La Voix De Sidi Bel Abbes

France : L’Algérie récupère un trésor de 600 documents historiques

L’Algérie a acquis plus de 600 documents anciens lors d’une vente aux enchères organisée fin mars 2017 à Toulouse, en France. Il s’agit de livres, de cartes, de lettres, de manuscrits, de photos, de gravures et de récits de voyages qui concernent l’Algérie depuis le XVIe siècle.

C’est un événement. Vendredi 31 mars 2017, à Toulouse en France, l’Algérie a acquis pour 94 000 euros plus de 600 documents historiques, entre livres, cartes et photos, datant de la présence ottomane et des premières soixante années de la colonisation française. L’Algérie était représentée par Hamidou Messaoudi, directeur général de l’ENAG (Entreprise nationale des arts graphiques) et commissaire du Salon international du livre d’Alger (Sila), Yasser Arafat Gana, directeur par intérim de la Bibliothèque nationale et un représentant du consulat d’Algérie à Toulouse.

La vente aux enchères a été organisée par les commissaires-priseurs Xavier Marambat et François de Malafosse au niveau de l’Hôtel des ventes Saint-Georges sous la responsabilité de l’expert Eric Casteran. «Un compatriote établi à l’étranger a informé M. Gana de la préparation de cette vente aux enchères. Nous nous sommes renseignés et nous avons vite obtenu l’accord du ministère de la Culture pour participer à cette vente. Il fallait répondre à certaines conditions.

Aussi, le ministère des Affaires étrangères nous a-t-il soutenus. Il fallait par exemple avancer une caution de 4000 euros. Notre consulat à Toulouse a fait tout ce qu’il fallait faire pour que nous soyons présents», a indiqué mercredi soir Messaoudi Hamidou, invité de l’émission «Al Thaqafa oua nass» d’Echourouk TV. Selon lui, la vente aux enchères n’a pas été facile en raison de la présence d’une trentaine de collectionneurs.

Intérêt des Pieds-noirs

«Nous avons constaté la présence de pieds-noirs et de personnes de confession juive qui ont vécu en Algérie. Les institutions françaises participaient aux enchères à travers internet. Elles étaient très offensives», a-t-il noté. Yasser Arafat Gana a précisé, pour sa part, que l’Algérie a acquis des cartes, des manuscrits et les livres que la Bibliothèque nationale de France ne possède pas. «D’où la forte concurrence durant la vente. Nous sommes arrivés jusqu’à miser plus de 1000 euros pour un livre, parfois dix fois la valeur initiale», a-t-il dit.

L’Algérie a, par exemple, acquis pour 3000 euros une édition originale d’un livre de Louis Adrien Berbrugger, Algérie historique, pittoresque et monumentale. Il s’agit d’un recueil de vues, de monuments, de cérémonies, de costumes, d’armes et de portraits dessinés accompagnés de textes. Le livre, édité vers 1843, décrit les localités, les mœurs, les usages, les coutumes, les jeux et les divertissements des Algériens à l’époque. «Les livres et les cartes acquis s’intéressent à tous les aspects de la vie, y compris à l’agriculture et à la distribution des terres.

Il y a même des documents qui décrivaient l’Algérie et préparaient l’invasion commandés par les autorités militaires. Des documents écrits par des anthropologues, des historiens et des experts militaires», a précisé Yasser Arafat Gana. Les documents acquis étaient détenus par des particuliers. «Nous nous sommes entendus avec les responsables de la ventes aux enchères pour qu’ils nous fournissent l’historique pour connaître leurs origines», a indiqué Messaoudi Hamidou.

La règle, selon Yasser Arafat Gana, est que les livres ne peuvent pas être répertoriés et classés à la Bibliothèque nationale sans que l’origine ne soit connue et sans la forme d’acquisition ne soit définie (achats, dons, etc). «Cette acquisition d’une dimension souveraine entre dans le cadre des efforts déployés par l’Algérie pour récupérer des archives. Les chercheurs algériens pourront ainsi mener des études historiques sur la base de documents fiables», a souligné le ministère de la Culture dans un communiqué rendu public cette semaine.

2% des archives nationales récupérées !

L’ENAG, selon Hamidou Messaoudi, rééditera certains ouvrages. «Nous allons également organiser une exposition des documents acquis pour que le public puisse les voir. On choisira un endroit adéquat pour cela», a-t-il indiqué. Selon lui, la somme de 94 000 euros n’est presque rien devant la valeur historique des documents acquis. «Pour faire plus simple, c’est la valeur de la moitié d’une voiture de marque Audi !», a-t-il dit. Il a précisé que les autorités politiques font tout pour récupérer les archives de l’Algérie à l’étranger, notamment en France, en Turquie, en Egypte et dans d’autres pays.

