La Voix De Sidi Bel Abbes

Hamdad Sid Ahmed : l’artiste peintre

En lançant La Voix de Sidi Bel Abbes, l’un des premiers réflexes, que notre rédaction a estimé parmi les priorités est d’évoquer toutes les potentialités culturelles, célébrités et autres de notre région, et là toute une rubrique a été exclusivement réservé pour faire partager ce devoir de reconnaissance avec nos lecteurs(ices) en cet espace que nous avons dénommé « HOTE DU JOURNAL ». La Voix de Sidi Bel Abbes vient de recevoir les Hamdad père et fils, avec lesquels a pris langue notre ami et confrère BENKHELOUF Khadir, qui est revenu de chez nos grands serviteurs de la culture locale et nationale a la fois. Les moments passés avec lui étaient empreints de chaleur humaine, de joie, d’une complicité avec nos deux artistes de la peinture père et fils. La Voix De Sidi Bel Abbes, comme elle vient de le faire, tentera de faire vivre ces itinéraires jalonnés de hauts faits artistiques. Élève au lycée Azza Abdelkader, chez le professeur républicain espagnol Mr Carlos Alberto, j’ai souvenance de cette pléiade de peintre locaux, dont Sid Ahmed Hamdad, un artiste qui en cache un autre : SON FILS.

Kadiri Mohamed

……………………………………………………..Suivez.

L’Artiste Peintre Professionnel Mr HAMDAD Sid Ahmed est, un Monsieur d’une très grande culture, aux  verbes faciles, et accrocheurs, qui lorsqu’il aborde un quelconque  sujet, permet à nous qui l’écourtions  d’en comprendre facilement le sens et d’’en ressentir  la beauté,  ou l’importance que cela en dégage. C’est un personnage, qui vous fascine, dès le premier contact que l’on a avec lui de, par la gentillesse, la simplicité et la courtoisie exceptionnelle, qui émane de sa personne. De par la sensibilité et la richesse de son allocution, je me voyais convaincu, que ce Monsieur était un véritable Monsieur de bonne facture, qui possédait sans aucun doute, au fond de ses  entrailles, ces particularités, que l’on ne retrouve que chez les artistes-peintre dignes de ce nom.

Ce qui m’impressionne et captive mon attention,  en prime abord, dans le contact avec ce type  d’artistes peintre, c’est la qualité des valeurs humaines qu’ils extériorisent et qui ne font  jamais défaut.

Je décidais alors de le mémoriser, parmi  les figures artistes  qui constituaient, très souvent anonymement, le patrimoine de notre Wilaya, en faisant cet humble  portrait, que La Voix de Sidi-Bel-Abbès, voudrait  lui offrir, pour le bonheur des amoureux de la peinture…

Mr HAMDAD Sid Ahmed, est né en 1948 et demeure  entre Sfisef et Sidi-Bel-Abbès   Il effectuait ses étude secondaire au Lycée Laperrine, et c’est au cours de ce parcours de lycéen en 1964, qu’il découvrait le bonheur d’épanouir cette passion innée en lui de la peinture et ce grâce à l’attention que lui portait le professeur en la matière d’origine espagnol Mr CARLOS Alberto (Lauréat du Grand Prix de Rome) qui  lui faisait découvrir le bonheur du pinceau et du pastel, Ce maitre qui avait la faculté de reconnaitre à vue d’œil, le dessein de ses élèves, voyait en le jeune  Sid-Ahmed, une potentialité certaine pour l’avenir du monde de l’art plastique de notre Wilaya. HAMDAD Sid Ahmed était conscient du privilège, que lui accordait la providence, en le lui permettant d’être suivit par un grand maitre, dont il ne découvrait l’importance que plus tard.

Notre jeune artiste en herbe, se mettait en défit, le temps, certain que ce dernier le priverait un jour, des utiles conseils de l’irremplaçable maitre Mr CARLOS Alberto, qui en effet, quittait le pays vers les années 1969.

Au cours de ces quatre merveilleuses années (1964/1968), qui lui permirent de bénéficier de l’utile de l’enseignement de la peinture, Mr HAMDAD Sid Ahmed, eu le bonheur de découvrir, en ces périodes, les premières émotions du monde de l’exposition collective, celle de l’admiration  et de la critique du public. Grâce aux  03 expositions dont, deux ’(02) en 1965 et une (01) en 1967, organisées grâce au concours de CARLOS Alberto et de l’administration du lycée.

