La Voix De Sidi Bel Abbes

Folie meurtrière au Mzab : 25 morts

Le bilan des derniers affrontements intercommunautaires dont le Mzab est le théâtre depuis plus de 72h fait état de 25 morts dans la seule daïra de Guerrara.
Cette ville qui vit depuis l’aube de ce mercredi des violences inégalées lance un cri de détresse à la communauté nationale pour la sauver de la folie meurtrière qui y règne. Les témoignages les plus surnaturels parlent de hordes encagoulées sillonnant la région à bord de grosses motos et qui sèment la terreur à travers les quartiers ajoutant à la peur de la population encore sous le choc des derniers événements.
Des témoins oculaires parlent de multiples découvertes macabres depuis ce matin, des cadavres auraient en effet été découvert ca et là à travers les chantiers et habitations vidées de leurs habitants sous la menace d’armes à feu. Pour l’heure et au moment ou une importante délégation officielle présidée par le ministre de l’intérieur tient une réunion au niveau du siège de la wilaya de Ghardaïa, aucun bilan officiel n’a été rendu public.
Le nombre de blessés frôle la centaine, beaucoup de traumatismes crâniens mais surtout des blessures par balles réelles tirées sur différentes parties vitales du corps. Même les enfants ne sont pas épargnés par cette folie meurtrière et ce sont les communes ou il y a une forte concentration des deux communautés qui soufrent de ces violences.
Les zones plus cosmopolites vivent sous tension, les villes du Mzab sont désertes, l’administration est vide, les rares fonctionnaires à s’être déplacés ce matin ont vite regagné leurs domiciles. Les mesures annoncées hier par l’armée n’ont pas eu d’effet immédiat puisque la nuit dernière a connu une recrudescence terrible des affrontements dans les zones tampons.
22 morts et plusieurs blessés, selon un bilan officielle de la wilaya.
Vingt-deux (22) personnes sont décédées et plusieurs  autres ont été blessées à Ghardaïa dans des heurts entre jeunes rivaux, depuis  la reprise, début juillet, des incidents dans la région, selon un nouveau bilan  fournit par la wilaya, rapporte l’APS. Une source de la wilaya a déploré le décès de « quatre personnes qui  ont succombé à leurs blessures mercredi en milieu de journée à la suite de ces  incidents ».
Selon le bilan rapporté par l’APS, le plus grand nombre de décès a été enregistré à Guerrara avec 19 victimes  dont une déplorée mardi suite à des projectiles lancés par des inconnus. Deux autres victimes ont été déplorées également mardi à Berriane  et une autre à Ghardaïa, dans des échauffourées similaires, selon la même source.
Ces affrontements entre groupes de jeunes se sont propagés à plusieurs  quartiers des localités de la vallée du M’Zab, Berriane et Guerrara où des actes  de vandalisme et des incendies d’habitations, de palmeraies, de mobilier urbain,  de magasins et de véhicules ont été perpétrés par des groupes de jeunes cagoulés.

ghardia_2605816_465x348

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=61979

Posté par le Juil 8 2015. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

15 Commentaires pour “Folie meurtrière au Mzab : 25 morts”

  1. OUERRAD

    Cette folie meurtriere doit avoir un but .
    Ce n est pas gratuit , il est temps de mettre un terme à cela .
    C e n est pas seulement le probleme des autorites locales .
    C est tout le peuple Algerien qui portait secours à cette region meurtrie .
    Moi , j ai peur que cela ne soit le SIDI BOUZID Algerien ? ALLAH LA IGGADDAR .
    SAHA S HOR KOUM toutes et tous
    Prions pour nos freres du MZAB pour que la FITNAH s arrete au plus vite .

  2. OUERRAD

    QUI DOIT porter secours ,,,,,

  3. Mme CH

    Ghardaïa est un projet de Fitna bien concocté par ceux qui l’ont fait en Irak, Libye, Syrie, Yémen…etc…!!!! Et ce sont les manchots nourris au fromage puant qui exécutent leurs plans sataniques S/c de la démocrassie, des libertés et des droits de l’homme et toute la Blablation habituelle….!!!!
    Pourtant, Malékites et Ibadites vivent ensemble depuis des centaines d’années sans problèmes (sérieux), et malgré les plans diaboliques du colonisateur barbare pour créer la zizanie entre arabes et berbères, Malékites et Ibadites, les algériens ont réussi à déjouer tous leurs pièges, malheureusement, certains orbitons font de leur mieux profitant des tensions et de la conjucture internationale pour jeter de l’huile sur le feu….!!

