La Voix De Sidi Bel Abbes

France : Nicolas Sarkozy rattrapé une nouvelle fois par la justice

Décidément, les dieux de la politique sont contre Nicolas Sarkozy. A peine entré en campagne pour les primaires de son parti « Les Républicains » qui doivent désigner fin novembre le prochain candidat qui représentera la droite à l’élection présidentielle de 2017, M. Sarkozy est rattrapé par l’affaire « Bygmalion » relative au financement de sa campagne électorale de 2012.

La justice française ne veut pas lâcher l’ancien président français. Elle lui reproche d’avoir maquillé ses comptes de campagne électorale en 2012 et dépassé le seuil autorisé de plus de 18 millions d’euros.

Concrètement, l’équipe de campagne de M. Sarkozy avait mis en place un système de fausses factures pour imputer à l’UMP (ex parti de droite) quelques 18.5 millions d’euros de dépenses de meetings qui auraient du être comptabilisées dans la ligne de la campagne électorale.

Les factures retrouvées lors d’une perquisition au siège de l’ex UMP auraient dû figurer dans le budget de campagne de Nicolas Sarkozy. Mais non, celles-ci portaient la mention de convention de l’UMP.

Ce système de détournement déguisé de compte a été mis en place par une dizaine de personnes proches de l’ancien président français, dont son financier de la campagne. Ce dernier aurait même alerté Sarkozy des dépassements budgétaires, mais en vain.

Lundi dernier, dans un document d’une centaine de pages, le réquisitoire du vice procureur de Paris a clairement chargé Nicolas Sarkozy. Il a noté qu’il était « le principal bénéficiaire » de cette opération et le « principal donateur d’ordre des événements de sa campagne électorale de
2012 ».

L’homme aux plusieurs casseroles politiques

Le parquet a suivi, en quelque sorte, les déclarations de Guillaume Lambert, l’ancien directeur de campagne de M. Sarkozy, qui a déjà révélé
que Sarkozy « était le décideur final ».

Aussi, selon le parquet, le dépassement du plafond a été « acté dès la troisième semaine de campagne », d’où la mise en place d’une vaste fraude aux fausses factures entre les responsables de Bygmalion et ceux de l’ex l’UMP. Objectif : mettre les dépenses sur le parti et non sur le compte de campagne.

Cueilli à froid, l’ancien président français ne s’attendait pas à une nouvelle charge de la part de la justice. Cette dernière devrait le
convoquer d’ici fin septembre ou début octobre, soit un mois à peine avant le premier tour des primaires.

Selon son entourage, l’intéressé a accueilli avec « beaucoup de sérénité » la nouvelle, faisant même mine de maintenir son agenda politique et de vaquer à ses activités électorales comme si de rien n’était.

Pourtant, l’inquiétude était perceptible chez les Sarkozystes. Ils évoquent un « complot » ourdi depuis l’Elysée et qui vise à l’éliminer de
la course présidentielle. Son avocat parle « d’acharnement » judiciaire.

Les casseroles politiques que trainent Nicolas Sarkozy semblent devenir de plus en plus lourdes à porter. François Fillon, son adversaire au sein des « Républicains », n’a pas hésité à sonner une violente charge contre lui. « Ceux qui ne respectent pas les lois de la République ne devraient pas pouvoir se présenter devant les électeurs », a-t-il dit. « Il ne sert à rien de parler d’autorité quand on n’est pas soi-même irréprochable. Qui imagine un instant le général de Gaulle mis en examen ? »

Une déclaration qui a déstabilisé M. Sarkozy. Il a immédiatement appelé à un acte de non agression entre tous les candidats aux primaires des « Républicains ».