Appelé à faire des études supérieures, il quittait le lycée en 1969, et en même temps, se détachait malgré lui de son maitre Carlos Alberto, pour s’engager dans le nouvel horizon des études autres que celles de la peinture, auprès de l’université d’ORAN et de l’Institut Nationale de BOUMERDES (W.d’Alger). Mais cela, ne l’empêchait nullement  de créer son propre atelier, fut il itinérant !. Un atelier qui ne l’a jamais plus quitté, en le suivant, tout le long de ses études, jusqu’au commencement de sa vie  professionnelle, à l’heure actuelle. ; De Sfisef (ex. Mercier Lacombe) à Sidi-Bel-Abbès, et enfin au cours de son périple Européen, en France de 2001 à 2003.Notre artiste avait compris qu’il ne devrait pas laisser au temps, ce que le temps pouvait lui enlever (c’est-à-dire la passion, que le manque de moyens, supprimerait)

Je rappellerais que de l’aboutissement du sérieux de ses études universitaires, Mr HAMDAD Sid-Ahmed, obtenait l’honorable Diplôme d’Ingénieur d’Etat.

Sa persévérance dans le monde des arts plastiques, a été marqué par les nombreuses créations qui le firent découvrir à travers la Wilaya de Sidi-Bel-Abbès, au niveau du territoire National, et sur certaines scènes Internationale ainsi que les nombreuses récompenses qui lui furent accordées. L’Artiste- Peintre HAMDAD Sid Ahmed, devenait, alors un « artiste professionnel » dont les  activités artistiques lui valètent l’honneur de figurer dans le « Tableau Biographique des Artistes Algérien » durant les années de 1977 à 1999 de Mansour ABROUS.

Comme  tout passionné par l’attirance du regard, HAMDAD Sid Ahmed,  nous donne l’impression qu’il avait fait son apprentissage comme  photographe amateur, afin de capter l’image.. Il s’emballait sur tout ce qui attirait ses yeux, avec les mêmes pressentiments qui l’envahi maintenant devant le projet d’un  tableau.

HAMAD Sid-Ahmed.  l’artiste peintre, garde jalousement en lui, ses racines d’autodidacte dans la matière et se consacre à un travail d’atelier, perfectionniste, ou dans beaucoup de cas, à partir de tous types de photos qui le touchaient le plus, ou de celles qui l’invitaient au geste graphique comme à l’émoi, dans le souci du détail et la fidélité de  l’éblouissement des couleurs initiales qui  attirent son objectif, de la substitution du modèle naturel au modèle du papier…

L’on découvre, en pénétrant dans son atelier de travail, un ensemble de toiles et dessins, qui nous donnent une idée sur la sensibilité et le savoir-faire artistique de Mr HAMDAD Sid-Ahmed. Notre approche est émerveillée dans le  regroupement des peintures de Figuralisme-Portraitiste Classique, ainsi qu’un  ensemble de peinture  variées de paysages à réflexion, de sites monumentale de l’architecture Ottoman, des tableaux animalier donnant place aux chevaux,  des maison, des  fleurs, des visages de personnes qui trouveront le temps d’être  terminé et d’autre en voix de l’être ,ou qui lui servent  d ‘exemples de dessins de portraits au crayon d’après photo …

En l’absence de Mr HAMDAD Sid Ahmed, son fils BILAL, la bonne semence de son père, nous donnait l’adresse de son site, et nous  invitait à le visiter et  pour enrichir notre article, par les renseignements qui manquaient à notre reportage, ainsi que, puiser de  quelques  tableaux, pour satisfaire les amoureux de la peinture .. De par ce fait nous recommandons à nos lecteurs de voir de leurs propres yeux les travaux de ces artistes, dans leur galerie sur Art-Majeure.

Mr HAMDAD Sid Ahmed possède à son actif, environ  dix-huit tableaux, qu’il expose et sont à la portée du public intéressé, et un certain nombre de projet non encore achevés, dont il nous réserve la surprise.

Le génie du peintre HAMDAD Sid Ahmed et tout le symbolisme, avec lequel nous somme émerveille », en prime abord, ne serait-ce que par les couleurs employées. enflamme tout   mélomane  ou  artiste-peintre  que nous pouvons être.

