La Voix De Sidi Bel Abbes

France :La polémique sur le voile à l’université s’essouffle;

La publication d’extraits d’un rapport du Haut Conseil à l’intégration sur l’interdiction du foulard suscite des réactions mitigées. Pourquoi maintenant ? Le quotidien le Monde avait ouvert une ultime édition  sur un rapport du Haut Conseil à l’intégration (HCI) réclamant l’interdiction du port du voile dans les universités. Et d’en publier quelques extraits « alarmants et polémiques ».

Médiatisées en plein mois de ramadan, ces préconisations n’ont rien d’apaisant à l’égard de la communauté musulmane et rouvrent, sur des bases stigmatisantes, le débat du port des signes religieux. Issues des derniers travaux de la mission laïcité du HCI, ces propositions n’ont que la valeur qu’on veut bien leur accorder. Car, depuis avril, cette mission n’a plus de fonction officielle et a été remplacée par l’Observatoire de la laïcité installé par François Hollande. Le Haut Conseil à l’intégration, s’il n’a plus sa mission laïcité, continue à axer l’essentiel de ses travaux autour de cette question, devenue une obsession…

Le président de l’Observatoire, Jean-Louis Bianco, a été très désagréablement surpris par la montée en épingle d’un « rapport qui n’engage que la mission laïcité du HCI ». Pour autant, il n’a pas clairement écarté la proposition d’une énième loi : « Cette question du port du foulard dans l’enseignement supérieur n’est pas à ce stade dans le plan de travail de l’Observatoire de la laïcité. » Le rapport du HCI émet douze propositions parmi lesquelles l’adoption d’une loi interdisant « dans les salles de cours, lieux et situations d’enseignement et de recherche des établissements publics d’enseignement supérieur les signes et tenues manifestant ostensiblement une appartenance religieuse ».

Quel serait l’intérêt d’une telle mesure ? Et qui pénaliserait-elle, sinon d’abord les jeunes étudiantes qui ont choisi de porter le foulard et d’aller à l’université ? Seul Jean-Loup Salzmann, président de la Conférence des présidents d’université, s’est positionné contre une telle loi. Pour lui, « il n’y a aucune aggravation de la situation dans les facs », assurant que les présidents d’université « ne sont pas favorables à une loi », ce qu’il avait fait savoir par une missive au HCI dès mars dernier. Pour sa part, Abdallah Zekri, président de l’Observatoire contre l’islamophobie, répond que « la liberté d’expression reconnaît aux étudiants, par l’article 50 de la loi du 26 janvier 84, le droit d’exprimer leurs convictions religieuses à l’intérieur des universités, mais interdit d’exercer des pressions sur les autres membres de la communauté ou de créer des perturbations ».

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=31507

Posté par le Août 9 2013. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

9 Commentaires pour “France :La polémique sur le voile à l’université s’essouffle;”

  1. H.BOUASRIA

    Est ce que porter un foulard un derrangement-une delinquance-une corruption- une tricherie-un crime-un vol-une pertubation .Porter un foulard mieux par exemple que de porter une boucle sur le vembrille ou de porter sur un tatouage sur le corps ,nous n’aimons pas ces manieres mais on a pas le drois de les interdir aux autres ici ou vous avez laissez cette democratie dont vous chantez touts les temps?

  2. kfaraoun

    Pourquoi le voile n’est pas interdit en france mais il est interdit dans l’université et ou sont les libertés individuelles. Après l’interdiction du nikab c’est le hidjab et puis quoi encore interdire l’islam , la deuxième religion de france. IL n’y a pas de meilleur que l’habit d’une musulmane.Ce n’est pas le foulard qui dérange mais c’est l’islam.