    Alors quand on lit ce qui suit, on comprend très vite qui sont derrières le scénario sanglant à la vallée du M’Zab et pourquoi…!!! Lisez sur, sous et entre les lignes….!!!

    « ……….la solidarité avec le peuple mozabite s’organise et s’amplifie……… » Deux rassemblements sont déjà programmés à l’appel du MAK à Tizi Ouzou, le lundi 13 juillet à 11h devant l’université de Hasnawa , à l’initiative du réseau Anavad et le Collectif des Amazighs de France, le samedi 11 juillet à 15h Place de la république…. » Avez vous compris….??? Non…??? Alors, voici d’autres pierres du « petit poucet »

    « Dans un courrier adressé à Monsieur Ban Ki-Moon, le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies et à tous les présidents des états démocratiques, Dr Kameleddine FEKHAR, tire la sonnette d’alarme quant à la situation alarmante qui prévaut dans le Mzab. Les mozabites subissent quotidiennement les crimes de l’apartheid et de l’épuration ethnique par l’Etat algérien…' » Quel mensonge…!!! Depuis quand les mozabites ont été persécutés…??? Alors mr Fekhar vous demandez l’intervention de l’ONU….??? D’ailleurs, comme par hasard, enfin ce n’est pas un hasard, Ferhat Nenni avait demandé, l’année passée déjà, l’intervention de Ban Ki moon, et cette fois- ci, il a  » soutenu la demande de Kamel Eddine Fekhar adressée à l’ONU afin de mettre le Mzab sous protection internationale et a appelé «l’ONU, l’Union Africaine et l’Union Européenne à intervenir»…!!! Avez-vous compris maintenant…???

    Au fait pour qui roulent ce Ferhat Mehenni et son copain Kamel Eddine Fekhar …….????

    Attention les gars…..!!!! Ding Dang Dong…!!!!

    • Imène

      Bsr Mme CH , Azzul tlm ou saha f’tourkoum !
      Entièrement d’accord avec toi ! Ghardaia , ou la crise du M’zab est un maillon essentiel dans le processus de destabilisation de notre pays qui doit aboutir inéluctablement à son dépeçage en zones autonomes ..la situation est trés grave , et nous sommes appelés ( plus que jamais ) à être vigilants , soudés pour déjouer toutes ces tentatives de conspiration à l’encontre de notre pays .Pour Memoria , le drame de Ghardaia est purement économique , et commercial , ça me rassure grave ! tu ne peux pas t’imaginer..
      Le laxisme de l’état DZ est effarant ! Pourquoi avoir laissé pourrir la situation ?? Les violences intercommunautaires de ces derniers jours ont fait plus de 20 morts..c’est intolérable..j’aimerai ajouter que l’arrestation des ces facebookers , fomentateurs de troubles est une excellente décision..si la liberté d’expression doit servir de tremplin aux instigateurs de la fitna et la division , si l’unité de notre peuple , la sécurité et l’intégrité territoriale de notre pays , la souveraineté et les constantes nationales s’en trouvent menacés… alors vivement le musellement des années de plomb !!
      Nous sommes TOUS Ghardaia ! Ensemble éradiquons les germes de la fitna !!
      Salem , je te ( vous ) souhaite une bonne et douce nuit .

      • Mme CH

        Salam Cygnus..!! Oui nous sommes TOUS Ghardaïa….!!!! Sur l’autre site, il y a un article très intéressant de Mr Houssine Mourad salim qui s’intitule: « De l’universalité d’Ibn Khaldoun …à une régression tribale au 3ème millénaire ! « , il y a entre autres, un passage qui m’a beaucoup plu et qui résume un peu la situation, le voici: « La Libye cas d’école ? Certainement car l’OTAN en particulier les américains ont déjà fonctionnalisé les recherches de leurs experts des Hight Schools en Irak déjà en créant les postes d’officiers de communication au niveau de leurs unités combattantes avec des profils de chercheurs sociaux allant de l’historien à l’ethnologue en passant par tous les spin doctors en scientologie…La Mouqqadima d’IBN Khaldoun a-t-elle été mise en laboratoire par les experts de la guerre du pétrole et de l’acclimatation printanière comme l’a été la « Bataille d’Alger » ?
        Nous a-t-on volé la Mouqqadima ? Ou n’avons-nous pas su l’honorer et la protéger?
        Pôvres de nous….!!!

