La Voix De Sidi Bel Abbes

Hôte du journal : l’ex maire Zenaidi mohamed parle de son passage a l’hôtel de ville par le jovial Mr ourred Hamid

Mr hamid Oured

Notre cher ami le jovial  hamid Oured nous revient avec un résumé d »un long entretien qu »il a effectué avec l’ex maire de la ville monsieur Zenaidi mohamed .L’entretien très riche porta sur le passage de ce dernier a l’hôtel de ville comme on signalera qu »une autre personnalité de cette époque  l’ex autre , ex maire feu Ouhibi Abderrahmane auteur d’une démission historique qui l’honore ,citée dans la foulée de cet entretien; a eu droit a un article que nos lecteurs peuvent consulter.Comme nous ferons de notre mieux pour mettre a la disposition de nos lecteurs un sérieux travail de traduction du Coran par notre invité du jour a savoir monsieur Zenaidi mohamed  

 .VDSBA :présentez-vous à vous lecteurs.

ZM :Je m’appelle Zenaidi Mohamed ,né le 18 octobre 1939 a Sidi Bel Abbes ,les cannons de la 2eme guerre mondiale tonnaient  depuis un certain temps ,ce fut un médecin militaire qui avait accouché ma mère ,une LASSOULI ,il s’agit de Mr MUNIERA d’origine espagnol qui avait fuit le régime de FRONCO ,il tenait aussi une pharmacie ou mon grand père ZENAIDI Allal avait la fonction de préparateur de ce fait tout le monde l’appelait « Allal el pharmacienne »,ce médecin-pharmacien exerçait aussi sa fonction au lycée Laperrine ,et c’est grâce à son intervention ,et  celle du professeur AZZA Abdelkader  que je fus transféré de l’école Turgot vers cet établissement dés la première année ,je fus pendant cinq ans le seul « arabe» de la classe ,c’est la que je poursuivis mes études secondaire jusqu’à l’obtention de mon BAC  en philosophie en juillet 1959 ,nous étions seulement « Trois arabes » à avoir obtenu le Bac cette année ,les deux autres sont Allal Mohamed ,un élève brillant qui raflait chaque année tous les prix .Apres l’indépendance ,il servit comme haut cadre au ministère de l’industrie légère ,supportant avec dignité la médiocrité de ses supérieurs  politiques ,ignare et régionalistes ,la maladie qui l’à emporté prématurément n’avait pour cause que le dépit ‘j’en suis persuadé ,le second est  Lazreg Mohamed un Belabbesien ould quartier  Gambetta ,fils d’un Taleb enseignant  coranique réputé et respecté professeur d’histoire.

 

VDSBA2 : le nom Zenaidi, qui veut  dire  quoi ?avez-vous une explication ?

ZM: Mon père est né en 1912,mon gr and père est arrivé à Sidi Bel Abbes à l’âge de douze ans ,emmenés par leur père de Mascara ,il fut formé dans les ateliers ,de l’Emir Abdelkader .

 il était originaire de Médéa le premier recensement de la population nous a donné le nom de Zénaïdi par rapport a cette profession ,en effet les crosses des armes étaient taillées dans le bois ,en arabe Znad signifie crosse .Zenaidi signifie tailleur de crosse.

VDSBA :puisque vous parlez de recensement de l’état civil par les Français en Algérie que pouvez –vous nous dire de plus ?

ZM :En effet le recensement de l’état civil a été confié à des agents de confession juive considérés à l’époque comme Algérien leurs langues maternelles était  l’arabe dialectal ,ils vivaient ,s’habillaient ,cuisinaient ,dansaient, comme nous et appréciaient nos poèmes et notre musique ,le décret Crémieux ne vint les récompenser que bien plus tard ,ils étaient chargés de fixer les noms propres de chaque famille ,ils ont commis de graves et considérables abus ,par dérision ,méchanceté ,ingratitude ,vengeance et mépris ,puisqu’ils ont affublé de nombreuses familles voire des tribus entières par des noms obscènes ,de métiers ,d’outils, de noms d’oiseaux des noms grotesques imprononçables publiquement .Notre ministre de la justice devrait charger une commission compétente pour régler cette plaie coloniale qui dure depuis plus d’un siècle ,sans tenir compte de conséquence bureautique et mettre fin aux sentiments de frustration de tous ces gens.

VDSBA : Revenons à votre parcours professionnel .