En même temps, nous  sauront dire que  sans négliger les peintres plus anciens, et tout ce qui concerne l’art plastique, notamment, en ce qui concerne les impressionnistes, nous serons pleinement intéresse au plus haut point par ce que dégagent Mr HAMDAD  Sid Ahmed dans la clarté des messages de tous  ses tableaux.

LISTE DES  CREATIONS DE L’ARTISTE PEINTRE HAMDAD Sid Ahmed

1°) TEMPETE DE SABLE : – Ce tableau  a été créé en 1996 – 70 cm x 30 cm

Les bourrasques de sable fin font s’étirer et s’incliner les palmes de palmiers. Alors, comme par respect pour ces uniques compagnons du désert, le vent, le sable et le palmier, les bêtes se regroupent et attendent.

2°) LE JOUR SE LEVE SUR LE MAGHREB Ce tableau fut créé en 1998 – 58 cm x 32 cm

Il était dit que l’aube face aux trois pays du couchant est une et une seule. Car la leur sera sa transparence et l’éclat de son soleil.

3°) HALTE DANS L’OASIS Ce tableau fut créé en  1998 – 81cm x 61 cm

A travers cette œuvre, l’artiste montre tout le  rituel qu’emploient les gens du Sud dans la préparation du thé saharien.

4°) PETITE FILLE ET SA CRUCHE Ce tableau fut terminé en – 1997 – 72 cm x 50 cm

La beauté de cette toile démontre une réalité ou la femme s’emploi au quotidien à la Quête de l’eau dans les montagnes de l’Atlas.

5°) SIDI BOUMEDIENNE DE TLEMCEN :Ce tableau fut fait en 1997 70 cm X60cm

Cette œuvre, nous transporte dans l’enceinte de la fameuse mosquée de Sidi-Boumediene, pour nous faire voire sa cour.

6°) LA MENARA ALMORAVIDE/ Cette œuvre fut faite en 1997 -67cmx47cm

L’artiste nous transporte, dans une vue panoramique du bassin aux montagnes du Haut Atlas en hiver

7°) PROMENADE CHAMPETRE/ Ce tableau fut créé en 1967 -137 cm x 87 cm

Ce tableau qui emmène jusqu’ »au bord d’une piste dans une forêt méditerranéenne, pour  marquer in arrêt, » est une œuvre qui représente pour l’artiste, le trésor inestimable de ces premières aventures dans le monde de la peinture.

8°) MESSALI EL HADJ: Ce Portrait a été fait en 2001 -80cmx66cm

A la vue de ce portrait, de l’illustre personnage de MESSALI El Hadj, qui marqua une grand partie de notre guerre pour l’indépendance, nous percevrons les qualité de l’artiste dans le Port réisme.

9°) VISION IRRESISTIBLE: Ce tableau a été fait en 1965 -60 cm x 42 cm

10°) LA CHAINE DU DESTIN: Tableau fait en 1968 – 62 cmx 50 cm

Ce tableau de valeur inestimable pour l’artiste, représente selon lui Le Tremplin de la vie ou l’homme assume son destin

11°) LE FEU DE LA VIE: Cette œuvre a été faite en l’an 2000 -77cm X61cm

L’artiste nous incite à revivre la vie de là où l’on péris- Il nous confirme être du Sud éblouissant et que ses pieds sont dans le noir, il nous assure que si l’on venait à perdre le Nord, que l’on n’avait rien à craindre, il nous reposerait sur sa tête si cela était nécessaire. Cette hospitalité omniprésente des gens du Sud !

12°) LA FENETRE DU BONHEUR: Ce tableau a été fait en 2000 6 80cmx65cm

« Dans l’obscurité apocalyptique de mon sud bien aimé, j’ai crié ma douleur dans le silence de l’indifférence. Puis j’ai jailli. Car moi aussi j’ai mon aube »

13°) LE JOUEUR : Ce tableau a été créé en 1999 – 72cm x 63 cm

« Dans l’apparat de son présent et de son passé, un homme du sud, figé face à l’histoire qui le scrute et au temps qui passe, il joue son présent et son avenir ».

14°) LE CAVALIER DANS LE JARDIN: Ce tableau fut exécuté en. – 2003 – 73 x 60 cm

« Dans cet espace marqué par les traces d’une histoire souvent glorieuse, où le souvenir devient mirage devant l’effacement du réel, ce majestueux cavalier nous tourne le dos et s’éloigne paisiblement ».