Selon Tayeb Zitouni, ministre des Moudjahidine, l’Algérie n’a récupéré que 2% de ses archives détenues par la France depuis l’indépendance du pays. L’Algérie a reçu le premier lot d’archives en 1967, composé de 450 registres. Deux autres lots de moindre importance ont été envoyés en 1975 et 1981. Sur décision de l’ancien président François Mitterrand, l’Algérie n’a plus reçu d’archives de France. Paris considère certains documents comme des «archives de souveraineté».

Plusieurs groupes mixtes se sont réunis depuis les années 1980 sans réellement aboutir. «Les relations entre les deux pays ne peuvent êtres normales sans le règlement du dossier de la Mémoire et la satisfaction de la revendication de l’Algérie relative à la restitution de la totalité de ses archives spoliées lors de l’occupation française», a soutenu Tayeb Zitouni, dans d’une déclaration à l’agence APS.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=70707

Posté par le Avr 7 2017. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

17 Commentaires pour “France : L’Algérie récupère un trésor de 600 documents historiques”

  1. Abbassi

    Ča rappelé un peu des immigrė sans papier on les revois en Algérie  »allez y nous chercher les vieilles bouteilles. Dans un resto chik c’est frik on le présente sous millésimes 1540 retirė des fonds des mers..
    Le monde du siècle 2000 est redevenue sans état d’âme ça va dėboucher sur une chose qui va s’appeler l’horreur….
    Je crois au!il va se lever ..et comme le dit la bible  »sa main c’est levė elle reste levė »

  2. OUERRAD

    Acheter au prix fort , son propre patrmoine ,, est ce de la recuperation ?
    Le vrai tresor , c est le patrimoine detnu par la france coloniale et faisant l objet de chantages .

  3. Mme CH

    Là, nous avons deux sortes d’archives, celles qui remontent à la période Ottomane en Algérie et celles qui témoignent de la barbarie des premières soixante années de la colonisation française…..!!!

    Les premières archives appartiennent à l’Algérie, donc elles ont été volées par ces énergumènes, il fallait demander leur restitution et traduire leurs propriétaires devant le Tribunal international…!!!

    Les deuxièmes devaient rentrer dans le cadre du « règlement du dossier de la Mémoire et la satisfaction de la revendication de l’Algérie relative à la restitution de la totalité de ses archives spoliées lors de l’occupation française ».

    Mais bon , c’était un choix à faire, ils l’ont fait , surtout si ces documents étaient entre les mains de particuliers….!!! Alors prenez-en soin….!

    Hé ben dis donc, les Corneilles noires sont partout , même aux ventes aux enchères…et dites-moi associés comme toujours avec les étoiles bleues francisées…..!!!! Tiens, je me rappelle qu’on avait une Corneille noire de Toulouse si je ne me trompe pas, je la salue , politesse oblige….!!!

    Et le Trésor de la Régence d’Alger de la période Ottomane…il est où…chère FaFus…???

    • Imène

      Mme CH : Bonsoir ! tlm..
      Ah l’aubaine ! Ils n’en perdent pas une pour nous extorquer notre argent ces grippe- sous !
      Il faut payer même pour restituer NOS archives que eux même nous ont spoliés.. .
      Décidement ! Traduire les usurpateurs devant le tribunal international ? oh mais tu rêves ma petite chériwe ! Tu sais quoi ? c’est quelqu’un qui me l’a dit mais ça reste à verifier : Il y’ aurait bcp de DZ dans les hautes sphères et postes de responsabilités qui ne souhaitent pas que Fafa nous livre tous les archives ( ???? !!!! ) et qui feraient tout pour que  » certains documents  » restent chez eux la bas , soigneusement cachés et peut être même détruits un jour..et le trésor de la régence ? et les crânes de nos resistants exposés au musée de l’homme… Ah , mon Dieu !

      • Mme CH

        Salam Chériwe IM 16-05….!!!! Mdrrrrrrrrrr, il est joli ce mot chériwe, hé bien tu vois en plus on enrichit les langues étrangères…on mérite bien le prix Autruchecourt.ou Autruchebel…..!!!