        Par ailleurs, Abderrahmane Hadj Nacer l’ancien gouverneur de la Banque d’Algérie déclare: « Je ne me sens pas Mozabite dans cette affaire, ni Chaâmbis. Mais je sens qu’il y a véritable danger sur l’Algérie »……. « Dans les années 1990, on s’est évertué à casser le FLN. C’est-à-dire à casser le lien politique entre le régime et la population. Dans les années 2000, on a cassé Sonatrach et à travers elle tout le tissu industriel. Il reste le troisième pied sur lequel repose l’Algérie : l’armée »

        Il a ajouté: « Peut-être qu’il faut se demander qui fait quoi au M’zab ? Je crois que si on veut éviter une mauvaise compréhension de la situation dans cette région, on ne doit justement pas se restreindre à parler de Mozabites et de Chaâmbas qui peuvent être des victimes expiatoires ou de la chair à canon. Parce que c’est exactement là où on veut nous mener pour contraindre notre expression et notre réflexion dans des limites qui ne nous permettent pas de voir la réalité du problème: c’est-à-dire ce qui se passe réellement et qui a intérêt à quoi.
        Est-ce que ce sont les Américains qui manifesteraient leur volonté d’avoir une maîtrise absolue de tout ce qui se passe dans le monde ? Les Français qui voudraient montrer leur détermination de tenir en main leur pré-carré ? Les Israéliens qui accroissent leur mainmise sur l’Afrique ? Est-ce que c’est l’Arabie saoudite qui, à travers le wahhabisme, offre ses capacités d’intervention notamment aux Israéliens ? Ou est-ce que ce sont des manipulations de segments mafieux du pouvoir algérien qui manifestent aussi leurs capacités à rompre ou perturber les nouveaux équilibres en gestation s’ils ne sont pas pris en considération ? Est-ce que finalement ce n’est pas aussi les soubresauts d’un système qui a totalement échoué ?… »

        Il dit enfin: « ……Si nous ne sommes pas intervenus à temps, c’est que quelque part il y a des intervenants qui ont un agenda antipatriotique. Je ne sais pas lesquels. Je n’ai pas les capacités de vous dire si ce sont juste des gens qui ont été achetés ou est-ce que c’est une logique plus fondamentale. En fait, il y a une logique plus stupide liée à la volonté de sauvegarder le statut quo, de protéger des intérêts, de maintenir cet algorithme entre les intérêts nationaux et internationaux qui peut conduire à des sujétions qui sont de l’ordre de la trahison….. »

        Voilà, au moins certains disent ce qu’ils pensent , Wa Dalika Ad3af El Imen…!!!

        Allez, j’entends le ADHEN, c’est l’heure de la prière….!!!!