15°) LE GUIDE : Ce tableau fut exécuté en l’an – 2000 – 62cm  x 50 cm

« Le guide est incontournable dans les randonnées sahariennes. C’est l’âme du groupe, car allumer un feu de camps qui dure n’est pas une mince affaire ».

16°) LA PRIERE DU SOIR: Ce tableau fut fait en. 2003 – 32 x 26 cm

a »Acte de foi, où le maghrébin authentique s’identifie à ses ancêtres dans leur rapport avec le créateur en s’imprégnant d’humilité et d’effacement, mais révèle autant une attitude de dignité profonde où tolérance et respect de l’autre en sont aussi le prolongement ».

17°) TEMPETE DE SABLE: Ce tableau fut  fait 1996 – 70cm x 30cm- 70 x 30 cm

« Les bourrasques de sable fin font s’étirer et s’incliner les palmes de palmiers. Alors, comme par respect pour ces uniques compagnons du désert, le vent, le sable et le palmier, les bêtes se regroupent et attendent ».

18°) LE JOUR SE LEVE SUR LE MAGHREB: Ce tableau fut fait en  1998 – 58 x 32 cm

« Il était dit que l’aube face aux trois pays du couchant est une et une seule. Car la leur sera sa transparence et l’éclat de son soleil. »

la mise en perspective dEs œuvres de l’artiste-Peintre HAMDAD Sid-Ahmed, par rapport à leur histoire dans laquelle elles ont pris forme et en rapport avec la personnalité du peintre  qui s’inscrit dans  les vécus sont des études, très éclairante qui enseignent dans certain tableau à voir autrement la peinture que sous son angle purement esthétique.  l’intelligence et la cohérence du travail sont au rendez-vous selon mon  humble avis .

En  outre, nous agrémentons, notre articles, par des données de notre artiste peintre que nous avons fidèlement retranscris, pour permettre à nos lecteurs ou mélomane des couleurs d’en apprécier le contenant du contenu. Tout en vous en souhaitant une bonne lecture, des informations de l’Artiste Peintre HAMDAD Sid-Ahmed (Vie Associative de l’intéressé, Les récompenses de l’intéressé et la propre philosophie de l’artiste) que vous retrouverez dans le site que vous pouvez récupérer à l’administrateur de lavoixdebelabbès.info

1°) VIE ASSOCIATIVE

-Membre de l’UNAC depuis 1987- Algérie.

– Membre de l’ADAGP depuis 1998- Paris.

– Membre de « la Maison des Artistes » depuis 2002- Paris.

2°) EXPOSITIONS INDIVIDUELLES

1969 – L’Université d’Oran Algérie.

-1976- à L’Institut de Boumerdès Algérie.

-1996-au Théâtre Régional de Sidi-Bel-Abbès Algérie

-1997-CRIDISSH ‘(Centre de Recherche et d’Information Documentaire en Sciences Sociales et Humaines)-Université d’Oran Algérie

-1998-Collège Chébani de Sfisef (ex Mercier Lacombe) – Algérie

-1999-au Musée National ZABANA Oran Algérie

-2000-Maison de la Culture Abdelkader Alloula –Tlemcen Algérie

-2001-Université Djilali Liabès Sidi-Bel-Abbès Algérie

-2003-Musé d’Histoire Locale de TOURCOING –France (Dans le cadre de l’année Culturelle de l’Algérie en France)

-2003-Salle des Expositions de Valencienne France (Dans le cadre de l’année Culturelle de l’Algérie en France).

3°) EXPOSITIONS COLLECTIVES

-1965 -à la Salle Ibn Khaldoun à Alger

-1965 -Genève, Lausanne et Bern SUISSE (Dans le cadre de la 1ere Semaine Culturelle  Algéro-Suisse)

-1967 -au Théâtre Régionale de – Sidi-Bel-Abbès –

-1998- au Centre Culturel de la Coupole de -Sidi-Bel-Abbès

-1999- au 8ieme Festival National des Art Plastiques à Souk Ahras –ALGERIE-

-2000 -au Centre Culturel Communal à Sidi-Bel-Abbès

-2003 -au Théâtre Régional de Sidi-Bel-Abbès (Journée Nationale de l’Artiste).