ZM : D’Octobre 1959 a Décembre 1961,j’ai exercé les fonctions  de maitre d’internat avec l’espoir d’amasser une  pécule pour pouvoir continuer  mes études ,je fus affecté la première année au lycée Leclerc de Sidi Bel Abbes et pour le reste au lycée Lamoricière d’Oran . A la mi-octobre 1962,en me promenant avec un ami et  cousin Lassouli Ghaouti ,nous fîmes la rencontre de Mr NEMMICHE Hadri qui venait  de rentrer de France ou il était  refugié, l’entrée de sa maison ayant été plastiqué à deux  reprises par  l’ OAS . Soudain sans me consulter, mon cousin lui exposa que nous étions à la recherche d’un boulot, sans plus tarder ,il nous rédigea dans son bureau une lettre de recommandation a chacun de nous ,nous enjoignant  de rejoindre au plutôt la direction des impôts d’Oran .Nous fumes installés dans nos fonctions un matin du 18 Octobre 1962 . Je ne pouvais pas imaginer que cette administration allait  prendre 35 ans de ma vie, je fus affecté  à la  recette municipale de la ville de SBA .Je fus accueilli par Mr Arbarel Marcel ,le bureau avait  une organisation parfaite ,l’effectif était  de 24 agents avant l’indépendance ,il n’en restait que huit ,dont trois Algériens ,les Européens obtempérant a  l’insistance de Mr Arbarel qui  les avait priés de rester  il devait garder son poste jusqu’au 31 Décembre 1962 ,et déposer son compte de gestion, pour pouvoir aspirer à sa mise à la retraite . Je fus nommé sous directeur des impôts de la réception jusqu’au 31 Mars 1996 .Pendant toute ma carrière ,je fus servi par un personnel  remarquable pour son dévouement ,son sens de service public sa probité et son efficacité ,jamais le moindre détournement ,le moindre centime ne manquait ,le moindre irrespect  envers les contribuables ,le moindre déni ,c’est pourquoi je voulais tous les remercier .

 

VDSBA :Sidi Bel Abbes était promise wilaya en 1974 ,et il a eu la loi instituant des réserves fonciers sous la commune  ,que pouvez-vous nous dire ?

ZM : Effectivement le chef  Daira en l’occurrence Mer Aktouf Rachid a été l’un des grands artisans de sa future promotion de wilaya  SBA était  promis wilaya en 1974. En ma qualité de 1er président ,je présidais la commission des finances ma spécialité ,et a ma demandé  celle de l’urbanisme dont j’avais demandé la création avec son tenant au service administratif. Le président de l’APW en l’occurrence Mr Allal Mustapha  m’avait  informé de la préparation d’une loi instituant des réserves fonciers pour les communes en me procurant des documents préparatoire, avec l’accord du président de l’APC ,le tout fut constitué rapidement 18 membres de l’APC animèrent cette nouvelle commission ,c’est ainsi que furent  recensés tous les terrains déjà comptabilisés laissés par les Européens (nationalisés par  la loi) se trouvant dans le périmètre urbain de notre ville plus de 500 nous informâmes alors la population ,nous mise au point une procédure d’attribution qui privilégiait les familles nombreuses ,les mal logés ect….cette opération s’est déroulée sans trop anicroches. Cette opération fit rentrer dans la caisse communale plus de 9 milliards de centimes ,le budget primitif s’équilibrait alors au environ de 6 milliards .

VDSBA : il y’a eu a sidi bel abbes une quinze économique  dans le  jardin public qui a eu beaucoup de succès  ,qui a été l’initiateur, ?

ZM :C’est ainsi sous le patronage de Messieurs Taibi Larbi ministre de l’agriculture, Amir Benaissa ,secrétaire général à la présidence de la république ,Sekkal Benali président de la FAF et le docteur Mebarek  Mohamed fut décidé l’organisation d’une quinzaine économique intitulé « la fête de la ville » . -( premier anniversaire de la révolution agraire.) Du 10 Juin au 25 Juin ,puis prolongée d’une semaine pour répondre a l’enthousiasme qu’elle avait suscité . Je fus désigné comme secrétaire général de la commission préparatoire et exécutif de cet événement, tous les moyens de l’APC  furent mis à ma disposition, toutes les entreprises de l’agriculture, de l’industrie et du commerce furent sollicités ,le programme économique fut complété par une riche activités culturelle ,et sportive ,l’enceinte ou se déroula la quinzaine économique n’était  autre que le jardin public. Aucun détérioration, vandalisme, agression, rixe ne furent signalés l’influence était si grande qu’aux heures de pointes d’entrée payante a un tarif symbolique était abandonnés .La réussite dépassa nos expériences .Le chef Daira Mer Aktouf qui s’est montré réticent pendant les préparatifs vint nous féliciter .

VDSBA :il y’a eu une deuxième visite du président Mr Houari Boumediene?

ZM :Oui deux ans âpres sa première visite si Boumediene nous qualifia d’une seconde ,cette fois pour inaugurer le complexe de la SONACOME et pour la pose de la  première pierre de la SONELEC  aujourd ‘hui  E.N.I.E .ce fut la wilaya qui étudia le parcours avec son service protocolaire ,la commune fut chargée de son embellissement et la construction d’une arcade fleuris et au montage d’une grande estrade réservés aux autorités locaux pour saluer le président . On s’aperçut que l’exécutif de l’APC y compris son président ne figuraient pas parmi les invités. Mr Ouhibi fulminait son écharpe déjà enfilée .Je priais alors tous ce beau monde de me suivre ,nous fendîmes la foule ,et nous formâmes une haie d’honneur a une  cinquantaine de mètre de l’estrade ,le chef de service protocolaire accourut ,je lui fais les présentations ,il compris vite la situation ,quand le président arriva ,il salua de sa voiture les occupants de l’estrade ,puis s’arrêta a notre niveau et prit par la main Mr Ouhibi pour une marche a pied tout le long du boulevard Emir Abdelkader bondé de monde.