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=69097

Posté par le Sep 8 2016. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

8 Commentaires pour “France : Nicolas Sarkozy rattrapé une nouvelle fois par la justice”

  1. Ayadoun Sidahmed

    les présidentiels ont débuté un peu tôt et ce n’est pas étonnant de voir des scandales des différents candidats émerger. Pour moi ce candidat est le prolongement du front national qui reste très dangereux pour la société Française et notamment pour la communauté musulmane qu’il ne cesse de stigmatisé et d’attaquer pendant avant et durant leurs compagne électorale et aussi durant leurs mandat régional et national

  2. abbassi

    c’est connu un etranger est toujours plus nuisisble pour un etranger qu’un authoctones.
    les immigrés auront plus peur d’un immigré au pouvoir qu’un front nationaliste au pouvoir.le dernier dit que la france lui apprtient et il ne peut depassé certaine mesure
    mais un immigré au pouvoir il essaye de disculper pour enfoncer les autres immigrés il essayent de prendre la nationalité sans presenter la preuve de l’avoir.
    les plaestineiens avouent que les plus dure juifs sont les juifs venue du maroc..les plaestiniens sont ben traités par les juifs venue de russi..ils sont beau blonds cheuveux chatin leurs femmes on dirait des houries lorque la hourie juive blonde de russie passent les palestiniens s’arrentent de parler de marcher en disant  »allah oukbar »
    mais lorsque la juive du maroc passe elle fait lever les epines aux plastiniens lol
    alors la guerre commence…si j’etais president en israel je leurs propose que des femmes russe au gouvernement tout le monde se tait et meme le golf se tait lol
    en france pays d’arabe et d’immigration il leurs faut qu’une blonde juive de russie au gouvernement tout le monde s’arretent de parler et de marcher.
    sahha idkoum

  3. Mme CH

    Franchement, ces politiqueux n’ont aucune dignité..en plus, ils mentent comme ils respirent…..!!! A l’heure qu’il est, Sarko devrait être en prison puisque: « Le parquet de Paris a requis lundi le renvoi en correctionnelle de l’ancien chef de l’Etat et des 13 autres mis en examen dans le dossier….. » …! Pour moins que ça, des gens ont été condamnés, alors où est la justice lorsqu’il s’agit de grosses pointures épaulées par les cercles de la pieuvre du mal…??!! En tout cas, « La balle est maintenant dans le camp des juges d’instruction, à qui il appartient de suivre ou non les réquisitions du parquet. »…on verra….qui commande…la FaFa…..!!!

    Mais Sarko doit surtout payer pour la destruction de la Libye qui lui a donné l’argent pour sa campagne présidentielle, et pour tous les morts de ce drame, y compris la mort des migrants en Méditerranée…!

    « Un bateau transportant près de 700 migrants a coulé au large de l’Italie dans la nuit du 18 au 19 avril. Seules 28 personnes ont pu être sauvées. Ce drame, qui transforme la Méditerranée en cimetière marin, découle indirectement de l’intervention française en Libye menée par Nicolas Sarkozy, alors président, et son ami Bernard Henri-Lévy….

    Il est vrai que Sarkozy, dans cette folle course à cette catastrophe annoncée, n’était pas seul aux commandes.

    Non, cet apprenti sorcier avait alors, pour le conseiller en ces très hasardeuses manœuvres, un fameux acolyte, intellectuel autoproclamé et accessoirement, à ses heures perdues, philosophe : Bernard-Henri Lévy, autre irresponsable dont le narcissisme guerrier lui a fait perdre de vue qu’il n’est pas d’ « éthique de conviction » qui vaille sans « éthique de responsabilité » précisément, pour paraphraser ici le sociologue Max Weber en un essai emblématiquement intitulé « Le Savant et le Politique ».

    Conclusion ? S’il est vrai que « penser, c’est prévoir, si ce n’est anticiper », comme le réputait Aristote, il va sans dire, alors, que BHL se révèle être, en ces navrantes conditions, un bien piètre philosophe.

    Davantage : c’est pour avoir outrageusement méconnu, sur le plan moral, cet insécable binôme conceptuel (conviction/responsabilité) que ces deux dangereux « va-t-en guerre » auront finalement contribué à livrer, sans le moindre mea culpa ni même examen de conscience, ces pauvres migrants de l’Afrique subsaharienne aux hordes sauvages, via une Libye complètement déstabilisée et aujourd’hui à feu et à sang, de l’État Islamique puis, de leurs criminelles mains, aux anonymes mais mortifères vagues, béantes comme des fosses communes, d’une Mer Méditerranée dont le légendaire bleu de l’eau ressemble de plus en plus, en ces jours de malheur, à la sinistre pâleur d’un linceul….. »
    ( « Migrants morts : on paie le désastre de la politique de Sarkozy et BHL en Libye », par
    D.S.Schiffer, 21-04-2015, L’OBS »).