        Ah, la géométrie sphérique avec son centre et ses rayons…tu sais comment on appelle une sphère…??? Un ellipsoïde dégénéré et les points (pions pour les intimes) dont la distance au centre est inférieure ou égale au rayon constituent une Boule ou Foule pour les intimes, et c’est celle là qui a trahi le peuple (Coucou à Mr Smiley)…!!! Effectivement certaines archives ne sont pas bonnes à voir, car on découvrira beaucoup d’espèces pas très agréables à fréquenter qui pourraient perdre leurs places dans la sphère, leur compacité et leur aire….!!! ça fera comme un Boooummmmm…!!! Alors ils préfèrent l’adage Khali El Bir Baghtah, mais chériwe, même sans les archives, on sait déjà parce que nous sommes des petites futées….!!!

        Chère amie , ta liste n’est pas complète, il faut ajouter l’indemnisation et la prise en charge des irradiés des explosions nucléaires et des mines antipersonnel, l’indemnisation des familles des combattants (forcés) qui sont morts pour FaFa en Indochine, au Mexique, en France et un peu partout dans le monde, le nettoyage des sites nucléaires et chimiques, l’argent du fer qui a servi à construire la Tour Eiffel (tu vois même la Tour Eiffel est algérienne),….etc…etc… tout compte fait, ils ont l’Algérie dans leur moelle épinière, ils sont hantés c’est pour ça qu’ils ont des insomnies depuis le 19 mars 1962 et même avant….!!!

        C’est vrai notre Big Brother Cheniti Gh a disparu dans la nature Belabbésienne…je dirais depuis la venue de Chegleb Megleb………j’espère qu’il va bien ainsi que notre nièce Safus….!!!!

        Azzulcalement…..!!!

        • Imène

          Oui , les crimes de la France sont innombrables ! comment ai je pu oublier ??
          ya un souvenir particulièrement douloureux , ce sont les cobayes vivants , 150 je crois attachés aux poteaux , pas trés loin de l’épicentre ..enfin ! c’est une photo que je n’oublierai probablement jamais ..Allahoma arham chouhadaana.

  4. Abbassi

    L’Algérie n’est pas en position de force d’ouvrir tous les fronts il faut exploitė déjà le fournit. Grâce aux accords d’Évian l’Algérie avait obtenu plus leur avantages’que les autres pays n’ont pas obtenu .’l’Algérie pouvait redevenir une place forme de distribution de produit français hier et l’Europe aujourd’hui mais sa communautė de plus de 2 millions en Europe n’est pas mis dans sa véritable place commerciale et économique et abandonnė pour des groupe qui sont entrain de la placer dans les luttes politico religieux qui ne servira a rien en 2017. C’est du vieux qu’on essayé de greffer sur le neuf. .
    Donc inutile de parler religion dans un monde dominė par les villes. En ville c’est le commerce qui prime tu ne ça pas chanter la révolution ou la religion a une supérette ou un commerçant ou un supermarchė ces gens la ont besoin de marchandises ..que feront il avec le discours de fois ou FN? C’est la marchandise qui est au coeur de nos rapport avec l’Europe et reste du monde donc il faut développer les moyens de transport et mettre la’main’dessus’..

    Il faut mettre de cotė l’idéologie la révolution la religion et accès sur le commerce la formation et la production. C’est ainsi que les français eux même savent comment se redéployer face au x ‘asiatique . et américains . on veut bien que les hôpitaux français se délocalisent pour s’installer en Algérie et ouvrière des écoles de médecine privė comme Renault et Lafarge doivent aussi ouvrière des facultės de mécanique électrotechnique et génie civile pour Lafarge. Ces grandes facultės qui seront gère par des universitės française auront pour objet de former et de recruter des travailleurs algériens qu’ils vont les placer dans leurs réseaux à l’international ..c’est ce que font les multinationales ..
    Certain pays veulent nous injecter de l’Europe pour reprendre notre place et nous obliger a traverser les frontière pour chercher le produit français et européens que ces centre bloquent nos ‘immigrė de faire ce travail . ils’souhaitent sans réussir que nos’imligrės déposent leurs produit sur nos frontières. ..
    Nous sommes pas idiots ni dupes ..ce n’est pas tout le monde qui frappe a la derbouka’et gonfle les ‘pneu…nous’avons des retards dans tous les domaines mais nous sommes pas arrierė comme on le fait croire y’a’beaucoup de gonfleur mais font beaucoup de bruit c’est tout…

  5. Abbassi

    Dans le même contexte et dans une réaction croisė on livre ici un article qui concerne justement à monde de la publication. Le watan livre un article intitulė
    On le livre ici afin de permettre aux nouveaux doctorants de débattre de leurs domaine et aussi leur avenir. Moi je me pose cette question bête mais fondamentale
     »Comment un pays qui se bat pour la souverenitė des peuples opprimės se permet de livrer ces propres étudiants à des ėvaluateurs inconnue cachės a l’étranger dans des revues soit disant scientifique? ».on pose ici la problématique de l’édition de son point de vue culturel politique et non scientifique. Comment tu livre ton enfant a ton ennemie pour l’évaluer il va l’évaluer ou le briser? La question reste posė a nos boulitique que le clavier avait proposė authomatiquement dans sa correction boulimique au lieu de boulitique
    Je ne défend ici personne ..je note seulement a vous de voir