VDSBA :Monsieur Zenaidi vous avez assuré l’intérim pendant un certain temps, pouvez vous nous dire plus ?.  

ZM Je n’ai plus en mémoire la date, mais il me semble que cela s’est produit le mois de juillet ou aout 1976,Mr Ouhibi me pria de me présenter a son bureau, il avait l’air défait et contrit, il me remit une décision de la wilaya me désignant pour assurer son intérim pour une période de trois mois. Je l’interrogeais sur le pourquoi..il s’enferma dans un mutisme total et soupçonneux..je l’appris bien plus tard par un inspecteur de police qui avait assisté a la scène Monsieur Ouhibi avait eu la veille une chaude altercation avec le wali, il avait selon ce  témoin  rétorqué à un violent reproche du wali «  je suis un représentant du peuple, je ne suis pas un fonctionnaire » !il est vrai s’il m’avait informé j’aurai  préféré défendre sa cause ..car je savais déjà à l’époque tous les esclandres qu’on attribuait à Monsieur le wali, son deuxième mariage avec une dame médecin à l’hôpital, sa tentative d’expulsion des habitant d’une villa au boulevard de la Soummam pour se l’approprier ,trafic de téléviseurs envoyés à Guelma par ambulances, recrutements  et  de nominations de personnes sans compétence et quasiment illettrés dans des postes clés (bien de l’état) et bureau d’étude et d’architectures et de génie civil de la wilaya originaire de l’est.. La majorité de l’apc me faisait confiance. Dans l’état d’esprit ou j’étais je ne pouvais me dérober pour ne pas assurer cet intérim.

VDSBA : quel a été vos relations avec Mr Ouhibi président d’APC ?

ZM La période de trois mois achevés ,monsieur Ouhibi reprit ses fonctions ,il convoqua aussitôt l’APC, avec un ordre du jour ordinaire ,mais dés l’ouverture de la séance ;il se lança dans une futile diatribe contre ma gestion ,suggérant que des malversations et d’autres graves négligences avaient été commise a la stupéfaction générale. Je ne le croyais pas capable d’une manœuvre aussi grossière, tous son argumentation était basée sur l’octroi que j’avais autorisé d’un stock de vieilles tuiles récupérées à une vieille mosquée ,à quelques dalles de trottoirs en ciments données à un service de sécurité militaire ,et à deux grands vases que notre entreprise fabriquait vendues régulièrement à sa pressante demande à notre receveur principal. (Mr Ouhibi ayant interdit leur vente verbalement ,je l’ignorais)tous ces objets ne figuraient sur aucun inventaire ,et pouvait disparaitre a tous moment. Et si réel préjudice y avait ,sa valeur n’aurait pas dépassé les 400 DA de l’époque ,je le priais de donner plutôt la parole aux membres de l’exécutif ,pour exposer le bilan.des trois mois et de les interroger sur les problèmes fondamentaux qui  les préoccupaient car je les avait tous chacun en fonction des attributions de la commission qu’il présidait ,solliciter ,informés et fait participer aux réalisations  .Leurs exposés ne l’infléchirent pas et réclama la formation d’urgence d’une commission d’enquête dont il avait préparé la liste de ceux qu’il devaient la composer. La commission qu’il avait lui-même désignée établi un rapport laconique juste pour ne pas le vexer ;il adressa aussitôt a la wilaya en demandant mon exclusion. En réponse la wilaya fit réintégrer l’ancien secrétaire général Mr BENDELLA Mohamed qu’il avait évincé de son poste cependant .la wilaya sans l’exclure organisa une autre élection pour le poste de président de l’APC nous présentant tous deux  comme candidats ,je fus alors élu à une très grande majorité. Je gardais et je garde encore pour lui du respect, en raison de ses engagement ,son métier d’enseignant ,de sa culture islamique moderne ,de sa maitrise de la langue arabe classique et  à son âge .A ceux qui m’interrogeait ,je disais qu’il avait des qualités ,il aurait fait un bon conseillé dans une activité a caractère culturelle ou sociale ou un bon député.

VDSBA: vous avez été suspendu par Mr Seridi ,pouvez-vous nous dire la cause ?