  4. Mémoria

    Salam !
    L’Etat Algérien souffre de crédibilité institutionnelle qui se traduit par un début de déliquescence territoriale bien plus grave que les explosions sociales sporadiques et localisées pour des raisons de mal vie et injustices sociales ciblant des générations de jeunes marginalisés par une machine économique grippée et un espace public et associatif presque interdit à l’activité politique et partisane ! D’où l’émergence des extrêmes comme la sécession (MAK) et tous les sectarismes religieux manipulés par les cerveaux des services secrets et labos de la finance judéo-chrétienne ……qui ont comme feuille de route de désintégrer les pays (riches) qui n’ont pu prendre en charge que la misère de leurs populations ayant perdu leur statut de peuple parce que devenus des consommateurs accros à l’import export médiatisé 24h sur 24h par les NTIC !!!
    Pourtant la gestion de la région de Ghardaia et de ses habitants aurait pu être mise en oeuvre bien avant les signes avant coureurs de la confrontation intercommunautaire il y a trente ans lorsque nous évitions de nous aventurer dans les quartiers réservés du haut Ghardaia au risque de perdre sa liberté ou déposer sa CIN au poste de police/Gendarmerie le plus proche.Seuls les touristes y étaient intouchables,accueillis et protégés. Là est posé le problème des compétences dans la gestion de crise! Les chercheurs sociaux n’ont jamais eu l’aval pour étudier et comprendre le terrain socio-historique de cette concentration humaine dans cette contrée .Les us,coutumes,rites relevaient du folklore pour ceux qui firent dans le déni d’une Algérie plurielle et culturaliste…Mais comment peut-on s’attendre à une gestion crédible et pérenne de la part de ceux qui préfèrent les sciences exactes aux sciences humaines et sociales…., ceux qui préfèrent la comptabilité malsaine des rentrées futures du gaz schiste à un projet futuriste urbain et foncier soucieux du respect des patrimoine civilisationnel des communautés vivant dans la régions . depuis des siècles.Et puis en fin de compte,on veut précipiter les constantes de la Révolution et de la Nation dans le chaos nourri par les décennies d’un régime adepte de la politique de l’autruche et…de la vitrine extérieure !
    Le drame de Ghardaia est un problème purement économique et commercial ! Toute implication sectaire n’est qu’alibi pour ceux qui ont connu le Sud ! C’est vrai que les Mozabites ont bénéficié de décennies d’exemption d’impôts,de Service National,d’enquêtes des services de sécurité in situ parce que trop hermétique au regard de l' »étranger ».Cela a engendré de grosses fortunes et une évasion fiscale vers l’étranger….Et puis les Châmbas et autres berbères arabisés des environs ont posé leurs tentes autour de cette place commerciale célèbres pour ces nouveaux clients qui ont eu des enfants et petits enfants à nourrir comme les petits mozabites souvent très lettrés et éduqués.L’Etat Algérien avec ses collectivités locales a fermé les yeux sur les futurs problèmes qui allaient défigurer le panorama et provoquer la crise….du pétrole aussi ! Les chercheurs sociaux algériens ont préféré préparer leur thèse avec des encadreurs français sur des problèmatiques qui concernaient et impliquaient le french way of life et non ces… »primitifs » de la vallée du Mzab…Personne n’a voulu répondre à cette question existentielle qui préparait la haine,en l’absence de législation’,sur le refus des familles mozabites musulmanes de donner la main de leurs sulfureuses beautés aux jeunes berbéro-Arabes des tribus voisines créant un affront séculaire qui s’est répercuté avec ces informations de séquestration de centaines de femmes mozabites en quartiers de haute sécurité qu’aurait dû dénoncer aux ONG internationales un certain Fekhar ….Une socièté musulmane fermée aux autres musulmans ne peut engendrer qu’une implosion surtout si nous savons que la richesse de Ghardaia provient des rentrées en tout genre des autres wilayas où les commerces en tous genres prospèrent depuis l’Indépendance….C’est vrai que l’Etat Algérien doit punir les responsables qui ont laissé la situation pourrir ! L’ANP et les services de sécurité nationale sont déjà mobilisés aux frontières alors qu’on est en train de leur faire un enfant dans le dos….Le FLN historique aurait réagi comme il a toujours su le faire par le passé lorsque le destin de la Révolution l’imposait !!! Car sans Révolution de Novembre 54,que serions-nous devenus ???
    Allah Yarham Chouhadas! Saha Shourkoum!

  5. Mme CH

    Une très bonne analyse Mr Mémoria…!!!! L’heure est plus grave qu’on le pense et tous les algériens sont appelés à se serrer les coudes pour déjouer encore une fois le plan satanique qui lui a été concocté par la pieuvre du mal et ses tentacules européennes et arabes….!!!

    D’une part, l’Arabie Saoudite (et ses sbires) ne pardonnera jamais aux algériens d’avoir refusé d’impliquer leur armée dans le conflit du Yémen, alors elle fonctionne ses orbitons pour prêcher tout ce qui peut allumer le feu de la Fitna….non pas entre Sunnite et Chiites, mais cette fois-ci entre Malékites et Ibadites….!!!
    D’autre part, nous avons le MAK et son chef Mehenni qui séjourne en France…lors de sa visite de 4 jours en ladite Israël en 2012, il a déclaré dans une interview accordée au Jérusalem Post qu’ « Israël tout comme la Kabylie vivent dans un environnement hostile, les deux partagent le même type de voie, sauf qu’Israël a déjà son propre état, c’est la seule différence ». « Israël devrait adopter comme sœur la Kabylie».
    « Pour Ferhat Mehenni, Israël est un partenaire idéal et ami de la Kabylie, une région géographique sur la côte nord de l’Algérie dont le peuple souhaite se passer du contrôle de ce grand pays d’Afrique du Nord. « ….!!! Et Mr Fekhar est l’ami de Ferhat Mehenni qui était dans l’Air bus détourné pendant la décennie noire mais qui n’a pas été inquiété….???? Drôle de monde….!!!! Avez-vous compris…???

