La Voix De Sidi Bel Abbes

Hospitalisation à domicile: un saut qualitatif dans l’amélioration des prestations de la santé publique

Le développement du dispositif de l’hospitalisation à domicile (HAD) constitue « un saut qualitatif » dans l’amélioration des prestations de services du secteur de la santé publique, a affirmé jeudi à Constantine le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf.

Les soins à domicile font partie intégrante des activités des établissements de santé et leur promotion requiert un caractère primordial, a précisé le ministre dans un point de presse tenu au Centre Hospitalo-universitaire (CHU) Benbadis, à l’issue de l’inauguration du service de maternité ayant subi des travaux de réhabilitation.

M. Boudiaf a appelé, dans ce contexte, à œuvrer à créer des services HAD à travers les différentes structures de la santé, soulignant que ce dispositif de soins à domicile « apporte une solution adaptée » aux malades souffrant d’un handicap et aux personnes âgées ayant des difficultés à se déplacer vers les structures de soins.

Lors de l’inspection du chantier du complexe mère-enfant, implanté dans la nouvelle ville Ali Mendjeli, le ministre a insisté sur la nécessité de renforcer ce chantier, lancé en mai 2015, en moyens humains et matériels, avec l’objectif de le réceptionner en juillet 2017.

Au site du complexe mère-enfant de 120 lits, s’étendant sur 2,5 hectares, M. Boudiaf, qui a mis en exergue l’apport de ce projet dans la prise en charge médicale des mères et des enfants et l’ amélioration de la qualité des soins et des prestations, a eu un aperçu sur l’état d’avancement des travaux qui ont atteint, selon les explications fournies, un taux de 35%.

Des instructions fermes ont été également données par le ministre pour le parachèvement des travaux de l’annexe du laboratoire national du contrôle des produits pharmaceutiques, qui sont actuellement à 50 % de leur taux d’avancement et dont la réception est prévue pour la fin de l’année en cours.

Le ministre de la Santé, de la Population et de la réforme hospitalière a exprimé sa satisfaction quant à l’avancement des travaux d’extension de la maternité de Sidi Mabrouk, lancés en mai 2014, qui sont actuellement à 75% de réalisation.

Selon les informations fournies in situ, la maternité de 73 lits a vu ses capacités d’accueil se renforcer avec 75 lits supplémentaires. Une rallonge de 390 millions de dinars a été nécessaire pour parachever les travaux d’installation de la climatisation et des systèmes de sécurité et de surveillance.

Le ministre avait entamé sa visite à Constantine par l’ouverture du colloque national sur l’hépatite virale, organisé à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale contre l’hépatite.

M. Boudiaf a souligné lors de son allocution que la lutte contre l’hépatite avait coûté à l’Etat, l’année passée, pas moins de deux (2) milliards de dinars.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=68708

Posté par le Juil 30 2016. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, SANTé. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

8 Commentaires pour “Hospitalisation à domicile: un saut qualitatif dans l’amélioration des prestations de la santé publique”

  1. BENHADDOU BOUBAKAR

    une initiative à encourager,reste si les responsables sanitaires auront des èchos envers les instructions ministerièlles!

  2. Mme CH

    En attendant de grandes réformes dans le secteur vital de la santé, je dois dire qu’il faut encourager toutes les bonnes actions qui permettent d’améliorer les prestations de services de la santé publique..!!!

    Cette initiative répond à l’aspiration d’une frange de la population à être soignée à domicile, dans son environnement familial…!!!
    J’espère que cette opération couvrira tout le territoire national dans des délais très brefs…!! Cela permettra aussi de résoudre pas mal de problèmes pour les malades et leurs familles…et d’alléger les pressions sur les différents établissements de santé…!

    Par ailleurs, il faut bien étudier les tarifs et impliquer la CNAS dans cette opération…!!!

    Allahouma 3afina, wa Chfi Mardhana Wa Mardha El Mouslimine…!!!