ZM :Au cours de je ne sais quelle cérémonie ,Mr Seridi ne fit part de sa visite des douze logements que nous venions d’achever ,et que nous destinions a nos agents communaux ,il me dit son admiration pour ces douze villas coquettes et bien achevées ,je ne me doutais pas de ses véritables intentions ,je lui fit part du tracas que j’éprouvais pour leur répartition car le nombre était insuffisant pour satisfaire les prétendants ,ce projet avait été lancés par Mr Ouhibi et je n’étais fixé un point d’honneur pour le terminer .Trois jours plus tard ,Mr Bendella me présenta un contrat de vente de ces logements signé par le wali et tous les services techniques de la wilaya du profit de cette dernière. Il ne manquait que ma signature .Mr Bendella me fit part que le wali exigeait la finalisation de l’opération immédiatement j’étais au fond de la fosse ,pour me relever j’ai crus bon d’user des mêmes stata gênes ,je signais et je résolu de prélever six logements a l’intention de nos communaux ,Mr Seridi me mis en demeure à renoncer à cette opération sans écouter nos explications .J’invitais alors les six agents dont la condition de logement était précaire d’occuper les logements nouvellement construites que je leur ais désigné sachant pertinemment que je ne pouvais pas résister à ce bras  de fer. Mr Seridi ne signifia alors ma suspension ,il attribua deux des douze villas a Mr Boumendjel .Je décidais de quitter l’arène ,les dés étaient pipés . Mr Ouhibi avait raison ,le pouvoir de décider appartenait a un fonctionnaire qui pouvait faire et défaire une représentation du peuple élu au soufrage universel. Et l’élu était censé servir ce potentat ,même lorsqu’il commettait de graves irrégularités . C’était un mois de Décembre si Houari Boumediene très malade avait été ramené de Russie .Il décéda quelques jours après. Tout le monde politique était occupé par cet événement et les problèmes de succession…

VDSBA Le mot de la fin

ZM J’aimerais terminer cet interview qui ressemble à mon testament par quelques observations que je vois utiles pour mon pays et particulièrement pour nos jeunes . Indignez-vous ,mais pour s’indigner il faut d’abord donner ,pour réclamer ses droits s’il faut avoir accompli ses devoirs. Mes enfants ,plutôt réveillez-vous !réveillez-vous  c’était le cri de nos mamans pour nous envoyer tôt à l’école chaque matin ,puisez-vos forces dans l’exemple de vos parents ,de vos ancêtres et dont les valeurs ont permis l’existence de cette nation.

 

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=26051

Posté par le Mai 4 2013. inséré dans ACTUALITE, HOTE DU JOURNAL. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

47 Commentaires pour “Hôte du journal : l’ex maire Zenaidi mohamed parle de son passage a l’hôtel de ville par le jovial Mr ourred Hamid”

  1. hamid

    de grands messieurs qui transitérent sans s’accrocher au kours iregardez les photos cela veut bien regretter ce que nous vivons…un fils de bonne famille trés respectueue si zenaidi merci oured.

  2. Arbi

    un monsieur simple et compétent c tout différent aujourdhui

  3. messafer ft sba

    Abderahmane ouhibi sortit ausi par la grande porte on apprend plus sur le passé et on voit mieux avec ces entretiens qui n’existaient avant sous le parti unique je vous remercie jovial abdelhamid oured

  4. belamri abdelkader

    Mr Ourred hamid est enigmatique,il disparait de la circulation un moment pour apparaitre avec un cadeau réservé à ceux qui doutent de la qualité des vrais hommes bel abesiens qui par dépit et surtout par dignité ont choisi de se retirer que subir le mépris de ces responsables autant incompetents que minables,usant de leurs postes de responsabilités pour dicter leur loi.J’étais jeune quand Mr Zenaidi était aux affaires et ce qui nous interessait durant cette période était la probité de nos élus et mr zenaidi était de ceux-là,du moins ce que la rumeur véhiculait à l’époque.Mais ce qui attire mon attention le plus est la qualité des hommes de cette époque,tous jaloux de leur ville et fier de la servir;instruits ayant fiere allure et surtout assumant leur responsabilité avec dignité.Longue vie et bonne santé à notre père et guide mr zenaidi et merci mr hamid pour ce reportage plein d’interet par rapport à ce que nous vivons aujourd’hui.