    Faculté des sciences de la nature et de la vie de Sidi Bel Abbès
    L’imposture continue
    Depuis 2015, le ministère de l’enseignement supérieur a émis une liste de revues scientifiques indexées pour mettre un terme aux publications qui ne servent qu’à faire valoir des diplômes ou à monter dans le grade.
    Ainsi, la soutenance de doctorat assujettie à au moins une publication dans ces revues listées permet entre autre de limiter la déferlante des docteurs faussaires et autres spécialistes de la malhonnêteté intellectuelle. Mais malgré ces garde-fous, certains établissements universitaires outrepassent cette directive. La faculté des sciences de la nature et de la vie de Sidi Bel Abbès n’est qu’un cas parmi tant d’autres.
    A la faculté des sciences de la nature et de la vie de Sidi Bel Abbès, on continue à soutenir des thèses en ayant recours à de fausses revues scientifiques», dénoncent dans un message des professeurs de l’établissement.
    Aigris et révoltés, ces universitaires, qui ont requis l’anonymat, fustigent une gestion à la hussarde de la faculté où «la réglementation et l’éthique universitaire sont piétinées en toute impunité». Preuves à l’appui, ils transmettent une série de documents, dont des fiches de présentations de doctorats soutenus essentiellement durant les mois de mai et de juin 2016, ainsi que des articles liés, parus dans ce qu’ils qualifient de «revues scientifiques prédatrices».

    Parmi ces preuves figure l’article publié sur la revue European Scientific Journal dans son édition d’avril 2016 par A. M., portant sur les variations pluviométriques. L’auteur a soutenu son doctorat le 1er juin 2016, soit à peine deux mois après la publication de l’article, avec une thématique bien proche, à savoir l’impact des changements climatique. D’autres cas similaires sont répertoriés et les fiches de présentation des projets scientifiques dévoilés.

    Ces opérations se déroulent sur des périodes étalées, mais qui se situent en aval de l’envoi d’une décisions ministérielle invitant les établissements universitaires à respecter la liste des revues scientifiques indexées. Très remontés contre ces pratiques, les professeurs dénonciateurs s’offusquent : «Ces fausses revues scientifiques (revues prédatrices ou revues payantes) — European Journal of Scientific Research et European Scientific Journal — sont répertoriées dans la liste des fausses revues de Beall et dans celle qui a été envoyée par le ministère de l’Enseignement supérieur aux universités», assurent-ils.

    Effectivement, sur la longue liste mise à la disposition des universitaires comprenant plus de 800 noms de revues qui n’ont de scientifique que l’intitulé et qui se sont fait comme fonds de commerce la publication rétribuée de travaux scientifiques, les deux titres incriminés figurent respectivement à la 143e et à la 147e place.

    En novembre 2015, El Watan Etudiant publiait une enquête intitulée «Professeurs faussaires : un fléau dans le milieu universitaire», pour dénoncer justement «l’imposture de ces revues ‘scientifiques’ prédatrices que des institutions officielles font pourtant valoir». L’article avait fait grand bruit dans les milieux universitaire. Quelques semaines plus tard, le ministère de l’Enseignement supérieur, à travers la Direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique (DGRSDT), envoyait aux établissements universitaires les premières listes des revues scientifiques indexées et obligatoires pour toute publication à caractère scientifique.

    En fait, dès le 22 octobre 2014, la commission scientifique nationale de validation des revues scientifiques, réunie au Cerist, avait déjà statué sur la soutenabilité des thèses de doctorat. Il avait été adopté, selon le procès-verbal de la réunion, de «proposer la liste suivante pour les soutenances (de doctorat)».

    Et le document cite : la liste des revues scientifiques de All Databases de Thomson Reuters, la liste des revues scientifiques de Scopus, la liste des revues scientifiques d’ERIH plus, la liste des revues scientifiques de l’AERES, la liste des revues scientifiques d’ABCD, la liste des revues scientifiques du CNRS pour les revues en économie, la liste des revues scientifiques de Journal Quality List ainsi que la liste des revues scientifiques du Financial Times. Dans le 6e point discuté lors de cette réunion officielle, les membres de la commission ont décidé également d’établir une liste pour déterminer les «revues scientifiques prédatrices qui seront supprimées des listes des revues scientifiques validées par la commission». C’est sur cette liste qu’on trouvera justement les deux revues qui ont permis à des étudiants de Sidi Bel Abbès de soutenir leurs doctorats.

