La Voix De Sidi Bel Abbes

Hamid Grine à Sidi Bel-Abbès, Toutes les radios locales vont émettre en H24

Trois radios locales, celles d’Illizi, de Tamanrasset et d’Adrar, émettent déjà en H24, a affirmé Grine, ajoutant que cette opération sera élargie progressivement à l’ensemble des stations.

« Notre objectif est d’atteindre une diffusion H24 pour les radios locales », a indiqué, hier, Hamid Grine, ministre de la Communication, à Sidi Bel-Abbès, où il a effectué une visite de travail. Trois radios locales, celles d’Illizi, de Tamanrasset et d’Adrar, émettent déjà en H24, a affirmé Grine, ajoutant que cette opération sera élargie progressivement à l’ensemble des stations. Le ministre, qui a assisté à la présentation de l’étude du nouveau siège de la radio locale de Sidi Bel-Abbès, doté d’une autorisation de programme de 84 millions de dinars, a rappelé que quelque 6 autres sièges seront concrétisés au niveau de plusieurs wilayas, entre autres, Bechar et Skikda. Observant l’absence de bibliothèque dans les données présentées, Grine a insisté auprès des responsables de l’opération de reprendre l’étude de sorte à inclure l’espace manquant. « Une bibliothèque permet aux journalistes de consolider leurs connaissances, c’est aussi un outil indispensable aux étudiants et stagiaires en formation à la station », a-t-il expliqué, ajoutant qu’il est impératif pour les bureaux d’études sollicités de prévoir une salle dédiée à la documentation.

« Tous les projets de création de radios doivent comporter un espace de documentation », a précisé le ministre. Grine s’est, toutefois, félicité des aspects architecturaux et esthétiques décrits dans la vidéo de la maquette en trois dimensions du futur siège de la radio de Sidi Bel-Abbès. « La conception est excellente, mais il faut anticiper et voir grand », a-t-il préconisé, faisant remarquer qu’il faut construire « pour le futur, réfléchir à l’horizon 2035, quand les besoins des auditeurs seront encore plus importants ». Le projet du futur siège de la station radio de Sidi Bel-Abbès est actuellement au stade du lancement de l’appel d’offres à l’intention des entreprises de réalisation. Prévue en R+1, cette infrastructure est localisée au sud du chef-lieu de la wilaya où elle s’étend sur une superficie de 2.000 m2. Le coût global de la réalisation est estimé à plus de 84,3 millions de dinars, pour un délai de concrétisation de 8 mois. Au niveau de la radio locale et intervenant en direct, le représentant du gouvernement a souligné l’importance des radios considérées comme un vecteur de développement local au service des citoyens. « La majorité des radios est dotée du système Menos permettant ainsi des échanges entre les radios algériennes et étrangères », a-t-il dit, soulignant que dès l’achèvement du système RDS, les zones d’ombre seront endiguées en 2017. Par ailleurs, le projet du programme du président de la République relatif à la professionnalisation de la presse et la formation des journalistes dont la prochaine session est prévue le 19 avril à Oran, a été évoqué par le ministre. En marge de sa visite, Grine a indiqué que l’autorité de régulation de la presse écrite sera installée, une fois l’opération de délivrance des cartes de journaliste professionnel finalisée. « 2.400 cartes ont été attribuées et on prévoit d’atteindre les 3.500 », a-t-il n

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=59722

Posté par le Avr 13 2015. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

2 Commentaires pour “Hamid Grine à Sidi Bel-Abbès, Toutes les radios locales vont émettre en H24”

  1. OUERRAD

    H24 ?
    Avec quoi ,
    avec quelle culture ,
    celle de wai wai wai ,,,,
    la radio de proximite n a pas tenue ses promesses , moi perso j y crois plus .
    Le niveau est trop BAS .

  2. Ali

    La radio qui sera construite dans cette zone sud est un mauvais choix de terrain Ce n’est pas un service quelconque même si celui ci est important quelque soit sa mission. Ici c’est-à-dire la radio c’est un grand service publique qui mérite réflexion.

Répondre