  5. Hamid

    Monsieur ce qu’il faut retenir de votre expérience et de votre sagesse, c’est la maxime que doit retenir chaque belabbesien : Indignez-vous ! Demandez vos droits et surtout n’oubliez pas vos devoirs. J’ai bien retenu tous les désagréments que vous avez subit lors de votre mandat. Je peux vous dire Mr que nous avions déjà senti le roussi avant que BelAbbès devienne Wilaya. Le sieur Aktouf -recherché par la police des frontières et mis en cause pour détournement de biens publics- (à vérifier) Ce chef de Daira décide à qui octroyer la fameuse autorisation de sortie du territoire, il usait de son petit pouvoir à l’échelle de SBA. Quand au vulgaire beau frère de Boumédienne, l’infame Séridi a déglingué Bel-Abbès avec son vocabulaire d’obscénité et de jurons connus et largement pratiqué du côté de Ouenza et Tébessa était une imposture pour Bel-Abbès. Il avait défrayé la chronique en voulant s’accaparer de la villa des Mrabet. Il roulait avec deux voitures et pas des moindres à l’époque de la révolution agraire et du socialisme tout va 2 voitures signe extérieur de richesse dans un pays où la supercherie du slogan « Pour le peuple et par le peuple » la première étant la 604 peugeot, dernier cri de la fameuse marque et un cabriolet BMW flambant neuf. L’imposture de l’Etat socialiste marquait son territoire à SBA. Tous les cadres qui ont suivis étaient tous de l’Est. Son comportement a certainement désabusé plus d’un et je suppose qu’il a même poussé la fameuse société LA BREMER à la porte. Pour placer un natif de Guelma à la tête d’un fameux groupe de travaux publics . La gouvernance était déjà biaisé au temps de Boumédienne. Que pouvait-il faire contre un beau frère devenu maitre des lieux à SBA. Le régionalisme a commencé bien avant cette époque mais paraphé comme norme dans un pays qui mentait à sa population. On connait aussi les importations de voitures de luxe de Mr Séridi (Mercédes) en mettant en garde les impots qui voulait faire leur travail en l’occurence la fameuse taxe imposé à tout citoyen lié à l’import (très peu à l’époque). SBA est devenu le laboratoire de tous les parvenus et les bras cassés de toutes sortes. Je rends hommage à vous Monsieur qui aviez confronté la médiocrité de ces gens incultes et revanchards. Réveillez vous mes chers concitoyens et Indignez vous en revendiquant vos droits et surtout n’oubliez pas vos devoirs ! Belabbès soufre toujours de l’incapacité de ces gouverneurs corrompus, inaptes à la gouvernance et surtout soucieux de leur porte monnaie (allusion à ce docteur responsable de l’hygiène et le Commissaire du FLN qui ne veut pas quitter le Koursi)

    • gamra de sidi khaled

      Vous nous épatez avec ce rappel mrHAMID bravo et viva la voix de sba pour ces sujets porque nos enfants sachent ce qui advena dans leur wilaya

  6. Mohammed.G..

    Bonjour tout le monde,

    Et merci à l’artiste Hamid Ourred pour ce reportage sur Mr Zenaidi Mohamed . A la question sur la fameuse quinzaine économique organisée au jardin public , tu as fait revivre en moi des souvenirs impérissables, à l’époque on s’intéressait surtout aux jeux de fêtes foraines , c’était une réussite totale , les organisateurs compétents et les visiteurs très respectables . Je me rappelle aussi d’une autre grande quinzaine économique qui s’est déroulée tout le long du Boulevard de la République jusqu’à proximité du cinéma Moksi….que du bonheur !!!!
    Bravo khayi, et à la prochaine…!!!!!!

  7. sekkal semchou

    Vous avez trouvé les mots adéquats si mohamed G..La voix de belabbes fait un excellent travail pour la mémoire collective..

  8. jamel

    Zenaidi et la majorité sont une autre graine il n’ya pas photo merci monsieur Oured por ce précieux retour de notre belabbes ki kouna khout

  9. ahlam

    En lisant cet entretien tout a fait par hasard sur notre sympatique voisinMrZENAISI je savais pas que ce grand Monsieur avait fait maire de la ville, pour mon temoignage MR ZENAIDI esi un homme tres généreux,tres modeste, je lui souhaite longue vie et a mr ourrad bonne continuation……

  10. samia

    Ce qui est réconfortant aprés une carriére un mandat sont les témoignages merci ahlam.moi j’ai entendu parler de ces braves gens .

  11. abbes megherbi

    J’ai toujours voue une grande admiration pour cette noble famille de la ville et dontle recit nous presenta de facon merveilleuse si mohamed.je saisi cette occasion pour remercie infiniment mr mohamed pour sa magnifique traduction du Saint Coran en francais.

  12. Cheniti Gh.

    Merci si Hamid ! une fois encore tu nous offres un cadeau magnifique sur des personnes formidables dont la grande probité morale et intellectuelle n’a d’égale que leur modestie ancestrale!.La famille Zénaidi ,nos voisins de Sidi Yacine,ont toujours étaient exemplaires avec un comportement noble et une conduite irréprochable! L’un de leurs frères Mounir (Allah yarhmah) était mon ami d’enfance et camarade de classe. Il était le plus gentil de notre génération ! Je me rappelle de son frère Mohamed, monsieur le maire qui était très respecté et très estimé par toute la population ! merci si Hamid de nous replonger dans notre passé en nous présentant ceux qui travaillaient avec abnégation et sérieux pour le bien-être des citoyens ! Bonne journée à tous !