  3. bouterfas

    Hier dans la radio le ministre de la santé était neveux et promettait des septembres une avalanche de sanction il dit voit besoin des djounouds dans les urgences et que désormais les directeur doive suivre la chute d’un cheveu hors de leurs bureau.
    Mais je pense que le minsitre va entrer dans le jeux des algériens ils font du cinéma depuis
    Les années 80. a chaque fois il te sortent un problème et le ministre va finir par s’éclater a chaque qu’il bouche une ouvertures les gens lui sortent plusieurs autres brèches. Au lie de les contrôler il passe son temps a colmater des brèches. Alors il s’éclate.
    Le problème est simple le rusé faut le tenir par la ruse
    La solution est visible
    Déjà le système de santé doit changer car la situation a changé.
    Les urgences ne sont plus de l’apanage des hôpitaux mais bel et bien de protection civile c’est elle qui prendre en charge les urgences. Les hôpitaux et les clincs leurs rôles seraient le traitement et la spécialité.
    Voila donc si on arrache les urgences des mans des hôpitaux en la mettant entre les mains des protections civile cette dernier a reçu une formation spécial dans le domaine de la protection son statut qui le lie au ministère de la défense fait d’elle un corps de discipline et peut parer face aux risque des urgences beaucoup d’infirmière et de médecins ont été agréée et la sécurité est redevenue un problème.
    L’hôpital n’a pas dans son cursus une formation d’autodéfense il faut donc faire subir une formation aux médecins et infirmier une formation dans ce sens avant de les placer dans les urgences. Puisque c’est le rôle de la protection civile normalement les urgences seront propriété de la protection civile. En plus sachant que le nombre d‘accident et loin être supérieur aux nombre d’incendie la protection civile doit s’adapter a la nouvelle donne.
    La traumato qui n’est pas une maladie était prie en charge par les hôpitaux alors qu’en principe c’est une spécialité qui doit être proche de la protection civile.
    Voila donc les urgences et la traumato doit être prie en charge par la protection civile. Et la protections civile doit placer des services de traumato partout dans les villages et les axes routiers a fortes densités.
    A l’avenir on doit créer une spécialité traumato des le début des études en médecine. Les gens qui font médecine et qui veulent faire traumato doivent suivre un programme spécial qui n’englobe pas les études classique de la médecine basé surtout la symptomatologie
    La traumato ce n’est une maladie c’est un traumatisme lié a un accidents..
    Voila donc le programme de la traumato débute tôt après le bac et comprend des séances d’entrainement et de musculation et de self défense. Le médecin dite traumatologue doit être un corps d’élites
    C’est-à-dire une fois dans l’urgence chaque malade qui vient pour faire le malin ou faire de la comédie trouva devant lui un médecin et un infirmier ou infirmière entrainer qui va le plier en deux et le jeter dans l’ambulance vers la police.
    Le programme de la traumatologie c’est surtout la BIOPHYSIQUE LA MECANIQUE ET LA BIOMECANQIUE car les médecins travaillent beaucoup avec les Rayons
    Pour le coté clinique la protection civile doit lancer des concours en vue de recruté des médecins qui exerce dans le privé ou le publique et qui étaient de grand généraliste au moins 15 ans dans le genral.ils obtienne une retraite anticipé pour être recruter dans la protection civile donc les médecins qui seront dans les urgences seront tous des anciens médecins âgés plus de 50 ans. Ils seront en mesure d’orienter les malades vers les services concernés ou les traité sur place selon la type de diagnostic..Ces médecins auront le grade de Lieutenant Colonel pour leurs donner du poids d’autorité au sein de l’urgence.
    Pour les ambulances la protection civile doit faire une convention avance l’ensej cnac et enjem pour délivrer des taxi-ambulance. Le jour il est taxieur il est toujours lié avec la protection civiles qui doit savoir ou se trouve le taxi en temps réel. S’il a un appel d’un citoyen la protection civile lance un appel à tous les taxi-ambulance pour diriger une urgence vers une urgence donnée. La facture de la course sera établie comme une contravention que l’individu va régler durant les 6 mois de sa sortie. Les taxis ambulances doivent être du type commercial comme Berlingot
    Ces voitures sont larges avec des portes coulissantes latérales donc facilement on peut transporter une urgence. Voila j’espère que le ministre sera rusé et va tout ruiner pour les joueurs de comédie que soit malade ou médecin..Lorsque l’individu appel l’ambulance il sait qu’il va payer soit il est vraiment dans le besoin et il appellera soit il se tait se tape in kéf chamma ou pour une femme se taper un foulard trompé dans l’eau froide et arrêter de faire de la comédie lol