-2004 -au Théâtre Régional de Sidi-Bel-Abbès (Journée Nationale de l’Artiste).

-2004 -au 4ieme Salon National des Art Plastique de la Ville d’Oran

-2005- 2ieme Salon Méditerranéen des Arts Plastiques de la Ville d’Oran.

-2006 -3éme  Salon Méditerranéen des Arts Plastiques de la Ville d’Oran.

-2007 – 4émeSalon Méditerranéen des Arts Plastiques de la Ville d’Oran

-2009 – A la mémoire du Peintre Bel Abbésien BOUKERCH

4°) PRIX ET RÉCOMPENSES

– 1965 – Prix Présidentiel pour « Jeunes talents » – Alger (Algérie).
-1998 – Prix de scénographie au Festival National du théâtre pour enfants de
Mostaganem – (Algérie).
-1999 – Prix de peinture du huitième Festival National des Arts Plastiques de
Souk-Ahras (Algérie).
-2003 – Lauréat algérien du concours international d’arts plastiques organisé par
« Artistes-Magazine » – Paris (France).

5°) PHILOSOPHIE

« La Renaissance a fait de l’Europe ce phare culturel et artistique de la deuxième moitié du second millénaire, et fut le départ d’une merveilleuse aventure où l’art, dans toutes ses formes était le témoin de la percée des hommes. Nous gens du sud, nous réclamons de ce processus intellectuel, et en font selon les approches, un héritage, ou pour citer K.Yacine « un butin de guerre ». Mais les retombées de l’histoire, y compris la nôtre, ont voulu que nous vivions repliés sur nous même, sans pour autant nous incriminer du désir de nous enfermer dans un univers qui devient lui, de plus en plus vaste. »

« Car si l’espace fictif est à notre portée, le réel est toujours balisé ».

« Mais que nous soyons du sud ou du nord, nous nous cherchons, et nous cherchons dans un monde qui se cherche. A ce titre, l’art devient un modèle du rêve de l’aboutissement, la symbiose des humains ou qu’ils se trouvent. car les cultures du monde entier se recoupent de par leurs genèses, et se sont croisées entre elles grâce aux hommes, au moins une fois depuis leur existence, et se sont parfois mêlées pour le bonheur des hommes. »

« L ‘art a été toujours présent comme véhicule de concepts révélateurs de la condition humaine, car répondant toujours à des règles par les quelles les hommes se reconnaissent et se rapprochent les uns des autres ».

« Dans nos sociétés modernes, il a ce précieux avantage de prémunir des excès négatifs nuisant à l’équilibre des sociétés. Il prédispose à accepter les différences par l’ouverture d’esprit qu’il taille chez les uns et les autres, et cultive la motivation du respect de tout ce qui vit ».

« Aussi, pour rester dans l’optique du concept rassembleur, j’utilise l’image dans la cohérence, quoique parfois inquiète-elle portera toujours le sceaux de la sérénité pour exalter la Paix en tant que vérité sûre. J’exploite les contrastes pour chercher la sensation du profond dans la pensée. Et pour sortir de l’éphémère, j’accompagne ma vision dans son voyage à travers le virtuel mais sans sacrifier au hasard, traqué par l’obsession quasi permanente du désir d’être saisi dans mon soupire, dans mon chant ou dans ma colère ».

« Le souci du partage de l’émotion se conçoit dans un ensemble d’exigences esthétiques dont la finalité est d’interpeller l’entendement et la sensibilité aussi directement et immédiatement que possible. Les distances alors, s’estompent et la fraternité s’exerce dans sa plénitude. N’est-ce pas cela l’universalité »

L’on ne peut ne pas percevoir que Mr HAMDAD Sid Ahmed, nous propose avec passion tout l’art qu’impose la peinture, tout un concept et un ensemble  d’idées , notre artiste peintre est tout simplement un personnage non complexe  pour notre patrimoine culturel.

L’on constate également que tous les repères historiques ou géographique, qu’il nous décrit dans ses œuvres, sont produites dans  leur  contexte culturel, et les problématiques qui en découlent  donnent  une dynamique à  toutes analyses, et bien-sûr à la fluidité des récits, que les couleurs nous offrent.