  13. khiwani

    bon séjour si belabbes megherbi

  14. SANS NOM

    Ce qui a attiré mon intention sur ce recit c’est que le fait que Mr ouhibi que dieu ai son a^me a convoqué une réunion pour quelques vieilles tuiles et deux vases et que le montant a l’epoque ne dépassait pas les 400DA comme mr Zenaidi l’a déclaré prouvait le serieux des responssables,pas comme maintenant ou des sommes faramineuses sont détournées quotidiennement par la horde sauvage tel que chakib khalil et consorts

  15. khiwani

    merci aussi a notre ailier le toujours jeune et élégant proviseur votre coach si abbes M on dirait de la télépathie..ALORS PAS DE MATCH DE LA VDSBA,,?

  16. kfaraoun

    Lorsqu’on voit un responsable comme Serridi avec son certificat d’études dirigeait le docteur Hassani , Ouhibi ou Zenaidi , on se pose la question pour dire à quoi sert l’ enseignement ?
    le président Boumedienne a nommé son cousin Serridi comme wali de sidi bel abbes , le président chadli a nommé son frère comme wali à mascara et comment comment voulez vous que notre pays progresse avec ces responsables de niveaux bas ?

    • boumèdiène

      On ne sait pas si SERIDI est le beau frère ou le cousin de boumèdiène?Arreter de dire n’importe quoi!Assurer vous de l’information avant de commenter!Vous etes entrain de détruire votre pays et vous n’etes pas conscient!

      • Boumèdiène

        MR Feraoun vous vous dites que seridi était le cousin de boumèdiène et un autre lecteur a dit que c’est son beau frère! alors qui dit la vérité?C’est pour cela que je vous dit de vérifier votre information avant de dire n’importe quoi et ainsi vous tromper les gens et vous pouvez détruire la confiance des gens et de ne plus croire en personne et permettre alors aux harki de revenir avec les pieds noirs alors que l’un des feraoun est un chahid et que j’ai vu tomber sous mes yeux alors que jen’avais que 10 ans!Par ailleurs vous dites que Boumèdiène a favorisé son cousin serridi!Je porte a votre connaissance que feu boumèdiène avait son frère et d’autre de sesproches il ne les a jamais favorisés et Boumèdiène est un homme propre et quand on avance quelque chose il faut apporter des preuves vous parler de chadli c’est vrai mais pas Boumèdiène!Il ne faut pas salir la mémoire des gens propre!Tayebi larbi allah yerhmah lors d’une rencontre avec des belabésiens nous avait: dit texto: Boumédiène est parti L’Algérie est partie! Je vous laisse méditer ! Et ca c’est la vérité d’autres personnes étaient présentes et peuvent toujours témoingner!

        • hadri

          on prend ainsi acre des paroles contre une autre

        • Mémoria,

          Rendons à César ce qui est à César. Houari Boumediène a été peut être un dictateur;il a sûrement voulu gouverner seul et a été cruel avec des hommes qui osèrent lui dire certaines vérités…J’en conviens mais Boumediène n’a jamais favorisé les membres de sa famille des environs de Guelma(Héliopolis).Son cousin germain Boukharrouba(j’ai oublié son prénom) était un pauvre sergent-chef de l’ANP lorsque j’ étais militaire.Il avait un frère qui avait un magasin à Guelma qui ne bénéficia d’aucun programme spécial à cette époque.Il n’y avait ni Souk El Fellah,ni galerie pour cette ancienne ville coloniale.Seulement le quartier populeux de Ben Cheghaïeb,une véritable kasba et quartier populeux où le chômage fût endémique.Il faut reconnaître que Boumèdiène n’a rien fait pour Guelma.Il était tout sauf un adepte du népotisme.Et ceci est un hommage à sa décharge !
          Effectivement Seridi était de Guelma .De là à user de subterfuge ou de trafic d’influence,cela est une autre histoire.Il ne parvint pas à éjecter la famille Merabet de sa villa pour autant….
          Bonne soirée !

          • Karim10

            Bonsoir cher Mémoria.
            Peut-on dire que si Boumediene n’a rien fait pour Guelma ! Guelma elle aussi n’a rien fait pour lui ?
            Il est certes né à Aïn-Hassainia aux environs de Guelma un coin perdu à droite de la route qui mène à Hammam Maskhoutine. Bizarrement ! Lors de ma dernière visite à Guelma le 08 MAI 2012.J’ai visité la ferme ou il était né et grandi aussi .Cette « Maison» normalement Historique ! Elle reste « figée »,son toit tombe déjà en ruine en attendant sans doute son tour pour disparaitre à jamais !
            Vous avez raison de sonner l’alarme ! Pour « réserver » un minimum de respect à un symbole de la révolution Algérienne. Merci.