    Yaki Hala Yakhi, Yachtah Bla Mharem…..!!! Et les français -(pas tous heureusement)- dans tout ça, sont ils devenus des voyants-aveugles….à cause du lavage de cerveau par les Médias sionistes….??? Ils n’ont pas compris que des cercles occultes et bien connus sont en train de « détruire » la France pour l’asservir….!!!!

    • Amirouche

      Mme CH

      Avant tout, merci pour vos mots de réconfort qui me touchent beaucoup…vraiment…

      Sur ce sujet, je suis totalement d’accord avec vous. Par ailleurs je viens de lire dans Le Monde d’aujourd’hui avec un gros titre en gras « SARKOZY ET LE PEN SE TOISENT »,
      son objectif comme il le dit lui même : » il faut ramener vers nous les électeurs du FN, en répondant à leurs attentes et en leur proposant des solutions concrètes…. ».
      Ça en dit long sur les manières et « plans préétablis » dont Sarko utilise. Si ces mêmes manières auraient été utilisées lors de l’arrivée de son père en France, Sarko fils aurait été bloqué par un BTR soviétique à Budapest, il serait né là bas et n’aurait jamais eu la chance d’avoir ce poste de responsabilité en France…Une simple recherche sur google montre bien qu’il est descendant de la famille MALLAH, appartenant à la Thessalonique …de l’empire Ottoman jusqu’à 1912…tout est calculé, l’affaire Bygmalion n’est rien face à son « clan » de l’extérieur.
      Le prochain plan est de créer une guerre entre les monarchies du Golf et l’Iran, puisque la guerre des mots renforcée par l’occident mais aussi par la Russie est déjà dépassée…Le seul gagnant n’est pas loin et n’est pas touché…
      « …Allah est le meilleur des stratagèmes »
      TAHIYATI

  4. Imène

    Sarko ! Mon Dieu quel énergumène doublé d’un criminel de haut vol !
    Depuis le temps que cet homme ment , vole , détourne , corrompt , se fait corrompre..il a dit qu’il ne ferait jamais plus de politique..quel hypocrite ! et voilà tel un diablotin ,il sort par la porte pour revenir par la fenêtre ! A coire que la France souffre d’un manque crucial d’HOMMES pour la diriger..L’allégeance au CRIF va indubitablement couler cette pauvre France !

  5. Mme CH

    Et, il ose se représenter aux élections présidentielles, Ayama 3zizen (clin d’oeil à ma chère amie Imènus)…..!!! Mais, il prend les français pour qui…??? Comme on dit chez nous: « Ghassel Wajhah Be l’Esprit de Sel » (je l’ai modifié un peu)…!!!

    « Libye : après Cameron, le Parlement britannique accable aussi Sarkozy » (Algérie.1, 15 septembre 2016)

    Un rapport cinglant du Parlement britannique accuse Nicolas Sarkozy d’avoir déclenché l’intervention militaire contre Kadhafi. Le président français aurait eu pour but de stopper les velléités d’indépendance de la Libye.

    Pour Westminster, les choses sont claires. La France a mené la danse et le Royaume-Uni s’est contenté de suivre. Selon un dernier rapport de la Commission des affaires étrangères de la Chambre des communes britannique, ce sont les efforts diplomatiques de la France qui ont ouvert la voie aux opérations militaires en Libye.

    Et Nicolas Sarkozy aurait poussé à l’intervention afin, dit la commission, d’«accroître l’influence française en Afrique du Nord» mais aussi d’«améliorer sa situation politique en France».

    Pour arriver à cette conclusion explosive, les parlementaires s’appuient sur des échanges de 2011 entre les services secrets français et la secrétaire d’Etat américaine, une certaine Hillary Clinton.

    Ils ont aussi épluché les mails échangés entre cette dernière et l’un de ses conseillers, Sidney Blumenthal, rémunéré 10 000 dollars par mois, non pas par le gouvernement américain mais par la désormais célèbre Fondation Clinton.