L’artiste Peintre Mr HAMDAD Sid-Ahmed, le peintre témoin de son temps, parfois malgré lui par toute la symbolique des  époques et des lieux, produit  ses  travaux  d’une, grande qualité. pour  permettent  d’enrichir les connaissances culturelles et artistiques de tout passionnés. La problématique de ses peintures est intéressante, et les parallèles qui nous orientent, sont bien proposées.  L’on  regarderait n’importe quoi, de ses tableaux puisqu’ils sont  toujours bien fait !

Le peintre HAMDAD Sid Ahmed, nous fait apparaitre sa  passion pour les plaisirs du pinceau, et  nous traduit quelque part qu’il se démène beaucoup trop. Et l’on se demande  où, trouve –t-il  une telle motivation pédagogique ? , tellement que ces peintures sont belle à voire …L’on sent que les  sujets  traités, expriment l’intérêt qu’il  met en évidence l’utilité et  la nécessité de « savoir et de connaître » les créations  de  HAMDAD Sid Ahmed, qui sont en majorités  parfaitement adaptée et au service du sujet  qu’il traite, et aux bonheurs des passionnés du pastel et des pinceaux. Pour conclure je dirais que le dynamisme employé par l’artiste peintre,  semble fondé, très souvent, sur des questionnements qui appellent des réponses précises, par la grande clarté et intelligence du propos dans tous les domaines abordés. Merci Mr HAMDAD Sid Ahmed, pour tout le bonheur que nous procurent vos couleurs.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=1915

Posté par le Mar 28 2011. inséré dans ACTUALITE, HOTE DU JOURNAL. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

9 Commentaires pour “Hamdad Sid Ahmed : l’artiste peintre”

  1. bouhend mokhtar

    J’ai souvenir d’un récit qu’il nous raconta sur sa rencontre avec Ben Bella lors d’une exposition à laquelle il avait participé en 1965 et où le président faisait part des ambitions de l’algérie. Je l »avais écouté avec fierté car en ces moments-là nous croyions en notre Algérie, en notre force, en l’avenir. Nous étions jeunes et l’indépendance donnait aux coeurs chaleur et courage , à l’esprit des ailes et des folies. Aux yeux de chacun se réflétait une Algérie ensoleillée où tous les espoirs étaient permis meme celui de réver! Tout était beau sous le chaud soleil de l’Algérie indépendante
    sid ahmed nous raconte à travers ses toiles notre algérie et nous convie à y vivre avec lui. C’est tout simplement beau
    j’espère qu’un jour il me sera donné de le revoir et de parler de sfisef

  2. aicha hamadene

    bonjour . il ètait mon prof d’anglais au CEG de sfisef , c’ètait un prof exemplaire , cela me fais plaisir de lire ses chef d’oeuvre, je suis contente pour lui , je suis toujours son eleve malgrè que je suis moi aussi prof de science ,

  3. aissaoui

    Bonjour sid ahmed
    Je pense que tu te souviens de moi ,je suis aissaoui Omar ancien étudiant de l’INHC (ingénieur en chimie industrielle promotion 1975) nous étions de bon amis mais avec le temps nous nous sommes perdus de vue,mon dernier contact avec toi et djilali qui habitait à l’époque à paris remonte à l’année 1979/1980 ,j’étais ingénieur résident SH en autriche.
    Depuis aucu signe de vie .
    Aujourd’hui j’étais à Sfisef car je tenais à te voir ,j’ai rencontré un certain Benoumeur qui m’a informé de votre déménagement à SBA.
    Je te laisse ci-dessous mes coordonnées :
    Tél: 06 61 33 71 14
    06 66 69 37 99
    Téléfax: 041 43 43 08
    Mail : a.aoumar@yahoo.fr
    AISSAOUI Omar

  4. aissaoui

    Bonsoir sid ahmed
    As-tu reçu mon message?
    AISSAOUI OMAR
    06 61 33 71 14

  5. nabila t de sba

    marhaba avec nous sid ahmed vive la culture l’art et les artistes

  6. aissaoui

    je souhaite contacter HAMDAD sid ahmed que j’ai perdu de vue plus de 37 ans.nous avons fait le même institut l’l’INHC de Boumerdes .
    Aissaoui omar
    Tél: 06 61 33 71 14

  7. sid ahmed HAMDAD

    Je suis trés content de t’avoir retrouvé Omar. Mais le mérite te revient cher ami.

Répondre