    A noter également que sur son site web, la DGRSDT a mis en ligne une nouvelle catégorisation des revues scientifiques, les classant en 7 catégories à savoir : la catégorie exceptionnelle (comme les revues Nature et Science), la catégorie A (indexés dans le Web Of Science de Thomson Reuters), la catégorie B (provenant de bases sélectives), la catégorie C (les revues qui répondent à certains critères établis), la catégorie D (pour les revues sans comité de lecture) et la catégorie E (les revues ou ouvrages de vulgarisation).

    Dans l’instruction n° 762 de la DGRSDT — et donc du ministère de l’Enseignement supérieur — datée du 17 novembre 2014 (mais qui sera réellement envoyée aux établissements universitaire en 2015), ayant pour objet «Décision de soutenabilité et de reconnaissance des revues scientifiques», ordre est donné, aux présidents des conférences régionales des universités, de distribuer la liste des revues scientifiques indexées pour la soutenabilité des doctorats. «La liste a bien été distribuée et les établissements de l’enseignement supérieur sont tenus de la respecter.

    Ce n’est pas une simple orientation, c’est une obligation», insiste un responsable au ministère de l’Enseignement supérieur. «A partir du moment où cette liste a été mise en ligne par la direction de la recherche scientifique, il est obligatoire de la respecter», poursuit-il.
    Mais du côté de la faculté des sciences de la nature et de la vie de Sidi Bel Abbès, on ne voit pas la chose de cet œil-là. Interrogé par téléphone, le doyen de cette faculté — dont le premier souci était de savoir qui sont ces personnes qui ont dénoncé l’acte — déclare de manière ostentatoire : «Il n’y a aucune liste officielle (des revues scientifiques indexées). Et je n’ai aucune preuve de ce que vous dites.» Il s’est contenté de cette réponse, feignant ignorer l’existence de cette directive ministérielle.

    «Nous tenons à dénoncer cette pratique de fraude scientifique qui bafoue la réglementation, porte atteinte à la qualité de l’enseignement de nos universités déjà mal en point, et les détruit. Nous avons considéré qu’il est de notre devoir moral de le faire pour ne pas être complices passifs de cette grave forfaiture », répondent les professeurs révulsés.

    Cette situation — qu’on n’imagine pas exclusive à la faculté des sciences de la nature de Sidi Bel Abbès — soulève en fait plusieurs lièvres. A commencer par cette question : comment, en tant que responsable d’un établissement universitaire, peut-on à ce point ignorer les directives de sa tutelle ?

    Depuis qu’elles bénéficient d’une certaine marge de manœuvre, ce que certains qualifient d’indépendance (de gestion) par rapport au ministère, les universités sont devenues des chasses gardées où les administratifs gèrent de façon autocratique. Sans véritable suivi ni contrôle, recteurs et doyens mènent les cursus et les efforts scientifiques au gré de leur humeur, en y distillant grassement tous les maux menant à l’inhibition : chantage, rente, népotisme, corruption, système d’allégeance, harcèlement moral et sexuel. Tout y est tout simplement, avec l’impunité en prime.

    Samir Azzoug
    http://elwatan.com/hebdo/etudiant/l-imposture-continue-25-01-2017-337877_264.php