    Par ailleurs, d’autres spécialistes comme Fatma Oussedik anthropologue et professeur de sociologie à l’Université d’ Alger II, voient que «Les affrontements de Ghardaïa sont liés à des intérêts pétroliers et gaziers»: La région connaît des soubresauts liés aux énormes intérêts qui agitent la zone. Intérêts miniers, gaziers, pétroliers et nouveaux intérêts liés aux projets d’extraction du gaz de schiste. Cette région est déstabilisée par des intervenants extérieurs liés à ces mêmes intérêts économiques. A cela s’ajoute l’élément «route saharienne» car Gardhaïa a toujours été un centre important au nœud de ces routes. Et qui dit routes dit trafics intenses de drogues, de marchandises de contrebande, de migrants. Ce sont les anciennes routes de l’esclavage. De sorte qu’il y a aujourd’hui une insécurité produite par ces trafiquants.
    Concernant l’argument religieux, elle dit qu' »évidemment, il est présent et se surajoute. Ne pas oublier que Mokhtar Belmokhtar est né à Ghardaïa. Avant d’être un chef jihadiste, il a commencé sa «carrière» comme trafiquant. Belmoktar est le représentant d’une ces articulations multiples sur la région. Il faut savoir que les ibadites (berbères) appartiennent à une école doctrinale de l’islam. Mais en face, il y a un wahhabisme récemment installé dans la région. Pour finir le panorama, vous y rajoutez des forces centrifuges qui tentent d’attirer l’armée nationale dans une intervention extérieure vers le nord Mali ou la Libye….. »

    Alors, la main étrangère est là ou elle n’est pas là…???? Les Benêts et les Gringalets ne sauront jamais la réponse….!!!

    Mes Respects Grand Frère…!!

  6. Cheniti Gh.

    Salam frère Mémoria, Salam Soeur Mme CH.
    Merci pour ces analyses très justes mais il faut aussi reconnaître que nos
    responsables jouent le jeu de l’ennemi en se suffisant ‘d’injecter’ des solutions
    partielles et éphémères sans prendre en considération l’étude d’une stratégie globale pour mettre fin à ce problème qui est vraiment dangereux pour la survie de notre cher
    pays .Les laboratoires étrangers jouent l’harcèlement .La preuve : elle est tellement grotesque que je me demande pourquoi il n’y a aucune mesure de pris jusqu’à l’heure actuelle. je suis vraiment inquiet pour la suite !!!
    Saha shourkoum

  7. Mémoria

    Salam Frère Cheniti !

    Ton inquiétude est mienne comme je salue aussi l’implication de la nageuse…de combat, ce Cygne des temps incertains, au moment où un simoun de fitna plane sur une région qui nous est chère ! Mais je reste néanmoins serein lorsque une élite locale joue son rôle d’instrument de veille socio-politique même si ses éléments se comptent sur les doigts de la main tendue…à ceux qui squattaient l’agora électronique lorsque des intérêts bassement matériels genre Tours Opérateurs et bourses Nostalgérie hantaient les réseaux occultes et nocturnes d’un Petit Paris révolu!!! Merci Si Ghalem pour ta présence !!! Saha Ftourkoum !!!

  8. Mme CH

    Salam Frère Cheniti Gh…..!!!! Entièrement d’accord avec vous puisque vous venez de pointer le doigt sur l’autre variable de l’équation à plusieurs inconnues (connues)…!!
    Il faut dire que consciemment ou inconsciemment, volontairement ou involontairement, nos responsables sont responsables de ce virage très dangereux, puisqu’ils ont trop tardé à pendre les mesures qui s’imposent pour éviter ce dérapage….!!!! Pourquoi ils ont tardé à résoudre ce problème à plusieurs facettes…??? Est-ce pour un agenda interne, un agenda externe, ou les deux en même temps…!?????!

    Pour le moment, je ne peux que partager votre inquiétude pour la suite, sachant que l’Algérie connaît de graves tensions politiques nourries par la pieuvre du mal et ses tentacules pour déstabiliser le pays et instaurer le Chaos tant espéré….!!! Car, ils ont compris que les algériens sont forts lorsqu’ils sont face à l’ennemi, mais faibles devant les plans de division tribale, ethnique, confessionnelle..etc…grâce bien sûr à la connivence des maillons faibles de la chaîne et les manchots nourris au fromage puant….!!!! Hélas! Ceci se passe dans un pays musulman qui a été colonisé et à l’ère de la soi-disant « mondialisation » dans un seule sens…!!!!

