La Voix De Sidi Bel Abbes

« 8ème anniversaire de La Voix De Sidi Bel Abbès…Vox Populi ?

 

Mont du Tessala/VDSBA

—–Il suffit de s’éloigner du PC  pour quelque temps et de ceux et celles qui nous étaient familiers , proches, ami(e)s, intimes  jusqu’à la confidence intuitive et implicite pour nous apercevoir  qu’ils font partie définitivement de notre mémoire, de notre vécu…Des joies, de l’implication, des transferts…Pourtant la réalité physique et environnementale nous rappelle tout à coup lors de simples promenades pédestres ou en automobile que nous faisons partie d’un secteur géographique et juridique limité à quelques dizaines de kms où le cimetière du temps est toujours là pour vous immobiliser à jamais dans l’antimatière et la vie éternelle. Mais Allah est grand comme nous le rappelle souvent notre camarade Fric et  inspecteur Chot et la fin du monde n’est pas pour demain…même si la Mekerra souffre d’un manque de e-pétition pour médiatiser son abandon… !

    L’implication  de toute une pléiade de rédacteurs, contributeurs, commentateurs et lecteurs grâce à La Voix de Sidi Bel Abbès avait certainement catapulté cette dernière  comme le premier réseau social interactif algérien  entre les deux rives en tant que presse régionale indépendante…Pour un temps qui n’est pas synonyme de pérennité car son aura au dessus de Mare Nostrum fût conditionné par certaines tentatives de récupération politicienne qui ne purent maintenir dans le ghetto pour longtemps des intellectuels des deux rives, multi-communautaristes, du terroir et qui ont navigué sous des  pseudos tant l’amour de leur ville et région dépassait leur Ego devant l’inconstance de ceux qui n’intégraient pas souvent des messages très pédagogiques et structurants. Smiley /ElHanif  n’avait-il pas voulu baliser l’Agora belabbésienne et Bouchentouf Ghalem avec son camarade Argos sa banlieue pour en faire un pont entre les deux rives quand Un parmi d’autres du Bario Alto s’échinait à rappeler le passé mythique du Petit Paris ? Et puis Claude B la bélabbésienne de Toulouse toujours présente et rattachée à ses souvenirs, très méthodique dans ses commentaires, souvent recentrée pour évaluer la faisabilité d’un projet hypothétique parce qu’unipolaire… d’échanges ou de voyage organisé… Et Régine Tari la charmante mais vindicative dame du chemin de fer ,artiste aux goûts raffinés  qui arriva avec Sans Reproche (BL) à établir un dialogue poétique …en plein reply de la guerre d’Algérie ! Et la raffinée Imène, Auressienne de naissance et algéroise d’adoption, qui me frustrera dans l’esquisse de son profil de qualité mais trop diffus pour mon amateurisme !

Si Khiat notre inspecteur des lettres et poèmes à traduire pour les deux rives et Si Senni l’encyclopédie très discrète mais efficace de l’ingénierie culturelle….pourront-ils un jour aider le binôme sus cité à publier un pamphlet en coédition ….sur la Réconciliation ? Je n’en doute point avec cette certitude que l’écrivain et Dr El Hadj Abdelhamid ait souvent des esquisses d’ « amuse-gueule » en poésie dans sa musette…Tout un Club  de coéditions de la Mekerra en perspective de part et d’autre de la Méditerranée avec des femmes ressources comme notre écrivain Maissa Bey,discrète et efficiente. Et puis notre pensée en ce 8ème anniversaire va à notre camarade Albaracin à qui nous avions demandé la synthèse de  ses mémoires tant son vécu fût hors du commun et son expérience socio-historique très riche…avec ce souhait de l ‘avoir vu vivre encore des décennies…Les traducteurs universitaires répondront à l’appel comme notre ami Cheniti Ghalem  à qui nous souhaitons bonne santé et retraite méritée pour avoir beaucoup aidé La VDSBA du point de vue logistique et promotionnel.

Nos affects vont aussi vers de grandes dames sous pseudos avec toujours cette crainte de faire méprise et irrespect à de talentueuses commentatrices en pensant qu’elles soient des hommes…Mme CH cette passionaria du terroir, souvent virulente mais jamais irrespectueuse  qui me donna du clavier à retordre…De la passion mais jamais de mépris ou de haine jusqu’à en arriver à composer avec une autre passionaria de l’autre côté de « Raya » comme disaient nos vieux….Danielle  la PN à la fois outrée, violente mais sensible jusqu’à la reconnaissance de l’évidence que la souffrance n’a pas de camp !

     Et Grâce qui restera mon énigme jusqu’à hanter mes incertitudes tant elle se substitua à mon miroir …et s’éclipsa comme Just an illusion !

Et Mourad l’émigré chaoui supposé helvétique mais défenseur des constantes et qui a eu le mérite de me faire découvrir les chansons du terroir Aurassi de Sid Mourad…

Et Tewfikhayi l’enfant de Fb Thiers émigré au Canada qui fût très participatif même s’il est parfois plein de ressentiment car ce n’est pas facile de partir….mais il est revenu …par la VDSBA !

Un autre Tewfik Adda Boudjellal qui n’est plus à présenter et qui reste un perfectionniste au risque parfois de se brûler les ailerons comme  Icare et Abou Firnass…

  Comment ne pas trembler devant les ondes transcontinentales de la chronique des poèmes de Hassan à la fois scientifique et conservateur du terroir des ancêtres ? Transmettant de très loin,il nous est toujours très proche , trop proche de nostalgie souvent pour ceux et celles qui ont vécu l’émigration !

N’oublions pas les permanents de la Maison comme Mohamed Kadiri le correspondant  et premier rédacteur rodé à toutes les vitesses, Mohamed Ghalouni le chroniqueur culturel impétueux  alias Mohamed G Le Sage…et Benhaddou Boubacar l’infatigable commentateur qui n’a pas froid aux yeux pour dire certaines vérités ! Et notre frère Amirouche ,le fils des Amarnas et correspondant des VDSBA et communauté belabbésienne à Paris à qui je souhaite prompt rétablissement ainsi qu’à Squatteur pour son courage à s’accrocher à la Vie !

Peur d’en avoir oublié certains ? Non ! Ils comprendront certainement que je les accompagne dans ce dernier convoi de La VDSBA avec mon pseudo… !                                 

Quelle Saga pour la VDSBA !


—–Comment oublier le propriétaire et administrateur du site électronique Si Salim Brikci. qui donna à Sidi Bel Abbès et d’autres wilayas, leurs émigrés et rapatriés nostalgiques,et cela depuis Mars 2011 , de façon gratuite et bénévole…une opportunité d’expression , échanges, débats et informations qui fit vibrer un lectorat et ses contributeurs ?

——Avons-nous été à la hauteur de ces opportunité et moment socio-historique après ces joies et échanges ,après des déceptions et frustrations aussi je me dois de l’avouer ? 

                                                                 Mémoria

___________________

Cher ami Mémoria;

La VDSBA a eu l’honneur de vous avoir  comme visiteur, puis contributeur enfin modérateur, et je tiens à vous remercier pour votre travail, votre fidélité et votre disponibilité !

MERCI SI MEMORIA.

Brikci Salim

fshbty

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=76201

Posté par le Mar 2 2019. inséré dans ACT OPINIONS, ACTUALITE, ALGERIE, CULTURE, DEPARTEMENT/WILAYA DE SIDI BEL ABBES, SBA QUAND TU NOUS TIENS. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

Répondre

*