  4. Amirouche

    @toutes et tous

    Sous peu, je vais subir une intervention chirurgicale inchAllah . Ne m’oubliez pas par vos invocations afin que ma guérison soit définitive .
    Que Dieu vous protège tous de tout mal.
    Mes pensées accompagneront mes ami(e)s…qui se reconnaîtront…
    أرجو أن تدعو لي كلما ذكرتموني ..
    أستودعكم الله التي لا تضيع ودائعه وأرجو منكم أن تحللوني إن أسأت إليكم يوما سهواً لاعمداً
    Salam

    • Mémoria

      Hadj Amirouche !

      Les hallaichas sont de valeureux guerriers et tu ne déroges pas à la régle ! Tu n’auras qu’à te rappeler le rêve sous l’anesthésie que je suppose générale ! Tu devras nous le consigner sous rapport écrit même tes premières perceptions et impressions dans la salle de réveil! Tu seras noté même pour la mémorisation des odeurs et couleurs ambiantes, ainsi que les brefs échanges entre les praticiens de l’équipe…avant de tomber dans les vaps!!! A plus tard frère !

  5. elabbassi

    bof ici en Algérie comme dit la française lorsque son fils a prix des mauvaise habitudes elle dit  »il a prie le plie » c’est a dire lorsque le tissu est passé sous le fer a repassé plusieurs fois il prend le plie définitif..
    ya wadi monsieur le ministre ils ont pris le pli..khlass..
    le problème ne situe pas au niveau des praticiens comment en France une infirmière travaille correctement comment une algérienne infirmière au canada moins payer travaille aussi normalement pourquoi ici il a prend le pli ??
    parce que au canada et en France ya pas de logement gratuit. On te donne ton salaire correct et a toi de débrouiller.
    Ici on promet a tout le monde un logement, une infirmier un médecin doit attendre la distribution des logements et lorsqu’il voit que a chaque fois il ne sortira pas c’est normal ‘’il prend le mauvais plie’’.
    Tout le monde sait que primo la fonction publique ne construit plus de logement pour leurs propres fonctionnaires comme avant et lorsque le médecin ou le maitre d’école demande pour loger pour travailler on lui dit attend ne fait rien on va te donner un logement
    ‘’ya khouya je ne suis pas un mendiant j’ai mon salaire je peux construire le miens offrez nous les terrains viabilisé et laissez nous travailler’’
    Lorsque l’infirmière va enfance dans une commune isolé et abandonné et va voir le maire qui a besoin d’infirmière elle exige ou se loger si le maire n’est pas capable de lui assure le logement de fonction les deux parties négocie le salaire elle demande un salaire suffisamment net pour prendre une location chez un particulier ou chez l’état c’est comme ça aussi au canada pour ne citer que les pays francophones.
    On demande au ministre ou va l’argent des logements de fonctions destinés pour les fonctionnaires d’isolements’’
    Tu lui intègre dans un système de affectation on affecte par force les fonctionnaires là ou le besoin fait pressentie le médecin le maitre d’école le policier le gendarme sont tous affecté et ne doivent pas refuser l’affectation sous peine d’être congédier on répète comment le gendarme a son propre logement de fonction et comment le médecin l’infirmier et le maitre d’école et de CEM n’ont pas leurs logements ou va l’argent de cette catégorie de fonctionnaire ?? Pourquoi la fonction publique vend ses propres logements de fonctions ??
    Donc le ministère et le gouvernement ne sont pas claire dans leurs démarche il ya une khalouta nietat ni hamajiya.un syteme hybride un peu d’état et beaucoup de hamajiya.
    Dans cette hamajiya y’a qui se tape 3 logements réservés au personnel batale les vends et va se taper une villa..ça du vol et du détournement LA PART d’autrui comme ose tu voler le logement d’une infirmière d’un maitre d’école qui va demain s’occuper des maldes et des écoliers ??
    Il faut être clair et net comme ça le travailleur sera mis devant ces responsabilités.
    Si je comprends bien l’état ne veut plus construire de logement pour les fonctionnaires c’est bien mais qu’on soit claire.
    Elle offre les lots de terrains a tout le monde et ne plus construire de logement. Personne ne doit prendre un logement gratis. Le principe de base du travail et du mérite doit retourner comme en 62. tu travaille tu gagne ta vie démerde toi pour ton habit ton logement et ton mariage et ton véhicules…Le salaore ne suffit pas pour faire l’etentiel les banques sont là pour accompagner tout le monde.
    Et le logement social doit rester HLM une habitation pour une frange de travailleurs qui ont beaucoup de charge beaucoup d’enfant des parents à entretenir , malgré qu’il gagne suffisamment bien leurs vie ils ne peuvent pas s’en sortir a cause justement de ces charge cet catégorie de gens peuvent déposer une demande d’aide au maire le maire va constater in visu la situation et devant la commission de l’assemblé populaire on va lui accordé un logement dans un HLM habitation a location modéré juste le temps qu’il sera en mesure de revenir a l’etat normal..y’a d’autre catégories de gens qui ne veulent pas construire leurs logement dans leurs lieu de travail ils ont le droit car ils viennent de loin on ne peu pas les obliger de construire la ou ils sont affectée ces gens la doivent se débrouiller pour trouver un logement les HLM n’ont pas le droit si il ya crise on a besoin d’un médecin mais le logement est introuvable c’est le système des logements préfabriqué comme ceux de chlef. Vite fait la commune va commander des préfabriqué métallique fabriqué chez nous meilleurs que ceux importé des états unis et installé par sonatrach pour ces travailleurs venue de l’étranger
    A l’intérieur c’est très beau très jolie allez y voir le camp 5 de betiwa a Arzew.
    O, ne cherche pas atteindre ce standing surtout en surface mais ce sont des logements dite provisoire occupé par des médecins enseignants le temps de construire leurs propre logements là ils le désirent. Et puis la construction en métallique ça dure une éternité tout les logements construis en ciment sont entrain de s’effriter de partout