          • boumédiène

            Mr Mémoria! Boumédiène n’était pas dictateur c’était un révolutionnaire!Si on compare Degaule à boumédiène:Degaule aussi était un militaire et il a fait un coup d’état pour arriver au pouvoir ce n’est pas la peine que je rentre dans les détails l(Histoire est connue par tous)Boumédiène a pris les armes pour contribuer à la décolonisation de l’Algérie!Degaule lui était pire qu’un dictateur c’était le colonisateur de notre pays!Cette idée de dictateur est une idée propagée par ceux là meme qui se prétendent des démocrates ceux qui hier ont massacré des milliers d’algériens

            • Houari

              FEU Boumédiène restera toujours dans le coeur de millers d’algériens !Vous savez pourquoi,? Parce que tout simplement c’était un homme honnete et il ne s’est pas remplis les poches!Faites une enquète !et vous allez voir !Mr Karim nous rend compte que mème la maison paternelle de si Boumédiène tombe en ruine!Et la seule demeure qu’il possède c’est sa tombe c’est vrai elle est située à El alia parce que c’était un grand est valeureux Monsieur!Et l’Histoire ne produit qu’ un grand homme un fois tous les cent ans!Je dis à nos enfants qu’ils peuvent etre fiers de leur Histoire faite par nos glorieux chouhadas!

            • Mémoria,

              Salamou aleikoum!

              – Boumediène a accueilli la première visite d’un président de la République française en Algérie,en l’occurrence Valéry Giscard d’Estaing le 10 avril 1975…..
              -Boumediène a été le seul avec quatre de ses compagnons à ne pas signer les Accords d’Evian du 19 mars 1962 alors que la majorité absolue des membres du CNRA (Tripoli) avait signé les dispositions ainsi que les cinq de la prison d’Aulnay(Par procuration).
              -Boumediène a autorisé les dernières expériences atomiques et chimiques françaises après le 19 juin 1965 …?????!!!!!

              Ce sont des faits historiques ,mon frère,et je laisse les historiens confirmer.
              Je ne suis qu’un spécialiste de la mémoire…
              Je confirme l’anti-népotisme de Boumediène né Boukharrouba.J’ai vécu dans sa ville et la proximité de ses proches à une certaine époque.
              Je n’ai jamais été tenté de comparer deux hommes historiques et je ne puis m’engager sur autre chose.L’Histoire jugera !

              Mes respects !

  17. Bouchentouf

    Salem
    Merci Si Ouerrad pour cet interview qui m’apprend beaucoup de choses et pas des moindres sur la gestion d’une ville en Algérie où l’élu n’est qu’un faire valoir car très mal élu justement et sur celle de Bel Abbés en particulier dont je ne me souviens que du Docteur Hassani Rahimahou Allah, sinon de quelle obédience politique à l’époque était cet ancien maire M Zénaïdi ? Dommage qu’il n’y a pas la moindre anecdote là dessus mais je n’en doute pas qu’il était un militant du FLN ainsi que M Seridi et consorts évidemment alors tout le reste n’est que de la poudre aux yeux car on le sait chacun défendait ses propre intérêts et celui qui avait les épaules larges gagnait pour sa smala entière et croyait vous que cela a changé depuis ? Je ne le crois pas avec ce peuple léthargique qui continu encore de dormir en croyant aux miracles et à l’intervention salutaire Divine ………..êtes vous demandé pourquoi y a t-il autant de Daïra (sous-préfectures pour les non initiés) parfois pour une seule commune depuis les dernières élections qui avaient vu le FIS majoritaire ? Non ? Peut être parce que l’on continue toujours de tourner en rond pour trouver le chemin de la démocratie seule voie de la liberté et du progrès….. Amicalement

    • Rachid

      MR BOUCHENTOUF A vos yeux il n’y a que des voleurs en Algérie f Meme notre Gentil et ancien maire Bouchentouf( votre cousin peut etre ) est voleur selon vous?La démocratie dont vous parlez a permis à un certain franco algérien de prétendre à la candidature à la présidence demain ca sera au pied noir et aprés demain le juif !Où va notre pauvre Algérie?Ne vous en faites pas il y aura d’autres Benmehidi Lotfi Ben boulaid Amirouche Abane! Ce message est également pour Mr Badissi!Allah yestourna!

      • BADISSIE

        qui a produit et encourager le voleur de chakib khelil et compagnie un franco algérien , ou un pied noir????????????????????????????????????

        • Rachid

          Alors remplacez les algériens par des pieds noirs des franco algériens et pourquoi pas des Juifs pour peu qu’ils vous permettent d’appliquer le port du voile intégral et la » charia »!Chakib khalil est algéro américain et a été introduitpar les juifs et les américains!et je n’avance pas n’importe quoi§

  18. hamid ourrad

    Frere BOUCHENTOUF.des anecdotes il y en a plein,j’ai pas pu les publier,parce que l’interwen etait trop long,mais voici une anecdote racontée par Mr ZENAIDI lorsqu’il etait dans les contributions en decembre 62. « Un certain M Vidal fut chargé par M Arbaret pour lui faire son dernier compte de gestion.il arrivait chaque matin de mostaganem.en serrant la main à ses collégues francais il leur susurait à l’oreille »Elle fume encore ».faisant allusion à la cimenterie de Zahana…oubliant qu’un arabe était là……
    C »est pouquoi profitant de ses nombreuses absences,je pris en charge son travail en le terminant dans les temps.
    M Arbaret en fut étoné et reconnaissant.j’ecourtais ainsi son séjour dans notre pays…La cheminée aprés leur depart n’a pas cessé de fumer
    L »algerie a construit encore une autre cheminée »