  6. Abbassi

    Bof les archives qu’on souhaite récupérer c’est surtout ceux du foncier  »les terres qui ont ėtė nationalisė ou achetė dans les en chaires publiques faites par des spéculateurs qui pullulaient dans les banques et qui offraient aux algériens de faux vrais crédits bancaires pour les pousser a la faillite et ainsi avoir des terres sans demander a la machine coloniale qui n’avait pas de temps ni de moyens a consacrer a des terres de pentes en colline qui ne servaient a rien. Il y avait de grande plaine dans les haut plateaux ..la machine coloniale étaient occupės a contrôler les sioux algériens. Jerenimoe au états unis et le moukrani en Algérie. La machine impériale avançait doucement mais sûrement elle avait le Fer entre les mains tout l’héritage du prophète sidna Daoud est tombė entre ces mains ..elle roulait doucement mais sjrément l’Empire Saoudien n’est pas encore achevė il est cours de clôturer sa course car son échec c’était la conquête de l’espace. Il avait mit de cotė ces navettes spéciales. C’est mauvais pour le moral. Le cycle du fer va bientôt se clôturer? Peut être il tire sur fin le début de la fin
    Qu’avait préparer Dieu dans la programation? Aucune idėe on se fait des prévisions. Il reste beaucoup a faire sur terre. La génétique par exemple le tonnaire, l’énergie du tonnaires, etc.
    La desalination des eaux de mères l’extension du sol sur le marin la corse doit s’agra’dire la Réunion aussi les Seychelles aussi pourquoi pas. Les scandinaves se rechzffer a l’eau de mer sous forme de circuit refrigerant on ppompe l’eau des mers et on accionne des ventilo pour faire chauffer l’aire les maison les bâtiments il leur faudra beaucoup d’éthylène et beaucoup de gaz algérien elle vont venir ici pour transformer le gaz algérien et le transformer en tuyau..
    Il reste beaucoup a faire et sur terre on peut vivre 1 millions d’annėe facilement. Donc Dieu a tout son temps Il ne se presse jamais. Le but c’est de remplir le paradis en humains et animaux passės sur terre et pour remplir ce paradis il faudra des milliard d’annėes lumière pour le faire une eternitė de vie bas avant l’eternitė d’en haut. Ceux qui souhaitent la fin du monde pour demain ils seront déçus. Ainsi la femme dans le paradis aura une internitė pour avoir des enfants c’est qu’elle adore faire alors on lui offrira l’occasion de le faire une eternitė d’amour comme le chanter Brel je rajoute une eternitė d’amour et une nue de bėbės a couvrir le ciel..
    Donc les archives qu’on voudra c’est les archive de l’expropriation sinon y’a rien d’autre les criminel ne laissent jamais’de grave tout ce fait au doigts et au clin d’oeil et l’agitation de la tête. Dans ce milieux on ne parle pas on s’echange des signes. Lorsque il bouge sa tête a droite ça veut dire  »suit le  » lorsqu’il penche son mouton vers le bas ça veux dire bien je vaisnre chuchoter une chose  »disque je ne suis pas lä je serais absent » lorsqu’il fronce ces sourcille il est furieux et agitės ..ces choses lä on ne peut pas les rédiger par écris y’a pas d’archive d’ailleurs je me demande comment les anges réussissent a transcrire ces mouvements dans leurs carnets concernant le carnet de chacun le carnet possède t’il une caméra integrė ? Pourquoi-Pas ..
    Et …et..
    Le désert avance il n’est qu’a 30 km de bel abbés. Le mont tessala à perdu son manteau vert la nappe a echapė ..les chacal les hyènes rode autours des villes..tu n’entends que hou hou hou surtout lorsque y’a la pleine lune..hou hou le loup garrou perd des salives..
    Les bel’abbesiens vont chwiya se ressessir Walla rester comme ça jusqu’à recevoir une tuile sur la tête?

  7. Al Hanif

    La banque vote contre Mélanchon;

  8. Al Hanif

    @ Salam mme CH
    J’avais posté une analyse qui s’est volatilisée.
    Content que vous fassiez une lecture quotidienne de L’Algérie Patriotique.
    Concernant George Galloway, reprenez son intervention du 29 août 2013 devant la Chambre des Communes et qui a stoppé l’intervention coalisée.
    Pas un mot, pas une virgule à changer.

    mon post était très détaillé mais je n’ai plus l’énergie de le réécrire car ne gardant pas notes, n’en ayant jamais.

    • Mme CH

      Salam Mr Al Hanif…!!! Contente que vous soyez content , mais une lecture quotidienne des différents et nombreux journaux électroniques est une chose impossible….!!!!

      Concernant Georges Galloway, c’est vrai qu’il est connu pour être un fervent partisan de la cause palestinienne et il a même été violemment agressé par un Pro-Etat-Voyou, en Août 2014, à Londres. « Il a été touché aux côtes, a eu la mâchoire fracturée, outre de nombreuses ecchymoses. » « Sauvé in extremis par deux marocains, Galloway « aurait pu être tué » »….!!!!

      Il soutient, en particulier, la thèse qui veut que, jusque la création d’Israël, les meilleurs protecteurs des juifs, étaient les musulmans. Il prétend également que la Grande-Bretagne n’avait aucun droit de donner aux juifs, un territoire qui n’appartenait pas aux anglais..!