    Et selon ces courriers électroniques, obtenus après une requête du magazine Vice en vertu de la Loi sur la liberté de l’information (FOIA), la France aurait eu d’autres but que de protéger les citoyens de Benghazi de la vindicte du dirigeant libyen.

    Selon Sidney Blumenthal, la France souhaitait mettre la main sur l’or libyen, dont elle craignait que Kadhafi ne fasse usage pour affaiblir son influence dans la région : «répondre aux projets de Khadafi de supplanter la France en Afrique francophone», explique ainsi textuellement le conseiller à la secrétaire d’Etat dans les mémos qu’il lui a envoyés.

    Kadhafi voulait-il «dé-dollariser» le commerce du pétrole?

    Mais dans un autre mail de Sidney Blumenthal adressé à Hillary Clinton, on peut lire : «Selon les informations sensibles disponibles par cette source, le gouvernement de Kadhafi détient 143 tonnes d’or, et un montant similaire en argent… Cet or a été accumulé avant le courant de rébellion et était destiné à être utilisé pour établir une monnaie panafricaine basée sur le dinar-or libyen».

    En 2009, Kadhafi, alors président de l’Union africaine, appelait les pays africains à créer une nouvelle monnaie, basée sur l’or, afin de se passer du dollar pour leurs exportations de pétrole. Une menace pour l’hégémonie monétaire mondiale du billet vert.

    Aussi les intérêts de la diplomatie américaine, de la City, de Wall Street et de Nicolas Sarkozy, soupçonné d’avoir bénéficié en 2007 de fonds libyens afin de financer sa campagne, peuvent-ils sembler convergents.
    L’affaire du financement libyen de la campagne de Sarkozy continue

    Initié en 2012 avec les révélations de Mediapart, le feuilleton continue.

    L’ancien Premier ministre Dominique de Villepin a ainsi été entendu le 13 septembre comme témoin dans l’enquête sur un possible financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2017.

    Les juges enquêtent depuis 2013 sur ce dossier, à la suite des accusations de plusieurs anciens dignitaires du gouvernement libyen, concernant notamment Béchir Saleh Béchir, un haut fonctionnaire et diplomate et fidèle de Khadafi, recherché par Interpol, mais secrètement exfiltré en 2012 de Libye vers la Syrie par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

    Les juges s’intéressent en particulier aux conditions dans lesquelles le haut fonctionnaire a pu obtenir un passeport diplomatique du Niger «sur le conseil et la pression d’un pays européen», alors qu’il était également sous le coup d’un mandat d’arrêt en Libye.

    Se basant sur les allégations de l’homme d’affaires Ziad Takieddine, le parquet souhaite également éclaircir la nature des rencontres entre Béchir Saleh Béchir et Claude Guéant, alors directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy.(Rt)

    Et ils traitent les bonnes âmes Elli Fa9o de complotistes…Mazel Rabbi Yafdah’houm….!!!
    Bonne lecture…!

  6. Mme CH

    Mais qu’est ce qu’il fait encore dehors….!!! Et malgré tous ses déboires, les gens l’écoutent encore…??? Rah Yachtah Bla Mharem, l’homme des polémiques, des scandales, des coups bas et de la destruction…………..le koursi du président oblige….!

    « Pourquoi il est caricatural de dire, comme Nicolas Sarkozy : « Nos ancêtres sont les Gaulois » » (Franceinfo, 20 septembre 2016).

    L’ancien chef de l’Etat a affirmé lors d’un meeting qu’à partir du moment où l’on devient français, « l’on vit comme un Français et nos ancêtres sont les Gaulois ». Une affirmation à mi-chemin entre la réalité historique et le mythe.

    Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire à droite pour 2017, a affirmé qu’à partir du moment où l’on devient français, « l’on vit comme un Français et nos ancêtres sont les Gaulois », lundi 19 septembre, lors d’un meeting de sa campagne pour la primaire à droite à Franconville (Val-d’Oise).