    Mais ce qui est aussi inquiétant, c’est l’assourdissant silence de certains lecteurs et contributeurs (intellectuels et cadres) de la VDSBA, alors que l’heure est grave…!!! Quand le 1er rédacteur en chef s’est retiré son « clan » s’est retiré, quand le 2ème rédacteur en chef s’est retiré son « clan » s’est retiré aussi…. alors, il y a lieu de se poser des questions….???? Nous avons un autre exemple d’une société basée sur le clanisme et le tribalisme…..!!!!

    Mon Frère Cheniti Gh. Je vous dédie la chanson de Joan Baez: « Dona Dona »

    Dona, dona, dona, dona,
    Dona, dona, dona, do,….

    On a wagon bound for market
    There’s a calf with a mournful eye.
    High above him there’s a swallow
    Winging swiftly through the sky.

    How the winds are laughing
    They laugh with all their might
    Laugh and laugh the whole day through
    And half the summer’s night.

    « Stop complaining, » said the farmer,
    « Who told you a calf to be?
    Why don’t you have wings to fly with
    Like the swallow so proud and free? »

    Calves are easily bound and slaughtered
    Never knowing the reason why.
    But whoever treasures freedom,
    Like the swallow has learned to fly.

    Dona, dona, dona, dona,
    Dona, dona, dona, do,….

    Sans oublier l’incontournable « Imagine »
    ………………………………
    ………………………………….
    Imagine all the people
    Sharing all the world
    You may say I’m a dreamer
    But I’m not the only one
    I hope someday you’ll join us
    And the world will live as one

    Mes Respects et Saha Ftourek…!

  9. hakem abderrahmane

    Je pense tout simplement que les autorités de notre pays se prennent toujours en retard quand ils s’agit de prendre des décisions importantes!les exemples sont nombreux:le cas de ghardaia,les immigrés provenant des pays voisins du sud,le marché parallèle(dés qu’une personne s’installe sur le trottoir et se livre illégalement à une activité commerciale au lieu d’intervenir rapidement et appliquer la loi on laisse faire et c’est l’effet boule de neige)on ne fait pas appel aux intellectuels pour concevoir …Il faut à mon avis créer un bureau national de vigilance et il faut agir vite et intelligemment …

    • Mme CH

      Effectivement, elles se prennent toujours en retard pourtant elles ont été mises en garde….????

      Selon un article d’Algérie 360° (par Ikram GHIOUA, 12 mars 2014), « un vaste complot se dessine contre l’Algérie, avertit Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères de la Russie.
      En visite éclair en Tunisie, il y a quelques jours, le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, a soutenu lors de sa visite, il y a quelques jours à Tunis, que des «parties étrangères» veulent mettre l’Algérie à feu et à sang à travers la commercialisation d’un printemps algérien. Sans les nommer, le diplomate russe a ajouté que ces mêmes parties «ont ouvert plusieurs fronts près des frontières algériennes depuis la Libye, la Tunisie et le Mali». Le chef de la diplomatie russe a dévoilé que l’Algérie est devenue la cible des instigateurs et autres fomenteurs qui insistent pour y écrire le dernier épisode d’un supposé printemps arabe. Aussi, a-t-il mis en garde les autorités algériennes contre les instigateurs de ce qu’on appelle «printemps arabe».
      Le ministre russe des AE incrimine directement ceux qui ont été à l’origine des bouleversements provoqués délibérément en Tunisie, en Libye et au Mali, d’où parvient la plus grande menace contre l’Algérie. Il estime que les conspirateurs du nouvel ordre mondial établissent leurs plans à base d’une politique d’influence en misant sur les MINORITES POPULAIRES et les RESEAUX TERRORISTES.