      Allez pour vous faire plaisir, voici son intervention (Algériepatriotique, 13/04/2017, de Londres Boudjemaa Selimia)

      George Galloway : «L’attaque chimique en Syrie est un coup des Occidentaux»

      Le député britannique George Galloway, connu pour ses positions courageuses et son franc-parler, est monté au créneau pour dénoncer la campagne dirigée contre le président syrien, soulignant que Bachar Al-Assad «n’est tout simplement pas fou pour lancer une attaque chimique sur une ville sous contrôle des factions rebelles en Syrie». Dans un article qu’il vient de signer pour le site Westmonster, l’ancien député travailliste, aujourd’hui à la tête du mouvement Respect, a clairement indiqué que l’idée qu’Al-Assad serait derrière la récente attaque chimique ayant, semble-t-il, ciblé le quartier Khan Cheikhoun, dans la province d’Idlib, «ne tient pas du tout la route».

      Pour George Galloway, l’attaque est indéniablement un coup fomenté par les puissances occidentales, alors qu’un grand nombre de personnalités politiques ont tenté de faire croire à l’opinion publique mondiale que la Russie était impliquée dans cette attaque abjecte. «Le président syrien est, en effet, capable d’agir pour sauver son régime en utilisant toute sorte d’armement, écrit Georges Galloway, mais il n’est pas fou pour lancer des attaques à l’arme chimique sur un ennemi militairement insignifiant, déjà battu, et ouvrir ainsi la voie à une confrontation directe avec les Américains.»

      George Galloway exhorte, dans la foulée, l’opinion publique à se poser la question de savoir à qui profite une telle attaque. «Il n’y a absolument aucun intérêt pour le régime syrien de se compromettre dans une affaire de ce genre. Ceux qui tirent profit d’un tel acte, ce sont incontestablement les factions rebelles djihadistes, Daech et Al-Qaïda», soutient l’homme politique britannique. George Galloway a, par ailleurs, fustigé les médias dominants qui n’ont pas joué leur rôle, notamment dans la couverture de cette affaire, dans la mesure où ces médias se sont référés uniquement à «des sources douteuses et non officielles». «Beaucoup de zones d’ombre entourent cette affaire», a conclu, dubitatif, l’ancien membre du Parlement britannique.

      Hé bien, cher monsieur Galloway, nous sommes aussi d’accord sur ce point là…!!! Mais bon, il y aura toujours des voyants-aveugles, des entendants-sourds et des benêts pour croire ou font semblant de croire aux balivernes et aux sornettes des néoncons sionistes francs-maçons et illuminati par excellence…histoire de récolter quelques Douros…..!!!

      Salammmmmmeeeettttt…!

  9. abbassi

    @elhanif
    dommage on a pas vu votre analyse mais ça doit se reprocher de tout le monde
    la france et l’europe et la planete entiere est inquiete car les gens sont entrain de quiter leurs villages le probleme globale sera posé a l’avenir avec aquité. les banque satanqiues n’attendent que cela.
    mais y’a pas encore feu dans la demeures on peut regler ce probléme maintenant
    le probleme de la france ce n’est ni la gauche ni la droite mais les villes qui ne produisent rien et qui font du service.  »avant y’avait beaucoup de riche qui viennent de partout de la compagne qui vaient des produits entre les mains.
    maintenant que la campagne est deserté y’a plus ou moins de produire a offrire et de service a proposer. avant un compgnards europeens peut t’offrire une charue de fourure pour lui faire un bain sauna a Paris.

    le probléme est ailleurs en france et meme en Europe. vous avez le choix entre vivre dans la misere dans les villes et ragradez les riches manger du rotis dans les télés ou sortir vers la compagne pour faire produire votre rotis.
    lechez les rotis sur les écrans de la televisions un jour Samsung va nous sortir une nouvelle telé a parfums. lorsqu;’une scène se passe dans un cuisine et lorsque la femme ouvre son four la télevion recompose les odeurs et font diffuser l’odeur et le parfum du rôtis au thym…emmmmm mon Dieu que c’est bon

  10. abbassi

    les laique parcequ’ils ne lisent pas le coran ils ne savent pas le monde dite paranormal ou il ya iblis son partis politique ses armées et de l’autre coté les chayatines etc..
    leurs analyses est etroites elle n’est pas globale. ils ne sont pas des globalistes.
    dans le domaine de la finance et des banques ya des banaue et des banques.
    ya de sb banques qui ne dorment pas la nuit qui travaillent h24 pour payer les gens leurs salaire qui fiont de l’investissement productif
    y’a d’autre dite satanqiue qui sont là rien que pour faucher les pieds des individus et des etats. et des gouvernements. ils ont comme habitude de rassembler l’argent afin de faire de la spéculation  »reduire la mobilité des marchandise et creer des tensions afin de créer des monopole et faire envoler les prix. c’est ce qui se passe en algerie
    le gouvernement résiste grâce au soutient d’autre gouvernements
    il faut interdire la collecte d’argent par les banque c’est tout. seul le tresors publqiue peut collecter l’epargne et offrire un fort taux renumerateurs . toutes les banques doivent faire les investissement de leurs propres fonds. on va diminuer ainsi la tension qui s’exerce sur le peuple par des elements qui font de la speculations derriere le rideaux de certaine banques. toute collecte d’eparge ou d’argent sera en principe interdite seul le tresor peut le faire