    Une sortie qui n’a pas manqué d’être allègrement moquée sur Twitter

    Franceinfo vous explique pourquoi l’expression employée par l’ancien chef de l’Etat est pour le moins caricaturale.

    Parce que la Gaule est une fiction géographique

    Le nom de Gaule vient du latin gallia et désigne pour les Romains l’espace occupé par des tribus qui menaçaient Rome à partir du IVe siècle avant J.C. dans le nord de la péninsule italienne. « La première ‘Gaule’ est donc en Italie ! » note l’historienne Suzanne Citron, auteur de Le mythe national, l’histoire de France revisitée, sur Rue89.

    Au milieu du premier siècle, César atteint le Rhin et décrète que le fleuve sera la frontière entre « Gallia » et « Germania ». La Gaule correspond donc à une zone géographique extrêmement large qui va bien au-delà de la France telle que nous la connaissons aujourd’hui. Elle est morcelée en dizaines de territoires occupés par autant de peuples celtes, que l’on appellera « Gaulois » des siècles plus tard. Mais à l’époque, on est loin d’une nation fédérée comme semble l’entendre Nicolas Sarkozy.

    Parce que nos ancêtres ne sont pas que des Gaulois

    Plongeons-nous dans ces tribus celtes qui composent la Gaule telle que l’entendaient les Romains. On y trouve une soixantaine de peuples comme les Ambiens (Picardie), des Tricastins (Drôme), les Andegaves (Angers), les Parisii (Ile-de-France) mais aussi les Arvernes en Auvergne, commandés par le plus célèbre des Gaulois : Vercingétorix. Cette Gaule englobe également des Bellovaques, installés dans l’actuelle Belgique, ou encore des Helvètes basés en Suisse. Un territoire bien différent de notre France actuelle. Comme le fait remarquer sur Twitter l’historienne Mathilde Larrere, avec un peu d’exagération, même les « Allemands pourraient se revendiquer Gaulois ».

    Mais c’est ce que l’on ne trouve pas dans cette liste qui pose le plus problème pour valider la sortie de Nicolas Sarkozy. En effet, cette désignation ne prend pas en compte les Basques, les Bretons ou les Normands. Des populations issues des migrations et des invasions postérieures ou antérieures à la fameuse Gaule de Vercingétorix. Impossible dans ce cas d’affirmer que nos ancêtres sont seulement les Gaulois, même s’il est vrai que les Gaulois (plus exactement, les Celtes) font partie de nos ancêtres… parmi d’autres, notamment les Romains puis, plus tard, plusieurs peuples germaniques. Il faudra d’ailleurs attendre le chef de l’un d’entre eux, un certain Clovis, roi des Francs, pour voir le nom de « France » apparaître.

    « Clovis 1er « Roi des Francs ». Mais qu’est-ce que les Francs ? Un peuple germanique bien sûr ! (Yohan Demeure sur RI, 23/09/2016) »

    Enfin, affirmer « nos ancêtres sont les Gaulois », c’est aussi occulter les importantes migrations du XXe siècle (Italiens, Polonais puis Africains). Et se limiter à l’espace géographique de la France métropolitaine.

    Parce ce que le concept est né dans les manuels d’histoire de la IIIe République

    Nicolas Sarkozy n’est pas le premier à utiliser cette expression. Son origine remonte aux débuts de l’IIIe République. On exhume alors Vercingétorix, jusque-là complètement ignoré dans l’histoire de France. Napoléon III désigne lui-même le site d’Alésia, en Côte-d’Or, comme le théâtre de la grande bataille finale du héros. Dans les manuels scolaires d’une école désormais obligatoire, on vante ces fiers guerriers défenseurs de la Gaule face à l’envahisseur romain, alors que la France est menacée par l’Allemagne.
    « L’histoire de la France ‘Gaule’ et d’un peuple français d’origine ‘gauloise’ fabriquée au XIXe siècle correspond à la vision des fondateurs de la République et garantit à leurs yeux l’unité et l’indivisibilité nationale », précise Suzanne Citron sur Rue89. L’historienne Laurence Decock précise que ces manuels étaient au service d’un « projet d’homogénéisation nationale ».

