La Voix De Sidi Bel Abbes

Ghardaïa : Le mendiant avait 700 millions et 15.000 euros en banque

Une personne faisant la manche devant une mosquée à El-Menea, près de Ghardaïa, a été arrêtée les poches pleines de billets de banque, a-t-on appris lundi du groupement de la gendarmerie de la wilaya. Le «mendiant», un quinquagénaire originaire d’une wilaya du nord du pays et qui se faisait passer pour un ressortissant syrien victime de la guerre civile, a été interpellé en flagrant délit par les éléments de la gendarmerie au moment où il s’adonnait à la mendicité devant le perron de la mosquée en s’appliquant à parler en dialecte syrien, a expliqué la même source.

Les éléments de la police judiciaire de la Gendarmerie nationale ont découvert plus de 3.000 DA en liquide dans ses poches avant que l’enquête ne révèle que ce «mendiant», ayant un niveau universitaire, possédait trois comptes bancaires «garnis», estimés à 7 millions de DA et près de 15.000 euros, a-t-on ajouté. L’imposteur a reconnu avoir amassé cette fortune en faisant la manche sur les trottoirs, un business jugé lucratif et une véritable source d’enrichissement en abusant de la sensibilité des âmes charitables, selon la même source. Présenté dimanche soir devant le juge instructeur près le tribunal d’El-Menea, notamment pour escroquerie, ce quinquagénaire a été placé sous mandat de dépôt.

IMG_20151020_222651

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62664

Posté par le Oct 20 2015. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

2 Commentaires pour “Ghardaïa : Le mendiant avait 700 millions et 15.000 euros en banque”

  1. OUERRAD

    Comme quoi , il ne faut s etonner de rien dans un pays ou tout est permis .
    Des tas de cas pareils , sans parler de celle qui emploie des innocents de tres bas age .
    OU est l etat ?

  2. ABRAHAM

    Je ne sais pas si en Algérie il y a une loi qui interdit la mendicité. Le gain facile est une drogue dure.

Répondre