    Voila le fond de la discutions entre le ministre Monsieur Boudiaf qui semble bien dans ce milieu et la santé comme aussi entre Madame Benghabrite et ces sujets et comme le ministre de l’enseignement sup et formation professionnel et leurs sujets respectif.

    Une fois les négociations sont claires coté salaire et coté location ou auto construction le reste n’est que autorité des directeurs et directrices. Une directrice n’a pas froid aux yeux si une infirmière un médecin en enseignant ne fait pas son travail alors qu’il a eu tout ce qu’il fallait qu’un canadien et un français a demandé alors c’est le licenciements et on recrute une autre personne sérieuse..Des milliers attendent cet occasion tu appelle 1 enseignants ou un médecin ou une infirmière et demain 1000 vont se présenter

    Le gouvernement par sa politique sociale qui n’a aucun fondement ni social ni commercial est entrain de piller les efforts de certain ministres. Si l’état a de l’argent pour construire elle le fait mais sure des bases commerciales et non sociale..le social c’est le domaine du maire être de l’assemblé populaire c’est eux qui doivent sortir sur le terrain pour voir comment leurs sujets vivent c’est la ou le programme va se dresser ya ceux ont dans le besoin malgré leurs haut salaire et ya d’autre qui n’ont pas du tout un salaire..le ministre est a Alger il ne peut savoir ce qui se passe au village Errih ou Gambetta filage Birra..c’est les assemblés populaires qui envoient tout les temps des assistantes sociale avec des médecins pour rendre visite a chaque famille le compte rendu sera remis a l’assemblé qui décidera.
    On ne comprend pas pourquoi bel abbes et autre forment des étudiants en science sociale en psychologies ?? ou vont travailler ces étudiantes et quel leurs rôle ?? il faut être logique avec soit et sortir de cette khalouta
    Cette khalouta pour prendre 2 ou 4 logements afn de les revendre ?? c’est cela le but
    Pas la peine de faire de la khalouta prenez tous les logements et laisser les gens rtravailler on ‘na pas besoin de vos logement on peu les construire seul et mieux qu’au votre garder vos logements et garder la khalouta..une maisons 2 étages complète se construit en 6 mois avec une somme de 200 millions..Comment un fonctionnaire qui achète une voiture de 200 millions se dit incapable de construire sa propre maison ??DONC IL VEUT DU GRATUIT POUR LE REVENDRE..Ces gens sont entrain de faire de la pagaille en algerie