  11. Abbassi

    Voilà donc l’Algérie est entrain de subir une très forte attaque spéculative. Des groupes’ojt mis la mains sur le dinars et ne veulent pas le restituer a l’État. Ce sont des groupes qui ne servent a rien ni a l’économie ni a la production..
    OA banque centrale algérienne doit porter de lourde respinsabilitė en ne surveillant pas l’argent qui sort des banque sous plusieurs formes de dont de crédit assurė par des asuereures sans demander aux assureurs d’où ils ont de l’argent pour assurer un crédit non rembourser. Donc ceux qui sont dans le gouvernement font une politique pour leur propre poche et après eux le déluge .ils mangent dans l’assiette et crachent dedans.
    Tout crédit qui n’est pas asurė par un salaire sera interdit. Quiconque voudra faire un investissement doit déposer les 2/3 du coût du projet de ces propres fonds. Si il de grand ambitions il doit faire un projet selon ces propres capacitė . t’a de quoi construit un étage fait le mais ne fait pas trois en laissant des piliers dessus un pneu..
    Des piliers de locaux commerciaux sont fermės ici a bel abbés généralement accordėe a des femmes . Ces locaux peuvent fonstituė des ateliers pour des milliers de père et de mère de familles. Ou sont leurs propriétaire pourquoi sont ils fermės c’est la question qu’on se pose au wali de sali avec sa direction du commerce. La wilatpya doit répondre car ça relève eu blocage de l’économie national et favorise les spéculateurs qui veulent ruiner le pays. Le local doit soumis a l’impôt ouvert ou fermės …
    Donc dans cette période transitoire de forte pression soecularoire que tous les pays font face il y’a lieu de réagir positivement pour diminuer son impacte. Interdire toute collecte d’argent et autoriser le trésor a collecter tout l’épargne les taux d’intérêt seront pas de monnaie mais des promesse dans un logement social d’un lot de terrains d’une importation d’un véhicule de moins de trois ans . l’État n’est pas obligė de s’endetter ou recourir a la planche a billet.
    Les intérêt ne sont pas uniquement sous forme d’argent mais peuvent être de toute nature
    Un droit un privilège une promesse une assurance un accès libre ..
    Tout algérien qui bloque son argent dans le trésor publique pendant une annėe aura droit a une importation de voiture de moins de trois ans . sur 5 ans . s’il bloque le double aura droit de deux importations sur 5 ans ..
    Un avantage peut redevenir une monnaie ou remplacer une monnaie.

  12. Amirouche

    Bon à savoir !

    Demain inchAllah, l’École Polytechnique d’Oran (EPO) sera baptisée officiellement au nom du martyr de la révolution algérienne, Maurice Audin, lors de la célébration de la journée du savoir (Youm Ilm), et ce en présence de son fils Pierre.
    Pour rappel, Maurice Audin, né le 14 février 1932 à Béja (Tunisie) et mort à Alger en 1957, était un mathématicien français, membre du Parti communiste algérien et militant de l’indépendance algérienne.
    Après son arrestation le 11 juin 1957 au cours de la bataille d’Alger, il meurt à une date inconnue. Pour ses proches ainsi que pour nombre de journalistes et d’historiens, notamment Pierre Vidal-Naquet, il est mort pendant son interrogatoire par des parachutistes. Cette thèse a longtemps été rejetée par l’armée française, qui affirmait qu’il s’était évadé, jusqu’à ce que le général Aussaresses affirme avoir donné l’ordre de le tuer. (Wikipédia)
    Salam

  13. Mémoria

    Salam !

    Il y a quelques minutes notre chaîne Djazaira 3 fait dans l’amateurisme et le déni d’Histoire en montrant un reportage sur la bataille de Fillaoussène (Wilaya 5) en focalisant sur une photo d’un ex officier de l’armée française , déserteur devenu officier supérieur post Indépendance et qui activait dans la wilaya 4 ! Manque de respect de l’Unique pour les héros et ayant droits d’une Wilaya historique qui n’a pas encore fait le deuil des Si Abdelkrim,Si Zoubir et tant d’autres martyrs suppliciés par les marsiens…Allah Yarham Chouhadas !

Répondre