      L’arrestation de plusieurs agents du Mossad en Algérie en est la preuve tangible. Ne jugeant pas nécessaire de dévoiler le véritable scénario programmé contre l’Algérie, des sources très au fait du contexte confient que l’Algérie constitue «un terreau fertile» pour les grands appétits occidentaux. Le rapport du département d’Etat américain sur les droits de l’homme qui épingle paradoxalement l’Algérie et l’analyse du Combating Terrorism Center (CTC) de l’Académie militaire de West Point qui a mis sous la loupe tout ce qui se passe dans le sud de l’Algérie, prétextant que cette région névralgique de l’économie du pays, serait l’épicentre d’un éclatement populaire à cause de la marginalisation des minorités, ne peuvent être considérés que comme une introduction aux véritables visées des Occidentaux.
      Même si les USA prétextent leur mobilisation en Afrique pour une coordination de lutte contre le terrorisme et pour préserver leurs intérêts, il est tout de même difficile de ne pas croire que les USA n’ont pas un intérêt pour une partie de l’Algérie dont les réserves de gaz de schiste, de gaz conventionnel et d’autres minéraux comme l’uranium.
      Des CLANS COMPLAISANTS sont déjà sur le terrain pour la mise en marche de la locomotive de déstabilisation….. » Ah! Connivence quand tu nous tiens…!!! ça été toujours le problème de l’Algérie avec certains de ses enfants…!!! Quel dommage..!!

      Créer un bureau de vigilance, dites vous…??? Comment, par qui, quel est son rôle…etc….!???!!

      Saha Shourkoum

      • hakem abderrahmane

        C’est au peuple et à son élite de répondre à vos questions Mme CH!Il faut à tout prix amener les citoyens à adhérer à un projet de société !

  10. zlaoui

    les gens qui normalement doivent faire de la politique sont ailleurs.
    les gens qui ont trouvé les chaise vide se sont eux qui font
    la politique et qui place l’argent n’importe ou et n’importe comment
    generalemnt ils font dans le spectacle pour éblouir les gens..
    cravate, 4×4, costume, valise diplomatique, lunette rayban,
    si les gens producteurs reviennent vers les  »bureaux politique » les investissements
    iront a leurs place..le drame de l’algerie vient de là.. »les bureaux »
    les gens de ghardaya et des autres wilayas subissent ce traumatismes..
    l’ingenieur qui est sencé etre sur le terrain se réctracte vers le bureaux en argant  »si je ne prends pas le bureau ma carrière sera foutue » cat pendant que les ingenieurs sont sur le terrain entrain de produire de subir les aleats l’eloignement la soif la poussiére les  »bureautriques sont en arrière entrain de faire des affaires liés des alliances pour s’eterniser et saper les vrais travailleurs producteurs..
    c’est normal les vraies travailleurs ont finit par jeter l’éponge..ils ne peuvent plus dévorer la poussière..maintenant que la poussière est géneral, tout le monde doit l’avaler..
    la situation n’est pas encore irreversible il y’a de l’espoire..
    donc les gens du terrain doivent revenir a la politique..ils n’ont pas le choix