  3. jamel

    Toute une vaine stigmatisation de l’Islam et de ses signes reconnus

  4. jamel

    Toute une vaine stigmatisation de l’Islam et de ses signes reconnus

  5. AL HANIF

    Les islamophobes et ceux qui avalisent les thèses de l’extrême droite qui fait commerce de la stigmatisation de l’islam et s’offusquent de sa visilité versent dans le ridicule.
    Autant légiférer contre le port du voile dans les collèges et lycées au nom d’une laîcité chatouilleuse peut s’expliquer par la lutte contre contre le prosélytisme et le souci de se prémunir contre des attitudes parentales de containte chez des adolescents,autant évoquer son ‘interdiction à l’université semble loufoque et dangereux
    Dans le cas présent, la passion française pour la laîcité cache bien mal une volonté de s’en prendre à la visibilité d’une religion universelle, désormais devenue deuxième religion de France par le nombre de ses pratiquants.
    Monsieur Valls, ministre de l’intérieur et donc des cultes semble bien mal percevoir la logique laîque qui a permis de rétablir la paix sociale et qui s’engage par les dipositions de la loi de 1905
    à : »garantir la liberté de conscience,le libre exercice des cultes,l’égalité des droits sans tenir compte de l’appartenance religieuse’
    Envisager, par la contrainte jurique d’une loi à proscrire le voile au sein des université est une abberation sans nom et une mauvaise lecture de la Loi.
    La panique qui saisit les dirigeants français et certains parlementaires prend sa source dans la réalisation que la « catholaîcité’ hégémonique, ne peut plus se prévaloir du mythe d’une religion nationale (catholique et protestante) et d’une acculturation de la religion hébraîque devant la vitalité et le rayonnement de l’Islam, nouveau venu dans le champ idéologique français.
    La France se trouve confrontée à la véritable question du pluralisme religieux et de l’égalité des citoyens devant la loi.
    Monsieur Valls et ceux qui sont en congruence idéologique avec lui excommunient de l’adhésion à la nation française les musulmanes porteuses de voile et se cacher derrière le fanatisme ‘républicain’ qui sacralise la  » Nation et ses valeurs françaises’ est un stratagème qui entend se saisir des institutions républicaines pour officialiser un calendrier islamophobe.
    Interdire le port du voile à l’université est un moyen violent qui heurte les consciences et bafoue l’esprit m^me de la laîcité bien comprise qui présuppose un Etat neutre et garant de la protection de tous par la loi.
    La question du voile n’est pas anecdotique et questionne véritablement les fondements de l »édifice française car la présence de millions de musulmans au sein de l’Héxagone impose de faction une fragmentation institutionnelle et multiplier les signes d’hostilité envers ces personnes posera aux institutions un grave problème car en refusant d’être neutres,elles courent le risque de nuire à la socialisation et d’encourager le communautarisme et le repli sur soi.
    Peut-être est-ce là le vrai but de la manoeuvre?
    Seules la Turquie de Kémal Ataturk et la Tunisie de Bourguiba- Bénali avaient initié cette voix et envoyer le message que les étudiantes porteuses de voile sont persona non grata et symbole de l’oppression de la femme serait donner un blanc seing à tous les islamophobes en leur disant que la chasse au musulmans est ouverte.
    AuxtFrois France : catholique, protestante et hébraique, désignées sous le terme générique de matrice judéo-chrétienne,,il faut se résigner messieurs et mesdames à accepter une quatrieme France, respectueuse des lois de la République et arrimée aux valeurs de l’islam dans la sphère privée.
    La liberté de conscience et de culte fait partie intégrale des libertés publiques sans disctintions entre cultes reconnus et ceux qui ne le seraient pas.
    La présence des musulmans sur le sol français complexifie le débat et constitue un vrai test pour juger du slogan et de la réalité dans la ‘ Patrie des droits de l’homme’ comme on s’en recommande tout le temps.
    Le foulard signe de tension et déclencheur du retour du refoulé!!

    • Mr kadiri mohamed

      Bonjour cher ami; AL HANIF la publication de votre post a été débloquée relativement un peu tard.Toutes nos excuses pour cet aléa et mon plaisir de te relire après votre retour de vacances méritées Mes amitiés

  6. BADISSI

    une guerre sans merci par un pays qui se prétend démocratique , d’aprés une étude réaliser aux usa en 2050 plus de 80 pour cent de la population de l’europe seras musulmane , une étude basée sur les naissances des musulmans en europe et le nombre de chrétiens convertie a l’islam , pourquoi il y a que la france qui combat l’islam en europe ????? ont est contre le foulard mais pas contre la débauche mais les pays musulmans doivent répondre en imposant un embargo économique envers la france , si ont veut défendre notre religion et notre identité quelque soit leurs magouilles l’islam gagne toujour du terrain INCHA ALLAH

  7. Ghosne

    Ces sujets deviennent agaçants et empoisonnent la vie des musulmanes, ils préférent voir les femmes en itsi pitsi bikini rouge et jaune à petits pois comme brigitte bardot!!!! . Au fait le quatar a acheté « printemps » le psg alors qu’en pensent les…. enfin!!! el bagra halal mais krounha haram!!! que de sottises dans ce bas monde purée!!!!

Répondre