La Voix De Sidi Bel Abbes

Fête de Thafsouth, une occasion pour perpétuer la célébration du printemps à Batna

Les habitants de Menaâ, distante de 85 km au Sud-est de Batna, trouvent dans la traditionnelle fête de Thafsouth, une double occasion pour perpétuer la célébration de l’avènement du printemps et faire connaître l’ancienne dechra constituant le vieux noyau de cette cité.

Organisée chaque année par l’association culturelle Thafsouth, la célébration s’articule autour d’un grand festival d’exhibitions hippiques, de tir et de jeux populaire notamment Hakoureth qui a lieu en plein sur le site de Thesrifet qui compterait pas moins de 99 sources d’eau.

La fête qui a lieu généralement à la première quinzaine du mois de mars constitue une tradition aux origines lointaines qui exprime l’attachement à la terre et offre une opportunité pour faire connaître le patrimoine architecturale plus que millénaire, assure le président de l’association Mohamed Kebasse.

Les hôtes de Menaâ sont conviés à l’occasion à visiter la zaouïa kadirriya des Béni Abbès et la vieille dechra bâtie dans la pure tradition architecturale amazighe qui se différencie des thakliâth répandues dans les vallées d’Oued Abdi et Oued Labiodh.

La célébration de Thafsout 2017 s’est déroulée comme à son accoutumée dans une ambiance de kermesse et les ruelles de Menaâ ont été décorées de tapis traditionnels aux couleurs vives semblables à celle que prend la nature en printemps.

Toutefois, de grande pancartes et banderoles ont été accrochées réclamant la classification de la vieille dechra en patrimoine national.

Cette classification garantira la protection de la dechra dont les constructions sont encore debout sur des vestiges romains, souligne le président de l’APC de Menaâ, Belaïd Mezati.

Depuis deux années, l’APC a recouru aux services d’un bureau d’étude spécialisé d’Annaba pour réaliser une  étude sur la restauration de certaines parties de la dechra dans une perspective de promotion du tourisme, a encore indiqué le même élu.

 

Nécessité de classer la dechra en tant que patrimoine culturel…

 

Le directeur de la culture de Batna, Omar Kebour, souligne également la nécessité de classer la vieille dechra de Menaâ en tant que patrimoine culturel et assure qu’un dossier est en voie d’être constitué à ce propos. En 2009, le ministère de la Culture avait mobilisé les ressources financières nécessaires pour établir des plans de protection pour quatre vieilles dechras de Batna dont Menaâ mais l’opération a été gelée en raison du fait que ces dechras n’étaient pas encore classées patrimoine culturel.

Toutefois, la dechra de Menaâ près de laquelle passe la route nationale (RN) n 87 fut répertoriée en 1928 comme site naturel incluant la zaouïa kaddiriya et la demeure du cheikh. Cette zaouïa a été fondée en 1660. Sa mosquée a été bâtie sur des vestiges d’une construction romaine. Deux petits enfants d’Ahmed Bey, dernier bey de Constantine, y sont enterrés.

La vieille dechra de Menaâ comprend plus de 300 habitations dont la majorité construites en deux niveaux. D’une structure architecturale respectueuse de la vie privée de ses occupants, cette antique cité compte cinq entrées principales.

Sa construction s’est faite avec des matériaux locaux et avec une technique vigoureusement robuste comme en atteste l’état de conservation de ses constructions vieilles de plusieurs siècles, notent les spécialistes en urbanisme et architecture qui considèrent que cette cité doit être « préservée » comme modèle architectural révélateur du savoir-faire de « nos anciens bâtisseurs ».

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=70611

Posté par le Mar 21 2017. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, SOCIETE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

3 Commentaires pour “Fête de Thafsouth, une occasion pour perpétuer la célébration du printemps à Batna”

  1. SBA

    Très intéressant à savoir. Algérie reste à bien connaître. En témoigne ce texte.

  2. ABBASSe

    ce matin j’ai fait un voyage pas en avion ni en bus mais dans google streetview.
    par hazard j’ai commencé par la hongrie.. c’etait curieusement sidi bel abbes et l’ouest algérien des année 60.. ça mle rapel oud makkara et le pont de sidi lahcen. c’etait magnifique curieusement je l’ai retrouvé en hongre..

    de la hongrie je me suis dit tiens on va voir la pologne et le renommé port de Gdansk..devinez ce que j’ai trouvé las bas?? batimate el hasnaoui ..
    Hongrie sidi bel abbes 1960
    47°30’28.20″N 19°12’25.87″E
    Gdank pologne batimate hanaoui
    54°20’11.37″N 18°36’40.04″E

    allez faite de bon voyage et si vous avez un peud’argent devise allez y faire un voyage de nostalgie
    en hongrie les arbre les routes mouillées par un passge d’une petite averse de l’automne c’etait magnifique l’algerie..et les gens qui sont des miliardaire et qui créve de monotonie et veulent se debarrasser de l’ennuie ya aussi un lieu ou on peu se soulager Gdansk et batimate hasnoui a sidi bel abbes..lol
    des fois la richesse et l’argent rend malade et on sera atteint du syndrome de rockfeller
    riche et triste mdigouti qui ne trouve rien a faire avec semi remorque de billet de dollars il a tout vue tout manger..avant lorsque le Roi est triste on lui ramene des clown maintenat on les fait boir un café fi batimate el hasnaoui ou gdansk..demain le roi redevient heureux et commence a faire sortir les ckayer et distribuer l’argent sur la population..le roi LOUIS XIV est heureux et tant mieux pour tout le monde..IL DISBRIBUS NON PAS PAS DES DINARS MAIS DES DEVISE EN OR LES LOUIS D’OR que les petites chaouis portent sur leurs coup louizatte d’ors..
    allez bonne journée au lac de sidi mhamed benali..c’est tout ce qui reste profitez en bien..avant qu’il ne disparaisse et laisse place comme en haut un terrain ou jouer le rugby indou
    igouloun nass bakri
    gallak kitakhla el bled iwali adhanha machi ihoudi mais hendi ..
    koulch englab tout est renversé..
    allez jouyez une parti de rugby hindi car ya plus de louis d’ors..Louis XIV a disparus il a tout transporté avec lui..dans 1000 ans il redevient objet de fouille comme nefertiti ..d’egypte et on lance la rumeur qu’il les avait caché sous la touréfél..elle sera demonté piece par piece pour sa revente au marché noir..car y’aura plus de fer pas par manque de fer. Non..mais on ne sait plus comment l’extraire ni le trouver..y’aura plus d’université ni ecole..L’etre humain sera frappé par le sydrome de l’idiotie
    du chromozome X13 et Y31
    Je rigole sinon c’est vrai ce que j’avance là..tout est possible

  3. abbasse

    c,est malheureux il jouent et dance dans la region qui entrain de desertifier.
    derrière ya encore un peu de doum palmier nains qui resiste.
    les juifs ont presque tout remis en vert le perimetre jadis desert proche du litoral sur une distance de 60 km
    regardez comment la foret est entrain de suivre la ligne de 1946..sur le bord de la ligne elle s’arrete ..

    israel
    31°20’43.57″N 35°03’59.37″E

    bienque la jordanie est entrain de faire des effort mais elle ne preveligie pas l’arboriculture qui empeche l’erosion en diminuant la forde des vents.

    30°00’07.09″N 38°33’38.48″E

    zidou rkousou partiya 3lawi zidou comme si israel ne peut pas faire du montage des vehicules.

Répondre