  6. Moumen

    Et qu’en est-il à propos de ces vieilles personnes invalides que l’on voit contraintes chaque fin de mois de faire la chaîne dans les bureaux de poste pour pouvoir encaisser? Souvent, cette chaîne est si longue qu’elles ne peuvent arriver au guichet sans qu’elles soient complètement épuisées. A-t-on songé au moins à leur faire percevoir leur pension à domicile?

  7. abbassi

    J’étais aujourd’hui dans l’urgence de faubourg tiers.
    J’étais joyeusement un peu surpris.
    L’urgence était propre la réception bonne elle avait une blouse blanche.
    Coté a droite dite porte rouge c’est la médecine générale l’accueil était bon le diagnostic était juste car les symptômes d’après internet ça pourrait donner un tableau de 5 étiologies différente. La médecin après osculation avait vue juste.
    Coté chirurgie la salle était mal éclairée et y avait sans doute des internes beaucoup agglutinés autours d’un bureau…ce n’est pas normal normalement une médecin généraliste doit encadrer au maximum 2 étudiants par séances de 2 heures.
    Le seul problème pour le coté médecine général c’est l’absence des bureaux pour le médecin. Normalement avec une séparation en Michler ça peut créer au moins 3 bureaux car la salle est vaste. Le bureau est important le médecin archive les osculations et transmet les donnés réels pour le ministre via internet. En cas de statistique le ministère peut corriger beaucoup de problème lié a la gestion et aussi lié a la santé publique. Le bureau crée une grande relation de confiance malade médecin..en voyant un bureau des ordinateurs une bibliothèque des armoires pour l’archivage _a crée du sérieux le malade sait qu’il devant une vrai structure de haut niveau car ici on donne l’importance au fond et néglige la forme..Même si le médecin est de haut niveau cela ne se voit pas sur son visage c’est l’immobilier qui l’entoure qui lui donneront une importance. Donc la forme c’est beaucoup de plantes intérieure et beaucoup de lumières.
    A part cela le fond est bien reste la forme à corriger c’est tout. Et une dernier chose il faut une salle de foyer une petite cafeteria avec four a microonde et une télé pour les personnel en garde qui veulent chauffer leurs casse croute

    une dernier proposition on fait comme comme les americians qui offre un service non lucratif et qui mette un compte pour recevoir des dons.
    c’est a dire la reception peut demander aux visiteurs de mettre un dont dans une caisses. parceqye ya beaucoup de gens hamdoulah qui peuvent se payer un medecin privé mais qui ont confiance aux urgence.ils ont de l’ragent de quoi faires des dons.

    la gestions des ces dons est a voir certain propose de donner la clé de la cadenat a un huissier de justice qui va ouvrire cette boite tous les 6 mois….maintenant quoi faire avec ces dons seul les concernés peuvent en decider sachet que ce genre de pratique est employer apr des association qui placent leurs coufins dans les superettes..et les gens deposent des dons
    c’est une proposition reste si elle ne va pas poser des probléme il faut essayer le service publqiue peut alleger ces charges en recourant au dont  »faire un dont  »
    bon celui qui n’apas il aura sa consultation gratuite et celui qui est comme meme un peu riche peut laisser 200 da c’est rien un flixy fait 2000 da

Répondre