    • Salam Si Oured et merci pour ce reportage qui dévoile un peu de ce qui s’est passé dans les coulisses de l’apc et nous fait connaitre le parcours prof. d’une personnalité comme Mr Zenaidi.
      une autre anecdote ,on a apprécié la 1ere.
      mes salutations

  19. DEKKICHE DE PARIS

    On s’attend a des autres entretiens sachez toujours bien choisir surtout concertez vous car la voix de bel abbes et lue

  20. kfaraoun

    Boumediène Qu’est-ce que j’ai dit de mal pour détruire mon pays et de quel droit vous m’accuser d’etre inconscient? Meme si je dis n’importe quoi ça ne regarde que moi alors pourquoi cette provocation gratuite?

  21. BADISSIE

    monsieur Zenaidi un homme propre que je connais très bien , avec qui j’ai un lien familiale , je veux complété une information la villa que voulait prendre de force Seridi elle se trouve au bd la MACTA j’ai assister a cette scène , deux hommes ont intervenue messieurs Allal mustapha (pharmacien) et Sekkal mahmoud (sous directeur des impots) ALLAH yerhamhoume qui ont contacté le Docteur AMIR ALLAH YERHMOU qui a contacter Boumédienne ALLAH yerhmou ,devenir wilaya devient néfaste pour certaine ville .

  22. boumèdiène

    Pour une fois tu dis du bien envers un res ponsable ou seulement parce qu’il est de ta famille?

  23. BADISSIE

    TOUT LE MONDE CONNAIT MONSIEUR ZENAIDI SI VOUS VOULEZ ONT VA CHEZ LUI ENSEMBLE ET A VOUS DE JUGER , il a une voiture ancienne offerte par sa fille cadre.

    • BELABESIEN

      IL Y A BEAUCOUP A DIRE SUR CERTAINS Mr OUHIBI UN INTELLECTUEL ETAIT IRREPROCHABLE QUANT A Mr ZENAIDI IL Y A DES DOUTES SUR SA FORTUNE SUR SA GESTION ET SON PASSE .POUR RAPPEL IL A EU UNE VILLA QUI COUTE UNE DIZAINE DE MILLIARDS IL A DISTRIBUE DES DIZAINES DE LOTS DE TERRAIN A DES CONNAISSANCES ET… AUTRES,
      CONCERNANT SA PRISE DE FONCTION A LA TETE DE LA MAIRIE ET SES RELATIONS AVEC Mr OUHIBI , ZENAIDI NOUS CACHE ENORMEMENT DE CHOSES Mr OUHIBI ETANT DECEDE ALLAH YARHAMOU.

  24. BRAHIM

    boumedienne est une nouvelle création de pseudo destinée non pas dans le but de commenter mais pour provoquer

  25. fethi

    un homme respectable qui a accepté cet entretien saluons le vivement et disons merci a si oured et cela a jete un eclairage supplémentaire.

  26. kfaraoun

    Vous avez vu juste si Brahim ALLAH YAHDIH

  27. D

    Et pourquoi revenir à l’algerie coloniale .
    On vivrait dans la sécurité et comme dirait notre ami FRIC notre Mékerra serait Plus propre et plus de mauvaise odeur.Alors faites la chasse aux Zombies .

  28. safi

    je salue oured pour ces belles incursions dans le passé

  29. bennabi

    il fait a mon avis diversifier les articles pour ne pas rester sur les gens gestionnaires du passé chercher dans la wilaya d’autres braves gens je ne sais pas élargissez

  30. AZZIZ

    @Mr belabesien
    Vous parlez de fortune……quelle fortune,,?..une pension de retraite apres quarante années de dur labeur.
    Pour la villa,il a fait une permutation avec Mr Bouda,il l’a acheter comme tous les algeriens qui ont achetés leurs maisons
    Mr Zénaidi est un homme integre,il y a beaucoups de notables qui peuvent en témoigner

  31. BADISSI

    Accuser quelqu’un sans avoir des preuves c’est grave , monsieur belabesien la villa étais bien vacant il a acheter comme tout les algériens , si monsieur Zenaidi voulez faire de l’argent sale il pouvait le faire quand il étais aux impôts ,dans toute sa vie je me rappelle il a eu deux voiture une simca P60 OCCASIONS en suite une renault 16 , et aujourd’hui une ford fiésta 1998 qui appartient a sa fille cadre a sonatrach , je peut citer d’autres détails par respect a monsieur ZENAIDI si vous voulez ont se rencontre pour vous parler de l’homme propre et intègre.

Répondre