    Valls répond à Sarkozy sur « nos ancêtres gaulois » : « Si nous sommes Français, ce n’est pas à travers nos origines »….S’exprimant devant la communauté française au Sénégal, Manuel Valls a lancé : « La France est aujourd’hui une société métissée, mélangée, par l’apport de l’immigration, de toutes les immigrations. » Tiens tiens…!!!!!

    Alain Juppé s’est employé, dans un entretien publié vendredi 23 septembre par Le Monde, à répondre point par point à Nicolas Sarkozy. Il dénonce notamment son manque de »cohérence » et même sa « mauvaise foi ».
    Sur « nos ancêtres les Gaulois » : « Une polémique d’un autre âge »
    L’ancien Premier ministre a qualifié de « polémique d’un autre âge » la récente déclaration de Nicolas Sarkozy sur les « ancêtres gaulois » qui devraient être ceux de tous les Français. « Il déclarait exactement le contraire il y a quelques années », se rappelle Alain Juppé, avant de dénoncer cette sortie de l’ancien président : « En Nouvelle-Calédonie ou en Polynésie, j’ai rencontré des Français très attachés à leur pays. Il ne me serait pas venu à l’idée de leur dire qu’ils étaient gaulois ! ».

    Papapapapapapaaaa, ces politicards sont les As des retournements à 360°….!!.

    « Le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité, à rendre le meurtre respectable et à donner l’apparence de la solidarité à un simple courant d’air. » (George Orwell)

    Puffffffffffffffffffffffffff…!!!!

  7. Mme CH

    « Un nouveau document libyen mentionne le financement de la campagne Sarkozy de 2007 » (Le Monde, 27.09.2016)

    Selon une information du site d’information Mediapart, la justice, qui enquête sur un possible financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2007, a obtenu le carnet d’un ancien dignitaire du régime de Mouammar Kadhafi, dans lequel est consignée une série de versements au profit de l’ancien chef de l’Etat. Au total, ce sont 6,5 millions d’euros qui lui auraient été versés en pleine campagne électorale.

    Une source judiciaire confirme au Monde l’existence de ce carnet, qui est bien en train d’être étudié par la justice. Mediapart rapporte qu’il appartient à Choukri Ghanem, chef du gouvernement (2003-2006) et ministre du pétrole (2006-2011) de la Libye ayant fait défection en 2011.

    Mediapart cite notamment une réunion datée du 29 avril 2007 lors de laquelle Bachir Saleh, le directeur de cabinet du « Guide » libyen et patron de l’un des fonds souverains du pays, le Libyan Africa Portfolio, dit avoir transféré 1,5 million d’euros à Nicolas Sarkozy. Sont également mentionnés les envois de 3 millions d’euros par l’unn des fils de Mouammar Kadhafi et de 2 millions d’euros par Abdallah Senoussi, le chef des services secrets intérieurs libyens et beau-frère de Kadhafi.

    Choukri Ghanem a été retrouvé mort le 29 avril 2012 à Vienne, rappelle Mediapart. La police autrichienne, qui n’avait pas exclu la piste de l’assassinat dans un premier temps, a finalement conclu à une noyade accidentelle au petit matin consécutive à une crise cardiaque.
    Une information judiciaire avait été ouverte en 2013 après les déclarations fracassantes de l’homme d’affaires Ziad Takieddine et d’anciens dignitaires libyens accusant M. Sarkozy d’avoir touché de l’argent de Mouammar Kadhafi.

    En 2012, Mediapart avait publié un document faisant état d’un accord de principe noué entre les deux équipes pour un financement à hauteur de 50 millions d’euros. L’authenticité de ce document a toujours été contestée par M. Sarkozy et son entourage, mais la justice n’a pu établir qu’il s’agissait d’un faux.

    Papapapaaaaaa…! On se croirait dans un film Hollywoodien….!!! Et, il veut occuper le Koursi encore une fois sans Hachma…….Yadra cette fois-ci, qu’est ce qu’il va faire….??? « Yakhli Wahran Wa Ygayel Fel Marsa…..!!!!

    Au fait, qui est ce qui peut m’expliquer ce que veut dire un pauvre type…??? Merci d’avance…!

Répondre