa jeunesse, est crucial et instructif pour ceux qui ne s’intéressent pas à la vie et l’oeuvre de notre prophète
    Alihi salam .
    Merci encore pour vos encouragements et vos annotations, et le plaisir de se lire est partagé.

    À tous les amis , merci pour vos réflexions sur mes modestes apports , à un autre sujet in chaa Allah.

    Bonne journée à tous.

  15. SBA

    On aime bien vous relire Monsieur.

  16. Mohamed Bendjafar

    Merci SBA.
    Moi aussi, j’ai beaucoup de plaisir à lire tous les commentaires. À bientôt.

  17. SBA

    Je voulais dire vos articles et contributions Merci pour me comprendre.

  18. Ayadoun Sidahmed

    je suis très heureux et fier de faire partie de cette famille de la VDSBA, je sens vraiment que nous partageons les mêmes valeurs des (OULED FAMILYA) je sens que j’ai beaucoup de frères et sœurs (lecteurs+lectrices) à qui je dois beaucoup de respect et d’estime. Qu’Allah accueille nos défunts dans son vaste paradis INCHAA ALLAH

    • BENHADDOU BOUBAKAR

      on est ravi avec toi si Ayadoun,c’est un plaisir de te lire aussi

      • Cheniti Gh.

        Les mêmes sentiments profonds et sincères partagés avec Si Boubakar et Si Ayadoun.
        Merci aussi à notre jeune ami Salim Briksi de nous offrir cet espace convivial ,et à qui je dis: » Rabi yjazik wa yahafdek ! »

Répondre