  11. Mme CH

    Oui Mr Zlaoui, il y a toujours de l’espoir…..!!!! A qui profite le Crime…??? Qui a intérêt à démolir l’entente séculaire et la tolérance fabuleuse qui caractérisent cette paisible vallée…??? Ce processus ne peut être disjoint de la Théorie M géostratégique menée par la pieuvre du mal et ses tentacules arabo-européennes sur les chasses gardées de la rive sud, jadis occupées. Cette guerre agite le Moyen-Orient et l’Afrique. Donc, à travers le M’zab, c’est l’ensemble du sud algérien qui est visé…..!!!! Par ailleurs, le pouvoir doit cesser de jouer avec le feu, car la vallée du M’Zab est aussi victime des luttes claniques et d’intérêts qui se déroulent au plus haut sommet de la pyramide, nourries bien sûr par les fouteurs de trouble d’outre mer…et leurs sponsors; il doit trouver des solutions adéquates (pas seulement sécuritaires) pour détendre l’atmosphère et couper l’herbe sous les pieds des ennemis et des frères-ennemis de notre pays….!!! Car une chose est sûre, la déstabilisation de l’Algérie est dans le point de mire de l’axe du mal….si l’Algérie tombe, le reste est facile à deviner….sauf pour les benêts et les gringalets….!!! De ce fait, la meilleure carte à jouer c’est celle des Ibadites contre les Malékites puisque la carte berbère contre arabe a été grillée grâce aux kabyles eux mêmes, je parle bien sûr des hommes et des femmes, des Amazighens (les hommes libres), pas des marionnettes qui font trois petits tours et puis s’en vont…!!!!
    Zehira Houfani a écrit: « Le Mak. Qui sont derrière? Et dans quel but? »: Le projet du MAK est en soi un danger. Non pas parce qu’il parle d’autonomie régionale dans un cadre fédérateur, mais surtout par les interférences étrangères qui s’y inscrivent en filigrane de ce projet. Comment peut-il en être autrement? En 60 ans «d’indépendance » les puissances occidentales n’ont jamais fait le moindre geste sincère pour aider l’une ou l’autre de leurs anciennes colonies. Ni en terme de développement réel, ni en terme de droits de l’homme, ni en quoi que ce soit. Elles sont partie prenante des faillites de ces pays. Elles ont sacrifié le bien-être des populations pour booster leurs intérêts économiques, culturels et stratégiques. Autant dire, qu’elles ont continué à exploiter ces anciennes colonies à distance en plaçant des gouvernements de «paille » qui s’indigneront de temps à autre sur les scènes internationales pour, à la fois, donner le change et tromper leur peuple.
    Aujourd’hui, il est vrai que le monde change et que l’équilibre, autant politique qu’économique, est en train de changer avec l’avènement de nouveaux joueurs qui menacent à court et moyen terme l’hégémonie occidentale sur bien des régions du monde, surtout celles disposant de ressources énergétiques et autres. L’Algérie n’est pas en reste. Et les Algériens qui désirent réellement un changement politique dans leur pays risquent de se retrouver, encore une fois, dépouillés de leurs droits et soumis par tout un arsenal de mesures contraires à leurs aspirations. Le projet du MAK n’est pas indemne de ce grand complot qui se trame par l’Occident pour faire face aux puissances émergentes. Et dans ce duel des grands, les populations locales feront les frais. Comme à l’accoutumée.
    Pour toutes ces raisons, je lance un appel à tous les Kabyles sincères qui refusent que le devenir de leur peuple et de leur pays soit conçu dans des officines secrètes (locales ou internationales) et pour qu’ils exigent la publication immédiate de toute la documentation reliée au projet du Mouvement pour l’autonomie kabyle. Nous entendons par là l’ensemble du projet, étape par étape, jusqu’à l’aboutissement extrême dont nous avons été témoins.
    Nous exigeons de M. Ferhat Mhenni, responsable et porte parole de ce projet :
    1) De cesser de parler en notre nom, tant et aussi longtemps qu’il ne sera pas mandaté à cet effet par la majorité d’entre-nous;
    2) De rendre publiques ses tractations avec des partenaires étrangers dans ce projet qui concerne toute la société algérienne;
    3) De rendre publics ses appuis dans le sérail politique algérien
    Par la présente, nous dénions également aux pays étrangers le droit de décider de l’avenir des Kabyles et de leur pays.
    J’invite les internautes à enrichir ce texte afin d’en faire une pétition si LQA veut l’endosser.

    Rappelons que ce scénario diabolique se passe sur la terre natale de l’auteur de l’Hymne national Kassaman: Moufdi Zakaria, alors ne trahissez pas le serment du 1er Novembre 1954….et passez l’intérêt du peuple avant les intérêts des lobbies qui ne font que dépouiller le pays de ses richesses naturelles…!!!

    Je termine avec ces passages très intéressants de Abderrahmane Hadj-Nacer, ancien gouverneur de la Banque centrale d’Algérie: « Aujourd’hui, les Algériens refusent, et on le comprend, de s’impliquer parce que les années 90 ont été trop dures. Mais aujourd’hui pourtant, certaines affaires de corruption ressortent de la haute trahison et de l’intelligence avec l’ennemi et non plus du simple détournement d’argent, aussi faramineux qu’en soient les montants. Aujourd’hui aussi, le danger pour la Nation peut venir de l’extérieur et ce n’est certainement ni la quantité d’armes ni la corruption interne et extérieure qui pourra sauver une élite, un système, un pays mais la symbiose profonde entre une autorité légitime, une armée unie, un territoire considéré comme uni, une population unie et qui crédibilise en permanence le système, parce qu’elle y croit.

    Pour l’heure, je pense que la stratégie dominante, le projet en marche, c’est d’épuiser l’Algérie. L’épuiser doublement, en pompant au maximum tout ce que peut donner son sous-sol et en laissant sa population à vau-l’eau, dans une espèce de richesse ou de rente de survie dans les deux cas artificielles, impossible à soutenir dans la durée, pour ensuite la reprendre en main et, par une violence encore plus grande, la soumettre à de nouvelles normes d’intégration internationale… »..!!!

    Ding Dang Dong…….A méditer…!!!

Répondre